www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Chroniques de nos ancêtres » Les signatures des trois Marie, trois sœurs Delpeuch

Les signatures des trois Marie, trois sœurs Delpeuch


jeudi 2 mars 2017, par Philippe Arques

Répondre à cet article

En feuilletant les actes des registres paroissiaux des archives des Cotes d’Armor, j’ai découvert les Sœurs Marie de ma famille.

Jacques Delpeuch, Sieur de Goudemail en Lanrodec a épousé damoiselle Jeanne Jupehault [1] qui lui survécut et décéda le 15 Janvier 1680 âgée de 78 ans. Ils ont eu 9 enfants. dont quatre filles auxquelles le même prénom « Marie » a été donné. Elles sont nées à Chatelaudren et elles sont numérotées de 0 à 3.

• Marie 0 née le 26 octobre 1627. À 38 ans, elle assiste au mariage de sa sœur Marie1 (1er septembre 1665), ensuite il n’y a plus aucune trace d’elle. Pas d’acte de décès ni de mariage donc l’entrée au couvent est l’hypothèse la plus probable.

• Marie 1 née le 16 février 1639. Elle a épousé Christophe SEBILLE le 1er septembre 1665 et est décédée le 25 juin 1668 en mettant Jean SEBILLE au monde.

• Marie 2, née le 10 janvier 1641. Elle a épousé Charles de la GOUBLAYE le 28 septembre 1662 et est décédée le 25 janvier 1721 à Pléneuf.

• Marie 3 est née le 12 mars 1643 à Chatelaudren. n’a laissé aucune trace. Pas de notification de décès comme c’est souvent le cas pour les enfants en bas âge.

Pour se distinguer dans les actes paroissiaux et les autres, les trois Marie (de 0 à 2) ont adopté des signatures avec des minuscules et des majuscules différentes. Cela indique une entente entre les sœurs pour s’affirmer et ne pas être confondue bien qu’ayant le même prénom (Fig.1).

Signatures des 3 Marie avec la date de l’acte :

  • Marie 0 signe avec minuscule et majuscule : Marie delpeuch :

  • Marie 1 signe le plus simplement en minuscule : marie delpeuch :

  • Marie 2 met des majuscules : Marie Delpeuch :

Ci-dessous, signatures de deux sœurs : Marie 1 et Marie 2 sur le même acte de mariage le 28 novembre 1658 :

JPEG - 30 ko
Signatures sur le même acte de Marie 1 (19 ans) et de Marie 2 (17 ans), l’une après l’autre, le 28 novembre 1658 à un mariage à Châtelaudren.

Une telle entente malicieuse de ces trois jeunes femmes laisse supposer une éducation familiale et religieuse approfondie.

Sources : les photos sont extraites des registres paroissiaux des archives des Cotes d’Armor.

Sur le même sujet : Les signatures de nos ancêtres ou l’apprentissage d’un geste, éditions Thisa, 2012.

Notes

[1Corsage

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

11 Messages

  • Quelle chance d’avoir eu accès à des registres complets et aux signatures. C’est toujours une grande difficulté que ces homonymes au sein d’une fratrie.
    Je me souviens avoir peiné sur le cas de sœurs - et elles n’étaient que deux !- qui avaient épousé deux frères, avant de comprendre qu’il n’y avait pas d’erreur de prénom pour « l’époux ». Le comble c’était que la plus jeune avait épousé le plus vieux des frères. Ma chance avait été de découvrir leur acte de mariage, elles s’étaient mariées le même jour.

    Répondre à ce message

  • bonjour,je suis étonné de voir 4 enfants avec le meme prénom ,en général lorsqu’il était utilisé pour la 4e fois les 3 premiers étaient décédés !

    Répondre à ce message

    • Bonjour,
      C’est souvent le cas dans 80% des cas mais il y a des familles où l’imagination n’est pas au pouvoir.

      Dans le Poitou, j’ai une branche de 3 générations où la plupart des garçons sont des « Silvin » et les filles des « Radegonde » et comme les parrains et marraines sont les oncles et tantes ou les frères et sœurs, c’est un vrai bonheur de faire le ménage..car eux sont souvent illettrés et habitent le même hameau

      @+
      Patrick

      Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Je croyais aussi, au début de mes recherches,que 2 enfants au même prénom,dans une fratrie, signifiait que le plus âgé était décédé.....jusqu’à ce que je trouve le mariage, le même jour, de ces 2 frères au même prénom.....également celui de leur père.

      Ceux qui signaient ne donnaient que l’initiale de leur prénom.

      Monique

      Répondre à ce message

  • Très astucieux de leur part mais aussi très observateur de la part du chercheur. J’ai moi-même saisi les signatures de mes ancêtres afin de distinguer ceux du même prénom car ceux ci se répètent ad nauseum.

    Répondre à ce message

  • Il y a quelques années j’ai trouvé 3 Jean Brimont frères et apparemment vivants tous les 3. Croyant la chose impossible, je me suis renseigné auprès d’un généalogiste professionnel que je connaissais. Il m’a dit avoir lui vu le cas de 5 frères vivants portant le même unique prénom. Ces cas sont tout de même peu courants.

    Répondre à ce message

    • Les signatures des trois Marie, trois sœurs Delpeuch 6 mars 22:16, par Philippe ANNEDOUCHE

      Bonjour,
      Sans remonter dans le temps j’ai eu un ami à l’armée à la fin des années 60 qui avait 4 frères. Le père qui s’appelait Pierre avait donné son prénom à ses 5 fils mais en les complétant d’un second prénom. Comme les prénoms composés avec Pierre ne sont pas courant, lorsque des lettres arrivaient à leur domicile je vous laisse deviner la pagaille.
      Philippe ANNEDOUCHE

      Répondre à ce message

  • Les signatures des trois Marie, trois sœurs Delpeuch 29 mars 09:54, par Françoise Carreras

    Très intéressante observation. Mais pourquoi diable avoir numéroté la première Marie avec un 0, ce n’est ni compatible avec le nombre de filles, 4 et la dernière est alors le n°3. Bon, je pinaille mais j’aime bien donner toute leur valeur à nos ancêtres.
    Ceci dit, on trouve beaucoup d’enfants vivants et portant le même prénom en pays d’oc.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Dans les relevés que j’ai consultés dans de nombreuses communes de la région béarnaise, il est courant de donner le même prénom à plusieurs enfants de la même fratrie. Dans ce cas, dans de nombreux actes où l’un de ces enfants est cité et doit signer, il est indiqué (et parfois la personne signe ainsi) comme étant 1er né ou 2e né etc.

    Répondre à ce message

  • Les signatures des trois Marie, trois sœurs Delpeuch 30 mars 11:04, par sola christine

    Voilà une histoire édifiante qui met l’accent sur l’importance des signatures ! Il est vrai que l’on ne pense peut-être pas toujours à s’y référer pour distinguer un père un grand-père un oncle et un fils homonymes comme c’est souvent le cas dans les branches de ma famille...encore faut-il que les signatures soient présentes ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas surtout si on a pour référence la copie des registres originaux ; je vais quand même reprendre mes documents pour étudier cela de plus près ! Merci pour cette histoire !

    Répondre à ce message

  • Les signatures des trois Marie, trois sœurs Delpeuch 1er avril 11:59, par Colette Boulard

    Entente malicieuse et éducation assez poussée, en effet pour des jeunes filles du XVIIe siècle. Que d’information, déjà, derrière ces signatures, sans parler du regard analytique de Mr Arques. Bravo et merci.

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2017 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP