www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Album photo » Galerie d’ancêtres » Louis Andreau, un cultivateur dans la Grande Guerre

Louis Andreau, un cultivateur dans la Grande Guerre


jeudi 18 janvier 2018, par Didier Andreau

Répondre à cet article

Voici mon arrière-grand-père Louis Andreau, né le 2 octobre 1877 à Geay dans le nord des Deux Sèvres, cultivateur. Il est versé dans l’armée territoriale le 1er aout 1914 au 67 R.I.T. à Parthenay (79).

Le 6 août 1914 il est affecté à la 7e section c.o.a. (Commis, ouvriers, administration). Nous n’avons que peu d’éléments sur la façon dont il a traversé la guerre. On peut cependant suivre la trajectoire du 67e R.I.T dans l’ouvrage de H. Ochier et H. Viollet « Le 67e Territorial pendant la grande guerre » Imprimerie l’Union association ouvrière 2, rue Thibaudeau, Poitiers 1920.

Ce régiment combattra, entre autre dans l’Argonne et essuiera les affres de l’offensive allemande devant Verdun.

Début juillet 1916 il subira les assauts de l’armée allemande contre la côte 304 et le Mort-Homme dans la région d’Esnes en Argonne.

Le régiment sera réorganisé fin juillet 1916. A cette même période, le 30 juillet 1916, Louis Andreau passe sur décision du Général en chef à la 8e section c.o.a. jusqu’au 15 janvier 1918. Il sera mis en congé illimité le 31 décembre 1918 à Geay (79) par le dépôt de la 9e c.o.a.

Suite à un grave problème psychologique, il décède à l’âge de 47 ans le 26 aout 1924 à Geay. Conséquences de l’horreur qu’il a côtoyé pendant 4 ans ? Le saura-t-on un jour ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

9 Messages

  • Louis Andreau, un cultivateur dans la Grande Guerre 18 janvier 12:23, par Michel Guironnet

    Bonjour,

    L’uniforme porté par Louis Andreau est celui qu’il portait lors de son service militaire. Il est incorporé à compter du 14 novembre 1898 au 29e Régiment d’Infanterie. Le numéro 29 de ce régiment est bien visible sur sa tenue, typique de cette époque.

    Cordialement.
    Michel Guironnet

    Répondre à ce message

    • Louis Andreau, un cultivateur dans la Grande Guerre 18 janvier 17:49, par Andreau Didier

      Bonjour et merci pour cette précision, oui en effet c’est ce qui est indiqué sur son livret militaire....
      Je suis preneur de toutes informations le concernant, concernant son régiment et bien entendu, cerise sur le gâteau, si je pouvais retrouver d’autres photos, ce serait formidable.
      Un grand merci en toute cas.
      Didier Andreau

      Répondre à ce message

      • Louis Andreau, un cultivateur dans la Grande Guerre 20 janvier 10:14, par Michel Guironnet

        Bonjour,

        Je viens de consulter la fiche matricule de Louis Andreau sur le site des archives des Deux Sèvres.
        Il porte le numéro 1727 de la classe 1897 ; sa fiche est dans le 4e volume, vue 331/735

        Je pense qu’il y a une erreur dans les affectations que vous indiquez.
        En fait, Louis Andreau est affecté à la mobilisation au 67e Régiment d’Infanterie Territoriale et il arrive au corps le 6 août 1914.
        Ce n’est que le 30 juillet 1916 qu’il est affecté au 7e C.O.A jusqu’au 15 janvier 1918 où il passe au 8e C.O.A.

        Cordialement.
        Michel Guironnet

        Répondre à ce message

  • Louis Andreau, un cultivateur dans la Grande Guerre 19 janvier 10:59, par Danielle Camus

    Bonjour ,

    Comme je l’ai indiqué dans un précédent message pour un internaute qui avait la même quête que vous , allez voir le site « Chtimiste 14928 photos de groupe de soldats » ce site est une mine d’or , il publie aussi les journaux de marches de certains bataillons ; il faut saluer ce REMARQUABLE travail de collecte de données .
    Moi je n’ai pas de chance , le 147° R.I.T n’a rien laissé !!!

    Répondre à ce message

  • Louis Andreau, un cultivateur dans la Grande Guerre 19 janvier 12:02, par POPINEAU

    Bonjour,
    J’ai rencontré le cas de soldats (appartenant généralement aux classes anciennes) et rappelés à l’activité pendant la Guerre de 14-18. J’ai constaté que la plupart des affectés aux C.O.A. (compagnies d’ouvriers des Armées) étaient rattachés administrativement à un corps de troupe mais occupaient un emploi « civil » sous statut militaire et au profit de l’effort de guerre. C’était le cas, par exemple, pour des ouvriers de la métallurgie, des chemins de fer ... voire de l’agriculture.
    C’est vraisemblablement le cas de ce soldat.

    Répondre à ce message

    • Louis Andreau, un cultivateur dans la Grande Guerre 20 janvier 14:51, par Didier Andreau

      Bonjour est ce que vous pensez qu’il aurait pu être affectée dans l’agriculture près de chez lui ou à un emploi civil dans l’agriculture loin de son village d’origine ? Je dis cela car il y a une rupture de quatre ans dans les naissances de mes grands oncles et grands tantes sa troisième fille née avant la guerre et son deuxième fils et quatrième fille naissent après la guerre. Certes ce ne sont pas des indicateurs fiables, mais justes des pistes.... J’essaye juste de combler des « trous » dans l’histoire familiale.

      Répondre à ce message

    • Louis Andreau, un cultivateur dans la Grande Guerre 20 janvier 19:35, par Didier Andreau

      Bonjour et merci pour votre précision. C’est probablement vrai en 1916. J’ai fait une erreur en recopiant le livret militaire. Il est affecté au 67e RIT dès août 1914. Ce n’est qu’en juillet 1916 qu’il sera affecté à une compagnie de c.o.a.
      Cordialement.

      Répondre à ce message

  • Louis Andreau, un cultivateur dans la Grande Guerre 20 janvier 19:32, par Didier Andreau

    Oui je crois que j’ai fait une erreur, j’ai mal recopier le
    début de son entrée en guerre en effet il est incorporé au 67 RIT dès le début de la guerre et ce n’est qu’en juillet 1916 qu’il sera affecté à la 8e section c.o.a. Je suppose que c’est suite aux violents combats et bombardements de Verdun notamment sur l’Argonne. On le voit clairement dans le livre le 67e RIT pendant la grande guerre. De nombreux soldats de ce régiment sont réaffectés à partir de juillet 1916. Merci pour votre vigilance.

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2018 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP