www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Le patronyme d’arc

Petite digression sur l’origine de certains patronymes


vendredi 13 octobre 2006, par Jean-Pierre Bernard

Répondre à cet article

On a fait beaucoup de suppositions sur le patronyme d’ARC. Son origine doit être bien simple.
On se livre à expliquer l’origine de certains autres patronymes.

Beaucoup de suppositions sur l’origine du nom d’ARC. Sur les manuscrits, on retrouve que le nom de Jehanne (qu’elle n’a d’ailleurs jamais porté !) s’écrit indifféremment : DARC, TARC, DARE, DAY...

Jehanne déclara que, dans son pays, on ne la nommait pas autrement que « Jehannette ».

Dans ces temps, les noms de famille n’étaient pas encore fixés définitivement, les filles pouvaient porter le surnom de leur mère, et les femmes ne prenaient pas obligatoirement le nom de leur mari (ou bien féminisé : Bernard = la Bernarde).

Dans la lignée Johannique, certains hommes, en épousant une fille d’Arc (ou du Lys plus tard) prenaient même le nom de leur épouse, ou de leur « belle famille », pour marquer l’appartenance à cette lignée, et pour que les descendants puissent continuer à s’en prévaloir et porter le nom.

Par exemple :

La fille de Jacques (Jacquemin) d’Arc (frère de Jehanne), Jehanne du Lys, épouse vers 1450 : « Jehan N... qui se nomme du Lys du chef de sa femme. »

Dans la descendance (contestée... ce qui n’est pas ici le débat) de Pierre d’Arc (autre frère de Jehanne), Anne de Villebresme épouse : « Jehan N..., dit du Lys par son mariage. »

Toujours dans la descendance de Jacques (Jacquemin) : Claude Thierret, « dit du Lys » et son frère Didier Thierret, « dit du Lys », les deux fils de Didon du Lys (née entre 1480 et 1483) et de Moricet Thierret.

Dans la descendance de Pierre d’Arc (toujours aussi contestée !), on trouve même : Jehan du Lys, « dit de la Pucelle » (fils de Etienne Hordal et de Hauvy du Lys). Celui-ci avait donc pris le nom de sa mère, et, pour qu’il n’y ait pas d’ambiguité, sans doute, il y fut rajouté le « de la Pucelle ».

Un descendant Johannique, Charles du Lys, au début du 17e siècle, émit l’hypothése que le nom d’Arc venait du fait que la famille était originaire du village d’Arc-en-Barrois (Haute-Marne).

Ils en seraient partis après l’affranchissement des serfs de cette seigneurie, en 1328, pour travailler au défrichement des terres de l’abbaye royale du Der, à Montier-en-Der (Haute-Marne).

Le père de Jehanne est d’ailleurs né à Ceffonds, tout près de là.
Ces nouveaux venus étaient donc « les d’Arc » = ceux qui venaient du village d’Arc-en-Barrois. Le fait était fréquent.

Toujours dans la lignée Johannique, on trouve mention du patronyme Corviset.

Il s’agit de Catherine Corviset, qui épousa à Vaudeville, Jacques (Jacquemin) d’Arc, déjà cité plus haut, frère de Jehanne.

Ce patronymé est très proche de Crovisier, nom de famille de ma belle-mère, dont une partie de la filiation vient d’ailleurs de Lorraine (Raon l’Etape). Ils ont la même origine.

En Espagne, il existe la ville de Cordoue, dont la qualité du cuir qu’elle fournissait était fort réputée depuis le Moyen-Age. On en faisait venir en France, et les gens qui transformaient, qui travaillaient ce cuir furent surnommés : cordouannier, terme qui subsista dans la profession de cordonnier.

Au fil des temps, des déformations et des dialectes locaux, cela se transforma en : Corvisard, Corvizard, Creuvisier, Courvoisier, Corvisier, Crouvisier... Crovisier.

Un de mes amis, pourtant bien Alsacien, se nomme Touraine, et il a découvert qu’en effet une partie de son ascendance venait de cette province.

Dans ma propre lignée maternelle, venant du Loir-et-Cher, on trouve le patronyme « Chécy » (écrit aussi parfois Chessy, ou Chéci), et j’ai découvert que ce « Chécy », garde de terre à la seigneurie de l’Orme-Guignard, qui avait épousé à Moisy (41) Sophie Coignesivière, le 6 décembre 1796, était né en 1758 à Saint-Jean-de-Braye, dans le Loiret, village se situant tout près de celui de Chécy, d’où sa famille était originaire. On lui a donc donné le nom du village d’où il venait.

Pour revenir à la lignée Johannique, dans la descendance de Jacques (Jacquemin) d’Arc, Jehanne du Lys épousa en premières noces Nicolas Robinet, « dit Hurlot », de Vaucouleurs.

Ils eurent un fils : « Jehan Hurlot », qui fut curé de Domrémy en 1555. Dans ce cas, le fils n’a pas pris le nom de son père, mais son sobriquet.

Certains prenaient aussi le nom de leur métier : cordonnier, boulanger,... d’une apparence ou particularité phyqique : petit, roux, boitard... de leur origine : touraine, lallemand, ou d’un sobriquet : le long, le roux...

Ma grand-mère maternelle se nommait Maria Langlois.
On sait que, dans les anciens temps, on ne disait pas : le « français », mais le « françois ».
Langlois vient donc de l’"anglais", ou l’"anglois", ce qui veut dire, par exemple, qu’un de ses ancêtres :

  • était effectivement peut-être anglais ou avait épousé une anglaise,
  • qu’il servait les anglais ou travaillait pour eux,
  • qu’il avait adopté leurs manières,
  • qu’il s’habillait comme eux,
  • qu’il parlait leur langue,
  • ou tout simplement, par dérision, qui ne les aimait pas.

On voit donc que l’origine et l’orthographe des patronymes était plutôt fantaisiste, et la thèse du nom d’Arc par rapport à l’origine géographique du village d’Arc-en-Barrois, parfaitement plausible.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

2 Messages

  • Le patronyme d’arc 14 mars 2016 16:29, par Thomas Yves

    Bonjour,

    l’origine d’Arc provient probablement d’Arc-en-Barrois bien que certains ancêtres de Jehanne viennent d’Arc-sur-Tille (Côte d’or) La question en ce qui me concerne est d’où vient le nom de la commune d’Arc-en-Barrois.

    Auriez-vous une suggestion ?

    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le patronyme d’arc 7 mai 2016 08:51, par webmestre

      Pour nous d’Arc n’est pas un nom de famille, mais un « cognomen », c’est à dire un surnom. Il fait référence à la fonction du prénommé Jacques qui était le « percepteur » des droits et taxes au passage du pont sur le cours d’eau séparant Le Barrois (SERG) et la Champagne (Royaume de France). Un pont était une arche, d’où le nom « D’arc ». Le vrai nom du bonhomme était Dailly, famille originaire de Bourgogne. Ses fils en quittant Domremy reprendront leur véritable nom de famille, Dailly (orthographié Day, Daly, Dalis ou Dulis).

      Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2019 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP