www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Articles > La vie militaire > « Nos Poilus » > Le Noël du petit mousse

Le Noël du petit mousse

Petit conte de Noël sans prétention.

Le lundi 8 décembre 2008, par Jean-Pierre Bernard

LE NOEL DU PETIT MOUSSE

Vous avez vu, sur des images, des grands vaisseaux qui, autrefois, partaient pour de lointains rivages, et revenaient au bout d’un an.

Sur ces bateaux aux grandes voiles, les hommes vivaient durement, et même les jours de grosse tempête il fallait suivre le vent, grimper aux mâts, fermer les écoutilles, sous le grand soleil des Tropiques, sur les glaces de l’Antarctique, par calme plat ou par gros temps.

Yannick était petit mousse, sur l’un de ces gros bateaux.
Gars de douze ans, dégourdi, plein d’entrain, il s’était embarqué comme son père, un rude et brave marin.

Sous tous les vents, par tous les temps, sur la mer il grandissait.

Il était fier et courageux, Yannick, et jamais il ne pleurait quand, loin dans la Baltique, dans la bise cinglante, il fallait nettoyer le pont, quand les câbles gelés lui déchiraient les doigts, quand, brûlé par les embruns, il tombait de sommeil et de grande fatigue.

Ah ! il était vraiment fier et courageux Yannick !

Mais ce soir c’est Noël, et Yannick pleure en soupirant dans ce coin de cambuse où il ne peut dormir.
Il pense à ses parents, à la crèche, à ses sabots, à la chapelle illuminée, aux retours à travers la lande après la messe de minuit....

On n’est pas riches, à la maison, mais Maryvonne, sa soeur, avait quand même une poupée rustique et douce, en bois tout sculpté au couteau, et Yannick était riche en billes qu’il disputait en parties folles aux autres garnements du port.

Ah ! qu’ils sont doux ces souvenirs au coeur du tout petit garçon !

Ici tout est noir, tout est triste, les hommes dorment en ronflant, tout est fatigue et lassitude, l’air est lourd, la nuit oppressante.

Le petit mousse, pour respirer, grimpe à l’échelle jusqu’au pont.
Seul, dans l’air glacé, il sera mieux pour pleurer dans le noir.

Et soudain.... ô merveille... c’est vraiment Noël cette nuit !

Sous les rayons bleutés d’une étoile inconnue, le haut-mât scintillant, les haubans constellés, éclatent de lumière dans la nuit moins profonde.

Il l’a eu son Noël, son arbre tout brillant, sa joie illuminée, plus belle que jamais, et le coeur réchauffé, tout heureux maintenant, il crie :

JOYEUX NOËL A TOUS LES VIEUX MARINS !

(1er prix « Contes et légendes » organisé par le groupe des foyers du CEP, île de Tahiti, 1966)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 Message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP