www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Histoire locale » Orléans, Jeanne d’Arc et sa famille » Une résidence d’Isabelle « Romée »

Une résidence d’Isabelle « Romée »

La « mère » de Jehanne à Orléans


dimanche 17 juillet 2005, par Jean-Pierre Bernard

Répondre à cet article

Après la mort de Jacques d’ARC, son mari, Isabelle de Vouthon, dite « Romée », son épouse, quitte Domrémy et vient s’installer à Orléans. Elle occupera plusieurs endroits dans la ville et aux alentours. Voici la mention d’un de ces lieux.

Quittant la Lorraine, avec deux de ses fils, Isabelle de Vouthon, dite « Romée » arrive sur Orléans.
Quand ils arrivent dans cette cité, il est dit que la ville les logea dans la rue des Pastoureaux.

Lorsque Pierre du LYS, son fils, prit la métairie de Bagneaux, à Sandillon, il est probable qu’Isabelle vint habiter avec lui, en 1442.

En 1452, Pierre du LYS obtient, du chapitre de Saint-Euverte, le bail d’une maison près de Saint-Pierre-le-Puellier, au 8 mai 1852.
Isabelle y habita-t-elle vraiment ? Ce qui suit semble montrer qu’elle habitat ailleurs à Orléans, près de la cathédrale, du moins sans doute quelques temps.

La maison près de Saint-Pierre-le-Puellier était-elle alors habitée par Jehan du LYS (le fils de Pierre), et son épouse Macée de Vézines, ou bien par Marguerite du LYS (nièce de Pierre) et Antoine de BRUNET son mari ?

Quoiqu’il en soit, le locataire alors en titre en était Pierre du LYS.

Nous reproduisons ci-après la note de Mr P. Bouvier, parue dans le Bulletin n°200 de la Société Archéologique et Historique de l’Orléanais, tome XVI, 1911-1913 :

  • "Note Sur la maison habitée à Orléans par Isabelle Romée
    Mère de Jeanne d’ARC

On sait qu’Isabelle Romée vint s’établir dans l’Orléanais vers 1440, amenant avec elle sa nièce Marguerite. Son fils, Pierre du LIS ne tarda pas à la rejoindre.

Suivant Boucher de Molandon, la mère de Jeanne d’Arc, après avoir habité provisoirement la ville, dut ensuite se fixer, avec son fils, à Bagneaux, dans la paroisse de Sandillon, où elle vécut, selon toutes vraisemblances, jusque vers l’année 1452.

Mais à cette époque, il est certain qu’elle revint à Orléans, afin, peut-on supposer, de suivre de plus près les efforts faits pour la réhabilitation de la Pucelle ; elle eut alors son domicile dans la ville : les textes cités par M. Boucher de Molandon ne permettent aucun doute à cet égard.

Quelle fut la demeure d’Isabelle Romée à Orléans ? Question non éclaircie jusqu’à ce jour, et sur laquelle un document inédit tiré des comptes de l’ancien Hôtel-Dieu, peut jeter quelque lumière.

On lit, en effet, dans le compte de l’année 1453-1454, au chapitre des recettes provenant de la location des maisons, la mention suivante :

  • « L’ostel de la grant cour appelé l’Official - De la mère de la Pucelle, pour deux chambres basses dudict hostel, XXIV sols »

Cette mention est malheureusement isolée, la série présentant de graves lacunes pour le XVe siècle. Quant au contrat de location, nous n’avons pu le retrouver ni dans la collection des titres de propriété conservés en expéditions authentiques, ni dans les registres où les notaires consignaient les actes passés au profit de l’Hôtel-Dieu, et dont le premier ne commence qu’à la date du 27 novembre 1452.

Le document que nous venons de citer n’en garde pas moins une réelle valeur à cause de sa précision, et parce qu’il s’accorde parfaitement avec les conclusions du travail de M. Boucher de Molandon.

On peut donc admettre qu’en l’année 1454, Isabelle Romée occupait deux chambres d’une maison appartenant à l’Hôtel-Dieu et surnommée Hôtel de l’Official.

Cette maison s’élevait dans la paroisse Saint-Pierre-Lentin, rue du Petit-Alleu : la rue du Petit-Alleu ou des Barbacanes s’ouvrait sur la rue Parisis, en face de la tour nord de l’église Sainte-Croix ; c’était une impasse qui, ne servant pas de voie de communication, devant sans doute à cette particularité le titre de « cour » que lui donnent certains textes.

La plupart des maisons qui la bordaient étaient propriétés de l’Hôtel-Dieu : l’hôtel de la Croix-Blanche, l’hôtel de l’Epervier, l’hôtel Sébille, l’hôtel Corps-Saint, l’hôtel Loiseau, l’hôtel de l’Official. Ce dernier lui appartenait (nb : à l’Official, tribunal ecclésiastique) depuis une époque très ancienne : les comptes du XIVe siècle le mentionnent régulièrement et nous apprennent qu’il était habité alors par l’Official d’Orléans.

On pourrait peut-être l’identifier avec la maison donnée en 1249 par un habitant d’Orléans nommé Letoud : mais il n’existe à ce sujet aucune preuve certaine". P. Bouvier

Il y a peut-être une explication pour laquelle Isabelle alla quelques temps loger dans ces « deux chambres basses ».
On précise, sur le bail concernant la maison près de Saint-Pierre-le-Puellier, prise à bail par Pierre d’Arc, que la maison était « en ruyne », et donc en mauvais état. On avait d’ailleurs accordé de bonnes conditions à Pierre pour la retaper.

Pourquoi ne serait-il pas probable qu’Isabelle ait pris location dans une autre maison, aussi en ville, en attendant que son fils ait réalisé le minimum de travaux pour qu’elle y puisse vivre décemment ?

Isabelle a vécu aussi à la métairie de Bagneaux, à Sandillon, chez Pierre. Peut-être aussi Isabelle n’a-t-elle résidé que sporadiquement dans la maison près de Saint-Pierre-le-Puellier, se réservant « un coin » pour elle seule, dans ces deux chambres basses qui lui suffisaient sans doute.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

18 Messages

  • Une résidence d’Isabelle « Romée » 22 novembre 2007 20:18, par Jean Nicolas

    Une maison dite d’Isabelle Romée se trouve bien à Sandillon à quelques kilomètres d’Orléans,
    presqu’en bordure de Loire. La rue qui y conduit porte d’ailleurs son nom. Il faut dire que
    cette maison est complétement en ruines, n’ayant subi aucune restauration, ce qui a offusqué
    beaucoup de gens au courant de cette situation. Il n’en reste que les murs d’enceinte envahis
    par une végétation de plus en plus épaisse. Une plaque était apposée sur un mur bordant la
    route, mais elle a été descellée par la commune de Sandillon, et il faut bien connaître les
    lieux pour savoir qu’il s’agit de la maison d’Isabelle Romée, que l’on appelait aussi
    Zabilet, femme de plus en plus considérée par les historiens comme mère adoptive de Jeanne
    et non sa véritable mère qui selon toute vraisemblance aurait été Isabeau de Bavière...

    Répondre à ce message

    • Une résidence d’Isabelle « Romée » 23 novembre 2007 19:38, par Jean-Pierre Bernard

      Bonsoir,
      Je connais bien cette maison... ou du moins ce qu’il en reste. Cela avait dans le temps soulevé des polémiques entre la commune de Sandillon et le propriétaire actuel. La ville voulait l’acheter pour en faire une sorte de musée, mais le propriétaire n’a jamais voulu vendre.
      C’est vrai que le temps n’arrange rien, et qu’elle est dans un état déplorable !
      Les du Lys ont possédé aussi à bail une maison près de St.Pierre-le-Puellier (plaque), et Isabelle de Vouthon, dite « Romée » avait, semble-t-il une petite résidence en ville.
      La métairie de Sandillon était prise à bail par Pierre du Lys, puis son fils Jean, qui l’exploitaient, ainsi que des terres sur l’île-aux-boeufs, sur la Loire.
      Si vous voulez plus de renseignements sur la « famille » de Jehanne, vous pouvez demander à la mairie de Sandillon de vous donner communication d’un travail, d’une centaine de pages, que j’ai réalisé il y a pas mal de temps, et que je leur ai remis.
      Ils doivent toujours l’avoir.
      Connaissez-vous le lieu de « Luminard », endroit qui existe toujours, non loin de là, entre le château de l’Ile et la nouvelle base nautique ? Là résidaient Mengin de Vouthon, frère de « Zabillet », et son épouse.Je l’ai aussi retrouvé.
      Merçi pour votre message.
      Cordialement.
      Jean-Pierre BERNARD

      Répondre à ce message

      • Une résidence d’Isabelle « Romée » 19 février 2008 12:54, par Françoise Houvenaghel 2 place Victoire 37500 Chinon.

        Bonjour,
        J’avais écrit mon texte, mais apparemment j’ai fait une fausse manoeuvre ! Donc je recommence.
        Dans le cadre du Centenaire de la Béatification de Jeanne d’Arc en 2009, j’ai l’intention de rédiger un article consacré à Isabelle Romée dans le bulletin paroissial. J’ai donc lu avec beaucoup d’intérêt votre article. En 1933, Mgr Platau a fait paraître un opuscule intitulé « Isabelle Romée Mère de Jeanne d’Arc ». Il cite pour lieu de résidence d’Isabelle une maison située rue des Africains à Orléans. Est-ce la même que celle dont vous parlez ? En 1933, cette maison appartenait à MM. Dessaux fils, et portait une plaque commémorative. Mon fils, qui réside à Orléans, est allé voir, mais il n’a vu aucune maion pourtant de plaque. Existe-t-il à Orléans, un monument commémoratif d’Isabelle ? Cordialement, Françoise Houvenaghel.

        Répondre à ce message

        • Une résidence d’Isabelle « Romée » 20 février 2008 13:27, par L’auteur

          Bonjour Madame,
          Il y a en fait trois endroits au moins où Isabelle de VOUTHON, dite « Romée » demeura :

          • la résidence dont je parle dans l’article, dans la rue des Pastoureaux, à Orléans, deux pièces basses dans un immeuble appartenant à l’Hôtel-Dieu.
          • la maison de la rue des Africains, prise à bail par son fils, Pierre d’Arc/du Lys, appartenant au chapitre de Saint-Euverte.
          • la métairie de Bagneaux, à Sandillon, dans la banlieue rive gauche d’Orléans, où vivait Pierre du Lys (et plus tard son fils Jehan), à deux pas de l’Ile-aux-Boeufs, appartenant au duc d’Orléans, dont Pierre et Jehan avaient reçu l’usufruit.

          Isabelle résida probablement de temps en temps à Sandillon, mais conserva sans doute sa résidence « perso » d’Orléans. On dit qu’elle mourut à Sandillon... rien n’est certain, mais elle fut en tous cas inhumée dans la paroisse Saint-Hilaire, à Orléans, proche de la collégiale de Saint-Pierre-le-Puellier.

          La maison de la rue des Africains n’existe plus. La maison qui se trouve au coin de la rue Saint-Flou et de la rue des Africains avait été bâtie sur le même emplacement. Une plaque apposée sur la façade le rappelait il y a encore quelques temps. Je ne savais pas que cette maison avait appartenu à la famille Dessaux, vinaigrerie très réputée d’Orléans.

          Voilà....! Pour votre article, si vous souhaitez encore quelques renseignements, et que je les possède, n’hésitez pas à me contacter.
          Merçi pour l’intérêt accordé à ce travail.
          Cordialement.
          J.P. Bernard.

          Répondre à ce message

      • Une résidence d’Isabelle « Romée » 16 octobre 2009 11:22, par Charles Vollet

        Cher Monsieur,
        savez-vous ce qu’est devenue la ferme où est morte Isabelle Romée ? Je l’avais vue, voici très longtemps, exactement comme vous le dites, entourée de ronces etc. Dans le site généaogique Roglo on pouvait voir une belle ancienne carte postale où elle figurait, malheureusement je n’ai pas imprimé la page et elle a disparu. C’est dommage qu’ainsi tout notre patrimoine soit détruit de la sorte, car 1450 ce n’est pas aujourd’hui et on avait la chance de conserver cette ferme. Auriez-vous en une image ? Je vous remercie de votre gentillesse. Charles Vollet

        Répondre à ce message

        • Une résidence d’Isabelle « Romée » 25 février 2010 16:37, par Tulipe

          Cher Monsieur,

          Je cherche moi aussi un souvenir (image, photo, carte postale) de ce lieu : la métairie de Bagneux, dite des chanoines. En avez vous obtenu une...? Si oui, pouvez-vous me la faire parvenir...? je vous en serai très rconnissante.
          Marie.

          Répondre à ce message

          • Une résidence d’Isabelle « Romée » 25 février 2010 16:48, par Jean-Pierre Bernard

            Bonjour Marie,
            Pour vous répondre, je vous dirai simplement que j’ai quelques photos de cette maison,à différentes périodes.
            Je peux bien évidemment vous les faire parvenir, par courrier électronique, au mail que vous indiquez.
            Je le ferai dès que j’aurai un moment !
            Cordialement.
            Jean-Pierre BERNARD.

            Répondre à ce message

          • Une résidence d’Isabelle « Romée » 8 mars 2010 16:13, par Jean-Pierre BERNARD

            Pour « tulipe ». Je vous ai envoyé un mail fin février... mais pas de nouvelles ! Voulez-vous encore que je vous envoie les documents que je possède ? Dans ce cas, indiquez-moi une adresse mail et je le fais de suite. Cordialement.

            Répondre à ce message

        • Une résidence d’Isabelle « Romée » 8 mars 2010 16:15, par Jean-Pierre BERNARD

          Bonjour Charles,
          Je réponds... un peu en retard !
          J’ai quelques documents concernant cette maison et des photos. Voulez-vous que je vous les fasse parvenir ? Si oui, indiquez-moi de quelle manière. Cordialement.

          Répondre à ce message

          • Une résidence d’Isabelle « Romée » 28 septembre 2010 16:46, par Julien Saudubray

            La métairie des Chanoines est en effet en piteux état. J’ai mémoire qu’Isabelle Romée fut t’enterrée à Sandillon lorsque le village était alors composée de deux paroisses. La paroisse de saint Patrice, bordé d’un cimetière était là où aurait du être enterrée Isabelle. Les tombes ayant été déplacées au XIXe afin de créer un nouveau cimetière plus grand rassemblant ceux des deux paroisses rendent la recherche de la sépulture impossible car surement détruite. Pour les photos, vous pouvez consulter le site de la commune de Sandillon, on y trouvera des anciennes cartes postales. Pour ma part je vais tenter de reconstituer la maison sur papier vu que je n’habite pas très loin cela ne sera pas difficile pour moi. Je trouve cela scandaleux qu’un tel ouvrage n’ait pas été classé. Quelques aspects de la maison restent cependant debouts, comme le four à pain et la cheminée. Le toit ayant disparu, cela va accentuer sa dégradation.

            Répondre à ce message

            • Une résidence d’Isabelle « Romée » 30 septembre 2010 22:19, par Jean-Pierre Bernard

              Bonjour,
              Merci pour l’intérêt porté à cet article.
              On ne sait pas vraiment si Isabelle fut enterrée à Sandillon... ou ailleurs. Ce qui est vrai, c’est que ses obsèques ont eu lieu à Orléans.
              Pour la métairie, effectivement, c’est un scandale ! Surtout pour une ville comme Orléans qui se targue d’être la ville de la Pucelle.
              J’y suis passé il y a deux semaines... toujours pareil, mais en pire, au fur et à mesure du temps.
              Dommage.
              Cordialement.

              Répondre à ce message

              • Une résidence d’Isabelle « Romée » 31 mars 18:04, par bégin ghislaine

                Monsieur

                J’ai lue tout ce qui concerne la descendance sur la famille d’Arc de Dom-rémy et je serai très intéressée par ce que vous avez écris sur notre ancêtre Isabelle Romée.
                J ai déjà pas mal de document sur Jeanne la fille de lait
                et par ailleurs c’est mon ancêtre car je descend de Jacquemin D’arc fils ainé des d"ARC.
                bien cordialement Ghislaine Bégin

                Répondre à ce message

          • Une résidence d’Isabelle « Romée » 28 septembre 2010 16:51, par Julien Saudubray

            Bonjour Jean-Pierre Bernard, vos documents ainsi que vos photos m’intéresseraient afin de constituer un dossier sur Sandillon et son patrimoine. Pourriez vous me les faire parvenir par mail si possible ? Je vous en serai très reconnaissant. Bonne continuation.

            Répondre à ce message

            • Une résidence d’Isabelle « Romée » 30 septembre 2010 22:23, par Jean-Pierre Bernard

              Bonjour,
              Merci pour votre commentaire.
              Dites-moi ce qui vous intéresse dans ce que j’ai publié, et je vous l’envoie à une adresse e-mail que vous m’indiquerez.
              Par contre, vous pouvez demander communication d’un dossier d’une centaine de pages que j’ai déposé, il y a trois ou quatre ans, à la mairie de Sandillon concernant Jehanne et sa famille en Orléanais. Sans doute pourriez-vous obtenir des photocopies.
              Cordialement.

              Répondre à ce message

              • Bonsoir Bernard,

                Plusieurs sources dont des cartes postales attesteraient que la dépouille d’Isabelle serait à Sandillon. Mais vu la pertinence de ce genre de document, je préfère vous croire car vous semblez être plus qu’érudit sur le sujet. J’ai eu l’occasion de visiter l’intérieur de la maison récemment, j’ai même constaté que la cheminée du XVe a été complètement enlevée. Seul reste le four à pain encore en « bon état » par rapport au reste ; j’étais consterné. Il y a même une cave en dessous du bâtiment. J’ai oublié de vous signaler ce site de l’Etat où des données sont disponibles sur l’édifice, dont un plan du XVIIIe ou un batiment, sans doute une étable, figurait et qui a disparut semble t’il aujourd’hui.
                http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR24/IA00013568/index.htm
                Pour vos documents je serais intéressé par l’ensemble, si vous avez le dossier documentaire sur Jehanne en votre possession cela m’aiderai si vous pouviez l’envoyer par mail (mes horaires sont assez embêtants pour aller à la Mairie). Le dossier que je constitue avec un collègue sur le patrimoine du Loiret (et notamment le canton de Jargeau en ce moment) s’inspirera de vos écrits et informations sans plagiat évidemment.

                Si vous avez des photos, plans, écrits je serais intéressé d’approfondir mes connaissances sur le sujet qui ne se limite qu’aux différentes versions narrées à droite à gauche dans la région.

                Cordialement Julien SAUDUBRAY.
                Pour me contacter : saudubray.julien@gmail.com

                Répondre à ce message

  • Une résidence d’Isabelle « Romée » 4 décembre 2011 18:02, par Régis Réguigne

    Bonjour ; je relance au sujet de la « maison d’ Isabelle ROMEE à SANDILLON ( 45 ) . Effectivement , cette modeste bâtisse fut , au XX ème siècle finissant vouée à un délabrement fatal . Pourtant certains s’ en inquiétèrent , pas seulement des personnes férues d’ histoire . Par exemple , Fernand BLIN , un artiste peintre de SANDILLON qui ne se contenta pas de dessiner cette maison sous plusieurs angles . Il tenta de sensibiliser les uns et les autres pour une réhabilitation ,même partielle , de l’ édifice . En vain . Il offrit des dessins à la mairie qui doit toujours les posséder . Surtout , il fut dépité , malgré toutes ses démarches , de savoir que les propriétaires du bâtiment ne firent pas le minimum , à son sens , pour la sauvegarde de ce leg d’ un passé local important . Sauf erreur de ma part , les possesseurs de cette » maison dite d’ Isabelle ROMEE " sont les BAGUENAULT de PUCHESSE . A vérifier auprès d’ eux . Et , savoir si quelque chose peut encore être tenté sur cette bâtisse semi-oubliée .

    Répondre à ce message

  • Une résidence d’Isabelle « Romée » au 15e siècle 29 janvier 2018 12:44, par Daniel Mas

    Une réponse des années après la publication de cet article, cela va vous paraître bizarre mais je ne l’ai découvert qu’aujourd’hui ! Les Bagneaux , ce n’est plus une île. C’est un remembrement qui a rattaché la propriété à Sandillon à la révolution. La Loire a abandonné l’île alors rattachée à la commune de Chécy sur la rive droite. Je n’ai pas trouvé cette remarque dans les commentaires donc je pense qu’un petit tour sur les archives de Chécy apporterait peut-être du neuf ...

    Répondre à ce message

  • Une résidence d’Isabelle « Romée » 1er avril 11:56, par Charles Vollet

    Comment faire pour vous envoyer des photos, cartes postales et dessins de la petite ferme à Sandillon telle qu’elle était autrefois d’Isabelle Romée ?

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2019 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP