www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Entraide généalogique ou historique » Annet RICHARD : Un pauvre bougre, au mauvais endroit, au mauvais (...)

Annet RICHARD : Un pauvre bougre, au mauvais endroit, au mauvais moment...

Victime collatérale d’un drame familial...


jeudi 22 août 2019, par Franck Boulinguez

Répondre à cet article

Bernard VIGIER nous a proposé dans la précédente Gazette un article très intéressant parlant d’une mention particulière sur un acte de mariage : la condamnation à 20 ans de travaux forcés pour une femme pensant tuer son mari et qui finalement à fait perdre la vie à un parfait inconnu, passant par là, au mauvais moment, au mauvais endroit...

(Voir La curieuse mention d’une condamnation sur un acte de mariage)

Cet article a provoqué de nombreuses réactions mais, comme à l’époque des faits dans les articles de journaux, personne ne semble s’être intéressé à la victime...

Essayons de réparer cet oubli...


« J’aurai jamais dû m’arrêter boire un coup chez VAISSON et passer par-là pour rentrer… »

C’est certainement une des dernières pensées d’Annet RICHARD, étendu agonisant sur un vieux matelas, entouré d’un drap maculé de sang, dans la grange de « La Barette », maison perdue près de Saint-Sauves, dans cette belle montagne d’Auvergne, au pied du Puy de Sancy et du Mont-Dore.

37 ans plus tôt

C’est le dimanche 20 juin 1858 à huit heures du matin que François RICHARD se présente en la maison commune de La Tour-d’Auvergne (63) afin de présenter un enfant de sexe masculin, né la veille, de lui "comparant" de Catherine GALLAUD, son épouse. Il déclare alors, à Michel BADARUC DES ROZIERS, notaire en retraite et Maire de la Commune vouloir donner à son fils le prénom d’Annet.

Annet vient rejoindre au foyer Jean, son grand frère, de 3 ans son aîné.

Deux grandes sœurs sont mortes presque un an auparavant, à seulement quelques jours d’intervalle : Anne, le 25 juin 1857, âgée de 16 mois puis Marie, la plus grande, le 29 du même mois, à l’âge de 4 ans et demi.

Le 24 août 1862, une "nouvelle petite" Anne vient agrandir la famille suivie le 8 mars 1865 par une autre petite sœur : Anne-Marie que tout le monde, à la maison appelle Marie.

Au recensement de 1866, la famille RICHARD se compose de :

AD63 - Rec. La Tour-d’Auvergne 1866 - 6M8390 - 8/40

et de Jean, qui n’est pas recensé dans le foyer familial...

Le 9 avril 1867 : Marguerite, ("Encore une petite sœur !" pense Annet) vient brailler aux oreilles de ses aînés. Jean, le grand frère meurt prématurément le 4 mai 1870.

Un nouveau fils viendra compléter la famille le 18 juin 1871 : Jean-Charles. C’est lui qui viendra déclarer la mort de son frère 24 ans plus tard...

En 1872, Annet a 14 ans. Il doit être "placé" chez un patron afin de faire son apprentissage car il n’apparaîtra plus sur les différents recensements au foyer de ses parents.

Le 7 avril 1874, un autre "Jean" vient agrandir la fratrie.

Tout juste nommé facteur rural à Anzat-le-Luguet (63), Annet épouse le 27 avril 1882 à Saint-Donnat (63) Marie Anne LADEVIE, 19 ans, fille de Claude et de Marguerite LADEVIE.

13 ans passent...

Parti à La Bourboule pour célébrer les fêtes de l’Assomption de 1895, Annet a en tête de rejoindre son domicile à La Tour dans la nuit du 15 au 16 août. Jusqu’à ce qu’il passe devant la maison de la femme VIGIER à la Barette, les terribles événements relatés dans l’article de la précédente Gazette.

Les articles de journaux relatant son assassinat indiquent qu’Annet, dans les traces de son père, est devenu ouvrier terrassier, travaillant au moment des faits à la construction de la ligne de chemin de fer reliant La Bourboule au Mont-Dore...

Annet RICHARD n’aura connu la "notoriété" et la faveur des journaux que sur son "lit de mort"... Il meurt 2 jours après son agression. Son décès est constaté et retranscrit à Saint-Sauves-d’Auvergne le 18 août 1895.

Quelle a été la vie de ce sombre inconnu, passant par là au mauvais moment ?

Quel a été son parcours entre ses 14 ans et son décès ?
Comment se retrouve-t-il nommé facteur rural dans une commune située à plus de 60km lui qui était destiné à devenir terrassier comme son père ?
Comment a-t-il rencontré sa future épouse ?
Où s’est-il installé avec sa femme après 1882 ?
Ont-ils eu des enfants ?
Que devient sa veuve, Marie-Anne après son décès ?
...

Autant de questions que je partage avec vous... Autant de recherches encore à faire pour compléter son histoire, tristement interrompue dans la nuit du 15 au 16 août 1895 par une femme l’ayant confondu avec son mari.


Principaux actes concernant Annet RICHARD :

Naissance : http://www.archivesdepartementales.puydedome.fr/ark :/72847/vta544b22a9c7cba/daogrp/0/93
Mariage : http://www.archivesdepartementales.puydedome.fr/ark :/72847/vta0379c48e6d92dfa1/daogrp/0/181
Décès : http://www.archivesdepartementales.puydedome.fr/ark :/72847/170845.1952503/daogrp/0/191

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

10 Messages

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2019 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP