www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Articles > Les métiers de nos ancêtres > Journal de compte d’un propriétaire (1847-1848)

Journal de compte d’un propriétaire (1847-1848)

Le samedi 1er septembre 2007, par Jean-Roger Augustin

Voici un document exceptionnel : le journal de compte de Mr Baudet Frédéric, géomètre-arpenteur et propriétaire, qui fut maire de la commune de Saint-Sauvant en 1846 et 1847, nous permet de découvrir l’ensemble de ses ventes, achats, recettes et dépenses pour les années 1847 et 1848. Il est suivi d’un index des patronymes et toponymes.

Nous reprenons dans le tableau ci-dessous l’ensemble des tarifs relevés dans le journal de compte de Mr Baudet Frédéric (voir document ci-dessous), géomètre-arpenteur et propriétaire, qui fut maire de la commune de Saint-Sauvant du 20/06/1846 au 16/03/1847.

Word - 89.5 ko
Journal de compte 1847-1848
Transcription intégrale du journal de compte.

Les résultats sont présentés sous la forme d’un tableau en trois colonnes : le type de transaction, son tarif, numéro de transaction (N°8 : huitième transaction de l’année 1847, N°10² : dixième transaction de l’année 1848).

Type de transaction Tarif
 

1847

Une pressée d’huile 1f 50c N°2
Traitement de maire 53f 72c N°4
Une journée de journalier 1847 1f N°6
Bottelage de 3000 de foin 3f N°6
Un panier de vendange 1f 40c N°6
Métive [1] de deux boisselées [2] et demie de couneuvre [3] 10f N°7
Un charroi de gerbes 1f N°7
Une pochée de blé 35f N°7
Défrichement de 36a 29c d’herbe naturelle 15f N°8
Défrichement de 38a 31c de sainfoin [4] 11f N°8
Cent-trente-cinq fagots 3f N°10
Un paillé [5] de paille de luzerne 20f N°15
Location d’un enfant (gardiennage des vaches) pour six mois 90f N°19
Une jeune vache 130f N°20
Deux vaches 290f N°22
Une journée de batterie [6] ou de métive (journalier) 1846 1f N°24
Une journée de vendange, de taille ou de provins [7] 75c N°24
Une journée de batterie (femme) 75c N°24
Une journée de vendange (femme) 50c N°24
Vingt-trois douzaines de javelons [8] (à six liards la douzaine) 1f 70c N°24
Une grosse vache avec son veau 133f N°27
Echange : une vache et son veau contre une vache prête à vêler plus trente francs   N°27-31
Une vache de cinq ans prête à vêler 110f N°27
Deux paires de souliers 17f N°32
Un veau (sans la tête) 16f N°33-50
Une demie toise [9] de pierre 4f N°35
Une pendule 45f N°38
Transport de trois cordes de bois sur quatre km 12f N°46-108
Deux gilets de flanelle et une cravate 24f 50c N°59
Deux cochons 60f N°60
Deux journées de batterie (journalier) 1847 2f 50c N°66
Dix mille livres de foin (hors bottelage) 450f N°70
Une pochée de froment 45f 50c N°90
Une pochée de froment 36f N°90
Une pochée de baillarge [10] 33f N°90
Un cochon 45f N°96
Labourage de cinq boisselées de terre 16f 50c N°110
Une blouse 4f N°113
Six mouchoirs de poche 4f 50c N°113
Un abonnement au journal "Le Siècle" pour un trimestre 12f N°114
 

1848

Deux paires d’escarpins et une paire de sabots 5f 25c N°1²
Cuisson de deux boisseaux [11] de blé 50c N°11²
Une livre de graines de foin 2f 50c N°13²
Une barrique de vin 27f N°18²
Une journée de maçon 75c N°19²
Une journée de journalier 1848 75c N°20²
Saillie d’une vache 2f N°25²
Deux cochons 96f N°28²
Façon d’un pantalon 2f 25c N°29²

 

On notera la baisse de la rénumération d’une journée de journalier de 1846 à 1848 :

  • une journée de journalier en 1846 : 1,25 francs.
  • une journée de journalier en 1847 : 1 franc.
  • une journée de journalier en 1848 : 0,75 francs.

En complément : L’index des patronymes et toponymes

Word - 27 ko
Index des patronymes et toponymes

Pour les mots en patois poitevin et unités de mesure voir le lexique : Glossaire des vieux parlers poitevins - R.
Mineau, L. Racinoux - Edition : Brissaud Poitiers.


[1Moisson.

[2Environ 25 ares.

[3Plante fourragère (?).

[4Plante fourragère.

[5Meule de paille.

[6Battage du blé.

[7Plant de vigne provenant d’un marcotage.

[8Petit tas de tiges de céréales laissées sur place avant la mise en gerbe.

[9Ancienne mesure de longueur ( 1m95c).

[10Orge de printemps.

[11Ancienne mesure de capacité variant selon les régions.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

4 Messages

  • Journal de compte d’un propriétaire (1847-1848) 27 février 2010 18:31, par Jades

    merci de ce genre d’infos !
    Cela donne une idée de nos préoccupations actuelles très différente !
    De plus, il est souvent difficile de se rendre compte de la valeur des choses : là, avec des éléments de la vie courante, il est plus aisé de se faire une idée de la facilité de vivre ou non, à des périodes éloignées.
    Arlette

    Répondre à ce message

  • Merci pour cet article.

    Avez-vous remarqué que le prix d’un mouchoir (4,5 f / 6) est égal à la dépense d’une journée de vendange (0,75 f) ?

    Joëlle

    Répondre à ce message

  • Journal de compte d’un propriétaire (1847-1848) 7 août 2010 17:47, par Evelyne

    C’est très intéressant : on imagine la vie des gens autrefois, leurs préoccupations quotidiennes,loin des grands de ce monde.
    Dans la même veine, j’ai déniché dans une Foire aux Livres, un petit livre imprimé en 1747 ( donc sous Louis XV) annoté de la main de son propriétaire : 25 Prairial - an 6 soit le 13 Juin 1798 - C’est un petit bouquin d’ arithmétique avec conversion des différentes musures agraires, arpentage, toise, .. c’est extrêmement compliqué.
    Ce qui est émouvant, ce sont les notes en marge -
    Par contre, impossible de déchiffrer la signature -

    Répondre à ce message

  • Journal de compte d’un propriétaire (1847-1848) 1er juin 2017 21:10, par streicher

    Je regrette que l’article ne fasse que reporter certaines transactions, sans nous préciser si ce sont des gains ou des dépenses.
    Il aurait été intéressant de faire une synthèse plus approfondie de son journal. Combien a-t-il gagné, combien a-t-il dépensé dans l’année ?
    Que traduisent ces transactions sur son style de vie ?
    Un journal comme celui-ci n’est pas qu’un simple alignement de chiffres comptables. Il est riche d’informations dont je regrette qu’elles n’aient pas été prises en compte dans votre article.

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP