www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Dossiers > L’aventure généalogique > Comment reconstituer les familles d’une paroisse ?

Comment reconstituer les familles d’une paroisse ?

Le dépouillement abrégé nominatif

Le samedi 28 août 2004, par Thierry Sabot

Le dépouillement abrégé nominatif étant terminé, nous pouvons maintenant essayer de reconstituer les familles d’une même paroisse.

A partir des informations recueillies sur le tableau de relevé, nous devons établir une fiche de famille pour tous les mariages et remariages célébrés dans la paroisse. Sur ces fiches sont indiqués :

  • Les prénom et nom des époux.
  • La date du mariage.
  • La paroisse de naissance et la paroisse de résidence.
  • La filiation.
  • Le rang du mariage (première noce, deuxième noce...).
  • L’âge de chacun le jour du mariage.
  • La profession des époux.
  • Eventuellement, les informations relatives à un contrat de mariage.
  • Les prénom et nom des témoins.

Puis les fiches sont classées par ordre alphabétique en fonction des noms des maris. A partir du tableau de relevé, on reporte sur les fiches de famille les naissances issues de chaque couple (avec indication de la date, du prénom et du sexe) et éventuellement les décès d’enfants en bas âge ou de l’un des deux parents.

Les fiches de famille non remplies correspondent à des couples sans enfants ou qui ont quitté la paroisse au lendemain du mariage. Les actes de baptême non reportés sur une fiche appartiennent généralement à des familles dont on ne connaît pas le lieu et la date du mariage (parfois des familles originaires d’une autre paroisse).

D’après François Lebrun, Les registres paroissiaux et d’état civil in le Guide de l’histoire locale, Paris, Seuil, 1990.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

3 Messages

  • Bonjour et bravo pour vos articles,
    Comment résoudre le problème de la variabilité des patronymes ?
    J’ai dépouillé 60 ans des registres d’une petite paroisse : certains patronymes sont très « malmenés » par les rédacteurs des actes.
    Travaillant avec le tableur excel, j’ai fait des tri successifs et alternatifs sur les conjoints pour essayer de repèrer les variantes, puis j’ai retenu la forme qui me semblait la plus courante effectuant ainsi ce que j’ai baptisé la « normalisation » des noms.
    Y a-t-il d’autres méthodes ?
    Jean-Louis Marsset

    Répondre à ce message

    • > Comment reconstituer les familles d’une paroisse ? 2 avril 2007 17:38, par Thierry Sabot

      Bonjour,

      Je ne sais pas s’il existe une autre méthode... mais j’ai appliqué la même démarche que vous !
      J’ai aussi « normalisé » (si l’on peut dire) les patronymes d’une paroisse sur une période donnée en ne retenant que la forme la plus usitée, c’est-à-dire celle qui s’impose avec le temps dans les registres pour désigner une famille... sauf qu’il importe aussi de tenir compte que l’évolution d’un patronyme peut engendrer plusieurs variantes qui vont parfois s’imposer pour désigner plusieurs familles... dans ce cas, il me semble qu’il faut retenir toutes les variantes qui finissent par s’imposer. Cordialement, TS

      Répondre à ce message

    • > Comment reconstituer les familles d’une paroisse ? 21 septembre 2007 20:30, par Albert LEONARD

      Personnellement, j’ai rencontré le même problème en encodant Wasseiges (Wallonie). J’encode les noms d’un(e) village/paroisse où je vis depuis 38 ans : les patronymes me sont donc familiers.Je pars donc de l’orthographe actuelle, pour autant que l’ascendance confirme la parenté.Encodant avec Nimègue 2, je place les orthographes rencontrées en « commentaires » (parfois 2 pour le même curé dans le même acte et une autre encore dans le registre correspondant d’état-civil. Mon but est d’éviter ainsi la « babélisation » des encodages tout en conservant l’origine des sources. Très amicalement

      Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP