www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Histoire locale » Histoire du Viennois » Le cirque Pinder aux Roches-de-Condrieu

Le cirque Pinder aux Roches-de-Condrieu


jeudi 26 mars 2015, par Michel Guironnet, Thierry Sabot

Répondre à cet article

Une affiche, sur une ancienne carte postale des Roches de Condrieu, est le prétexte pour évoquer les tournées du Cirque Pinder au tout début du XXe siècle.

JPEG - 128 ko
La Grande Rue des Roches de Condrieu
(collection personnelle de l’auteur)

Sur l’affiche, qui a (déjà) subi "les outrages du temps" ; on peut lire, avec beaucoup de lacunes : "Grande Cavalcade, Grande représentation, Les 4 St Clair, Les Onzella & Mor ?, Punch ?, Vasserot... le jour du Grand Prix, Clowns".

JPEG - 161.5 ko
L’affiche du Cirque Pinder

Le Cirque Pinder s’est installé à Condrieu, petite ville de l’autre côté du pont sur le Rhône, probablement sur la grande place du champ de foire. Même partiellement effacée, on lit la date de la représentation : Samedi 6 mai 1905.

Le 6 mai est bien un samedi cette année-là et, en effet, le Cirque Pinder est dans la région. C’est confirmé par cette annonce du « Journal de Vienne » du 3 mai 1905.

JPEG - 29.3 ko
« Pour un jour seulement »
Le Grand Cirque Pinder « sera de passage à Vienne le dimanche 7 mai 1905 »

Grâce aux journaux locaux, nous savons que le cirque Pinder vient du Midi et remonte vers Lyon au début mai 1905 :

  • Jeudi 4 mai à Tournon (Ardèche)
  • vendredi 5 mai à Annonay (Ardèche)
  • samedi 6 mai à Condrieu (Rhône)
  • dimanche 7 mai à Vienne (Isère)

L’annonce dans la presse précise bien : "pour un jour seulement"

Au programme

Les "Onzella Brothers" sont des trapézistes réputés ; Vasserot fait des acrobaties équestres, Un article du "Moniteur Viennois" annonçe le programme du Cirque Pinder à Vienne le 17 mars 1904 et précise qu’à chaque représentation, on verra le "travail des Brothers St Clair, foot-bal à bicyclette et course sur une piste minuscule de 6 mètres de diamètre et 75 degrés d’inclinaison"

Mort d’un saltimbanque
« L’an mil huit cent quatre vingt huit, et le dix huit du mois d’avril, à sept heures du matin, par devant nous Louis Font, maire et officier de l’état-civil de la commune des Roches, canton de Vienne Sud, département de l’Isère, sont comparus :

  • Joseph Capeloux, âgé de vingt six ans, saltimbanque, sans domicile fixe, cousin germain au défunt ;
  • Pierre Panel, âgé de soixante quatre ans, menuisier domicilié aux Roches ;



Lesquels nous ont déclaré que Michel Grillet, âgé de trente un ans, saltimbanque sans domicile fixe, né à Bruxelles (Belgique), fils de feu Joseph Grillet et de vivante Marie Boivin, saltimbanque de passage aux Roches, où le dit Michel Grillet est décédé hier à dix heures du soir sur la place de la Grande Vigne.

Après nous être personnellement assuré dudit décès, nous avons dressé le présent acte que nous avons signé avec le Sr Panel, non le Sr Capeloux pour ne le savoir, lecture faite. Panel Pierre Font »


Sur cette place, devenue de la Liberté, il y a depuis 1832 une halle. Elle a pu abriter leur spectacle, comme celui de Vitalis, avec ses chiens et son singe dans « Sans Famille ». Peut être avaient-ils même des animaux exotiques ? Cette hypothèse me plaît bien !

En tous cas, sur cette carte postale du début du XXe siècle, la halle abrite, pour quelques jours, fin août, la Vogua de Vai le Roches

JPEG - 127 ko
La foule se presse à la vogue
On notera les belles tenues des « dames » et surtout celles des enfants : les Rochelois se font beaux pour aller à la fête ! (collection personnelle de l’auteur)


La cavalcade du cirque Pinder à Gray, chef-lieu de canton de la Haute-Saône (70).

Tiré par six chevaux, le char de la musique est au premier plan suivi de deux mousquetaires à cheval.

Ce cirque itinérant, d’origine anglaise, s’est fixé en France en 1855.

Rapidement populaire, "il était renommé pour ses cavalcades à l’américaine auxquelles participaient de nombreux chars richement décorés".

Durant la Grande Guerre, il resta en sommeil puis, à partir des années 20, il subit la concurrence des autres cirques.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

13 Messages

  • Le cirque Pinder aux Roches-de-Condrieu 29 mars 2015 16:16, par LAURENT

    le cirque Pinder avait-il un rapport avec celui des frères COURT, un des premiers grands cirques. originaires de Marseille ils avaient eu de gros dommages à cause d’un grand froid à AUBAGNE, 13 en 1929. ?

    Répondre à ce message

    • Le cirque Pinder aux Roches-de-Condrieu 29 mars 2015 18:08, par Michel Guironnet

      Bonjour,

      Trouvé sur http://cities.reseaudescommunes.fr/cities/768/documents/eedwjzmbbojmvvb.pdf

      Alfred COURT né en 1883, était le fils d’un industriel et député marseillais.
      Passionné par les métiers du cirque il devint acrobate
      professionnel à 16 ans et l’un des meilleurs barristes du monde.
      En 1905, avec son frère Jules, il créa aidé par l’un de leurs élèves, Féfé Gavazza, le trio EGELTON qui se produisit à Perpignan, puis engagés par le célèbre cirque des frères PINDER ils mirent au point un numéro qui obtint de grands succès. A la barre fixe, après des passages acrobatiques et des sauts périlleux ils passaient d’une barre àune seconde puis à une troisième.
      Durant ce séjour Alfred COURT fit la connaissance du clown
      Tony et d’ Eugène Vasserot, chef d’une famille d’écuyers dont il épousa la sœur.
      Après avoir contacté John North Ringling qui dirigeait le cirque Barnum il composa avec sa femme et Louis Verne, excellent gymnaste, un nouveau trio baptisé « Les Orpington ».

      Cordialement.
      Michel Guironnet

      Répondre à ce message

  • Le cirque Pinder aux Roches-de-Condrieu 29 mars 2015 17:14, par Beaumel

    Bonjour,
    Pinder est le nom commercial de l’entreprise. La famille propriétaire de ce cirque est la famille Spincer.

    Un des fils était né en 1899, il a fait le service militaire avec mon beau père.

    Pour la petite histoire, durant son service, le soldat Spincer demanda à bénéficier de permissions agricoles, car il y avait des animaux chez lui. Je ne sais pas si il a obtenu ces congès.
    Amicalement

    Répondre à ce message

  • Le cirque Pinder aux Roches-de-Condrieu 4 avril 2015 11:36, par Elisabeth Loir-Mongazon

    Bonjour
    j’ai qqs photos d’une parade dans une ville du cirque (Pinder, je crois), ressemblant assez à celles-ci ci-dessus ; avec un éléphant.
    Photos prises par mon grd père, originaire de Lorient (56) semble-t-il à l’occasion d’un de ses 1ers postes d’officier dans l’Aisne au tt début XXe (avant 1905).
    Si ces photos intéressent qq1, je peux les rechercher et les transmettre. De mon côté, cela m’intéresse d’en savoir davantage sur cette tournée afin de localiser précisément la ville et peut-être la date.
    bonne journée,

    Répondre à ce message

    • Le cirque Pinder aux Roches-de-Condrieu 4 avril 2015 12:18, par Michel Guironnet

      Bonjour,

      Merci pour votre message.
      Je viens de vous répondre sur votre boite mail personnelle.

      Cordialement.
      Michel Guironnet

      Répondre à ce message

    • Le cirque Pinder aux Roches-de-Condrieu 4 décembre 2015 15:49, par Elizabeth GUERAULT-PINDER

      Bjr

      En tant que descendante de la famille ayant créé le cirque PINDER en 1854, je suis interessée par recevoir copie electronique (scan) des photos ou cartes en votre possession du cirque avant 1930.
      Cordialement,

      Merci !

      Répondre à ce message

    • Le cirque Pinder aux Roches-de-Condrieu 18 avril 2016 13:46, par FRONTINI DIDIER

      Bonjour, je réalise un travail de mémoire sur pinder,depuis quinze ans et mon travail représente à ce jours 20 gros classeurs de photos, articles et documents en tous genres de 1870 à 2016.
      Je vient de lire votre message et souhaite savoir s’il est possible de recevoir les fichiers des photos que vous possédez ou souhaitez vous les vendre éventuellement ?
      Très cordialement
      Didier

      Répondre à ce message

  • Le cirque Pinder aux Roches-de-Condrieu 6 avril 2015 14:48, par brégéras andré

    Bonjour à tous,

    Je me permets de rajouter une petite histoire à propos des cirques qui circulaient à cette époque :

    • Mon père nous a raconté souvent l’histoire des « démonstrations » qu’il avait vu à Limoges(notre ville d’origine)de la part des indiens du cirque Buffalo-Bill qui s’installait dans la cuvette formé par l’actuelle gare des Bénédictins,qui n’était pas encore en construction.
      Et nous avions beaucoup de peine à croire les exploits et démonstrations qu’il nous racontait avoir vu !
      Jusqu’au jour où je suis tombé sur un livre,que je vous site :
      « A la grâce de Marseille » de James Welch (Américain)qui raconte la vie d’un indien « embauché » comme beaucoup d’autres par Buffalo-Bill ( William Cody)C’est très édifiant sur cette vie particulière et dangereuse dans ce milieu !
      Avec toute ma considération amicale A.B.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Punch était le nom d’un des éléphants du cirque (mort fusillé en 1907, cf carte postale).
    En 1902, 5 enfants Vasserot entraient au cirque jusque vers 1914. ils (garçons et filles) pratiquaient la voltige equestre.

    signé : une descendante Pinder

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2019 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP