www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Culture et mentalité » L’emploi du temps d’un écolier en 1909

L’emploi du temps d’un écolier en 1909


jeudi 14 octobre 2010, par Monique Auffret

Répondre à cet article

Dans mes archives familiales, j’ai retrouvé des lettres de mon grand-père, né le 11 septembre 1898, à Hiers (Charente Inférieure). Sa famille possédait quelques terres et son père était charron, menuisier ; il avait une sœur, Alice, de 4 ou 5 ans son aînée. Après l’école du village, il est parti à celle de la commune : Marennes, distante de 5 km environ et il a dû être pensionnaire ! Sa sœur est restée au village. Voici une lettre dans la quelle il donne son emploi du temps...

Marennes ce 14 Octobre 1909

Mes chers parents

JPEG - 34.5 ko
Portrait d’Edgard Verdier

Monsieur Merceron (l’institeur de Hiers) est venu me voir dimanche et il m’a demandé si je me portais bien. Ne vous inquietez pas. Je suis très heureux d’avoir reçu une lettre de grand-père. Je commencais à n’etre pas content de vous car vous ne m’écriviaient pas.

Monsieur Castenet est venu m’essayer mon uniforme vendredi 8 octobre et il ma dit ce jour là quil serait prêt pour jeudi prochain c’est à dire aujourd’hui 14 . Je n’en ai rien su et je ne sais pas quand je l’aurai. je vous aurai bien écrit plus tôt mais je croyais que vous auriez venu jeudi. Je ne comprends pas grand père dans sa lettre il me dit d’ecrire pour qu’il soit renseigné et que maman viendra chercher son fichu chez le consierge. Je l’y ai porté ce matin. Mais alors maman viendra donc aujourd’hui. Enfin cela ne fait rien. Puisque papa viendra chercher mes affaires sales dimanche il m’apportera ma grammaire, le dictionnaire d’Alice des cartes postales car je n’en ai pas une une seule et d’autres timbres postes. Vous ne m’avez envoyé que quelques timbres de 2 sous et pas d’un sou. J’ai recu une carte de ma cousine Talamy. Celle d’Alice m’a aussi bien fait plaisir. Je travaille beaucoup et je n’en suis pas faché car je trouve que depuis quelques jours j’ai fait des progrès. J’apprends l’Anglais et j’en sais dejà une cinquantaine de mots avec leur prononciation, leur signification et leur écriture.

JPEG - 540.6 ko
Edgard Verdier. Ecole primaire Supérieure de Marennes

On se léve le matin à 5 h1\2 quand la cloche sonne. Ensuite on va au lavabo se livrer aux soins de propreté. Quand on a fini on va finir de s’habiller pour descendre ensuite à l’étude jusqu’au moment de déjeuner. Le déjeuner terminé on va faire son lit (on a le soin de le découvrir aussitôt le lever pour qu’il prenne l’air) et on descend ensuite à la cordonnerie pour prendre ses souliers. Après cela on s’amuse un petit moment et on rentre en classe jusqu’à midi. On va manger on s’amuse un tout petit moment. On rentre ensuite en classe jusqu’à 4 heures et après le gouter on rentre en classe jusqu’au moment de souper. Après le souper qui est à 7 h et demie on rentre encore à l’étude jusqu’à 9 heures. Après cela on va à la cordennerie quitter ses souliers et prendre ses pantoufles et on va se coucher.

Mes professeurs sont contents de moi, moi aussi et je pense que vous êtes comme mes professeurs. Vous direz bien le bonjour à grand père et à grand mère pour moi (cette lettre s’adresse à eux comme à vous) et moi je vous embrasse tous bien bien fort. Bien le bonjour aussi de ma part à Louis et à Alphonsine. Un gros baiser à Alice et à vous.

Votre fils qui vous aime de tout son cœur

E. Verdier

Edgard Verdier. Ecole primaire Supérieure de Marennes

P.S : que papa ne manque pas de m’apporter dimanche ce que j’ai demandé
Quelle heure est–il ? What o’ clock is it ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

10 Messages

  • L’emploi du temps d’un écolier en 1909 14 octobre 2010 09:14, par André Vessot

    Merci Monique pour votre article,

    J’y suis sensible, d’une part parce que mon père est aussi né en 1898 et puis surtout parce que je trouve ce témoignage très émouvant et les photos sont magnifiques. Vous avez eu raison de nous livrer cette lettre, je trouve qu’il n’y a rien de plus beau que de faire vivre ses archives familiales.
    Bien cordialement.

    André VESSOT

    Répondre à ce message

  • L’emploi du temps d’un écolier en 1909 15 octobre 2010 18:42, par Francis Collin

    Bonjour Monique
    Il va de soi que votre article est très intéressant, surtout pour ceux qui vivent dans cette région. J’ai publié un ouvrage sur l’histoire des écoles de Vaux-sur-Mer et je participe à la mise en page du bulletin de la Société d’Histoire de Saujon qui paraît chaque année au printemps. Si vous le voulez bien cet article y trouverait naturellement sa place . Pour me joindre f.collin@laposte.net.

    Répondre à ce message

  • L’emploi du temps d’un écolier en 1909 16 octobre 2010 19:27, par Yves Marion

    Bonsoir, je suis tout particulièrement sensible à ce témoignage que je prépare précisément une histoire de cette structure scolaire particulière qui, comme vous le savez, parce qu’elle est primaire, est placée sous la responsabilité directe de la hiérarchie académique départementale. Me permettez-vous de mentionner votre contribution dans le chapitre que je consacre à la vie quotidienne dans ces établissements que sont écoles primaires supérieures et les cours complémentaires. A noter que les EPS ont été supprimées en 1941. Bien cordialement.
    marion.yves@orange.fr
    http://yvesmarion.over-blog.com
    http://www.bonzon.fr

    Répondre à ce message

  • L’emploi du temps d’un écolier en 1909 17 octobre 2010 00:25, par Dujardin

    J’ai lu avec beaucoup de plaisir ce témoignage d’un écolier.Sur les photos les élèves semblent déjà tellement graves alors qu’ils sont encore si jeunes.Leur expression m’a frappée.Contrairement à de nombreux élèves actuellement, il est content de progresser dans son travail scolaire...
    Sujet très intéressant !

    Répondre à ce message

    • « [...] Contrairement à de nombreux élèves actuellement, il est content de progresser dans son travail scolaire [...] »

      J’ai 16 ans, et je trouve que vous exagérez un peu... Attention à ne pas faire de quelques cas une généralité, et à ne pas stigmatiser toute la jeunesse.
      A l’époque, certains élèves étaient contents de progresser, d’autres n’en avaient cure. C’est la même chose de nos jours.

      Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Je suis natif de la Saintonge, pas très loin de Hiers, et j’ai
    lu cette correspondance avec plaisir. Je suis cependant frappé par la gravité de ces visages d’adolescents ; cela pouvait-il signifier que la discipline était très sévère dans cet établissement.la photo semble l’affirmer.
    Je n’ai pas eu le plaisir de faire de découvertes de ce genre à la recherches de mes racines.

    Répondre à ce message

  • L’emploi du temps d’un écolier en 1909 17 octobre 2010 11:32, par Jesqui Henry-Joseph

    Cette lettre est à faire lire à tous les éléves et étudiants,si vous le permettez j’aimerai la remettre au professeur de mon petit fils à l’école de Monaco.
    En vous remerciant
    Henry

    Répondre à ce message

  • Les témoignages de la vie quotidienne de nos ancêtres sont si enrichissants. Ils avaient beaucoup de courage et ne le savaient pas. Merci de nous avoir fait partager un peu de la vie de ce bon élève. CHR

    Répondre à ce message

  • L’emploi du temps d’un écolier en 1909 26 octobre 2010 17:32, par Roger MENARD

    Bonsoir,

    Merci pour ce témoignage d’écolier.
    Mon grand père Louis Victor MENARD né à Hiers en 1869 était lui aussi menuisier, patron ou ouvrier j’ignore. Il a eu un fils Augustin René né à Hiers en 1892 donc très contemporain de vos aieux. Ils se sont certainement cotoyés...Mon arrière grand père était cultivateur.

    Roger MENARD

    Répondre à ce message

  • L’emploi du temps d’un écolier en 1909 27 octobre 2011 12:46, par jarnymag

    Bonjour,
    Cette lettre m’a rappelé bien des souvenirs...tantot bons...tantot tristes..car,de 1945 à 1948 ,j’étais, moi aussi,
    en pension dans un COURS COMPLEMENTAIRES à Neuf-Chatel en Bray
    Seine Maritime.
    Le quotidien s’y déroulait comme le décrit l’auteur"de la lettre".
    Les élèves travaillaient sérieusement,respectaient leurs professeurs,(ce qui n’est pas le cas de nos jours,de la part d’une minorité heureusement !.
    Les élèves quittaient l’établissement,avec une tete bien pleine,appliquaient le respect envers leur entourage et savaient où ils allaient.
    JARNYMAG.

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2020 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP