www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Articles > Portraits d’ancêtres > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ?

Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ?

Premier chirurgien de Charles VII et doyen de l’église de Mehun

Le vendredi 1er juillet 2005, par Anaïs Balourdet

Considéré par certains comme le grand père de Robert THIERY de Saint-Thomas, gendarme du Roy et archer de la Compagnie de Gratien d’Aguerre, Regnaud THIERRY témoigna au procès en révision de Jeanne d’Arc. Tantôt premier chirurgien du Roi tantôt doyen d’église, il reste un personnage à l’histoire mystérieuse.

Regnaud (Regnault, Renaud ou Reginald) THIERRY, était le 1er Chirurgien du Roi, en l’occurrence Charles VII.

Certaines études généalogiques soulèvent l’hypothèse que Renaud THIERRY soit l’aïeul de Robert Thiery de Saint-Thomas, lui-même grand père du célèbre Jean Thiery dont l’héritage reste une épopée anecdotique connue des notaires et autres généalogistes (cf. l’article du 1/10/2001 « Un Acte Notarié, 1781 » par Gérard Goglin). L’étude la plus connue faisant état de cette filiation étant celle de Monsieur Thierry-Miegt parue en 1894 (tirée à 500 exemplaires) et qui s’appuie sur d’anciens manuscrits.

Cité dès 1422 comme Chirurgien du Roi, on peut estimer contrairement à ce qu’on peut lire parfois, qu’il n’est pas né en 1410 mais plutôt vers 1400 : s’il était né vers 1410, il eut été un chirurgien en culotte courte alors âgé de seulement 12 ans en 1422.

On le sait aussi Doyen d’Église en 1429, donc religieux comme nombre de médecins de l’époque.

Dans l’histoire de l’Église, décanat désigne la dignité de doyen. La fonction de doyen n’était pas seulement administrative ; elle avait aussi des fondements corporatifs. Le chapitre rural (ensemble des curés du décanat) pouvait élire le doyen ou proposer un candidat à l’évêque. La centralisation du pouvoir épiscopal entraîna au XIIIe Siècle un affaiblissement des compétences du doyen, qui furent redéfinies de façon plus précise par les chapitres diocésains ou ruraux. Le doyen exerçait, sans pouvoir juridique, une surveillance du clergé, contrôlait la distribution des prébendes, convoquait et présidait les chapitres ruraux, informait le clergé des décisions synodales et dirigeait la confrérie des clercs de sa paroisse. Lors de la Réforme catholique, les doyens se virent chargés des visites pastorales, plus nombreuses qu’auparavant pour contrôler plus étroitement le clergé paroissial au nom de l’évêque.

En 1430, un prêtre (ou un doyen) peut être marié, malgré qu’en 1123, sous le pontificat de Calixte II, le 1er concile du Latran déclare nuls les mariages de prêtres et qu’en 1139, le 2e concile du Latran, sous le pontificat d’Innocent II, confirme le décret du concile précédent. À savoir qu’au au XVe, encore 50 % des religieux sont mariés et acceptés du peuple comme tel. C’est une époque de transition quant à la condition des religieux catholiques.

Il apparaît donc possible que Regnaud THIERRY ait eu une descendance et qu’il soit l’arrière-arrière grand père de Jean Thiery.

Regnaud THIERRY est aussi dit châtelain et seigneur de « Tréchy-le-bas », ou il serait mort en 1455. Il est possible qu’il s’agisse d’un hameau disparu au profit d’un actuel village nommé Etréchy de la paroisse de Mehun-sur-Yèvre ou encore du hameau actuel de Tréchy en Seine et marne, proche de Montereau-Fault-Yonne.

JPEG - 30.4 ko
L’hôtel Charles VII Mehun-sur-Yvre

Le 29 décembre 1429, il fut présent lors de la venue de Jeanne d’Arc à Mehun, cette dernière venant chercher ses lettres d’anoblissement, et ce fut lui qui la logea dans la demeure qu’il possédait dans cette royale cité. La légende raconte que la maison existe toujours et serait l’actuel hôtel Charles VII à Mehun.

Enfin Regnaud THIERRY est décédé en effet après 1452, puisqu’il témoigne au procès en révision de la Pucelle, puisqu’il la connut, au cours de l’enquête faite à Orléans en 1452. Il témoigna en sa faveur.

Dans les archives, le greffier rapporte de lui la déposition suivante : « Audivit ab ea illud quod dicebat, videlicet quod erat missa a Deo ad nobilem Dalphinum pro levando obsidionem Aurelianensem, et pro ducendo regem Remis ad sacrandum et coronandum » (Déposition de Regnault Thierry, Procès, t. III, p. 25).

Soit en français : Un témoin rapporte qu’à Chinon, il entendit dire à la Pucelle qu’elle était envoyée de Dieu vers le noble Dauphin pour faire lever le siège d’Orléans et pour conduire le roi à Reims pour son sacre et son couronnement.

Un autre extrait de la déposition de Regnaud THIERRY :

« ...Voici une chose dont j’ai été témoin. Jeanne était au siège de Saint-Pierre-le-Moustier. Quand la ville fut prise d’assaut, les hommes d’armes s’apprêtèrent à piller l’église et à enlever les vases et autres objets précieux ; mais Jeanne s’y opposa avec une virile énergie, et par ses défenses elle réussit à empêcher qu’on ne touchât à rien. »

« Déposition de Maître Regnaud Thierry, chirurgien du roi, au procès de Jeanne d’Arc, abbaye de Saint-Benoît ».

Si l’étude de Monsieur THIERRY-MIEGT reste discutable sur certains points (il prête à Regnaud une étonnante ascendance remontant à Clovis...) on peut toutefois croire possible que ce chirurgien soit bel et bien le grand-père de Robert THIERRY de Saint-Thomas, Gendarme du Roy et Archer de la Cie de Gratien d’Aguerre, anoblit en 1510 à Bar par le duc Antoine dit-on...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

69 Messages

  • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 25 août 2005 02:33, par Daniel Thomas

    En ce qui concerne Robert Thierry de Saint Thomas, il figure bien dans le nobiliaire de Lorraine,.avec ses armoiries

    Répondre à ce message

  • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 24 septembre 2005 17:19, par Jean-Pierre Bernard

    Bonjour.
    Merçi pour cet article très intéressant.
    J’ai lu, il y a longtemps, la « saga » de Jean THIERY, parti de Raon l’Etape, dans les Vosges, pour vivre en Italie, et qui fut adopté par cet armateur qui lui légua sa fortune. Il la fit prospérer, et la légua lui-même à sa famille de Raon. Fortune colossale qui ne fut jamais versée aux ayants-droits.
    C’était, je crois, dans un Bulletin d’une société d’histoire et de généalogie de Lorraine. J’avais simplement noté, à l’époque, que l’une des personnes de cette famille avait alors épousé une Anne Crovisier, patronyme que je retrouve dans ma famille qui est originaire, pour une partie, de la même région.
    Avez-vous la descendance de la famille de ce Jean THIERRY ?
    Veuillez accepter mes sentiments amicaux.
    JP.BERNARD

    Répondre à ce message

    • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 25 septembre 2005 14:41, par danth

      Jean Thiery est décédé à Venise sans laisser de descendance directe.
      Daniel Thomas

      Répondre à ce message

    • Je viens par hasard de découvrir l’existence de Jean Thiery.
      Brièvement : ma mère qui porte ce nom m’a remis hier copie de la 1re page d’un livre dont l’auteur estJeanine Titeux-Thiry, page qu’elle conserve depuis des années.Elle a aujourd’hui 78 ans
      J’aimerai beaucoup faire l’arbre généalogique de ce nom mais j’ai aucune idée sur la façon de procéder.
      Je navigue sur les sites internet, et je m’adresse à vous, vraiment par hasard. Si vous ne me répondez pas, ce n’est pas grave.
      Mes salutations.

      Répondre à ce message

      • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 25 septembre 2006 10:30, par Jeanine-Titeux-Thiry

        L’histoire de Jean Thiery n’est pas une légende,elle a bien existé. Malheureusement malgré de nombreux procès, personne n’a vraiment prouvé sa généalogie.La fortune est restée bloquée tant à Venise qu’en France. Une partie étant placée sur l’hôtel de ville de Paris.Cette histoire est même venue devant le Parlement dans les années 1952-58. Mais il n’y a eu aucun résultat. Pensez que depuis la mort de Jean Thiery, il y a eu tellement de personnages que ce serait impossible à établir.
        C’est pourquoi cette affaire ne peut donner lieu qu’à l’imagination. C’est ce qui m’a amenée à écrire sa vie romancée en 1993.
        Mais si des renseignements nouveaux surgissaient, je serais en mesure de réécrire cette belle histoire.

        Bien cordialement
        jeanine Titeux-Thiry
        Ecrivain

        couriel : jtiteux chez aol.com

        Répondre à ce message

        • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 17 août 2007 11:26, par LESTRADE-THIERY

          Bonjour, c’est avec un grand intérêt que j’ai pris connaissance de cet article et des différentes interventions des personnes réagissant à ce texte. J’ai comme beaucoup de ceux qui écrivent, entendu parler de cette histoire au cours de mon enfance par ma mère et ma grande tante, toutes deux portant le nom de Thiery et originaires de Lorraine. C’est vrai que, baignant dans cette histoire romanesque, j’ai aujourd’hui eu, l’envie d’en savoir un peu plus et c’est avec plaisir que je vois que d’autres s’y intéressent également. Vous avez écrit un livre. DOnnez m’en les coordonnées, j’essaierai de me le procurer.
          En vous remerciant par avance.

          Répondre à ce message

        • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 2 novembre 2008 17:12, par vial ivan

          Nous possedons dans notre famille suite a cet heritage un arbre genealogique qui remonte a Jean Thierry decede en 1533 qui a eu un fils francois THIERRY qui eu quatre enfants dont Jean thierry mort a Venise en 1678 sans enfant en laissant un patrimoine important dont ses frères furent héritiers Cet héritage ne fut jamais percu par les heritiers Napoléon lors de la campagne d’Italie s’empara de celui ci .Fit une reconnaissance de dette au nom de la Republique francaise .avec cet argent il put financer dans la foulée terminer la campagne d’Italie et realiser la campagne d’Egypte . Je possede une bonne documentation Le dernier proces fait contre l’état Francais par une partieour plus devial des Héritiers a ete fait sous Giscard d’Etaing .la somme avec les interets représentait le budget de la France enfin presque

          Répondre à ce message

          • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 8 janvier 2009 13:59, par daniel.pochic

            Bonjour
            je me permets de prendre contact aprés consultation sur ce forum dédié à jean thiery et ses héritiers
            de votre message ma question est la suivante
            une personne nommée vial avec pour nom internet LETTOU a déposée sur internet un travail de recherche important est ce une de vos parente
            si oui
            cette personne notifie un mariage en 1688 entre une demoiselle thiery francoise et un sieur carcat germain
            je recherche des informations sur ce mariage date et lieu
            il semblerait qu en plus du trésor de venise ce sieur carcat ait laissé un héritage sur la ville de lyon
            d aprés des documents familiaux en ma possession
            cordialement
            catherine

            Répondre à ce message

          • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 26 avril 2009 20:52, par Michèle

            Bonjour,

            Nous possédons également, suite à un héritage inatendu qu’a reçu mon père (né Thiery), un arbre généalogique officiel remontant à Robert thiery de saint thomas. Selon cet arbre, nous faisons partie des héritiers de Jean Thiery, puisque descendant de François Thiery, ce que j’ai appris depuis peu. Il est bien entendu que je n’espère rien de cet héritage mais cette histoire me pasionne. Serait-il possible d’avoir des copies des pièces et éléments en votre possession. Avec mes remerciement.

            Michèle

            Répondre à ce message

          • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 3 mai 2011 16:32, par NASSOY MONIQUE

            Le 3 Mai 2011. Nous sommes en train de faire un arbre généalogique. Mon arrière grand mère née Anna THIERY en 1850, dont le père Joseph Alexis Thiery né le 28 02 1800 à Charleville Mezieres (08) était PORTIER CONSIGNE à La Rochelle,.Dans mon enfance, j’ai 80 ans, j’ai entendu parler de ce fameux héritage, capté par Napoléon.

            J’ai l’acte de naissance de cette arrièrte grand mère, et je viens de demander aux Archives Départementales, celui de son père.

            Salutations distinguées.

            Répondre à ce message

      • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 17 février 2007 01:19, par jmi84

        bonjour ?notre nom de famille est aussi thiery alors si on peut recouper nos infos cela peut devenir sympa @+

        Répondre à ce message

        • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 14 avril 2008 23:01, par Jea RUTTEN

          Ma Mère, Marie, ma grand-mère, Laurence, portaient le nom de Thièry. Mon oncle s’appelait Jean Thièry. La famille avait une parentèle en Lorraine (Mont-Saint-Martin). Serait-ce aussi une filiation ? J’ai entendu parler de ce dossier quand j’étais jeune, mais n’ai aucun moyen de remonter l’ascendance. Bien à vous.

          Répondre à ce message

          • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 15 avril 2008 21:37, par Mme Balourdet

            Monsieur,

            Je ne peux répondre à votre question simplement par un patronyme et une localisation géographique. La généalogie ne se base que sur des preuves : les actes, en particulier. Non sur des hypothèses.
            En réalité, faire son ascendance est à la portée de tout le monde, si on a un peu de temps et de volonté. Mais il faut plus que la motivation se trouver untel ou untel dans sa filiation. Il faut surtout du respect pour les archives, et du respect pour ses aïeux, qu’ils soient riches, pauvres, connus ou pas.
            Alors, si vous avez cette motivation, faites votre généalogie, ou faites la faire si vous n’avez pas le temps. Cela apporte énormément, selon moi, à celui qui remonte le temps et l’histoire de sa famille. Et si, par hasard, et non par chance, vous « tombez » sur un ancêtre connu ou dont la vie est plus qu’anecdotique, ce sera un petit plus, que vous pourrez raconter autour de vous.

            Bien à vous

            Répondre à ce message

    • Pierre THIERRY 1365
      Portrait

      Regnault THIERRY, Seigneur de Corpoy - Châtelain et seigneur de Tréchis le Bas 1391-1466
      Portrait

      Guillaume Pierre THIERRY (THIERY) 1440

      Pierre THIERRY (THIERY) 1460

      Robert THIERRY de SAINT-THOMAS, Chevalier - Gouverneur de Mouzon - Seigneur de Vienne 1490-1490
      Portrait

      Claude THIERRY (THIERY) 1521-1600

      Nicolas THIERRY (THIERY) 1552-1632

      Claude THIERRY (THIERY) 1581-1667

      Guillaume THIERY 1630-1701

      « Catherine » THIERY 1677-1737

      Guillaume COLLIN 1703-1777

      Clément COLLIN 1743-1824

      Clément Le Jeune COLLIN 1778-1846

      Marie-Lucie COLLIN 1809-1868

      Antoine Joseph CALAME 1835

      Marie Joseph CALAME 1848-
      Portrait

      Damas Henri MASSIP 1882-1970

      Raymonde MASSIP 1904-
      Portrait

      Jacques DOYEN 1929-1961
      Portrait

      |
      Christian DOYEN 1951
      Portrait

      Répondre à ce message

  • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 11 avril 2006 13:51, par Olivier

    Bonjour, je fais partie des Héritiers de la branche Champennoise de Jean Thiery, j’aimerais savoir si des textes ou livres font état de sa vie ?

    Merci d’avance

    Répondre à ce message

    • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 12 avril 2006 08:38, par A. BALOURDET

      Bonjour,

      Un ouvrage a été écrit sur la famille mais il a été tiré à 150 exemplaires, autant dire qu’il est introuvable. L’auteur est Charles Thierry-Mieg, et son livre s’intitule « La Succession de Jean Thierry de Venise. Histoire de la famille Thierry » (Paris, Fischbacher, 1894).
      Il est descendant d’une des 2 branches avérées dans l’ouvrage, précision utile.... Moi aussi d’ailleurs, mais comme bon nombre de gens aujourd’hui !

      Disposant d’une copie, je ne l’estime pas franchement incontournable, l’auteur ayant une méthode généalogique discutable. Entre autres exemples, il commet l’erreur de comparer des blasons (!!), ou des lignées de prénoms, et donc fait des suppositions plus que des découvertes tangibles. Si un néophyte peut être séduit, l’héraldiste et généalogiste que je suis reste plus prudente. Surtout lorsqu’on le voit avancer, prudemment il est vrai, une parenté à Clovis...
      Toutefois, je lui reconnais au moins de ne pas s’être limité dans ses recherches ascendantes, ce qui est « courageux ».

      Mais son opinion sur la descendance laisse dubitatif elle aussi, puisqu’il affirme n’y avoir qu’une branche valable à confirmer, alors que j’ai moi-même, avec mes modestes connaissances en paléographie, constaté l’existence de l’ acte de naissance de François Thiery aux archives départementales, que l’auteur ne fait que signaler en notes, car rapportée après la 1 ère parution par une tierce personne ( l’auteur avait d’abord tout réfuté en bloc, mais, à l’époque, devant la preuve indiscutable qu’il lui fût alors apportée, il ajouta cette filiation, les petites notes restant en bas de page. S’était-il déplacé au AD lui même et était-il passé « à coté » ? Je l’ignore).
      Sans doute est-il plus difficile de « prouver » l’existence des autres enfants, mais la logique voudrait que 2 enfants uniquement dans une fratrie en 1650, ca ne fait pas le compte ... Nier en bloc qu’il y aurait d’autres enfants, sans se référer aux évènements, indiscutables, de destruction volontaire des archives (de la part des autorités italiennes et/ou françaises) est une omission étonnante.

      Enfin, sur la vie de Jean Thiery et sa famille, là par contre, l’intérêt de l’ouvrage est plus réel. Mais si vous voulez des infos, internet le fait très bien ... L’article existant aussi sur ce site, à propos de l’affaire Jean Thiery, est plutôt bien fait, et raconte bien, si je ne m’abuse, les détails de la vie des protagonistes.

      Sachez aussi qu’un autre ouvrage de cet auteur est disponible en ligne à la BNF. Peut-être que celui ci suivra ...

      Enfin, gardons tous en tête qu’il ne s’agit que d’une anecdote du passé, curieuse, intéressante, et pour certains révoltantes, mais que l’argent restera bloqué dans les caisses, ce qui fait tout le romanesque et le charme, selon moi, de cette affaire ....

      Cordialement,

      Répondre à ce message

    • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 23 juillet 2006 01:22, par A. BALOURDET

      Oui il existe effectivement des ouvrages.
      Mais ouvrages ou pas, ils sont tous écrits selon un point de vue, car le sujet est revisité selon l’avidité ou la simple curiosité de chacun ....
      Si vous prenez le temps de lire l’article ci-dessus, vous trouverez une réfèrence ... et surtout les principales pièces « officielles » du dossier et de la vie des protagonistes.
      Enfin l’essentiel figure, d’après moi, dans les deux articles édités sur le site par Gérard Goglin et moi-même.

      Si vous cherchez plus, vous pouvez me contacter par mail : a.balourdet chez club-internet.fr

      Cordialement

      A. Balourdet

      Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Depuis peu ma mon frère et moi recherchons l’histoire d’un certain héritage Thierry. Ma mère née en 1922 nous racontais autrefois que ses parents et peut être arrières grand parents cotisaient à une association chargée de retrouver les héritiers d’un fabuleux héritage d’un certain Thierry/Rolland (? pour Rolland) qui aurait été armateur en Italie. Ma mère se souvient avoir envoyé des mandats pour payer cette association. Selon l’histoire racontée, on aurait proposé à mes grands-parents le choix entre une somme d’argent minime ou la possibilité de cotiser à cette association dans le but de faire aboutir la répartition de cet héritage entre tous les ayants-droits. Il y aurait eu des héritiers disséminés dans plusieurs pays et la recherche était difficile. Ma mère se rappelait avoir vu un article paru dans la revue « le rouge et le noir » dans les années 1970 qui parlait de cet héritage.
    Pour mon frère et moi cela ressemblait à une « légende » ou une « arnaque ». Mais il y a quelque temps mon frère à retrouvé dans les documents laissés par un parent décédé des récépissés de paiement pour cette association. Ce n’était peut être pas une légende après tout.
    Mon frère a fait des recherche et a tenté de contacter cette fameuse association. Elle a été dissoute en 2003. Un contact a été établit avec l’avocate de l’association qui en a confirmé l’existence jusqu’en 2003 mais nous avons eu une fin de non recevoir pour avoir de plus ample information. Elle nous a simplement dit qu’il n’y avait pas de BOUILLOT dans la liste généalogique qu’ils possédaient après leur recherche. Depuis pas moyen d’en savoir plus.
    Aujourd’hui je rencontre votre article et je me dit qu’il y a peu être un lien avec l’histoire racontée par nos grands parents.
    Pourriez-vous avoir la gentillesse de m’indiquer comment avoir plus de renseignements sur ce fameux héritage (s’il s’agit bien du meme héritage ?) J’ai l’impression qu’il y a un rapport.
    Je ne sais comment en savoir plus à propos de l’association dont j’ai parlé ci-avant.
    Où pourrais-je me documenter ?
    Je vous en remercie par avance.

    Répondre à ce message

    • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 3 août 2006 10:54, par A. Balourdet

      Madame,
      En ce qui concerne votre affaire, je peux vous dire s’il s’agit du même héritage uniquement si vous me donnez plus amples informations. Car pour l’instant, rien n’est moins sûr. Je sais qu’une association a perdurée jusque tard dans le 20 ième siècle en effet, mais d’une il ne s’agit pas d’un héritage d’un THIERRY ROLLAND mais d’un JEAN, lui-même héritier d’un riche marchand et armateur de Venise. Pour vous expliquer tout ceci, mon adresse mail est proposée plus loin dans les échanges qui ont déjà eu lieu sur le sujet. Enfin, dans l’encart « auteur » vous avez la possiblité de cliquer vers mon site, où vous trouverez mes coordonnées.
      Sachez toutefois qu’espérer « hériter » de Jean Thierry aujourd’hui est utopique ... Je pourrais vous expliquer pourquoi, mais ce serait long par écrit.
      S’il s’agit de cette affaire, vous ne devez vous y intéresser que pour la valeur anecdotique qu’elle représente, vous aurez bien moins de chance d’être décue.
      Cordialement,

      A. Balourdet

      Répondre à ce message

      • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 5 juillet 2007 19:01, par CHAUVEAU François

        Bonjour,

        Je suis le frère de la personne à qui vous aviez adressé ce message en réponse à ses interrogations. Depuis nous avons quelque peu avancé dans nos investigations.

        L’Association des Héritiers de Jean THIERRY dont ma sœur vous a parlé a bien existé. Elle fût dissoute le 11 mars 2003 en raison des problèmes de santé des membres dirigeants et que personne n’était disponible pour prendre la relève.

        Effectivement notre grand-père, Claude BOUILLOT, né le 30 août 1884, avait cotisé à cette association de 1952 à 1967 et bien au-delà encore après son décès le 25 mai 1967.En effet, notre grand-mère avait assuré la continuité des versements et ce, me semble-t-il, jusqu’à son propre décès survenu le 21 février 1973.

        Notre grand-père, Claude BOUILLOT, a eu pour mère, Françoise née GAUTHIER, le 16 mars 1850, dont ce nom est identique à celui d’Antoinette, l’épouse de Joanny THIERY descendant de Gilibert THIERY, un des frères du richissime Jean THIERY.

        Mais voilà, notre grande difficulté actuelle est de retrouver le lien de parenté existant entre Antoinette GAUTHIER, épouse de Joanny THIERY et Françoise GAUTHIER, notre arrière-grand-mère.

        Les pistes de recherche effectuées jusqu’à présent ne nous ont pas permis d’aboutir.

        Si vous avez une réponse ou quelques suggestions à nous proposer, elles seraient les biens venues.

        Merci.

        Nos meilleures salutations.

        Répondre à ce message

    • bonjour
      Je suis une petite fille THIERY
      Je cherche le dernier jugement de la Cour d’Appel de PARIS qui a débouté la famille THIERY
      en 1964 ou 1965.
      Vous avez pu contacter l’avocat qui gardait les documents de l’association des THIERY
      Vous est-il possible de me transmettre ses coordonnés.
      Etant petite fille THIERY,elle acceptera peut-être me transmettre copie des pièces du dossier dont je vous ferai part ensuite.
      MERCI
      A bientôt le plaisir de vous lire
      CHRYSIS

      Répondre à ce message

  • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 18 mars 2007 17:04, par Pierre-François

    Bonjour,

    Je suis originaire de Troyes (Aube-Champagne-Ardenne).
    Dans ma famille on m’a toujours parlé aussi de cette histoire de Jean Thierry, car ma grand-mère portait ce nom. Nous avons des arbres généalogiques qui tenteraient à prouver une (des nombreuses !) véritable branche de déscendance de ce fameux Jean. Malheureusement il y aurait un manque sur le pérode de 1789 puisque de nombreux documents auraient disparus durant la Révolution. Il serait donc impossible aujourd’hui de prouver la véritable appartenance à cette famille.
    A propos de ce Jean Thierry il aurait été l’amant de cet armateur italien, qu’il lui aurait légué toute sa fortune à sa mort. Sans aucun héritier, Jean Thierry aurait légué sa fortune à ses frères qui se seraient disputé l’héritage et qui n’aurait finalement jamais été remis.
    Il aurait été conservé par l’état Français et Napoléon s’en serait servi pour financer ses campagnes.
    Il y aurait aujourd’hui un gros trou dans la caisse puisque durant un procès sous Pompidou, il auarait été calculé que la somme étant si importante l’Etat français de l’époque aurait été incapable de rembourser les fameux héritiers.
    J’ai toujours entendu dire à propos de cet héritage (colossal) qu’il y auarait un palais jouxtant le palais de Doges de Venise ainsi que d’autres palais sur Venise, de nombreux tableaux, des chaises en or, des coffres rempli d’argent et des propriétés (sûrement disparues aujourd’hui en Italie).
    A mon avis tous les héritiers, (véritables ou non, probablement la majorité (!)) peuvent encore attendre et plutôt rêver et raconter cette histoire les soirs de réunions de famille au coin du feu....
    Surtout qu’au jour d’aujourd’hui s’il l’on était amené a répartir cette fortune entre les véritables et pseudos héritiers il ne resteraient que quelques euros chacun !

    J’espère que ma petite intervention aura pu éclairer certains,
    N’hésitez pas à prendre contact avec moi si vous avez d’autres informations ou si je peux vous en donner !

    Un site intéréssant : http://www.ghcaraibe.org/bul/ghc037/p0560.html
    Qui doit sûrement mieux raconter l’histoire que moi !

    Pierre-François.

    pierre.michault chez hotmail.com

    Répondre à ce message

    • > Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 19 mars 2007 03:00, par A. Balourdet

      Bonjour Monsieur,

      Une grande partie de vos précisions figurent en effet déjà dans l’article du 1/10/2001 « Un Acte Notarié, 1781 » par Gérard Goglin sur ce site.
      On trouve sur de nombreux sites l’inventaire des biens de l’héritage, dont, effectivement, divers bien immobiliers en Italie. Je peux mettre le lien si nécessaire.

      Concernant les preuves, seule la branche de François Thierry peut prétendre grâce aux actes BMS sa filiation, car les archives existent encore seulement pour cette branche.
      Quant aux autres, il est bien difficile de se prononcer, car, comme vous le rappeler, bien des documents ont disparu ( eglise « brulée par 3 mystérieux chevaliers », révolution, dégradation des registres par des « héritiers » irrespectueux aux AD de Laon, etc ...).

      Divers jugements ( là encore, le net est une mine ) ont tantôt valider la liquidation à la faveur de certaines branches, tantôt invalidée ladite succession.

      Pour autant que je sache, les associations d’« héritiers » sont aujourd’hui dissoutent, sans doute faut-il y voir qu’aujourd’hui, l’attrait anecdotique et généalogique prime sur l’attrait financier ... En effet, si on calcule les « intérêts », avec le nombre de descendants, même en acceptant seulement deux frères réels à Jean, l’héritage est tellement important que ce serait bien trop colossale pour dédommager, si on peut dire, lesdits héritiers. Et, toutefois, la somme par tête de pipe ne serait pas si négligeable que cela. Mais enfin, est-ce si important ?

      Je n’ai jamais entendu dire que Jean était l’amant de l’armurier. Son protégé, oui, sans nul doute. L’armurier, sans enfant, a sans doute pris le jeune homme pour l’enfant qu’il n’a jamais eu. La différence d’âge entre les deux hommes ne prête guère à penser qu’ils ont pu être amants. Anasthase Tipaldi avait plus de 45 ans, Jean en avait à peine 16 quand ils sont sont rencontrés.

      Une petite rectification : l’etat français ne possédait pas l’héritage avant Napoléon. Il est resté dans une banque venitienne jusqu’à l’arrivée de l’empereur qui en a vidé les caisses. En effet, le légataire, un notable vénitien, se serait arrangé pour évincer les héritiers français, du moins un certain temps. A l’issue de quoi, une fois qu’il a pu se servir discrétement, il a fait son devoir de légataire, alors qu’il n’était déjà plus possible administrativement de faire les choses correctement. Si je me rapelle bien, on suppose que les 3 mystérieux chevaliers qui ont fait brulé l’Eglise où se trouvait une grande partie des BMS ont agit sur son ordre. A vérifier, je n’ai pris le temps de relire mes documents. Les biens sont donc restés en Italie.

      Cordialement

      Voir aussi :

      Voir en ligne : « Le fabuleux héritage de Jean Thiery » par « Singo »

      Répondre à ce message

  • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 17 décembre 2007 20:43, par mélaine

    Bonjour, je m’appel Mélaine j’ai 17ans après de nombreuses discutions avec ma grand mère et des documents qu’elle m’a donné ( vieux journaux de l’époque ) j’ai appris que je faisais parti des héritiers de Jean Thierry, j’aimerais savoir qui, en france fait encore partis de cette famille.

    Répondre à ce message

    • Bonjour Mélaine,

      Statistiquement, quelques centaines de milliers de personnes sont concernées. C’est assez simple à calculer :
      On connait 12 pseudo frères et soeurs à Jean Thierry. Si seulement la moitié est effectivement liée à cette famille, cela fait 6 souches.
      Si chaque génération, soit 4 par siècle, a eut ne serait-ce que 2 enfants, on obtient ceci :
      6x2 pour la premiere génération = 12 ; x2 pour la seconde = 24 ; x2 pour la troisième= 48 ; x2 = 96 descendants pour la fin du seizieme siècle
      96 x 2 x 2 x 2 x 2= 768 au 17e siècle
      768 x 8 = 6144 au 18e siècle
      6144 x 8 = 49152 au 19e
      49152 x 8 = 393216 descendants à la fin du 20e siècle.
      et vers 2025 quelques 786 432 personnes seraient concernées ...

      2 enfants par génération c’est peu, mais avec le taux de mortalité aux siècles passés, on peut tabler là dessus. On devrait être plus proches de 3 en réalité, soit 589824 descendants.

      Imaginons que certaines branches, ignorant leurs origines, ou pas, se sont remariées entre elles, et on se rapproche au final de la statistique de 2 enfants par génération, soit 393216.

      Biensur, c’est un calcul rapide, sans faire dans le détail. Mais ca montre l’envergure de votre question.

      Aussi, il est difficile de dire avec précision QUI ? fait partie de cette famille.
      Au niveau patronymique, bien moins il est vrai.

      J’espère avoir pu apporter une partie de la réponse ;

      Pour la seconde partie, à savoir QUI ? exactement, quelques généalogies, dans cette masse de descendants, ont été ralisées. A peine un centième des descendants doivent connaître leurs ancêtres. Quelques sites « collectionnent » les descendants des Thierry. Mais personne ne saurait prétendre à l’exhaustivité.

      Bien à vous,

      Madame Thiérus

      Répondre à ce message

      • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 28 janvier 2008 07:48, par GERRER Michel site tvagerrer

        Pour Madame Thiérus
        Votre blog est très intéressant.Vous semblez bien conna^tre cette affaire.
        Pour ma part, généalogiste amateur, notamment de notre famille THIERRY de VILLE d’AVRAY, et rivé à ce hobby dérivatif d’une grave maldie contre laquelle je me bats, j’ai rassemblé depuis quelques années divers documents, dont vos données publiées, et je me propose de réaliser un fascicule (60 pages environ) illustré couleurs, se proposant de résumer cette histoire de façon assez sérieuse (il y a des bribes d’information un peu partout), c’est-à-dire sans tomber dans les ellucubrations des romans de jtiteux ou de Thierry Rollet, du moins si vous n’y trouvez pas d’inconvénient ? J’ai pas mal de demandes intéressées.
        De plus oui, j’ai essayé de rassembler sur mon site de généalogie tvagerrer le plus de données possibles de descendances d’après les diverses publications sur le net notamment. Mais comme vous l’expliquez c’est relativement infini (je n’en ai que...1500 environ ! et vos calculs de possibilités ne sont pas bien faux

        • QUESTIONs : 1/auriez-vous des documents que je n’ai pas ? Pourrais-je vous contacter à ce sujet par téléphone ? 2/serez-vous intéressée par ce fascicule, que je suis prêt à faire tirer pour toute personne intéressée(au prix de revient le plus serré possible) ?
          En tous cas bravo pour votre blog, sur ce sujet extraordinaire qui peut faire rêver, mais sans espoir aucun de concrétisation possible (ce n’est pas pour l’héritage que l’on peut s’y intéresser, mais bien plus pour ses péripéties).

        Répondre à ce message

        • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 1er février 2008 16:45, par Anais Thiérus

          Monsieur Gerrer,

          Je suis flattée par votre intérêt, mais je ne maitrise pas mieux l’affaire que ceux qui m’en ont informée ... Et certainement moins bien que vous qui vous y consacrez depuis bien plus longtemps que moi.
          Je me suis intéressée à cette affaire sur un plan personnel il y a quelques années, et comme je suis informée via le site des interrogations des lecteurs, je m’efforce de toujours y répondre.
          Entre temps, j’ai choisi de faire de notre loisir commun mon métier. Alors je tente de concerver le sérieux et la distance nécessaires, même lorsqu’il s’agit de cette rocambolesque affaire.

          Vous m’aviez envoyé un mail où vous m’invitiez déjà à participer à vos recherches. J’avais répondu en déclinant votre proposition, car je ne souhaite pas rentrer dans les débats parfois houleux entre les passionnés ...
          Pour ma part, par exemple, je n’ai rien contre les « élucubrations de romans » lorsque l’auteur stipule clairement qu’il écrit un roman ... et je ne souhaite blesser personne.

          Enfin, tout dépend de la façon dont vous souhaitez présenter les choses. S’agit-il d’une liste de noms ? Moins de 100 ans ou pas ? Citerez-vous vos sources et les auteurs des branches que vous aurez recueillies ? Prendrez vous soin de ne pas présenter le travail des auteurs qui ne le souhaitent pas ?
          Car internet, si l’outil est magique, permet aussi d’entretenir des quiproquos désastreux, comme le « prêt d’informations » à untel, qui lui même prête à un autre, sans signaler qui lui a fournit les infos ... Infos protégées par ... le droit d’auteur ...qu’il s’agisse d’un arbre sur geneanet ou de propos tenus sur un blog.

          Si le sérieux du contenu que vous souhaitez obtenir est tout à votre honneur, je pense que l’entreprise sera fastidieuse si vous prenez soin de faire un travail intégre, et je vous engage à veiller de toujours vérifier les travaux qui vous seront soumis, tant quant à leur véracité, que concernant leur origine ...

          Même tiré à peu d’exemplaires, un ouvrage ne saurait souffrir de maladresses.

          En espérant vous avoir donner de judicieux conseils à défaut de mieux pour le moment, je vous souhaite sincèrement de réussir dans votre entreprise, et vous invite à me recontacter par email si vous le désirez.

          Anaïs Thiérus Balourdet

          Répondre à ce message

        • Bonjour a toutes et a tous,

          Moi aussi je suis un héritier de Jean THIERRY

          Mais svez vous que Monsieur le premier ministre François FILLON fait partit des héritiers également ?

          Vous pouvez consulter sur google en indiquant ( héritage de françois FILLON)

          Et vous pourrez lire

          Cordialement,

          Mr Daniel CHAUVANCY Mail : jeanthierryparis chez hotmail.fr

          Répondre à ce message

      • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 30 janvier 2008 17:48, par Carmen

        Bonjour,
        Je consulte régulièrement (par pure curiosité) les sites internet concernant cette histoire. Les renseignements que j’ai trouvés donnent un aperçu relativement complet de la « course à l’héritage ». J’aimerais savoir s’il existe également des documents, des archives sur la vie de l’armateur Athanase Tipaldi avant sa rencontre avec Jean Thierry. (il avait environ 45 ans au moment de cette rencontre). Il pourrait être intéressant de connaître ses origines, la nature de ses activités (négoce en mer : quel genre de négoce ?), l’origine de sa fortune, etc...
        Pour le moment, mes recherches sur internet n’ont rien donné.
        Si quelqu’un a des précisions à ce sujet, merci de m’en faire part.
        Carmen.

        Répondre à ce message

        • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 1er février 2008 15:30, par Anais Thiérus

          Bonjour,

          Voilà une excellente question !
          Pour ma part, ormis les infos qu’il est possible de glaner dans le testament, je crois n’avoir jamais entendu parler d’autres sources.
          Cela dit, compte tenu des biens de sieur Tipaldi, peut-être qu’il serait possible d’en savoir plus ... en Italie !
          Je ne me suis jamais penchée sur la question, et je ne sais pas dans quel état sont les archives de ce pays. Espérons que l’invasion napoléonnienne et autres âffres du temps n’aient pas trop dégradé ces dernières.
          Un conseil : renseignez vous déjà sur ce point.
          Ensuite, en faisant l’inventaire des possessions immobilières d’Athanase Tipaldi, comme la demeure située place Saint-Marc, et s’il reste quelque chose de ces demeures, alors là peut-être aurez-vous une chance d’en obtenir un historique qui puisse apporter du nouveau.
          Voyez aussi en passant via l’éxécuteur testamentaire. Ce dernier, qui, si je me souviens bien, avait fonction de gouverneur, a sans doute laisser des traces. Des archives existent peut-être encore de ce côté.
          Tout dépend de la conservation des archives en Italie, et sur ce point, j’avoue ne rien savoir pour une période si reculée.

          Bien à vous
          Anaïs Thiérus

          Répondre à ce message

        • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 26 janvier 2009 23:15, par Hugues de la Touche

          Il y a eu deux articles dans Historia ou Historama qui ont été consacrés au fameux Jean Thierry. L’un des deux articles expliquait que Bonaparte avait fait un détour par Venise pour rafler l’argent du richissime armateur afin de pouvoir continuer sa campagne en Italie.
          Le second article était plus curieux, il donnait l’origine de la fortune en question...
          Cette origine est encore plus fabuleuse que tout ce qu’on a pu raconter sur ce blog et je trouve curieux que personne ici n’en ai eu connaissance.
          Avant de continuer mon histoire, laissez-moi vous dire que dans mon enfance j’avais un vieil oncle médecin qui nous parlait, à moi-même et à mes parents, de temps en temps, de cette association. Il ne devait pas comprendre grand chose car il nous disait qu’il s’agissait du valet de pied de Napoléon.
          Quelques années plus tard, en faisant ma généalogie, j’ai retrouvé des aïeux du nom de Thierry en Normandie... Il doit y avoir un rapport. J’en reparlais au vieil oncle... Il ne se souvenait plus de rien !
          Quand à l’origine de la fortune de Jean Thierry, et bien, il s’agissait d’un chef pirate qui avait réuni une prodigieuse fortune aux Antilles, en piratant, en tuant, en rançonnant les bateaux et les particuliers. Ce n’est qu’il y a quelques années qu’on a découvert le pot aux roses ! Vous êtes donc tous des descendants de pirates, et moi aussi. Seulement, le hic est d’importance, nous n’aurons pas un cent de notre aïeul car un pirate encore plus gros que lui nous a tout raflé au passage !
          Hugues de la Touche

          Répondre à ce message

          • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 6 janvier 2010 21:09, par Mathieu

            Il existe en effet un article sur les heritiers de Jean Thiery dans le numero 117 d’Historia.
            L’article est d’Eduard Tercinet.

            Par contre je n’ai jamais entendu parle de votre deuxieme article, a propos de l’orgine pirate de la fortune de Jean Thiery.

            Je suis curieux de savoir si quelqu’un sait dans quel numero se trouve cet article, si il existe.

            Répondre à ce message

          • Bonjour,

            Une petite correction toutefois :
            Jean THIERY n’a jamais eu de descendance ....
            S’il était acoquiné avec un « pirate », cela n’interfère en rien dans la généalogie des descendants de ses frères et sœurs, qui, eux, sont petits enfants de seigneur et chirurgien du Roi.

            Quant à l’origine de cette fortune, la vraie question est : qu’appelle-t-on un riche marchand Vénitien de la Renaissance ? ... Nul n’a jamais été dupe sur le lien à faire entre Corfou et Tipaldi ... ;-)

            Elisabeth d’Angleterre n’a-t-elle pas traité avec des corsaires pour affaiblir l’Espagne, sans que jamais le terme « pirate » n’ait été avancé ... Autre temps, autre mœurs.

            Décidément, cette histoire fait rêver ... Je me prends à imaginer la vie de ce « Rescator » aux gobelets d’or logeant au pied du palais ... du doge cette fois !

            Bien aimablement,

            Mme THIERUS BALOURDET

            Répondre à ce message

            • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 11 mars 2011 17:47, par Mathieu

              « Nul n’a jamais été dupe sur le lien à faire entre Corfou et Tipaldi »
              J’ai fait quelques recherches sur internet, pensant que peut etre Corfou avait ete un repaire de pirates, mais cela ne semble pas avoir ete le cas.

              Pourriez vous m’eclairer sur ces liens ?
              Merci

              Répondre à ce message

              • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 11 mars 2011 20:16, par Anaïs Balourdet

                Corfou était une place forte contre la piraterie entre les XII et le XVII ièmes siècles. Une recherche rapide avec les mots clefs « piraterie Corfou » aiguilleront vos recherches sur le net. Je vous conseille entre autres, si le sujet vous plait : Les tyrans de la mer : pirates, corsaires et flibustiers de Sophie Linon-Chipon et Sylvie Requemora. Vous verrez alors que parler de marchandages et autres relations commerciales, à l’époque, avec l’île, doit plutôt se rapprocher de l’activité de corsaire (ca faisait mieux sur le CV), ou du moins, fallait-il être en bons termes avec eux pour oser faire flotter pavillon dans ces eaux, le vaisseau rempli de richesses ... Quoique certains, en effet, étaient assez fous pour le faire, mais étaient-ils porteurs d’un patronyme grec ? 😉 Avouez que c’est là un faisceau d’éléments pour ne pas se contenter de l’histoire angélique qui nous est généralement délivrée ...
                Mais j’en conviens, il n’y a pas de Wanted à son nom ...

                Bien à vous,

                ATB

                Répondre à ce message

        • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 25 mai 2009 07:26, par GERRER Michel

          Bonjour Carmen,
          Avec l’aide de Mme. Anaïs Balourdet j’ai réalisé un fascicule illustré sur cette affaire. Si cela vous intéresse, donnez-moi votre adresse : je vous en enverrai un exemplaire
          Michel GERRER

          Répondre à ce message

  • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 22 février 2008 07:27, par GERRER Michel

    Merci pour vos conseils, chère Anaïs.
    J’ai réalisé mon fascicule de 50 pages couleurs A4, sans prétention aucune, sur cette affaire, avec les éléments que j’ai pu recueillir, dont les vôtres.
    Je vous ai envoyé un mail pour savoir si vous en vouliez un exemplaire, ne serait-ce que pour juger mon travail ?
    Je le ferai tirer dès que je saurai combien de personnes en veulent, d’ici 2 mois environ.
    Cordialement

    Michel

    Répondre à ce message

    • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 13 mars 2008 23:44, par CHAUVEAU François

      Monsieur Michel GERRER,

      Je souhaiterai s.v.p. obtenir le fascicule que vous avez réalisé.

      Je vous remercie de m’indiquer les modalités d’obtention et de règlement de celui-ci.

      Ma famille serait descendante de Gilibert, l’un des frères de Jean THIERY.

      Mes recherches ne m’ont malheureusement pas encore permis de trouver le lien de parenté existant entre Antoinette GAUTHIER, épouse de Joanny THIERY et Françoise GAUTHIER, mon arrière grand-mère.

      Bien Cordialement.

      François.

      Répondre à ce message

  • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 27 avril 2008 09:10, par tvagerrer

    En réalité, les vrais héritiers seraient ceux issus des frères de Jean Thier(r)y « Héritier Tipaldi, du même lit, donc les descendants nombreux de la branche »de Champagne" : Quentin THIERY X Elisabeth TOUQUART d’Esqueheries, Claude THIERY X Marceline GUILLEMETTE, Gilbert Thiery X Nicole BARDE, Nicolas (Sergent Royal), Zacharie X Rose DUEZ, François Thierry de la Marre X Renée (Isabeau) LE FAUCHEUR, Jacques X Anne BERTAUX, et Jeanne Thierry X Diez ARNOULD et XX Joseph MARCHAND, tous frères et soeurs dont il est possible de trouver une généalogie descendante jusqu’à nos jours, et ils sont nombreux.
    Toutes les autres branches ne peuvent être citées qu’à titre anecdotique.
    Enfin, comme dit, il n’y à aucun espoir qu’un jour l’Etat accepte de rendre ne serait-ce qu’une partie de l’héritage, qu’on peut estimer à ce jour à 34 Milliards d’Euros (soit 10% du budget annuel de l’Etat Français !!)
    Les preuves de base manquent ou ne sont pas reconnus par les tribunaux. C’est ce que j’explique dans le fascicule que j’ai finalisé à ce sujet.

    Autre anecdote amusante (bien que lointaine) : Notre 1er Ministre actuel, Mr.François FILLON, a dans son ascendance Renaud (Regnaud) THIERRY, par une fille Marie (Dame de Courpoy), ce même Regnaud, 1er Chirurgien du Roi CHARLES.VII., et qui serait le trisaïeul de notre Jean THIR(R)Y, le richissime armateur !.....

    Michel GERRER

    Répondre à ce message

    • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 29 mars 2009 21:33, par barfor

      Bonsoir Monsieur Gerrer.
      Comme il n’est pas exclu que notre famille Baret descende de Pierre Thierry, et que l’histoire de Jean Thierry nous transporte dans un monde digne des fictions les plus rocambolesques, je serais très intéressé par votre fascicule, afin de faire la part de la réalité et du mythe.
      Pourriez-vous m’indiquer le prix de votre ouvrage et la façon de se le procurer.
      Merci pour votre obligeance.

      Voir en ligne : Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ?

      Répondre à ce message

      • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 25 mai 2009 07:52, par GERRER Michel

        Bonjour, désolé pour le retad de cette réponse. J’ai réalisé un fascicule couleur avec l’aide de Mme. Anaïs BALOURDET, en effet. Donnez-moi votre adresse, j’en ai fait rééditer, je vous l’enverrai. gerrer.michel chez free.fr

        Répondre à ce message

      • Bonjour

        Je suis moi même une BARET et effectivement descendante de Regnaud Thiery (voir sur geneanet l’arbre de Anne Pierrot Michel) j’ai découvert cet arbre en cherchant des renseignements sur ma mère, et j’ai été très surprise de m’y retrouver !!

        si vous souhaitez me contacter
        Bernadettedore chez gmail.com

        Cordialement

        Répondre à ce message

    • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 28 août 2010 14:25, par Françoise PINET-FREDON

      Bonjour,

      Je suis descendante au même degré que M. François FILLON de part les DE SOUBRAIS et je suis intéressée par votre fascicule. Pouvez-vous m’en faire parvenir un exemplaire. Cette histoire est un vrai plaisir à faire rêver.
      Et en ce qui concerne cet héritage, comme je l’ai déjà dit, les français ont déjà mis deux fois la main à la poche pour M. TAPIE, alors pourquoi pas pour nous ? (brève utopie ...). Il nous reste l’histoire à transmettre à nos descendances et ce sera un pur bonheur.
      Cordialement
      Françoise PINET-FREDON

      Répondre à ce message

  • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 29 mai 2009 22:43, par chrysis.hachem

    Je suis une des héritières de Jean THIERY
    je souhaite trouver aux archives Nationales de PARIS le jugement de la 1 ère Chambre de la Cour d’Appel émis entre septembre 1964 et1969
    Je ne possède pas le numéro du jugement et sans ce numéro impossible de lire le jugement
    Aussi avez-vous le numéro de ce jugement ? pouvez-vous me le communiquer ?
    Savez-vous ou sont passés les documents de l’Association de Héritiers de Jean Thiery dissoute en 2004 dont le siège était à PARIS

    Répondre à ce message

    • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 31 mai 2009 22:47, par Mme THIERUS-BALOURDET

      Bonjour,

      Je dois bien reconnaître que je ne me suis jamais intéressée à cela. Tout ce que je peux vous dire ... c’est que si jugement il y a eut ... héritage il n’y a plus !
      C’est le propre des successions en déshérence ... il n’y aurait aucun mal pour l’État à justifier son attribution aux Domaines, depuis tout ce temps ...
      Entretenir au sein d’association ces chimères fait perdre toute saveur romantique et rocambolesque à cette anecdote.
      Si véritablement vous souhaitez obtenir copie du jugement, sachez qu’ils passèrent en appel auprès de la cour de Paris en 1965 (je n’ai pas la date exacte). Ainsi, cherchez aux archives nationales, pour la cour d’appel. Les archives sont classées par années et types d’affaires (civiles, correctionnelles ...), avec une classement méthodiques et parfois par Chambre. Une fois ce jugement d’appel obtenu, vous trouverez sans mal le jugement initial, qui sera énoncé dans celui de l’appel.
      J’aurai aimé vous donner exactement de suite la côte, mais, comme je vous l’ai dit, cela ne m’a jamais véritablement interpellée. Quoique ce doit-être intéressant.

      Cordialement

      Répondre à ce message

  • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 28 août 2010 10:36, par Yves Talfer

    Une remarque : il n’y a pas de lieu-dit ETRECHY sur la commune de MEHUN SUR YEVRE, mais un TRECY LE HAUT (ou TRESSYLHAUT dans les registres du XVII° siècle, ou encore TERSILAUT sur les cartes de CASSINI) situé en amont du château, ce qui pourrait laisser penser qu’il y a eu un TRECY LE BAS.

    Or, l’actuelle commune de MEHUN SUR YEVRE regroupe trois anciennes paroisses : MEHUN, BARMONT et CRECY... cette dernière étant en aval des deux autres, aurait-elle pu s’appeler TRECY LE BAS au XV° siècle ?

    Dernière remarque, dans le CHER, il existe une commune appelée ETRECHY située entre BOURGES et SANCERRE

    Répondre à ce message

    • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 29 août 2010 14:29, par Anaïs Balourdet

      Bonjour,

      Votre remarque est parfaitement pertinente. En fait, j’ai écrit cet article il y a désormais plusieurs années. A l’époque, j’avais un doute sur la localité exacte, faute d’avoir pu consulter des sources fiables. Aujourd’hui, je peux vous confirmer qu’il s’agit bien de Tréc(h)y-le-bas, où l’on trouve trace des possessions seigneuriales et de la descendance de Regnault. Mieux encore, on trouve des éléments biographiques sur son épouse (principalement don, aveux et dénombrements, etc pour des terres). Le tout via le mariage de leur fille Marie avec Renaud BONIN.

      Ne pouvant corriger moi-même un article publié, ce qui est je l’avoue, bien dommage, je n’ai pas pris le temps de faire un PS sur ce sujet. Puis, j’ai oublié ... Merci donc d’être « passé par là » pour m’y avoir fait repenser !

      Comme je constate que ce fil continue de passionner, peut-être serait-il heureux que je compulse mes recherches, qui ont bien évoluées depuis, dans un ouvrage, pour en faire profiter tout le monde. Mais j’ai peu de temps actuellement, ce ne serait donc de toutes façons pas dans l’immédiat.

      Bien cordialement, j’espère que ces indications vous aideront à progresser.

      Mme THIERUS-BALOURDET

      Répondre à ce message

  • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 28 août 2010 10:43, par Griseli

    A la lecture de l’article et des messages reçus, je suis étonné que personne n’ait dit que, sans même se rapporter aux conciles cités, il est (toujours) possible pour un veuf de prétendre à la prêtrise. Regnaud Thierry pourrait avoir été marié, avoir eu des enfants avant la trentaine et, devenu veuf, entrer dans les ordres tout en exerçant son métier de chirurgien du roi.

    Répondre à ce message

    • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 29 août 2010 14:35, par Anaïs Balourdet

      Monsieur,

      Si votre remarque est exacte, on sait ici ce n’est pas le cas, car on sait aussi que son épouse ... lui a survécu !

      L’argument des conciles et du contexte historique est donc on ne peut plus à propos :)

      Bien aimablement,

      Mme THIERUS BALOURDET

      Répondre à ce message

  • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 30 août 2010 19:07, par christiane Jouanne

    J’ai été informée par ma tendre maman à ce jour de l’hériditée de celle-ci par rapport à son ailleul Reyne Thierry épouse de François Desforges ( des forges de guérigny en nivernay (Bourgogne). Et notre grand oncle avait par devers lui la descendance héraldique de ma grand mère maternelle.notre blason nous a été donné par la filiation de François Thierry de Lorraine et Robert Thierry de Lorraine est notre ancêtre au même titre que Jean Thierry de Lorraine mort à Corfou ayant combattu à la guerre d’Italie près de Venise.à ce que nous avons pu savoir par la suite en 1972, les héritiers ont intenté un procès contre la Banque de France qui détenait des papiers important concernant la mise de fond pour équipé l’armé du Roi de France par Jean Thierry de Lorraine , demandée par notre Roy de l’époque. A ce titre ma maman a reçu unune lettre de Maître Larcher de Paris cherchant noola filiation de l’ arrière grand-mère de Reyne Thierry Marie Doreau
    née à Marzy près de La CHarité s : Loire. Voilà ce que nous avons pu savoir.De fait toute la généalogie a pu être remontée. J e vous conseille de vous renseigner à la bibliothèque nationale à Paris. Peut-être smmes nous des cousins très éloignés.

    Répondre à ce message

  • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 26 septembre 2010 11:36, par GUIHENEUC Florence

    Bonjour je suis une descendante de la famille THIERRY, ma grand-mère maternelle s’appelait Germaine THIERRY. J’ai fait la généalogie de cette famille et suis remontée jusqu’en 1773 à Jean-Maurice THIERRY marié le 05/07/1773 à St Genouph en Indre et Loire à FREBOT Madeleine. Ses parents se nommaient Jean Thierry et Madeleine Thierry mais les archives d’Indre et Loire ne sont pas toutes numérisées et je ne peux plus avancer. Un cousin de ma mère m’a raconté l’histoire de la fortune des THIERRY et notamment de Jean Thierry de Venise. Y-a-t-il des personnes qui recherchent encore notre héritage ? Cela m’intéresse beaucoup non pour l’argent qu’on ne reverra jamais évidemment mais pour l’histoire... Merci

    Répondre à ce message

    • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 27 septembre 2010 19:23, par Ponfred

      Florence, ne revez pas tous les THIERRY de France ne descendent pas de cette famille !!!

      Frédéric

      Répondre à ce message

    • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 11 décembre 2010 03:53, par Anaïs Balourdet

      Florence, je n’ai pas connaissance d’un couple Jean-Maurice THIERRY x Madeleine FREBOT, ni même d’un Jean x Madeleine dans la descendance actuellement établie des « héritiers de Venise ». Pas plus que de leur présence à Saint-Genouph. Cela dit, je n’ai certainement pas toute la descendance « actualisée », je pense que c’est simplement impossible ... Sans parler des branches sujettes à caution ... déjà bien assez suffisantes !

      Il faudra donc chercher encore un peu pour établir un lien, si lien il y a, ce qui n’est absolument pas certain, comme le souligne Frederique. THIERY et THIERRY (et autres variantes) sont des patronymes d’une déconcertante banalité en France, comme ailleurs, et les souches sont multiples.

      Bonnes recherches !

      Répondre à ce message

  • Regnaud Thierry, aeul des hritiers de Venise ? 15 août 2012 19:49, par Destrait

    Je vous conseille de joindre Mr et Mme Michel Gerrer qui ont dvelopper un superbe arbre, et une revue que pouvez obtenir moyennent une somme modique, adresse l’astre du Paradis 10 boulevard Louis Aragon 66200 Corneilla del Vercol 04.68.82.51.14 ou 06.13.94.87.80
    E-mail gerrer.michel chez free.fr

    Salutations Bernard Destrait 06.40.42.87.94

    Répondre à ce message

    • Regnaud Thierry, aeul des hritiers de Venise ? 17 septembre 2012 19:39, par Anaïs THIERUS BALOURDET

      Bonjour,
      j’ignore à qui vous répondez dans le fil. Aussi, si jamais ce conseil m’était adressé, c’est bien aimable. Mais je connais déjà Michel, qui m’avait contactée pour compléter son ouvrage initial avant parution à l’aide de mes recherches sur Regnaud. Ces dernières ayant d’ailleurs grandement évoluées, il faudrait que j’actualise cet article, que je le complète ou en rédige un autre en sus.
      A voir.
      Il est vrai que Michel a mis sa passion au service de cette généalogie. Cependant, comme ce site et ses auteurs donnent de l’information gratuitement au plus grand nombre, je pense plus sage que cet article ne soit plus prétexte, à l’avenir, à « publicité » quelles qu’elle soit, quand bien même la démarche ne serait que « culturelle » ou « sympathique », pour éviter toute dérive ou affiliation. A fortiori que Michel Gerrer a déjà plusieurs fois, ici même, fait savoir que nous avions collaboré sur ses premiers écrits et a laissé son adresse, pour le plus grand plaisir de ceux qui lisent l’intégralité des échanges ;)

      Cordialement,
      A. THIERUS.

      Répondre à ce message

  • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 14 septembre 2012 20:38, par letho du clos francis

    J’ai lu avec attention et intérêt cet article.

    Toutefois j’ai été étonné de ne pas voir cité un ouvrage très important sur cette fabuleuse histoire, l’ouvrage de Edouard GRARDEL publié en 1911, 139 pages, et qui donne une multitude d’infos sur cette affaire.

    Toutes les pièces connues à cette époque sont citées et commentées & accompagnées de nombreuses photos.

    Francis

    Répondre à ce message

  • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 4 décembre 2012 09:55, par mentrel

    thiery regnault est décédé apres le 21/10/1462,je possede la copie d’un tabellion ou il est noté a cette date qu’il fait don au frere du roi de terres,de plus il y a a mehun sur yevre,résidence du roi un hameau a 4 kms,qui se nomme SOMME,avec un chemin et une rue de tréchy le haut,on peut en conclure que en 1400 il y avait un hameau tréchy, avec tréchy le bas,ca me parait plus probable que etrechy qui se trouve a 50kms de mehun,

    Voir en ligne : http://geneanet

    Répondre à ce message

  • Regnaud Thierry, aïeul des héritiers de Venise ? 1er mai 2015 17:10, par MANDARD Jean-marc

    Bonjour,

    Mon épouse THIERY Jacqueline a pris connaissance dans les annèes 1970/80 d’ un procès entre l’état francais et les héritiers « THIERY » pour un héritage capté par Napoléon ? En effet un article de « LA VOIX DU NORD » indiqué que 3 héritiers directs de Jean Thiery seraient issus de SARS POTERIES commune du NORD (dont oncle tante et père de mon épouse) Cet article indiqué également un arrangement pécunier non rentable par fait d’un nombre de plus de 800 prétendants. J’ai personnellement lu cet article. Mes recherches hélas sont restées vaines (amateurisme) pour retrouver celui-ci. La généalogie de la famille thiery m’a amené aux environs de 1670. Cordialement M.MANDARD

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP