www.histoire-genealogie.com


Bonne Année 2019

----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Album photo » Une carte, une photo : une histoire » Le petit mystère de « Noël » 2018...

Le petit mystère de « Noël » 2018...


jeudi 13 décembre 2018, par Franck Boulinguez

Répondre à cet article

Après la petite énigme concernant la centenaire de Marray que je vous ai proposée l’année dernière (Voir ici et ) , voici de quoi remuer cette année vos méninges en attendant Noël...

Eléonore écrit, depuis Véretz (37), un « mardi matin » à sa famille...

Zoom

Voici une partie de la transcription de cette missive ( j’ai volontairement masqué certaines parties de la carte et j’ai laissé les fautes d’orthographe...)

      Véretz mardi matin
      Chers frère et sœur et G’ Mère
      Je vous envoie cette carte pour vous
      prier de ne faire aucun préparatif pour dimanche
      pour noël car le temps n’est guère favorable pour
      faire ce trajet a bicyclette d’autant qu’il tousse
      toujours un peu – s’il y va il trouvera toujours
      du monde et a manger suffisamment.
      Je pense que vous êtes guérie de votre
      doigt mais le mal est très mal placer- et par
      le froid les maux durent plus longtemps- il y
      a beaucoup de maux de ce moment, nous avons un
      cousin qui s’est piquer avec une épine voila 4 semaines
      on lui a coupé le doigt hier l’index gauche – enfin
      pour vous heureusement que la G’ Mère pouvait
      encore vous rendre service, car elle aussi aurait pu
      être grippée – je termine n’ayant plus de place
      mes amitiés chez Hélène ...

Au recto de cette carte postale, un garçon vient remplir son broc à la « Fontaine de Bacchus » de Véretz (37)

Zoom

Qui est Eléonore ?
Qui est ce jeune garçon à la fontaine ?
De quand date la prise de vue ?
Quand cette carte postale a t’elle été éditée ?
... ?

Voilà quelques-unes des questions que je vous pose aujourd’hui après avoir moi-même trouvé les réponses...

Curieusement, vous constaterez au bout de vos recherches que Noël arrive comme chaque année, le 25 décembre...

Je vous laisse le soin d’écrire la merveilleuse histoire de ce petit mystère de Noël 2018 : A vous de jouer !!!
Bonne fêtes de fin d’année à tous

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

82 Messages

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 13 décembre 2018 16:36, par HélèneD

    Bonjour,
    La statue de Bacchus sur son tonneau manque à l’appel sur la carte postale et après avoir lu que cette statue avait été mise à l’abri en 1870, 1914 et 1940, je propose 1914 pour la date de prise de vue. Pas d’autre idée pour les autres questions. Cette énigme de Noël est très sympa et j’attends avec impatience de lire toutes les suggestions puis de connaître le fin mot de l’histoire. Bien cordialement. HélèneD

    Répondre à ce message

    • La statue de Bacchus 13 décembre 2018 19:46, par Franck Boulinguez

      Bonsoir Héléne, Bonsoir André,

      JPEG - 851.2 ko

      Sous les tilleuls centenaires
      Une fontaine, un bassin
      Où coule une eau fraîche et claire
      A quelques pas d’un lieu saint.

      Divinité populaire,
      Bacchus, coiffé de raisin,
      Est campé sur le coussin
      De son tonneau légendaire.

      A ce tonneau, dès l’aurore,
      En remplissant une amphore
      J’ai bu quand j’étais gamin.

      J’y reviendrai, sans nul doute,
      Mais ne boirai qu’une goutte...
      Le jour où j’aurai du vin

      Eugène BIZEAU ( extrait de « La muse au chapeau rouge » )

      Un grand merci à vous d’avoir entamé cette recherche par un détail historique local !

      En effet, le « jeune Bacchus » a quitté son tonneau avant l’arrivée des Hulans en 1870 pour ne reprendre sa place sur le mail que bien après la Deuxième Guerre Mondiale sous le mandat de Monsieur POITEVIN (maire de Véretz de 1954 à 1971)...

      De nombreuses cartes postales représentent cette fontaine sans cet attribut, parfois remplacé par une jeune fille chevauchant le tonneau afin d’imiter Bacchus ou comme ici par un jeune homme venant y remplir son broc.

      Je vous laisse poursuivre vos recherches !

      Amicalement
      Franck

      Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 13 décembre 2018 18:38, par André Vessot

    Bonsoir Franck,

    Merci pour cette sympathique énigme. Tout à fait d’accord avec le commentaire d’Hélène, la carte a été éditée quand Bacchus a été mis à l’abri. Je penche aussi pour 1914-1918 et un peu après car il semble que Bacchus n’a pas été remis en place tout de suite.

    Bien amicalement.

    André

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 13 décembre 2018 19:35, par Jean-Luc Lebas

    Bonsoir Franck,
    Je lis « nos amitiés chez Hélène ???, nous vous embrassons tous »
    signé Eleonore.
    Reste à trouver le nom.
    Recherche intéressante, comme toujours.
    Cordialement.
    Jean-Luc

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 13 décembre 2018 19:53, par martine hautot

    Bonjour à tous,
    Voici ma réponse pour Eléonore . Il y a plusieurs Eléonore à Verets . J’ai selectionné Eléonore Dusautoir que l’on trouve notamment dans le recensement de 1906.Elle est née en 1880 à Veretz , elle est couturière et mariée à Lucien Harrault .On trouve leur acte de mariage à Veretz le 11 octobre 1905.On y apprend que Lucien Harrault a encore sa mère domiciliée à Bourré dans le Loir-et-Cher .En consultant le recensement de 1906 à Bourré , on y trouve une soeur de Lucien Harrault ,Augustine mariée à Adrien Boutisseau ,ils ont une fille Hélène.

    J’en conclus que la lettre a été écrite par Eléonore Dusautoir à l’adresse de son beau frère et sa belle-soeur qui habitent à Bourré à une quarantaine de Kilomètres de Veretz,distance faisable à vélo ,mais c’est l’hiver et le mari d’ Eléonore a pris un coup de froid. La maman de Lucien doit être présente chez ses enfants à Bourré .
    Pour les autres questions je n’ai pas d’ idées claires ! Seulement lettre écrite après 1905 ...
    Martine

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 13 décembre 2018 20:04, par Michèle

    Eléonore écrit à propos de Noël et de dimanche, le 25 décembre est un dimanche en 1904, 1910, 1921, 1927, 1932, 1938, 1949.
    Mais lequel choisir ?
    Bien cordialement, Michèle

    Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 13 décembre 2018 21:31, par Franck Boulinguez

      Bonsoir Michèle,

      Effectivement Noël « arrive » le 25 décembre... ;-)
      Mais pas forcément un dimanche...

      Cordialement
      Franck

      Répondre à ce message

      • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 09:43, par PUTIGNY Christian

        Sur la seconde photo qui accompagne le poème, il y a une voiture garée derrière la statue... il nous faut un spécialiste en automobiles.....

        Répondre à ce message

        • Le petit mystère de « Noël » 2018... 15 décembre 2018 04:50, par Yves Galland

          Bonjour,
          La seconde photo a été prise vers 1945-50 d’après moi, car la voiture est une 4CV Renault « Décapotable » donc après la seconde guerre mondiale
          Pour la première photo, la texture de la carte semble être un carton d’après guerre, et le « broc » en fer émaillé que le garçon a posé sur le mur de la fontaine était en usage après guerre, donc, je pencherais pour une date dans les années 20

          Répondre à ce message

      • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 10:29, par THÉ Marie

        bonjour,
        En recherchant dans les recensements de Véretz de 1921 (page 13/25), il n’existe qu’une Eléonore adulte née Simon épouse de Gatien Blain vigneron. Elle est née en 1854 à Savonnières à quelques kilomètres de Véretz. Peut-être une piste à suivre.
        Cordialement

        Répondre à ce message

      • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 10:41, par Murielle

        Bonjour ,
        Si nous partons de l’hypothèse que Noël est un prénom.
        Il existe dans le recensement de 1921 une couturière Eléonore épouse HARRAULT (née en 1880 à Véretz) qui a un fils prénommé Noël (né en 1917 à Véretz).
        Quand à Hélène, sur ce même recensement, il existe Hélène épouse MOMMAERTS (née en 1890 à Véretz)ou Hélène CHRISTOFLEAU (née en 1909 à Véretz).
        Reste à vérifier toutes ses personnes et leur lien possible par les actes d’état-civil).
        Murielle

        Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 09:30, par Guillot Anne Marie

      bonjour,
      Mais cette famille fête t-elle Noël le 25 ou le 24 au soir ? Dans ce dernier cas, il faut chercher un dimanche 24 (et non 25).
      cordialement,
      Anne Marie

      Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 13 décembre 2018 22:20, par Jacques

    Bonjour,
    La phrase en haut à droite (masquée) est écrite à l’envers par rapport au reste du texte ; je devine :
    « le jeune homme sur (?) la carte, c’est moi (?) (ou) mon …………….. »

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 13 décembre 2018 22:31, par aldebaran

    Bonsoir à tous
    Un grand MERCI pour nous avoir proposé cette énigme.
    Je pense que l’expéditrice est Justine Marceline Eléonore DUSAUTOIR, épouse HARRAULT, née à Véretz en 1880. Elle signe de son troisième prénom : elle est ainsi prénommée dans les recensements. Elle épouse Lucien Harrault en 1905 et ils auront un fils, le 25 (ou 27) décembre 1917, prénommé Noël. Il s’agit du petit garçon à la fontaine.
    La carte a été éditée avant février 1933, date du décès de son éditeur, André Boucher, photographe à Tours.
    Si on prend « les préparatifs pour dimanche pour (la fête de) Noël », les années 1927 et 1932 conviendraient ; la prise de vue ayant été faite dans l’été. Eté 27, Noël a 9 ans et demi, été 32, il a 14 ans et demi. Mais si les préparatifs sont faits pour son fils Noël pour une autre occasion, alors mystère... Il reste les pistes « Hélène » et « collection Richomme Tabac ». Je n’ai pas trouvé ce buraliste.
    Bien cordialement
    Aldebaran

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 09:37, par Suzanne

    Eléonore habite à Véretz (ou y travaille)
    Sa carte est écrite de là...
    Elle a 1 frère 1 soeur (au moins) qui habitent avec sa grand-mère à une distance que l’on peut parcourir à vélo de Véretz ( mais nos ancêtres pédalaient dur)
    C’est un hiver rigoureux ( 3 références au froid) car elle renonce à faire le trajet.
    Elle ou quelqu’un d’autre ?

    Ce « il » qui tousse mais qui va, peut-être, y aller quand même... mais s’il vient, il trouvera à manger sur place ( chez une autre partie de la famille sur place, ou village avec nombreux points de « ravitaillement » ?).

    Elle ne parle donc pas pour elle mais pour quelqu’un autre qu’elle demande d’excuser qu’il ne pourra PEUT ETRE pouvoir venir ( son fils ? son mari ? un autre frère ?)

    La référence à « la grippe » me semble importante pour dater la missive... Elle emploie bien le mot « grippée » danc c’est un mot entendu, répandu, intégré par chacun.

    On pense de suite à la grippe espagnole, qui a sévi dès 1917 et qui a fait 5 fois plus de morts dans le monde que le nombre les soldats tués durant 1a première guerre mondiale ( voir Historia de novembre 2018)

    Le tétanos semble sévir aussi dans cette contrée d’Indre et Loire...

    Voilà pour le texte ; je vais réfléchir à la photo maintenant

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 09:49, par Annie Capitain

    Bonjour Franck,

    Et si Noël était le prénom de la personne (le petit garçon ?) qui devait accompagner Eléonore le dimanche, çà expliquerait cette phrase qui semble de guingois dans sa formulation ? Je tiens peut-être là un indice ?
    Merci pour cette énigme Franck.
    Cordialement.
    Annie

    Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 11:34, par Guillot Anne Marie

      Bien vu. La phrase est moins bancale.
      Noel serait un prénom. Dommage pour l’indice d’une date.
      Anne Marie

      Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 11:46, par Jacques

      Je pense que vous avez raison, et Noël serait le prénom du garçon sur la photo.

      Jacques

      Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 12:17, par THÉ Marie

      re,
      suite recensements :
      En consultant les autres années de recensements sur Véretz et les âges plausibles, il existe une Justine Marcelline Eléonore Dussautoir née le 14/09/1880 à Véretz, fille Isidore, menuisier et de Aimée Besse, couturière. Elle est recensée sous le seul prénom d’Eléonore en 1906 (page 5), elle est alors couturière épouse de Lucien Harrault, champignonniste.
      Autres Eléonore : E. Martin née le 13/04/1895 et E. Vergne née le 12/04/1879, toutes à Véretz.
      Mais où demeurent les cousins-cousines ?
      crdlmt.

      Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 22:27, par René Mettey

      « aucun préparatif pour dimanche
      pour noël car le temps n’est guère favorable pour
      faire ce trajet a bicyclette d’autant qu’il tousse
      toujours un peu »
      Vous avez tapé juste il semble. Si Noël est le prénom, la phrase, d’incompréhensible, devient claire.(sinon on se demande qui tousse ? le jour de Noël, le temps ?!!)
      Pour Noël écrit noël, la lecture de bien des actes montre que l’usage des majuscules et minuscules est flottant...

      Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 15 décembre 2018 15:03, par Franck Boulinguez

      Bravo Annie !!!

      Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 10:33, par Sébastien H

    Bonjour Franck,

    Au dos de la carte, il est noté qu’elle provient des ateliers André BOUCHER, 2 rue condorcet à Tours, adresse qu’il n’occupa qu’à partir de 1926.
    Ensuite direction le recensement de Veretz sur les archives d’Indre et Loire et page 6, qui trouve t-on :
    Eléonore HARRAULT veuve DUSAUTOIR née en 1880 qui habite avec son fils Noël né en 1917 et sa mère Aimée.
    En remontant au recensement de 1886, on retrouve la famille DUSSAUTOIR (avec 2 S !) comportant 4 enfants (2 garçons et 2 filles dont Eléonore).
    Si on s’intéresse à Noël, les tables décenales montrent qu’il est né le 27/12/1917, soit juste après Noël (le jour ;-) )
    Concernant Eléonore, elle est née le 14/07/1880 sous les prénoms de Justine, Marceline, Eléonore, mariée le 11/10/1905 à Lucien HARRAULT et décédée à Tours le 01/08/1963.

    Maintenant, on connait Eléonore, reste à identifier le garçon de la carte (surement Noêl) et la date de prise de vue (entre 1926 et 1930-35 vu l’age du garçon).

    Cordialement
    Sébastien

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 10:43, par Suzanne

    Concernant la photo je sèche un peu...

    J’ai juste relevé la patronyme RICHOMME, tabac qui a demandé l’impression de cette carte postale. Photographiée au moment où le Bacchus n’y est plus...

    J’ai consulté le recensement de Véretz de 1911 ; pas de famille RICHOMME. Je pensais y trouver une Eléonore comme employée...
    Pas d’arbres généalogiques sur GENEANET non plus
    Par contre ce patronyme est courant dans l’Indre-et-Loire.

    Une autre piste ; un RICHOMME a fondu (ou sculpté) des BACCHUS

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 10:54, par Suzanne

    En regardant de plus près un calendrier de 1918...
    https://2.bp.blogspot.com/-Z5D8zzvsvcU/WjbHfsi3j1I/AAAAAAAAJJ0/3JE4WyFspnoG52vaJhWWGVw4-2XNsCgmgCLcBGAs/s1600/IMG_20171217_0001.jpg

    On voit que le mardi est le 24 décembre
    Le lendemain, logiquement NOEL.
    Et le dimanche suivant, soit le 29 décembre, c’est.... LA SAINTE ELEONORE...

    Elle écrit pour dire « de ne faire aucun préparatifs pour dimanche »
    Et il doit peut-être manquer un mot... « NI pour Noël »

    Ce qui ne nous avance pas sur son identité...

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 11:18, par Colette Boulard

    Bonjour,

    Je pense aussi qu’il serait intéressant d’envisager que Noël soit le prénom du cycliste présumé. Le pronom personnel « il » dans « d’autant qu’il tousse » se réfère nécessairement à un sujet placé avant. Le texte n’est pas littéraire, c’est un langage rapide, juste pour informer un destinataire dans une relative urgence mais il n’est pas sommaire au point d’omettre de nommer l’intéressé.
    Le type d’impression de la carte postale me semble apporter une marge de manœuvre. J’ai des cartes de ce genre, surface photo au grain fin mais pas lisse, de ton un peu sépia, jusque dans les années 30.

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 12:06, par Christine Beullier

    Je lirais plutôt : « Le petit jeune homme sur la carte, c’est Noël ... »

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 12:19, par Jacques

    Bonjour,

    En cherchant dans les recensements de Véretz, année 1921, je trouve :
    .Eléonore épouse HARRAULT née en 1880 à Véretz, couturière.
    .Noël HARRAULT son fils, né en 1907 à Véretz.

    Jacques

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 13:33, par Nicole BLACHON

    Je pense que Noël est le prénom de la personne « qui tousse toujours un peu ».

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 13:38, par Nicole BLACHON

    Bonjour à tous.

    Noël devrait faire le voyage seul « il trouvera toujours... » est bien au singulier.
    Cordialement.
    Nicole

    Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 14:57, par Nicole LEDUC

      Bonjour,

      Je ne suis pas une spécialiste de l’automobile , mais je penserais pour une Peugeot 202 décapotable 1935-1936, pour en avoir vu une chez mes parents..
      Bonne recherche
      Nicole

      Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 15:46, par Anne

      Bonjour,

      Et les mots masqués dans le bas de la carte pourraient être Noël et moi nous vous embrassons.

      Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 18:08, par Jacqueline ISNEL-GUERIN

      Bonjour,
      Né en 1917, Noël HARRAULT est le fils d’Eléonore DUSSAUTOIR et de Lucien HARRAULT, mort pour la France en 1922 des suites de maladie contractée en service.
      Me trompe-je ???
      Je cherche maintenant où habitent la grand-mère, l’oncle et la tante chez qui il risque de ne pas pouvoir aller dimanche car il tousse.
      Cordialement. Jacquie Guérin

      Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 13:47, par Marlie TOUSSAINT

    Bonjour,
    Nous sommes à la veille de Noël 1921, Eléonore Harrault a 41 ans, elle exerce le métier de couturière, son mari, Lucien qui a 3 ans de plus qu’elle, est champignonniste. Ils ont un fils de 4 ans qui se prénomme Noël qui tousse encore des suites d’une bronchite carabinée. On le sait, ils vivent dans le village de Veretz et sont présents au recensement de population de cette année.

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 14:31, par Nicole BLACHON

    Re-bonjour

    Recensement Véretz 1911 Eleonore épouse BLAIN,née à Savonnières en 1854 et le recensement de 1921 mentionne encore ce couple avec un petit-fils.

    Le 2 juin 1854 naissance à Savonnières de Eleonore Désirée Amélie SIMON et le 14 avril 1874 mariage Gaston BLIN avec Eleonore SIMON.

    Pour l’instant pas de Noël trouvé.
    A plus peut-être.

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 14:51, par Suzanne

    Noël peut être aussi un PATRONYME ; les épouses appellent parfois leur mari par leur nom ; un soldat qui revient de la guerre 14-18 ?

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 15:59, par Marlie TOUSSAINT

    Bonjour à tous,
    Je reprends mon récit qui semble s’être perdu dans les méandres informatiques ou gardé au chaud pour mieux faire durer le suspens...
    Donc, nous voici à la veille de Noël 1921, Eléonore est native de Veretz, elle a 41 ans et s’appelait DUSSAUTOIR avant d’épouser en 1905 Lucien HARRAULT de trois son aîné, né à Bourré (Loir-et-Cher). Ils ont un fils de 4 ans, Noël né au village un 27 décembre, ils habitent 2, Boulevard des Tonnellé (sic). Lucien n’est pas en forme depuis son retour de la guerre, il a les poumons atteints et traîne une mauvaise toux, c’est pourquoi, par mesure de prudence, il faut rester au chaud ... Je vous laisse deviner à qui s’adresse cette carte postale et vous souhaite à tous un joyeux Noël. Marlie

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 16:01, par Jacques

    Bonjour,

    Je pense qu’Eléonore est Justine Marceline Eléonore DUSAUTOIR, couturière (1880 à Véretz - 1963 à Tours) qui épouse le 11.10.1905 à Véretz Lucien François HARRAULT (1877 à Bourré-41 - ?), veuf en 1res noces d’Eulalie HARRAULT (+ 06.03.1905 à Véretz).

    Ils ont un fils né en 1907 à Véretz et prénommé NOËL.

    Eléonore a un frère, Martial Jean Marie DUSAUTOIR (21/12/1877 à Véretz - 4/1/1950 à Vouvray) qui épouse le 25/02.1905 Alphonsine HARRAULT (23/3/1884 à Bourré - ?).

    Malheureusement, je n’ai pas trouvé de sœur….

    La carte serait écrite de Véretz vers BOURRÉ (41), commune de la belle-famille d’Eléonore.

    les 2 communes sont distantes d’environ 35 kms, donc faisables en vélo.

    Jacques

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 16:55, par Sébastien Habert

    Bonjour Franck,

    Message à paraître si mon message de ce matin n’est pas parvenu.

    En observant le dos de la carte, on voit qu’elle a été éditée par les ateliers André BOUCHER, 2 rue Condorcet à Tours.
    André BOUCHER s’est installé à cette adresse en 1926.
    Donc Eléonore n’a pu écrire cette carte qu’à partir de cette date.
    En allant sur les archives de l’Indre et Loire, le recensement de la commune de Veretz en 1926 montre une Eléonore DUSAUTOIR (veuve HARRAULT) né en 1880 et qui habite avec son fils Noel né en 1917. On a donc une piste à confirmer.
    En allant au recensement de 1886, il apparait une famille DUSSAUTOIR (avec 2S) qui comporte 4 enfants (2 garçons et 2 filles dont Eléonore).
    Direction l’état civil de 1880, en fait Eléonore est le 3e prénom de DUSSAUTOIR Justine Marceline.
    Si on s’intéresse à son fils, les tables décennales montrent qu’il est né le 27/12/1917 : Noël le prénom a donc peut être été donné en raison de la période des fêtes !
    On peut donc considérer que l’auteure de la carte est Eléonore DUSSAUTOIR.
    Le garçon sur la carte agé de 10/14ans pourrait être son fils Noël, cela correspond à l’édition de la carte (à partir de 1926).
    La suite des recherches pour trouver la date exacte est de mon avis à chercher à partir de la collection de la carte (en bas à droite : col. RICHOMME Tabac).
    Sur Généanet, en cherchant le nom Dusautoir ou Dussautoir, on trouve des familles à Esvres et à Vouvray, soit 2 villages situés à quelques km de Veretz, distance acceptable pour un parcours à vélo.

    Recherche difficile, donc très intéressante, merci Franck.

    Cordialement
    Sébastien

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 17:37, par André Vessot

    Bonsoir Franck,

    J’ai exploré d’autres pistes avec les archives en ligne d’Indre et Loire. A Veretz les « Eléonore » ne courent pas les rues. J’en ai trouvé une seule Eléonore MARTIN née le 13/04/1895 à Veretz où elle s’est marié le 11/10/1913 avec Gaston Joseph RINGUET de Bléré. Elle est la fille d’Ernest (ou Adrien sur un autre acte) et de Aimée GAUTRON. Je lui ai trouvé deux sœurs Ernestine (née en 1891) et Denise (née en 1903), mais pas de frère.

    Si cette Eléonore est bien la bonne, je ne sais pas qui est le garçon de la photo.

    Amicalement.

    André

    Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 19:01, par Suzanne

      A Véretz, il y a aussi une Eléonore VERGNE qui épouse BONDONNEAU.

      J’ai cherché des hommes prénommés Noël (ils sont nés le 24 ou 25 décembre) dont celui sur le monument aux morts de Véretz. Mais il a épousé une Denise par une Eléonore...

      Cela m’agace de ne pas trouver car une de mes petites-filles s’appelle Eléonore :-) :-) :-) et mon grand-père Noël est né un 25 décembre :-> !!!

      Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 17:50, par Franck Boulinguez

    Bonsoir à toutes et à tous,

    Juste un petit mot pour vous remercier de participer à cette énigme et de ne pas vous inquiéter si vos messages ne paraissent pas : Si c’est le cas, c’est que vous êtes sur la bonne piste mais il faut laisser nos autres amis contributeurs chercher ! ;-)

    Vos messages apparaitront dans l’ordre chronologique lors du dénouement de cette enquête !

    Cordialement à tous,
    Franck

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 18:34, par Jacques

    J’ai fini par trouver une sœur à Eléonore :
    Eugénie Aimée Césarine DUSAUTOIR (24.02.1876 à Véretz - ?), mariée le 08.01.1900 à Véretz à Honoré Paul DEMAZEAU.

    ainsi qu’un autre frère :
    Isidore Pierre Eugène DUSAUTOIR (13.10.1874 à Véretz - ?), qui épouse le 19.02.1898 à Véretz, Rosalie Albertine Henriette PERRIGAULT.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 14 décembre 2018 20:29, par Suzanne

    Bon voici ce que je propose

    Eléonore : Justine Marcelline Eléonore DUSSAUTOIR
    ( seconde épouse de Lucien François HARRAULT -veuf-, mariés à Véretz le 11 octobre 1905). Son époux meurt durant 14-18 ; elle est veuve à son tour.
    Noël : leur fils, né le 27 décembre 1917 à Véretz

    La date de la prise de vue serait autour de 1923/1927 ( garçonnet de 7 à 10 ans)

    Je creuse un peu plus en regardant les actes de près

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 15 décembre 2018 00:52, par Jacqueline ISNEL-GUERIN

    Bonsoir !
    Après recherches dans les recensements et actes d’état-civil je pense que la carte est écrite par Eléonore HARRAULT née DUSSAUTOIR, elle s’adresse :
    à sa sœur Eugènie épouse (sans doute veuve) DEMAZEAU Honoré Marcel et
    à un de ses frères Isidore ou Martial ?
    à sa grand-mère Eugènie GOUPIL ou Silvine BLEVE
    La carte a du être écrite après 1927 : Éléonore ne laisserait pas son fils Noël partir en vélo avant sa dixième année ... et sans doute pas avant ses 14 ans pour aller à Véretz, à Truyes, à Courçay, à Parçay, à Saint-Avertin ou à Tours ??? Pour l’instant les recensements des 2 premières communes ne me donnent pas soeur, frère et grand-mère alors peut-être Tours mais je le garde pour la fin ! Bel amusement ! Merci Franck !

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 15 décembre 2018 09:19, par Jacques

    Bonjour,

    La phrase dissimulée en haut à droite est celle-ci (me semble-t-il) :
    « le jeune homme sur la carte, c’est Noël, et il est si peu fier ! ».

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 15 décembre 2018 11:50, par THÉ Marie

      bonjour,
      Ne trouvez-vous pas bizarre qu’on écrive à la gd’mère et que l’on reparle d’elle à la fin en disant « elle peut encore rendre service » (mais où ?) alors que le cousin blessé semble habiter à Véretz. Il est possible alors que ces 2 familles habitent à Véretz, si le temps ne permet pas d’aller les voir, on envoie une carte.
      Et Justine Marcelline Eléonore Dussautoir née le 14/09/1880, recensée sous le seul prénom d’Eléonore, est-ce quelqu’un a cherché cette piste ??
      quel feuilleton !
      crdlmt

      Répondre à ce message

      • Le petit mystère de « Noël » 2018... 16 décembre 2018 11:34, par Jacques

        Bonjour Marie-Thé,

        Il s’agit en effet d’Eléonore DUSAUTOIR épouse HARRAULT.
        Sur le recensement de Véretz (1921), vue 8/24, on la trouve avec son mari Lucien HARRAULT et leur fils Noël né en 1907.
        Eléonore est recensée sous son nom de femme (HARRAULT).

        Cordialement.
        Jacques

        Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 15 décembre 2018 12:00, par Anne

      Bonjour,

      La fontaine de Bacchus devait être un décor souvent proposé pour les photos de personnes. J’ai recensé des groupes, une petite fille, une autre petite fille, une jeune fille, notre jeune garçon.

      Il me semble que l’apostille est signé N entouré.

      Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 15 décembre 2018 12:12, par Jacques

    A tout hasard, G’mère pourrait être Eulalie PAUMIER, veuve de Silvain HARRAULT, demeurant à Bourré (41), et belle-mère de Martial Jean Marie DUSAUTOIR, le frère d’Eléonore.

    Jacques

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 15 décembre 2018 12:30, par Suzanne

    Eléonore a eu un autre fils né en 1910 mais décédé en 1920.
    Son propre mari est décédé à Tours en 1922, des suites de ses blessures de guerre.

    Peut-être la famille « Richomme » a voulu lui faire plaisir et alléger sa peine, en photographiant son fils Noël à la fontaine pour éditer une nouvelle carte postale... Mais en 1922, Noël n’avait que 5 ans. Et le garçonnet paraît plus grand...
    Il faudrait fouiller dans la presse locale, voir si cet événement (Noël à la fontaine) a marqué les esprits. Peut-être à « UN NOEL » ?

    En tous cas, Eléonore demeure toujours à Véretz, avec son fils Noël, puis avec sa mère Aimée BESSE, après son veuvage.

    Je ne trouve pas (cela m’agace !) le lien avec la famille RICHOMME qui ne semble pas avoir habité à Véretz (aucun mariage, décès, naissance à ce nom, ni dans les recensements de population).

    Peut-être que ce « Tabac » est ailleurs qu’à Véretz. (Larcay, Saint-Avertin, Montlouis ou même Tours... Eléonore semble avoir un frère, cheminot, à Tours). Rien trouvé pour l’instant. Néanmoins, les RICHOMME ont édité plusieurs vues de Véretz.

    NB Son époux Lucien François était « champignonniste » un métier bien de ce coin de Touraine... que je connais bien ; j’ai déjà écrit lors d’une précédente recherche mystérieuse que mon frère habitait Larçay !

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 15 décembre 2018 13:45, par Suzanne

    Il y a un cousin à trouver aussi sur Véretz...
    proche car Eléonore est au courant de ce qui s’est passé « hier »...

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 15 décembre 2018 14:59, par Franck Boulinguez

    Un grand merci et un grand bravo à toutes et tous de participer à cette enquête !

    Voici la liste des contributeurs ayant ciblé les bonnes personnes (par ordre chronologique) :

    Martine Hautot (qui je pense à trouvé les destinataires de la CP par rapport à Hélène...)
    Aldebaran (bravo pour la remarque concernant le photographe)
    Sébastien H (idem concernant la datation par rapport au photographe, le premier à avoir parlé de l’éditeur de la carte postale et de l’âge du garçon)
    Murielle
    THE Marie
    Jacques
    Marlie TOUSSAINT
    Jacqueline ISNEL-GUERIN
    Suzanne

    En espérant n’avoir oublié personne !

    Le fait que « Noël » soit le prénom du jeune homme photographié sur cette carte postale et non la date n’étant plus un mystère pour personne, voici les parties de la carte que j’avais floutées :

    JPEG - 384.7 ko
    La formule de politesse
    JPEG - 687.6 ko
    L’ajout sur le haut de la carte

    Concernant la datation de la carte :

    Je vous invite à visiter le magnifique site d’Hervé LESTANG : http://www.portraitsepia.fr

    Ainsi que la rubrique « Presse » des archives en ligne des Archives Départementales d’Indre-et-Loire et particulièrement les « Annuaires du département d’Indre-et-Loire » qui sont une mine d’information"

    Encore bravo et merci à toutes et tous...

    Tous vos messages seront publiés demain en fin de matinée, le temps de vous laisser encore le temps de peaufiner ;-)

    Amicalement
    Franck

    Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 16 décembre 2018 01:18, par Jacqueline ISNEL-GUERIN

      Bonjour,
      Je n’arrive pas à trouver les documents qui me permettraient de confirmer ou non « ce que j’imagine » pour Éléonore HARRAULT née DUSAUTOIR et Noël son fils :
      Noêl adolescent (environ 14 ans) devait aller rendre visite à son A Grand-mère Eugénie DUSAUTOIR née GOUPIL, à son oncle Martial ou Isidore DUSAUTOIR et à sa tante Eugénie DUSAUTOIR (veuve DEMAZEAU ). Eugénie DUSAUTOIR vit donc avec ses 2 petits-enfants veufs ou séparés.
      Le pb c’est que j’ai passé en revue les recensements de Véretz, de Truyes, de Courcay et n’est rien trouvé (ou pas vu !) ... dans l’annuaire de Tours le seul patronyme de la généalogie de Noël que j’ai trouvé est HARRAULT (photographe !) mais la composition de ce ménage sur RP Tours ne correspond pas « au frère, sœur, gr-mère » d’Eléonore !!
      Je pense qu’Hélène est une employée de la famille.
      Peut-être demain à l’aube ... si Franck n’a pas posté trop tôt les réponses !

      Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 15 décembre 2018 17:00, par martine hautot

    Bonjour à tous ,
    Que puis-je ajouter ? Que j’ai trouvé l’identité d’ Eleonore grâce d’abord aux recensements de Veretz mais ensuite grâce à un acte de mariage m’indiquant le lieu d’ habitation de la grand-mère dont il est question.La présence d’une Hélène en ce lieu m’a servi de confirmation.
    J’aurais dû penser que d’après la tournure d’esprit de Franck il y avait un jeu de mots sur Noël.
    Une fois que vous m’avez mis la puce à l’oreille ,j’ai trouvé un petit Noël ,né à Veretz en pleine guerre, un jour de Noël .Le nom de son père est porté sur le monument aux morts.
    https://www.geneanet.org/gallery/?action=detail&id=192347&individu_filter=HARRAULT&rubrique=monuments

    (regarder toutes les photos)

    Décidément Eléonore qui était couturière n’a pas eu de chances ;un autre enfant Moïse est décédé en 1920.
    Pour la date ,je n’ai rien vu sauf que Noël devait être déjà grand pour faire une quarantaine de kilomètres à vélo.
    J’attends les explications pour en savoir plus .
    Martine

    Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 16 décembre 2018 21:37, par Suzanne

      Bonsoir,
      J’ai trouvé pour ma part grâce au précision’ collaborative" du prénom "Noël"
      J’ai cherché dans les tables de Véretz, une naissance d’un garçon appelé Noël.
      J’ai suivi vers son acte de naissance numérisé. Y ai trouvé ses parents...
      Puis j’ai simplement tapé les prénoms et nom de son père dans Google.
      Je suis tombé sur le site des Poilus.... là, dans sa fiche, il était précisé les 3 prénoms de son épouse, dont Eléonore en 3e position...

      J’avais donc le bon fils et sa mère...
      J’avoue j’ai cherché ensuite dans les recensements de Véretz entre 1905 (mariage) et le dernier recensement numérisé... pas ceux du temps où Eléonore, née à Véretz, était petite. Mais j’ai trouvé leur fils Moïse décédé à 10 ans.

      Car j’ai voulu trop cherché la piste de Richomme.

      Ces annuaires commerciaux sont très riches.
      Existent-ils dans tous les départements ?

      Pour la remarque sur "l’utilité" de la grand-mère de 75 ans, il faudrait savoir quel était le métier du couple du Loir-et-Cher qui l’accueillait chez eux (ou le contraire du reste, ils étaient peut-être chez elle... voir s’il y a un contrat de mariage qui stipule ceci -je l’ai vu dans d’autres régions-), ou s’ils avaient une nombreuse famille qu’elle gardait...
      Eléonore a recueilli sa propre mère à Véretz.
      Pas d’APAD en ce temps ; solidarité familiale !

      Répondre à ce message

      • Le petit mystère de « Noël » 2018... 17 décembre 2018 10:27, par martine hautot

        Bonjour ,Suzanne

        Le dernier recensement en ligne de Bourré est de 1906 .A cette époque la belle soeur d’ Eléonore et son mari vivaient au bourg , lui était champignonniste ,une tradition à Bourré
        https://www.lanouvellerepublique.fr/loir-et-cher/a-bourre-vie-souterraine-et-culture-champignonniere
        Il n’était pas son propre patron.La grand-mère Rosalie Delaunay épouse Harrault en premières noces vivait dans le même village mais dans un autre quartier (Vineuil)avec alors son second mari,Bonneau Joseph un carrier,Rosalie était alors journalière .Pour la suite, je n’ai pas trouvé d’ éléments.Vivaient-ils ensemble ou à proximité ?
        Quant à Hélène ,elle s’est mariée en 1919 à Montrichard avec Edouard Bateau.
        Cordialement,
        Martine

        Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 16 décembre 2018 10:25, par Suzanne

    Oui, étrangement on s’aperçoit que c’est le garçonnet qui est au centre de la carte, et non la fontaine, comme le remarque Aldebaran... C’est pour lui rendre honneur ?

    Mais la prise de vue de date pas de Noël, moment de son anniversaire, vu les feuilles aux arbres.

    On va bientôt savoir...

    Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 16 décembre 2018 11:21, par Annie Capitain

      Le photographe se nonne André boucher, un cafetier du village se nomme Boucher si j’en crois les annuaires des commerçants de Veretz, serait-il l’oncle de cet enfant prénommé Noël et
      de la jeune fille Eleonore sa soeur ? Ce seraient donc des enfants Boucher mais nés quand et où. Je ne l’ai pas trouvés.

      Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 16 décembre 2018 11:48, par Franck Boulinguez

    Bonjour à tous,

    Un grand bravo !
    Vous avez merveilleusement et rondement mené cette enquête.

    Voici quelques éléments complémentaires que j’avais moi-même relevés :

    Comme l’a fait remarqué Sébastien, André Boucher (le photographe) ne s’installe rue Condorcet qu’en 1926. Il décédera en 1933.

    Concernant l’éditeur (Richomme Tabacs), il fallait aller chercher dans les « Annuaire d’Indre et Loire » disponible sur le sites des AD d’Indre-et-Loire pour s’apercevoir dans les années disponibles que le « débitant » se nomme Richomme en 1933 (en 1931, il n’est pas encore présent, en 1936, il ne l’est plus...)

    La carte a donc été imprimée entre 1931 et 1936. Le complément écrit par Eléonore : « Je ne sais si vous l’avez » permettrait de penser que cette carte a été éditée peu de temps avant son envoi, elle saurait sinon si sa famille la possède déjà.

    Quelques éléments complémentaires sur le petit Noël :

    Pour avoir été cherché son acte de naissance à la mairie, je peux vous confirmer qu’il est bien né le 25 décembre à une heure du matin. Voilà un beau cadeau pour le papa, venu déclarer son fils le 27 à 11 heures du matin.

    Noël se mariera le vingt septembre 1940 à Véretz avec Eliane Sourdet.

    Après un divorce prononcé au Blanc (36) en 1954, il se remariera avec Marie Madeleine Picoud (dont au moins 5 enfants nés entre 1955 et 1961 : source Généanet)

    Les mentions marginales mentionnent également la date et le lieu de son décès.

    Après avoir demandé et reçu cet acte, je peux également vous indiquer que Noël Paul Auguste HARRAULT, employé des Postes et Télécommunications, demeurant Le Blanc (36) est décédé à l’hôpital de Chatillon-sur-Indre (36) le 11 juillet 1984 suivant la déclaration de Monsieur Guérinet, directeur d’hôpital.

    Encore merci à tous !
    Cordialement
    Franck

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 16 décembre 2018 11:50, par Sébastien H

    En vérifiant le recensement de Veretz en 1926, on constate que Martial, le frère d’Eléonore, y habite aussi.
    On en conclu que les destinataires de la carte sont Isidore et Eugénie DUSSAUTOIR.
    Mais où habitent-il ?
    Pas de trace dans les recensements à Esvres ou Vouvray, par contre Veretz est situé sur la ligne de tramway Tours-Azay. Peut-être une piste à explorer car si Eléonore n’y va pas, Noël pourrait y aller (seul en tram ?).
    Concernant la prise de vue, Richomme, marchand de Tabac à Tours, n’apparait plus sur l’annuaire du commerce en 1931. La carte a donc été commandée entre 1926 (installation du photographe rue Condordet) et 1931 (Départ confirmé de Richomme de Tours).
    Dommage, mais le site site d’Hervé LESTANG est hors service pour l’instant.
    Concernant Chez Hélène, je penche pour un établissement commercial (hotel, magasin ?), j’ai noté que sur les recensements, de nombreuses femmes de la famille sont costumières, donc sont-elle en contact entre-elles pour travailler (ce qui pourrait expliquer de G’Mère peut aussi aider).
    Autre question : qui est G’mère : la grand d’Eléonore ou de Noël ?
    Curieux d’avoir la suite des indices, Franck, vous aimez jouer avec notre curiosité.

    Cordialement
    Sébastien

    Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 16 décembre 2018 13:40, par martine hautot

      Bonjour ,Sebastien

      la grand-mére est la grand-mère de Noël et la belle mère d’ Eleonore. Il s’agit de Rosalie Delaunay épouse en premières noces d’ Auguste Harrault.Elle est née en 1855 à Saint Georges sur Loire et habite Bourré dans le Loir et Cher. Au moment de la carte postale ,elle a environ 75 ans.Les autres destinataires de la lettre sont la soeur de Lucien,Augustine née Harrault épouse Boutisseau et son mari qui habitent aussi Bourré .Ils ont une fille Hélène.Cordialement,
      Martine

      Répondre à ce message

      • Le petit mystère de « Noël » 2018... 16 décembre 2018 20:27, par Jacqueline ISNEL-GUERIN

        Bonjour, n’imaginant pas qu’Éléonore appelle « frère » et « sœur » son beau-frère et sa belle-sœur j’ai plutôt recherché du côté de la branche DUSSAUTOIR un des 2 frères, la sœur Eugénie et la G mère d’Éléonore !
        Après « épluchages » des recensements je pense que Martine a raison (une fois de plus !) : Noël devait aller chez la soeur et la mère de son père car :
        Sur le recensement de Bourré 1906 on trouve effectivement (vue 336 Veneuil N°8.11) Rosalie DELAUNAY remariée avec Joseph BONNEAU et dans un autre logement (vue 323 Le Bourg N°28.36) Augustine HARRAULT mariée avec BOUTISSEAU Adrien et leurs 2 filles Hélène et Thérèse.... mais avez-vous pu avoir sur place les recensements 1926, 1931 de Bourré ?

        Pour info, on retrouve à Véretz
        sur RP 26 Martial DUSSAUTIER son épouse Alphonsine et leur fille (vues 10 et 11)
        sur RP 36 Isidore DUSSAUTIER, son épouse (vue 6) et Eugènie DUSSAUTIER épouse DEMAZEAU avec son mari vue 11
        Où habite Martial après 1931 ?
        Bon ! il faut laisser les familles HARRAULT, DUSSAUTIER DELAUNAY et BESSé et attendre la prochaine gazette tout en jouant ... au Père Noël !
        Joyeuses fêtes de fin d’année à toutes et tous. Jacquie

        Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 16 décembre 2018 14:11, par Franck Boulinguez

      Bonjour Sébastien,

      Le débitant de tabacs « Richomme » quitte en effet Tours en 1931 pour s’installer à ... Véretz !

      On le retrouve listé en 1933 parmi les commerçants de Véretz.

      JPEG - 380.6 ko
      Annuaire du Département d’Indre et Loire 1933 - FRAD037_IN16_1_119_02146.jpg

      Il aura profité de son déménagement pour demander à son ami turon André Boucher d’éditer à son compte des cartes postales locales pour achalander son nouveau commerce.

      On retrouve sur le même document Eléonore dans les couturières exerçant dans le village.

      Cordialement
      Franck

      Répondre à ce message

      • Le petit mystère de « Noël » 2018... 16 décembre 2018 20:57, par Sébastien

        Franck, Martine,

        Merci pour les derniers détails, j’avais orienté mes recherches sur la famille Dussautoir alors que les destinataires étaient du coté du défunt mari.
        En tout cas, je me suis bien amusé pour une première participation :-$

        Bonnes fêtes de fin d’années et à bientôt pour une prochaine énigme
        Sébastien

        Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 16 décembre 2018 12:45, par Suzanne

    Merci beaucoup des précisions
    Ce fut un vrai plaisir
    Vivement Noël prochain et une nouvelle énigme

    BONNES FETES à TOUS

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 16 décembre 2018 21:12, par Suzanne

    Heureux temps où l’on appelait son beau-frère et sa belle-soeur « chers frère et soeur »...

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 17 décembre 2018 09:46, par Suzanne

    Cela serait bien que Franck conclut en nous précisant commment il s’est procuré cette carte postale ? et peut-être où ?

    Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 17 décembre 2018 09:53, par Franck Boulinguez

      Bonjour Suzanne,

      J’achète régulièrement des cartes postales sur le célèbre site de collectionneurs que nous connaissons tous (Delcampe pour ne pas le nommer) et particulièrement lorsque elles sont écrites car j’adore raconter leurs histoires. Pour celle-ci, ce fut un hasard car le verso n’était pas présenté sur le site.

      J’en ai quelques unes « d’avance » à vous proposer à l’avenir ;-)

      Cordialement,
      Franck

      Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 17 décembre 2018 09:53, par Suzanne

    J’ai une dernière question, en toute simplicité :

    Comment peut-on poster des commentaires le JEUDI 13 décembre dans l’après-midi et mêmes des bonnes réponses dans la soirée de jeudi alors que c’est issue de "LA GAZETTE du VENDREDI", pour moins pour moi, qui la reçoit dans la matinée du vendredi ?

    Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 17 décembre 2018 13:57, par Martine Hautot

    Un dernier point, pour l’information de tous, on retrouve Lucien Harrault dans la brochure sur les morts de la guerre 14/18 à Veretz ,écrite par Félix Gaillard ,il est mort à l’hôpital de Tours après la fin de la guerre et il n’est pas le seul. Sa tombe n’est pas à Véretz, peut-être à Tours ou à Bourré,est-il écrit.
    https://veretz.com/images/03_CULTURE_TOURISME/3_4_Patrimoine/fascicule_morts_pour_la_france2018_vfinale-compressed.pdf

    Martine

    Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 17 décembre 2018 15:06, par Franck Boulinguez

      Clap Clap Clap !

      Un grand bravo Martine d’avoir trouvé ce document que j’avais sous les yeux au format papier pendant notre enquête, la mairie ayant eu la gentillesse de me le faire parvenir.

      Je ne savais pas qu’il avait été mis en ligne !

      Amicalement
      Franck

      Répondre à ce message

  • Le petit mystère de « Noël » 2018... 17 décembre 2018 21:12, par Jacqueline ISNEL-GUERIN

    Bonjour,
    Sur le site memorialgenweb on trouve cette fiche pour Lucien HARRAULT mais par contre rien sur le site « memoire des hommes » ni sur son registre matricule ?
    http://www.memorialgenweb.org/memor...
    Jacquie

    Répondre à ce message

    • Le petit mystère de « Noël » 2018... 18 décembre 2018 13:39, par martine hautot

      Bonjour, Jacqueline
      Ce cas n’est pas rare : l’inscription du nom sur le monuments aux morts relève de la commune alors que la mention mort pour la France est une décision ministérielle. La commune se trouve parfois moins pointilleuse dans le cas de suites de guerre:S’il s’agit d’une maladie, pour que la mention « mort pour la France »,soit accordée ,il faut que la maladie ait été contractée sur le champ de bataille et non en permisssion ! Il peut aussi y avoir une question de date du décès.
      Le mémorial genweb a dû être constitué avec les listes des monuments aux morts,d’où la présence de Lucien.
      Si Lucien avait été déclaré "mort pour la France ,Noël devrait être pupille de la Nation et cela serait indiqué en mention marginale sur son acte de naissance.
      Bien cordialement,
      Martine

      Répondre à ce message

      • Le petit mystère de « Noël » 2018... 19 décembre 2018 15:30, par Suzanne

        Un monument aux morts est un document de mémoire... juste un document de mémoire.

        Je viens de travailler plus d’un an sur les 29 Poilus de ma commune inscrits sur le Monument aux Morts.
        Avons trouvé 3 autres Poilus dans le cimetière, non inscrits et bien « Morts pour la France ».
        Pour certains, ils sont inscrits sur plusieurs monuments... jusqu’à 3 pour un de nos Poilus !
        Erreurs d’orthographe du patronyme, du prénom usuel.... c’est monnaie courante. Nous en avons découverts plusieurs.
        Dans notre commune sont également portés les morts des suites de leurs blessures entre 1918 et 1921 (date de sa construction)
        Mais il y a aussi les autres, décédés après 21....

        Pour Lucien HARRAULT, il a d’abord été dispensé de service, comme fils unique de veuve. Puis dirigé dans la « Territoriale » en août 1914.
        C’est vrai que sa fiche matricule est muette sur les raisons de son décès, pas de mention de blessures non plus... la remarque sur Pupille de la Nation pour Noël est très juste
        Voir les archives hospitalières de Tours si on est vraiment curieux..

        Répondre à ce message

      • Le petit mystère de « Noël » 2018... 19 décembre 2018 17:44, par Jacqueline Isnel-Guérin

        Bonjour Martine,
        Merci. Oui vous avez raison, j’avais oublié que Noël n’était pas déclaré « pupille de la nation ». En travaillant sur les poilus de Savines (05) j’ai trouvé sur le monument aux morts trois d’entre eux pour lesquels sur « Memoire des hommes » on lisait la mention « Non mort pour la France » ce que je trouve terriblement injuste : l’un d’eux s’est suicidé à l’hôpital, un autre a eu un accident lors d’une permission, quant au 3e je ne voyais pas de raison.

        Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2019 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP