www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Documents > Archives religieuses > Le manuscrit de Saint-Sauveur 

Le manuscrit de Saint-Sauveur 

Le lundi 1er avril 2002, par Georges Bélieres †

Bien que n’appartenant pas aux biens de la paroisse de Prats de Mollo (66), puisque l’objet provient de celle de Saint-Sauveur (66), il y a lieu de faire mention ici d’un ouvrage manuscrit rédigé par un prêtre véritablement érudit, probablement entre 1762 et 1780 (peut-être).

Le langage utilisé est du bas-latin, et non du catalan. Aucune date, pas plus que le nom du rédacteur ne figurent. Cependant, plusieurs points de repère, notamment, la citation d’un philosophe français (J.B. Robinet) se référant à un ouvrage (De la nature) publié en 1761, permettent de fixer une date maximale d’ancienneté.
Une chapelle existait au hameau de Saint Sauveur dès le XIII° siècle, mais après transformation, elle devint une Eglise, consacrée, puis érigée en cure en 1759.

JPEG - 42.4 ko
Un extrait d’une page du carnet

Le premier curé s’appelait Valls ; puis en 1772 ce fut Louis Vidal et Jean Puig de 1775 à 1794. L’auteur du manuscrit serait vraisemblablement l’un de ces deux derniers prêtres.
Cet ouvrage comporte, en première partie, un « livre de métaphysique » avec trois chapitres : ontologie, aetiologie (?) et psychologie, puis en seconde partie, un traité de physique avec aussi trois chapitres : la cosmologie, les systèmes planétaires et le « ciel », auxquels plusieurs planches sont jointes.

Par curiosité intellectuelle, j’ai fait déchiffrer et traduire plusieurs passages par une personne qualifiée (élève chartiste à Paris). Ce fut une opération difficile car l’écriture est extrêmement petite et serrée et le texte comporte des abréviations classiques pour ces écrits, ou... personnelles.

JPEG - 33.5 ko
Une page de plans et de dessins

La référence aux différents systèmes planétaires et conceptions de l’univers (Ptolemée, Copernic, Tycho Brahé, Képler, Galilée), les données de physique (densité des solides par exemple) sont le témoignage d’une véritable érudition qui est tout-à-fait étonnante de la part d’un prêtre titulaire d’une petite paroisse reculée et coupée du monde comme pouvait l’être la région de Prats au XVIII° siècle.

Pour ma part, j’affiche une profonde admiration devant ce prêtre qui a tenu à laisser une trace écrite de ses connaissances et ses opinions de religieux notamment sur les théories de l’univers connues à l’époque.
Comme je l’indiquais au début, l’ouvrage ne contient ni le nom de l’auteur, ni une date ; si l’on note que la table des matières semble incomplète et que plusieurs pages sont restées vierges « in fine », on peut supposer que la rédaction a été interrompue... peut-être, hélas, par une cause fatale.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

5 Messages

  • Le manuscrit de Saint-Sauveur  30 octobre 2010 08:30, par chrmalle

    ce prêtre n’aurait-il pas justement été « exilé » dans ce coin reculé à cause de son érudition et peut-être de ses prises de position plus scientifiques que ne le tolérait l’église de l’époque ?

    Répondre à ce message

    • Le manuscrit de Saint-Sauveur  30 octobre 2010 11:38

      Bonjour,

      L’hypothèse de chrmalle me parait judicieuse.
      Le prêtre en question n’a pu étudier les sujets évoqués dans le cursus normal d’un « curé de campagne ».
      La tolérance de l’église était plus que limitée à la fin du siècle des Lumières.
      Il faudra, par exemple, attendre 1787 pour que Louis 16 revienne, par l’Edit de Versailles, sur l’abrogation de l’Edit de Nantes (Louis 14 en 1685)... et la Révolution, pour la liberté de penser.
      GillesG

      Répondre à ce message

    • Le manuscrit de Saint-Sauveur  30 octobre 2010 15:37, par Jacky PASCAULT

      Bonjour,
      il est toujours triste de constater que le premier réflexe de l’homme est d’imaginer ou d’alimenter une polémique.
      C’est dans l’humilité et l’isolement que l’on devient soi même ce qui permet à chacun de vivre dans la véritable intimité de Dieu. C’est alors que l’on peut recevoir des pensées, des idées ou même des révélations de fondements humanistes, scientifiques ou spirituels. L’intelligence de l’amour conduit à une forme d’érudition souvent inacessible par le monde extérieur. Tout le monde peut en faire l’expérience.
      Jacky Pascault

      Répondre à ce message

    • Le manuscrit de Saint-Sauveur  6 novembre 2010 08:56, par radar

      sur quels elements l’avez vous attribue a ce cure ?
      si c’est bien a lui il peut

      • l’avoir ecrit
      • l’avoir recu en don
      • l’avoir achete
      • ou encore l’avoir simplement copie

      Répondre à ce message

  • Le manuscrit de Saint-Sauveur  30 octobre 2010 12:20, par Jacqueline

    superbe ! cet ouvrage précieux serait donc conservé dans les archives communales de saint Sauveur ? dans un petit musée ? aux archives départementales ?

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP