www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Articles > La vie militaire > « Nos Poilus » > « Le bois de la Tuerie »

« Le bois de la Tuerie »

Le jeudi 31 janvier 2008, par Claudine Lemaréchal, Michel Guironnet

Lucien Célestin Provost, Caporal au 2e R.I : Octobre 1915 au Bois de la Gruerie

En août 1914, Lucien Célestin Provost , né à Paris le 31 mai 1887, est facteur.
Marié à Suzanne Berthe Olivier, lingère, ils ont deux enfants : Lucien Olivier né en 1911 et sa soeur Thérèse , née en 1913.

Si l’on se fie à son col d’uniforme, il était peut être au service militaire au 74e RI
ou mobilisé dans ce régiment avant de rejoindre le 2e Régiment d’Infanterie.

« …Dans la forêt de l’Argonne, il n’y a pas un seul instant de repos ni de recueillement.
Les canonniers ne quittent pas une minute leurs pièces ; les soldats des tranchées ne cessent pas de faire le coup de feu... Nous partons, de bonne heure, vers le bois de la Gruerie, dont le nom ne peut qu’être familier à tous ceux qui lisent les « communiqués » de la guerre, c’est-à-dire à la France entière. Nos soldats ne l’appellent plus que le bois de la Tuerie »
(L’Illustration du 20 mars 1915)

Extrait de l’historique du 2e RI
« … Le 14 juillet 1915, le régiment, reconstitué par l’arrivée d’un renfort de 1.000 hommes (30 juin 1915), est relevé et, après avoir passé quelques semaines de repos dans le Pas-de-Calais, il embarqué à Longueau pour l’Argonne, où il arrive dans les premiers jours d’août 1915.

Il occupe le secteur de la Gruerie, au nord de Saint-Thomas et de Vienne-le-Château.
Le 25 septembre, il est chargé d’attaquer les tranchées ennemies à gauche du bois de la Gruerie. Les premières vagues sont à peine sorties que des mitrailleuses, tirant de flanc, causent de grands ravages.
Malgré leur feu meurtrier, le lieutenant Pavillet, de la 8e compagnie, n’en continue pas moins sa marche en avant, électrisant ses hommes par son exemple. Atteint de huit balles, il a encore l’énergie d’étendre son bras dans le geste de « En avant », et tombe mortellement frappé en criant : « Vive la France ! »
Le Lieutenant Fernand Charles Pavillet est né le 22 avril 1879 à Paris 18e.

« Le colonel Prevot, voulant repérer l’emplacement d’une mitrailleuse, est tué d’une balle à la tête dès le début de l’action. La tranchée est prise néanmoins ; mais l’âpreté de la lutte a tellement réduit les effectifs, que les quelques survivants doivent rejoindre nos lignes, la nuit venue »

Le Lieutenant Colonel Prévot est né à Lyon 6e le 6 novembre 1871. Une rue du quartier des Brotteaux à Lyon porte aujourd’hui son nom.

C’est au bois de la Grurie, à Servon, aujourd’hui Servon-Melzicourt, qu’est tué Lucien Celestin Provost, Caporal à la 8e Compagnie du Régiment.

A Hulin, aumonier volontaire au 2e R.I, en détaille les circonstances dans une lettre à sa veuve :

« 15 novembre 1915

Madame,

Le Sergent Major de la 8e Cie m’a remis votre lettre et m’a demandé de vous répondre à sa place n’osant pas vous annoncer la triste nouvelle que vous avez sans doute devancé et que vous appréhendiez.

Moi-même, je n’ai aucune qualité officielle pour vous l’annoncer, mais puisque dans votre lettre vous disiez vos inquiétudes et votre désir de savoir toute la vérité si pénible qu’elle puisse être, je ne puis, bien qu’il m’en coûte beaucoup, que vous dire la triste réalité.

Le dimanche 17 octobre, au cours d’un bombardement de grosses pièces, votre mari pris sous les éboulements est mort asphyxié vers 10 h & ½ du matin – il se trouvait avec le Sergent Major dans un abri que j’avais habité pendant plus de 6 semaines et où je me croyais en complète sécurité, depuis deux jours, je l’avais quitté pour en prendre un autre plus central, votre mari s’établit à ma place et c’est là, en première ligne, alors qu’il faisait ses écritures qu’il a trouvé la mort ; tombant à son poste dans l’exercice de ses fonctions tout comme le soldat à son créneau ou sur la plaine le jour de l’attaque.

Le soir même je l’inhumais au cimetière militaire du 2e de ligne, à l’extrémité sud du Bois de la Grurie, aux abords de la route Vienne le Château (Marne) dans une fosse individuelle. Une croix avec inscription a été déposée sur sa tombe, cette tombe, pour le jour de la Toussaint, je l’ai ornée, en guise de fleurs, de deux gentils petits sapins.

Ses affaires personnelles qu’il avait sur lui vous seront remises par l’entremise du Dépôt de Granville.

Excusez moi, Madame, de la peine que je vous cause en vous annonçant cette mort et en vous donnant tous ces détails. Il est des détails que j’aurai voulu pouvoir vous donner, ceux relatifs à ses derniers moments…ses dernières paroles…mais hélas, la mort a été instantanée, il n’a pas eu une plainte et lorsque je lui donnais l’absolution, il était encore pris sous les rondins de bois qui étayaient l’abri démoli.

Avec moi vous prierez pour le repos de son âme, pour vous et vos enfants je demanderai à Dieu la force nécessaire pour supporter chrétiennement cette épreuve si dure et croyez, Madame, à mes sentiments attristés.

A. HULIN aumonier volontaire du 2 eme Régiment d’Infanterie – Secteur postal 175 »

JPEG - 16.1 ko
Statue du monument aux morts au cimetière de Saint Aubin les Elbeuf, ville de résidence de Lucien Celestin Provost.

Son acte de décès, rédigé le 8 novembre 1915 seulement, n’est transcrit que le 4 avril 1916 à Saint-Aubin-Jouxte-Boulleng (Seine Inférieure) » : aujourd’hui Saint-Aubin-lès-Elbeuf (Seine Maritime) nom utilisé depuis 1931.

A son veuvage, Suzanne vit avec ses enfants à Saint Aubin les Elbeuf , d’où elle était originaire et où elle avait encore de la famille. Le nom de son mari est inscrit sur le monument aux morts de la commune.

Après la guerre, la tombe de Lucien Provost a été regroupée avec celles d’autres soldats dans la nécropole nationale de Saint Thomas en Argonne (Marne)
Elle porte le numéro 78 (renseignement « sépultures de guerre »).


Cette nécessaire recherche d’informations complémentaires pour situer ce document dans son contexte n’a été possible que grâce à la « galaxie » des sites et forums sur Internet consacrés à la Grande Guerre et à ses passionnés. Qu’ils en soient ici remerciés ! Michel Guironnet

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

23 Messages

  • « Le bois de la Tuerie » 14 novembre 2008 18:30, par Hélène Guillon-Gabriel

    Charles Gabriel,le frère de mon grand-père, sergent au 147e régiment d’Infanterie a perdu la vie au bois de la Gruerie, le jour de Noël 1914. Des documents le concernant ont été mis en ligne sur le site « Dixhuitinfo » dans un article consacré à mon grand-père François Gabriel, photographe à Montmartre, qui était infirmier pendant la guerre de 14-18 :
    http://www.dixhuitinfo.com/spip.php?article140
    Un témoignage supplémentaire pour "Histoire-Généalogie.

    Voir en ligne : http://http://www.dixhuitinfo.com/s...

    Répondre à ce message

    • « Le bois de la Tuerie » 21 novembre 2008 16:20, par Ermence

      Mon grand-oncle a certainement connu Charles Gabriel, il était aussi au 147° Régiment d’Infanterie, il est décédé au Bois de la Gruerie, peu de temps avant Noël 1914
      Voici le qu’il y a dans son dossier militaire :
      Excellent sous-officier, très énergique, modèle de bravoure et de sang-froid, a vigoureusement entrainé sa section à l’assaut des positions ennemies, malgré un violent feu de mitrailleuses ennemies.
      Tué glorieusement à la tête de ses hommes, le 15 octobre 1914, au bois de la Gruerie.
      signé : Le Chef du B.S.C.
      chargé de la liquidation des comptes du 147° R.I.
      CROIX DE GUERRE AVEC MEDAILLE D’ARGENT
      Il s’appelait Jacques WOLF, il avait 28 ans, il était professeur d’allemand

      Répondre à ce message

      • « Le bois de la Tuerie » 20 février 2011 21:06, par Christophe

        Bonsoir,

        Je recense les morts pour la France du 147è RI, régiment où servit mon grand oncle.
        J’ai créé un blog que vous pouvez consulter :
        http://147ri.canalblog.com

        Cordialement,
        Christophe

        Répondre à ce message

        • « Le bois de la Tuerie » 22 août 2011 16:34, par J. Jouet

          Mon oncle, le frère de mon père Jouet Louis François soldat au 147 RI . Tué à l’ennemi au bois de la Gruerie le 26 09 1914
          né le 6 mars 1892 à Denain Nord. C’est hélas tout ce que je connais de lui.
          Très heureux d’avoir trouvé ce site..
          J.JOUET :

          Répondre à ce message

          • « Le bois de la Tuerie » 22 août 2011 18:19, par Michel Guironnet

            Bonjour,

            Sur le site Sépultures de Guerre, j’ai trouvé cette fiche :

            Nom : JOUET Mention : « Mort pour la France »
            Prénom : Louis
            Grade : Soldat
            Unité 147°R.I.
            Matricule :
            Recrutement : Valenciennes
            Classe 1912
            Date de décès : 26/09/1914
            Lieu de décès :

            Lieu d’inhumation :
            Pays : France
            Département : Marne
            Commune : SAINT THOMAS-EN-ARGONNE
            Lieu : Nécropole nationale « SAINT THOMAS-EN-ARGONNE »
            Type de sépulture : Tombe individuelle
            Carré :
            Rang :
            N° : 639

            Avez vous demandé sa fiche matricule, probablement aux archives départementales du Nord ? Elle devrait vous en apprendre plus.

            Cordialement.
            Michel Guironnet

            Répondre à ce message

          • JOUET - 147 RI - « Le bois de la Tuerie » 22 août 2011 18:52, par Christophe

            Bonjour,

            Comme vous avez pu le lire sur les échanges de message, je recense les morts pour la France du 147è RI.
            J’ai créé un blog pour partager les recherches et évoqués les parcours des combattants
            http://147ri.canalblog.com

            Vous pouvez me joindre via ce lien si vous le souhaitez :
            http://www.canalblog.com/cf/contactAuthor.cfm?mid=339554&bid=495482

            Cordialement,
            Christophe

            Voir en ligne : Le Blog du 147è RI

            Répondre à ce message

            • 328e RI Bois de la Gruerie 9 décembre 2012 18:10, par GARCIA

              j’ai découvert dans l’album de famille la photo de Maurice HECQUET, recruté à Saint Omeŕ dans le 328e RI, tué le 24/10/1914 dans le bois de la Gruerie , j’aimerais en savoir plus sur les circonstances de sa mort et en savoir plus sur lui-même.
              Existe-t-il un ouvrage sur les combats du bois de « La Tuerie » ?
              Merci pour ce travail de mémoire essentiel
              Catherine HECQUET GARCIA

              Répondre à ce message

        • « Le bois de la Tuerie » 9 décembre 2012 19:57, par GARCIA

          je viens de découvrir sur le feuillet matricule de l’un de mes parents qu’il était affecté au 147 e RI (et non pas au 328e comme mentionné sur mémorial genweb’
          Il s’agit de Maurice HECQUET´ matricule 3294, tué. au bois de la Gruerie le 24 octobre 1914.
          J’aimerais savoir s’il est enterré à la nécropole de St. Thomas en Argonne et trouver des informations sur les combats d’octobre .
          Cordialement
          PS je n’arrive pasa trouver mon lien de parenté avec lui

          Répondre à ce message

      • « Le bois de la Tuerie » 10 octobre 2014 09:48, par Hélène Guillon

        Je vous signale le journal de campagne d’Emile Lobbedey du 147e RI. Jour pour jour on peut suivre le quotidien au Bois de la Gruerie :
        http://www.malvache.com/lobbedey
        Témoignage exceptionnel.

        Répondre à ce message

    • « Le bois de la Tuerie » 20 février 2011 21:05, par Christophe

      Bonsoir,

      M’autoriseriez-vous à reproduire les photos de Charles GABRIEL sur le blog du 147è RI, régiment où mon grand oncle servit entre 1915 et 1917 ?
      Cordialement,
      Christophe
      http://147ri.canalblog.com

      Répondre à ce message

  • « Le bois de la Tuerie » 19 mai 2013 20:10, par LOIRE

    J’ai mon Grand Pére LOIRE André du 72éme RI corps 328 éme classe 1910 tué le 03/11/1914. J’aimerais savoir ou il est enterré. Afin de rendre Hommage à ces hommes lors du centenaire
    Cordialement
    Mr LOIRE Gérard

    Répondre à ce message

    • « Le bois de la Tuerie » 19 mai 2013 20:38, par Michel Guironnet

      Bonsoir,

      Sur le site Sépulture de Guerre, il est indiqué :

      Nom : LOIRE Mention : « Mort pour la France »
      Prénom : André
      Date de naissance :
      Grade : Caporal
      Unité 328°R.I.
      Matricule :
      Recrutement :
      Classe
      Date de décès : 03/11/1914
      Lieu de décès :

      Lieu d’inhumation :
      Pays : France
      Département : Marne
      Commune : FLORENT-EN-ARGONNE
      Lieu : Nécropole Nationale « FLORENT-EN-ARGONNE »
      Type de sépulture : Tombe individuelle
      Carré :
      Rang :
      N° : 382

      Tout semble correspondre avec la fiche de votre grand-père sur Mémoire des Hommes !

      Cordialement.
      Michel Guironnet

      Répondre à ce message

  • « Le bois de la Tuerie » 16 juillet 2018 03:19, par Mme DAVID Chantal

    Le bois de la Gruerie-Bois de la Tuerie-Bonjour Mon Grand-Père Albert DRUMM du 154 ème régiment a été tué au Bois de La Gruerie le 29 janvier 1915 Dans les jours qui ont suivi son décès il a été enterré au cimetière de l’Hospice de Vienne Le Château Sa tombe porte le n° 360 comme précisé dans une lettre.
    Je ne sais si ma grand Mère a fait transporter son cercueil dans le caveau familial sur lequel est gravé son nom à Trévillers dans le Doubs ou s’il est resté à Vienne Le Château . Auriez vous la gentillesse de m’indiquer qui contacter pour obtenir des renseignements.Avec mes remerciements Mme Chantal David

    Répondre à ce message

    • « Le bois de la Tuerie » 16 juillet 2018 07:49, par Michel Guironnet

      Bonjour,

      Dans le « Journal de Montélimar » du 12 mars 1921, j’ai trouvé cet article :

      Mercredi matin ont été célébrées les funérailles solennelles de M. le capitaine Albert Drumm.

      Bien connu à Montélimar où il avait tenu garnison avec le 52e, le capitaine Drumm s’était glorieusement conduit en 1914. Passé au 154e R.I, il tomba face à l’ennemi au bois de la Gruerie le 29 janvier 1915 ; le souvenir de son sacrifice pour la Patrie restera le précieux héritage de sa famille et ne sera pas oublié de ceux qui I’ ont connu.

      Un très nombreux cortège parmi lequel tous les officiers de la garnison s’est incliné devant la dépouille mortelle du capitaine Drumm, ramenée du front, par les soins de sa famille, nous lui présentons, et notamment à Mme Albert Drumm, l’expression de nos sentiments bien sincères.

      Je crois qu’il faut chercher aux archives de la Drôme les dossiers de rapatriement des corps des soldats (en série R probablement) pour en savoir plus.

      Il y a d’autres articles sur le Capitaine Drumm dans la presse locale de l’époque. Je les tiens à votre disposition.

      Cordialement.
      Michel Guironnet

      Répondre à ce message

      • « Le bois de la Tuerie » 16 juillet 2018 13:45, par DAVID Chantal

        Le bois de la Tuerie
        A Michel Guironnet le 16-07-2018
        Je vous remercie pour votre réponse rapide et vos conseils. Je suis en pleins travaux dans ma maison et je dois retrouver des documents que j’ai rangés concernant mon Grand-Père. Je sais qu’il y a un article du journal de Montélimar pour annoncer son décès. Je ne sais pas s’il s’agit du même que celui que vous m’avez envoyé. je suis bien sûr intéressée par ces articles dont vous me parlez et serais heureuse de les lire.Avec mes remerciements.Mme Chantal DAVID-DRUMM

        Répondre à ce message

        • « Le bois de la Tuerie » 16 juillet 2018 14:34, par Michel Guironnet

          Bonjour Madame,

          Prenez le temps de finir vos travaux et de rechercher vos documents.
          Après cela, n’hésitez pas à reprendre contact avec moi sur mon adresse personnelle que je viens de vous envoyer.
          Nous échangerons avec plaisir.

          Cordialement.
          Michel Guironnet

          Répondre à ce message

  • « Le bois de la Tuerie » 25 novembre 2018 16:43, par FOURNIER/LEFEBVRE

    Bonjour,
    Un de mes ancêtres a fait parti de la bataille du bois de la gruerie, tué à l’ennemi,120e R.I porté disparu le 29 septembre 1914.
    Je désirerai savoir où je peux éventuellement me procurer une de ses photos

    Répondre à ce message

  • « Le bois de la Tuerie » 29 avril 2020 19:04, par pompele yannick

    Bonsoir ,en faisant mes recherches généalogiques je viens de trouver un cousin LE TALLEC yves marie Il est décédé le 08 11 1914 au bois de la gruerie .Il était dans le 51e régiment d’infanterie et je voudrais savoir hormis la fiche de décès existe t’il soit un dossier individuel ou une photo d’identité ?
    cordialement
    yannick

    Répondre à ce message

  • « Le bois de la Tuerie » 3 septembre 08:58, par Christine Aitelli

    Bonjour. je suis tombée sur votre site par hasard en faisant des recherches sur le Bois De La Gruerie.
    Mon arrière grand-père Grivet Lucien Céleste est porté disparu au Bois De La Gruerie, par jugement son décès est fixé au 30 juin 1915. Il était passé au 55 ieme Régiment d’Infanterie le 14 octobre 1914. J’aimerais savoir si il existe un lieu, une sépulture, une trace de lui quelque part... J’essai de lui rendre hommage en écrivant son histoire, son parcours. Mais hélas je ne sais pas ce qu’est devenu son corps, si il a été enseveli sous les bombardement, s’il a une sépulture. Je recherche de l’aide pour refermer une page de mon histoire en hommage à mon arrière grand-père. Merci Cordialement Christine Grivet Aïtelli

    Répondre à ce message

    • « Le bois de la Tuerie » 3 septembre 10:04, par Michel Guironnet

      Bonjour,

      Votre démarche est louable. Vous avez certainement déjà cherché partout...Lucien est peut être dans un des ossuaires, non identifié.
      Je crois bien que je ne peux vous être d’aucun secours ! Avez-vous consulté le JMO du 55e RI sur Mémoire des Hommes (26 N 644/15) ? Il pourra vous permettre de mieux connaitre les circonstances des combats du Bois de la Gruerie.

      Cordialement.
      Michel Guironnet

      Répondre à ce message

      • Le bois de la Tuerie 6 septembre 17:28, par Christine Aitelli

        Un grand merci Michel pour votre aide précieuse. Je ne connaissais pas l’existence du JMO du 55e RI sur Mémoire des Hommes. je vais en connaître un peu plus sur les derniers instant de vie de mon arrière grand-père. Pourriez-vous m’en dire un peu plus sur les ossuaires ? Mais je vais déjà fouiller sur le site de mémoires des hommes.
        Encore merci de m’avoir fait découvrir le JMO.
        Cordialement Christine Grivet Aïtelli

        Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP