www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Articles > La vie militaire > « Nos Poilus » > La section de projecteurs > Les débuts d’une belle aventure (ou comment on écrit l’Histoire) - 1er épisode

Les débuts d’une belle aventure (ou comment on écrit l’Histoire) - 1er épisode

Le jeudi 8 janvier 2009, par Dominique Schutz, Michel Guironnet

Le 4 juillet 2007, Dominique Schutz envoie à Thierry Sabot par le Magazine Web www.histoire-genealogie.com ce simple message :

« Venant de mon grand-oncle, je possède un certain nombre de photos prises durant la « grande guerre ». Je peux, si cela peut apporter quelque chose à votre oeuvre, vous en communiquer les copies ».

Suite à sa réponse favorable, Dominique lui adresse fin juillet quelques photos et leur verso où sont annotés les commentaires de son grand oncle maternel Charles Bourcet. « Si cela peut vous rendre service... merci de me donner votre avis ».

Thierry Sabot me transmet début septembre quatre superbes photos.

JPEG - 165 ko
Septembre 1915. Photo du camarade Bonon. Une de nos auto-projecteur - Chauffeur Zaegel

JPEG - 180.5 ko
Septembre 1915. Photo prise par le camarade Bonon.
Abri d’une pièce de 75 sur le plateau.
Le sergent Schmidraire du poste de Ch... tient l’obus de 75.

JPEG - 150.7 ko
Sept 1915. Photo du camarade Bonnon. La ferme où nous allions, étant au repos, chercher du lait et des œufs. Fiaudard ? et Bonnon qui boit dans le pot. La fermière et sa fille. Cette dernière a manqué d’être violentée par les boches sous les yeux de sa mère. Elles ont quand même réussi à sortir de leurs griffes.

JPEG - 132.2 ko
Photo du 20 septembre 1915. Les ménagères de B... se rendant à B... pour le marché attendent qu’elles soient toutes rassemblées pour que la sentinelle les laisse passer.
La position de notre ville se trouve à droite du cliché, dans le fond branches de sapin afin de défilé ? le chemin et de masquer la vue aux Boches.

Après les avoir bien étudié, le 28 septembre je fais part à Dominique Schutz de mes premières constatations au sujet de ses photos :

  • Elles sont toutes datées de 1915 et certains mots sont difficiles à lire.
  • Rien dans les commentaires ne permet d’en savoir plus sur les lieux où sont prises ces photos et le régiment concerné.
    Peut être qu’un agrandissement sur le col de la veste du gradé à droite sur la photo de l’abri de 75 pourrait nous donner une indication du régiment ?
  • Les deux villages de B désignés par leurs seules initiales, le terme utilisé de « Boches » font penser à une rédaction immédiate des commentaires plutôt qu’à une rédaction à posteriori.

L’examen attentif de vos photos m’amène à lui demander quelques précisions :

  • Les commentaires au verso sont de la main de votre grand oncle Charles Bourcet. Avez vous connu ce grand oncle ? Vous a t’il expliqué et transmis ces photos ? Avez vous des informations sur ce Charles Bourcet (régiment en 14-18 entre autres) ?
  • Les photos sont « du camarade Bonon (ou Banon) » Mêmes questions que pour Charles Bourcet ?
  • Les autres noms des poilus cités évoquent ils quelque chose pour vous ?

Merci de votre collaboration.
Elle nous aidera dans la présentation de vos photos dans leur contexte.

Sa réponse ne tarde pas :
"Je n’avais envoyé que quatre photos à Thierry Sabot.
En fait, en janvier 1980, à la suite du décès de Marguerite Bourcet, née Verillon, soeur de ma grand-mère et épouse de Charles Bourcet, c’est un petit album que j’ai récupéré.
Il contient 94 photos ou cartes postales anciennes qui se rapportent aux régions traversées.
Il contient des annotations (exemple : « Froméréville ?? – Fabrication de boudins Ribard ?? dans le bois de Sivry La Perche (15 avril à 20 mai 1916).

….Je peux donc les numériser et les graver sur CD, si vous le souhaitez, et vous l’envoyer.

J’ai connu Charles Bourcet, mais il est mort, il me semble, au cours des années 1950. Je m’aperçois que je ne l’ai pas noté dans ma généalogie. J’étais donc jeune à sa disparition, loin de me passionner pour l’histoire.

C’est lui qui écrivait au dos des cartes, je le sais puisque, avec ma grand-mère, sa belle-sœur, qui connaissait ce recueil, nous avions évoqué cette période où il correspondait.

Je n’ai jamais réveillé ses souvenirs de guerre avec lui. Je ne peux donc pas personnellement vous apporter mon concours, mais je suis certain que les photos, elles, peuvent le faire.

Ce serait pour moi une grande satisfaction que ces témoignages sortent de l’oubli"

Je lui réponds : « Merci pour ces compléments d’information…Je crois qu’il faudrait compléter l’envoi de ces quatre photos par d’autres aussi évocatrices. Pouvez vous en choisir quelques unes, peut être celles ayant des annotations pouvant permettre de situer lieux et régiments ?

...Peut être, suite au décès de Charles Bourcet, un article de journal a évoqué sa guerre...surtout s’il faisait partie d’une association d’anciens combattants. Son livret militaire existe t’il encore ?

Toujours est il, en s’aidant de sa date de naissance et de son lieu de résidence à 20 ans, vous pouvez consulter (ou en avoir communication) son registre matricule (série R aux archives départementales) qui vous donnera plein de renseignements utiles.

Grâce à ces informations, nous pourrions probablement retrouver le parcours suivi par ces troupes en septembre 1915 et mai 1916. »

Début octobre, Dominique m’écrit :

« Voici encore quelques photos qui peuvent permettre de déterminer les théâtres d’opérations.
Je vais essayer de retrouver le livret militaire de Charles Bourcet. Je n’ai aucune idée du régiment auquel il appartenait. »

Je lui réponds le jour même :
« Après leur examen, voilà mes premières hypothèses :

Une grotte derrière une ferme au dessus de Presles et Boves (Aisne) abrite un régiment d’artillerie, peut être est ce le 268e Régiment d’Artillerie de Campagne. Un régiment d’Infanterie est logé dans cette même grotte (située sur le plateau entre Presles et Boves et le village de Braine à 7 Kms de là). Nous sommes du côté français.

De l’autre côté, c’est le côté « boche » avec le village de Chavonne (Aisne) bombardé par les artilleurs français. Au loin, le Chemin des Dames avec Craonne. Entre les deux, la rivière de l’Aisne et le canal.

Des recherches complémentaires devraient confirmer ces hypothèses.

Les soldats du régiment d’infanterie à l’entrée de la caverne sont des compagnons d’armes de Charles Bourcet présent sur la photo. Cela peut nous aider à identifier son régiment ! »

Le 15 octobre suivant, Dominique écrit à Thierry :

« Cet après-midi, le CD des reproductions de photos de Charles Bourcet est parti par la poste. Merci de me prévenir à réception.
Merci aussi de me faire connaître vos commentaires et éventuellement de me faire suivre les articles qu’elles auront pu inspirer. »

Et deux jours plus tard, Thierry lui répond :

"Je viens de recevoir le cd avec les photos... Elles sont vraiment exceptionnelles !!!

J’en informe immédiatement Michel Guironnet pour qu’il puisse en prendre connaissance...
C’est avec plaisir que nous vous ferons parvenir nos remarques sur ces documents.

Les photos seront utilisées soit dans la Gazette Web :
http://www.histoire-genealogie.com/spip.php?article1045
soit dans un/des article(s) publié(s) dans le magazine-web :
www.histoire-genealogie.com

Bien sûr, nous vous tiendrons informé avant chaque publication pour que vous puissiez donner votre avis...

A réception des photos, j’écris à Dominique :
"Je viens de visionner plusieurs de vos photos et je suis d’accord avec Thierry : elles sont exceptionnelles !

Les commentaires de beaucoup de photos de l’album confirment ce que je pensais de la localisation des photos. Braine et Chassemy sont tout à côté de Presles et Boves.

Reste à avoir la certitude du régiment dont fait partie Charles Bourcet. Ce régiment part ensuite pour la région de Metz puis Troyes : grâce aux annotations et à d’autres indices, je pourrais préciser ces déplacements et retrouver le régiment !

Passionnante recherche préalable à leur publication : peut être sous forme d’un diaporama commenté dans le magazine ?

Vous l’avez sans doute noté : le photographe Banon est sur deux des photos et il y a une carte adressée par Jean Bourcet du 223e RI. »

Le 18 octobre je lui écris encore :

« Cette fois, j’en suis quasi certain, les soldats Banon, le photographe, et Charles Bourcet faisaient partie d’une « Section de Projecteurs » rattachée à un régiment du Génie.

Ce régiment était peut être le 7e Génie, réparti en plusieurs groupes dans des régiments d’artillerie (entre autres le 268e R.A.C).
Ceux ci étaient eux mêmes fractionnés entre les régiments d’infanterie.

J’ai découvert un article très documenté sur ces sections de projecteurs.

J’ai donc réalisé un document en y incluant les photos de Banon les plus évocatrices de la mission de ces sections auprès de l’artillerie » [1].

Nous sommes début janvier 2009, plus d’un an après ces échanges de messages.

Ma recherche a beaucoup progressé et la plupart de mes hypothèses de départ ont été vérifiées grâce à la mise en ligne des Journaux de Marches et Opérations.

Nous consacrerons nos premiers articles à cette Section de Projecteurs de son arrivée au pied du Chemin des Dames en juin 1915 jusqu’en février 1916, son départ pour Verdun…

Au fil des mois, nous la suivrons ensuite sur les hauteurs de Verdun, puis en partance pour Reims et Nancy.

Bonne découverte.


[1Ce sera l’objet de notre premier article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

12 Messages

  • Bonjour

    Fromeréville-les-Vallons et Sivry-la-Perche sont des communes de la Meuse

    Quelle bonne idée de nous aider à suivre nos ancêtres soldats

    Mon grand-père est décédé aux Eparges 55

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    La lecture de cet article m’a passionnée, deux de mes oncles (frères aînés de ma mère) sont morts, l’un en septembre 1914, l’autre en septembre 1918. Toute sa vie elle m’a parlé d’eux (elle avait 12 ans lors du décès du deuxième), chaque 11 novembre, je l’ai vue les larmes aux yeux. Merci à ceux qui font « revivre » ceux à qui nous devons tant.
    De mes oncles je conserve précieusement leurs photos et leurs citations et leur souvenir légué par ma mère.

    Répondre à ce message

  • Merci pour cet article, ces si intéressantes et vivantes photos : de l’intérêt pour elles de leur possesseur, de son ouverture d’esprit, du contact établi avec histoire-généalogie.com émerge un travail commun qui aboutit à une meilleure connaissance d’un point précis, localisé, de la grande guerre. Cette recherche et ses résultats sont ensuite communicables à tous grâce à l’utilisation intelligente de l’outil fabuleux qu’est Internet. C’est exactement ce à quoi peuvent mener nos passions généalogiques. Ici, les intérêts convergent pour un vrai plus apporté. Cela fait aussi bien sûr revivre tous ces morts oubliés, cela leur rend l’hommage que tout généalogiste veut, je crois, rendre à ses aïeux. C’est génial et c’est réjouissant quant aux capacités humaines, à la générosité qui en anime plus d’un. Bravo à vous.

    Répondre à ce message

  • J ai moi même Deux photos de mon Grand père, qui était dans l artillerie de 1914 a !919 mais elles ne comportent aucune annotations, je ne sais donc pas ou elles ont été prises ? Il conduisait une batterie de 75 d après les commentaires de sa citation a l ordre du régiment, par contre je n ai pas su trouver les journaux de marche des régiments auxquels il a appartenu successivement .

    Répondre à ce message

  • J’ai eu le même problème d’identification et grâce à la correspondance avec le gestionnaire du site Le chtimiste je l’ai résolu. Ce site http://chtimiste.com/ est remarquable et vous pouvez en profiter pour lui passer quelques clichés et ainsi tous les internautes intéressés par la guerre de 14-18 pourront les admirer il y a plus de 5000 clichés, des journaux de soldats et les récits de batailles
    Gdebu

    Voir en ligne : Historique et parcours des régiments 1914-1918

    Répondre à ce message

  • merci de votre proposition que j’accepte volontiers ; en effet, j’ai téléchargé les JMO de : 1 grand-père, deux oncles de ma femme et un grand-oncle, les 3 derniers MPLF ; je suis donc à la recherche d’illustrations (nombreuses !). Amitiés André

    Répondre à ce message

  • bonjour,j’ai été très intéréssé par le récit de ces photos trouvées
    oui cet hommage a nos valeureux combattants de la guerre 14/18 est utile,j’ai mon grand père qui a été tué au chemin des dames en novembre 1917 ,mais je n’ai pas de photo avec des écrits ,pour connaitre l’endroit où a été pris ces photos.
    J’ai hâte de regarder celles envoyées sur CD .merci

    Répondre à ce message

  • Du site memoire des hommes
    Le soldat BONON Jean Du 6e RI né le 20 septembre 1897 à MERIGNAC ( Gironde ) et mort pour la France suite de maladie contractée en service commandé à ------ ------- N° hospice du groupe de PELLEGUIN BORDEAUX GIRONDE
    Du site le chtimiste parcours des régiments
    le 6e RI
    en 1915
    AISNE janv à juin chemin des dames ,Craonne ,Vendresse ,Passy
    AISNE Meurival , Pontavers , Bois des buttes (sept ,oct )
    CHAMPAGNE Fortin de Beau Séjour ( dec , avr 1916)
    en 1916
    Verdun cote 287 (mai ,juillet )
    Verdun cote 304 ( juillet , octobre )

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Merci pour votre aide. Mais les données de ce soldat du 6e RI ne correspondent pas à ce que je sais du « camarade Bonon »

      J’avais fait, au début de ma recherche, la même investigation dans plusieurs bases de données ; sans résultat !

      Peut être que le photographe, ami de Charles Bourcet, est revenu de la Grande Guerre ?

      J’ai quelques pistes pour retrouver Charles et ses compagnons.

      La publication des prochains articles pourra également m’en apporter.

      Cordialement.

      Michel Guironnet

      Répondre à ce message

  • A lire les messages qui me parviennent à propos de cet article publié par Michel GUIRONNET, je suis vraiment heureux de lui avoir confié ces photos qu’il fait revivre au grand bonheur de ceux que l’histoire de notre pays passionne.
    Merci M. GUIRONNET

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Merci tout d’abord pour cette belle rétrospective.
    J’aurais aimé savoir si quelqu’un était dans la possibilité de me transmettre le prénom du chauffeur Zaegel.
    Bonne continuation.
    Laure P

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP