www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Articles > La vie militaire > « Nos Poilus » > Sur les traces de Victor Latour

Sur les traces de Victor Latour

Le jeudi 17 juin 2010, par Michel Guironnet, Nadine d’Esquermes

Cherchant toujours à retrouver les traces du « héros » de mon précédent article, né en décembre 1881 à Saint Pierre les Elbeuf, fin janvier, je m’adresse au Cercle Généalogique Rouen Seine-Maritime. Début mars, je reçois une réponse de Nadine d’Esquermes, membre du C.G.R.S.M. Ses renseignements et les documents joints m’en apprennent beaucoup sur Victor Latour : c’est une aide considérable !

Victor est le fils de Victor Adolphe Latour, briquetier âgé de 32 ans et de Zélie Désirée Elie, sans profession, âgée de 26 ans. Ses parents se sont mariés le 22 novembre 1873 à Elbeuf.

En 1901 pour son vingtième anniversaire, il se fait recenser dans sa commune d’habitation, Caudebec lès Elbeuf, petite ville non loin de sa ville natale. Victor est alors « garçon d’hôtel ».

Mesurant 1 mètre 66, Victor a comme signalement : « cheveux et sourcils châtains, yeux roux ( !), front large, net moyen, bouche moyenne, menton rond, visage ovale ».

En lisant ses états de service sur sa fiche matricule, je découvre que Victor Latour devient dès 1902 et pour 17 ans, militaire de carrière.

« Détail des services et mutations diverses »

« Condamné le 15 juin 1898 par le tribunal de Rouen à 50 frs d’amende pour délit de chasse (sursis) ».

« Incorporé à compter du 16 novembre 1902. Arrivé au corps et soldat de 2e classe le 16 du dit (mois) N° Mat(ricu)le 4380. Caporal le 10 septembre 1903. Remis soldat de 2e classe. Sur sa demande passé au 7e Régiment d’Infanterie Coloniale le 24 mai 1904 (par) Don (décision ?) de Mr le G(énér)al Cdt (commandant) le 3e corps en date du 24 mai 1904 ».

« Parti et rayé des contrôles le 30 mai 1904. Incorporé au 7e Régiment d’Infanterie Coloniale à compter du 30 mai 1904, comme soldat de 2e classe venant du 119e Régiment d’Infanterie pour convenances personnelles. Arrivé au corps et soldat de 2e classe le 30 mai 1904 ».

« Rengagé pour deux ans le 4 août 1904 à compter du 1er novembre 1905. Passé au 9e Régiment d’Infanterie Coloniale le 23 novembre 1904. Soldat de 2e classe le 23 novembre 1904".

À partir de cette date, pour quelques mois, il participe à la Campagne d’Indochine à Annan.

"Passé au 7e Régiment d’Infanterie Coloniale le 18 août 1907. Soldat de 2e classe le 18 août 1907 ».

« Passé dans la réserve le 1er novembre 1907. Certificat de bonne conduite accordé ».

« Rengagé pour trois ans (T.R) le 4 avril 1908 à la 3e Sous Intendance Militaire de Rouen au titre du 5e Régiment d’Infanterie Coloniale. Incorporé à compter du 4 avril 1908. Arrivé au corps le 7 avril 1908. N° Mle IC 5359. Soldat de 2e classe le 7 avril 1908. Libéré du service actif et passé dans la réserve de l’armée active le 4 avril 1911. Certificat de bonne conduite accordé ».

« Rengagé pour cinq ans (T.R) le 8 avril 1914 à la 3e Sous Intendance Militaire de Rouen au titre du 1er Régiment d’Infanterie Coloniale. Incorporé à compter du 8 avril 1914. Arrivé au corps et soldat de 2e classe le 10 avril 1914. N° Mle I(nfanter)ie 1021. Caporal le 5 août 1914 ».

« Prisonnier le 22 août 1914 à Rossignol. Hospitalisé à Frutigen. Rapatrié sur Toulouse le 5 septembre 1917 ».

JPEG - 20.3 ko
Blessure en 1914 Citation en 1917
(extrait de son registre matricule)

« Classé service auxiliaire par la Commission de Réforme de Cherbourg du 23 octobre 1917 pour amputation du médius gauche et de son métacarpien, ankylose de l’index ».

« Rentré au dépôt le 18 décembre 1917. Passé au 7e Bataillon d’Étapes Malgache le 5 mars 1918 (Dépôt des régiments Mixtes et Sénégalais) Classé service armé par la Commission de réforme de Rouen du 7 mars 1919 (sur sa demande) ».

« Sergent 16.7.19, Rengagé le 19 novembre 1919 pour un an 5 mois et 29 jours à la 2e Sous Intendance (de Rouen)… »

JPEG - 37.6 ko
Enfin la retraite !
Victor Latour rentre dans ses foyers (extrait de son registre matricule)

Victor LATOUR s’est marié le 13 juin 1911 à Rouen avec Germaine Louise Anfan (?). Il s’est remarié le 12 juin 1939 à Paris 18e avec Georgette Jeanne Busnel.

JPEG - 28 ko
les différents domiciles de Victor Latour d’après son registre matricule

Il est décédé le 27 décembre 1969 à Paris 10e.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

3 Messages

  • Sur les traces de Victor Latour 19 juin 2010 09:03, par Rony

    Intérésant cet article, la généalogie nous apprend beaucoup. Félécitations à Nadine d’Esquernes du C G R S M. 
    Nicole G.

    Répondre à ce message

  • Sur les traces de Victor Latour 19 juin 2010 10:21, par herineteau

    Bonjour,

    Ma mère s’appelle Violette LATOUR, nous descendons de Victor LATOUR et Zélie ELIE. Je peux retrouver un document concernant le divorce de ces ancêtres. Si vous le désirez je vous le ferai parvenir.
    Bonne journée, Hélène

    Répondre à ce message

    • Sur les traces de Victor Latour 19 juin 2010 16:27, par Michel Guironnet

      Bonjour,

      Merci pour votre message.

      Vous pouvez m’adresser votre document par l’intermédiaire du magazine.

      Je le transmettrais à Nadine D’ESQUERMES. Cela peut en effet enrichir la généalogie de « notre » Victor Latour.

      Cordialement.

      Michel Guironnet

      Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP