www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Le maître de Ballore


vendredi 9 septembre 2011, par Madeleine Arnold-Tétard

Répondre à cet article

Résumé : Dans ce deuxième opus, nous retrouvons les deux frères ennemis de Ballore.

Pierre, tout d’abord, enfermé malgré lui à l’aube de ses 16 ans chez les Jésuites à Paris et bien sûr Toinon, guéri de ses blessures et grimpant désormais tous les échelons pour seconder leur père. La Révolution de 1848 est là cependant, insidieuse, semeuse de morts dans un Paris en ébullition où l’Empereur Napoléon III va devoir faire face aux troubles de la rue, aux barricades, aux miséreux hantant les vieux murs de la capitale et surtout au machiavélisme de Pierre Berthier de la Fare. Pierre, en effet, est devenu l’un des pires cauchemars de la police impériale, mais aussi celui des gens de Ballore qui sont dans l’incertitude du devenir de l’enfant prodigue dans ce Paris de misère. Pierre n’a qu’une seule idée en tête : se venger de Toinon et de ceux qui sont responsables de son éloignement du domaine !

Toinon, devenu le maître incontesté de Ballore, mène le domaine vers sa plénitude et y trouvera l’amour ! Mais cette vengeance est là, latente qui, petit à petit, se fait jour, venant de tous les côtés tandis que chacun tente de mener sa vie selon les événements extérieurs... Un nouveau personnage fait son apparition, « Coeur en Joie », qui amènera sa verve, sa gouaille et jouera un rôle essentiel auprès de Toinon pour conserver ce magnifique domaine que l’industrialisation va grignoter. Il aidera Toinon et les siens à lutter contre cette épée de Damoclès que le frère ennemi fait peser sur Ballore. Enfin, la guerre de 1870 tombe sur la province et le pays, apportant elle aussi son lot de désolations, mais également une révélation qui bouleversera les gens de Ballore.

L’auteur : Les lecteurs de notre magazine-web connaissent bien Madeleine Arnold-Tétard, ancienne archiviste documentaliste, elle est auteure et co-auteure de nombreux ouvrages d’histoire locale et notamment de plusieurs romans historiques : Un aristocrate dans la tourmente, Le Seigneur de Malvigny, La Dame de Ballore. Avec Le maître de Ballore, dont l’intrigue se déroule en grande partie en Bourgogne, elle signe son quatrième roman.

Un avis : Quel plaisir de retrouver le domaine et les gens de Ballore ! Voici la suite très attendue de La Dame de Ballore. Les fidèles lecteurs qui ont patienté jusqu’à maintenant ne seront pas déçus par cette suite, car on y retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédents ouvrages de Madeleine Arnold-Tétard (voir mon commentaire sur le précédent tome). Roman après roman, Madeleine construit son œuvre, une œuvre qui l’inscrit pleinement dans la lignée de nos meilleurs écrivains de romans historiques, de terroir et d’histoire locale... en attendant peut-être une suite à ce roman, avec les aventures de Sylvain en quête de sa mère...

- Pour commander l’ouvrage sur le site de l’éditeur

Caractéristiques de l’ouvrage : Broché : 432 pages - Édité par Cœtquen (août 2011) - ISBN-10 : 2849931438 -ISBN-13 : 978-2849931431.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

5 Messages

  • Le maître de Ballore 8 septembre 2011 10:41, par Madeleine ARNOLD TETARD

    Un immense merci Thierry pour ce bel hommage... Que dire si ce n’est que je crois que je vais être dans l’obligation de faire un 3e opus ... ;-)
    Je souhaite très bonne lecture de ce deuxième tome à tous mes lecteurs avec toute mes remerciements pour leur fidélité.
    Bien amicalement
    Madeleine Arnold Tétard

    Répondre à ce message

  • Le maître de Ballore 3 octobre 2011 15:38, par Catherine Tomat Mura

    Le nouveau roman de Madeleine Arnold Tétard, Le Maître de Ballore, est tout aussi captivant que La Dame de Ballore. Il est sans temps mort, le style est rapide, le vocabulaire agrémenté de mots venant du milieu paysan d’expressions du temps passé. L’auteure a également mêlé à l’histoire de son roman l’Histoire de la France du 19e siècle avec la Révolution de 1848 la Guerre de 1870.On ne s’ennuie pas on est plongé dans l’intrigue, chaque chapître apporte un élément nouveau qui nous tient en haleine. C’est bien mené et une fois la dernière page tournée on pense déjà au 3e tome.
    Beaucoup de talent.
    Catherine Tomat Mura

    Répondre à ce message

  • Le maître de Ballore 4 octobre 2011 11:21, par Vincent ELIX

    Apres avoir lu la dame de Ballore , je n’avais qu’un hate, de lire la suite, aussi quan cle deuxieme tome est arrivé, je l’ai commencé des le premier soir et captivé par le déroulement de cette histoire, je l’ai fini en deux soirée.
    Ce mélange d’histoire et de vie locale nous rapelle un peu comment vivaient nos ancetres et pour un passioné de généalogie comme moi ce ne peut etre qu’un plus
    maintenant aquand le troisieme volet et pourquoi pas encore d’autres qui nous meneraient au XXI siecle
    en deux mots « grande réussite »
    Vincent

    Répondre à ce message

  • Le maître de Ballore 6 octobre 2011 14:26, par Danièle CELESTE

    Merci chère Madeleine pour ce deuxième tome que j’ai fini ce matin et qui m’a bcp plu.
    Quelle imagination !!! et comme d’habitude très bien écrit , fluide et intéressant.
    J’ai noté une toute petite erreur page 347 concernant le mot allemand : zehren qui ne veut pas dire manger , car manger c’est : Essen et « bouffer » pour les animaux par exemple c’est : Fressen . On t’as sans doute mal renseigné...
    sans rancune et à bientôt à Juziers.
    Dany

    Répondre à ce message

    • Le maître de Ballore 6 octobre 2011 15:43, par Madeleine Arnold-Tétard

      Coucou Danièle,

      Et pourtant j’ai fait très attention à ces mots en Allemand et mon dictionnaire donne bien pour une demande de nourriture le terme « zehren »... verzheren très exactement... Essen étant donné pour le mot « appétit »... mais merci d’avoir relever ce passage, je me suis fiée à ce dictionnaire :’-))Tant pis pour moi...
      Et un grand merci à tous ceux ayant mis un gentil petit message au sujet de ce deuxième tome... (vous remarquerez que je n’écris pas « second » ce qui laisse la porte ouverte à un 3e opus...)
      M.A.T.

      Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2017 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP