www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Articles > Histoire locale > De Gaulle et ses ancêtres enterrés à Montreuil-sur-Mer

De Gaulle et ses ancêtres enterrés à Montreuil-sur-Mer

Le mercredi 26 mai 2010, par Gérard Robette

« Ignorez-vous, Charles, que lorsqu’on épouse quelqu’un, on épouse en même temps sa famille et ses ancêtres ? » Yvonne de Gaulle - Vendroux

Charles de Gaulle est un homme qui aime le Nord et les Pays du Nord. Longtemps, il fut prétendu que les de Gaulle étaient parisiens depuis des siècles mais s’il est bien vrai que la branche de Gaulle est installée à Paris depuis quatre générations, après un passage par la Bourgogne et la Normandie, les origines du Premier Président de la Cinquième République sont, comme dans de nombreuses familles, multiples.

Charles André Joseph Marie de Gaulle naît le 22 novembre 1890 à Lille chez ses grands parents maternels MailloT-Delannoy, seuls grands parents vivants. Tous les cousins de Gaulle, Maillot et de Corbie aimaient donc se retrouver chez « Bonne Maman Maillot » où il y avait salle de jeux et sorties organisées.

À cinq ans, l’enfant fréquentait une école lilloise. Pendant une douzaine d’années, ses séjours d’été à la mer se passèrent à Wimille et Wimereux. Sa première affectation militaire choisie fut Arras, le 33e R.I. dans lequel il fut incorporé le 10 octobre 1909 et où son Chef de Corps fut le Colonel Philippe Pétain dès octobre 1912.

JPEG - 16.3 ko
Maison du Lieutenant de Gaulle à Arras
Plaque sur la maison du Sous-Lieutenant de Gaulle à Arras.

Il épousa une Calaisienne, Yvonne Vendroux, dont les origines de la famille sont hollandaises (Van Droog) après avoir transité par la Bourgogne comme les de Gaulle et les Maillot et leurs alliances donnent au Général des ascendances allemandes (Kolb) anglaises et écossaises (Fleming) et irlandaises (Mac Cartland), celles qui nous intéressent ici, à Montreuil sur Mer.

JPEG - 70.5 ko
L’Hôtel de Ville de Calais
L’Hôtel de Ville où il est devenu le 7e Bourgeois de Calais (c’est lui qui le disait parce qu’il s’est passé la corde au cou ! mais pas en chemise, en costume de cérémonie !).

Du côté paternel

Charles de GAULLE est issu d’une famille fidèle aux grands principes moraux au service de la France depuis le Moyen âge.

Au XIIIe siècle, Richard de Gaule (le nom vient de « Galle », le chêne en gaulois, l’arbre sacré des druides), doté d’un fief à Elbeuf, aurait participé aux côtés du Roi Philippe-Auguste à la victoire de Bouvines (1214).

Au XVe siècle, Jehan de GAULES, Gouverneur d’Orléans fut un de chevaliers luttant contre les Anglais pendant la Guerre de Cent Ans à Azincourt (1415). Il en réchappe et s’exile en Bourgogne. « Cette défaite est une affaire de famille. » Charles de Gaulle, La France et son Armée.

Au XVIe siècle, Gaspard de GAULLE était délégué au bailliage de Châlon sur Saône.

Aux XVIIIe et XIXe siècles, Jean Baptiste et son fils Jean Baptiste Philippe, Parlementaires à la Révolution, sont installés à Paris. Mais Julien Philippe, fils du précédent et grand père du Chef de l’État, quoique né à Paris, enseigne à Lille et Valenciennes.

Du côté maternel

Par les Maillot, le Général avait une ascendance allemande : les Kolb qui venaient de Grötzingen près de Karlruhe, dans le Duché de Bade. Dans les gardes suisses de Louis XVI, Ludwig Kolb épouse Marie Anne Nicot à Maubeuge, sa ville de garnison puis entre à la Manufacture des Tabacs de Dunkerque.

Par les Delannoy, le Chef de l’État descendait d’une lignée irlandaise (et partiellement écossaise). Bonne Maman, qui aida à sa naissance à Lille, avait un grand père d’origine irlandaise dont le nom avait été francisé.

Les aïeux de Charles de Gaulle venaient de Kinelearty, un petit bourg du Comté de Down, au sud de Belfast, appelé aujourd’hui Drumaroad Community.

À la fin du XVIIe siècle, durant la Grande Révolution britannique, Guillaume d’Orange, protestant, infligea une lourde défaite aux partisans du Roi catholique d’Angleterre Jacques II Stuart.

Les Mac Cartland, noble famille catholique, issue d’une dynastie de Rois d’Ulster, firent partie du vol d’oies sauvages, ces Irlandais qui suivirent leur Roi destitué et réfugié à la cour du Roi de France Louis XIV à Versailles.

John Mac Cartland, époux de Bridget Ford of Gat, est de ceux-là en 1711.

Anthony, son fils aîné, né en Irlande en 1694, s’engage dans la fougueuse brigade irlandaise qui combat pour le Roi de France. Âgé de 17 ans, il fait la campagne de Bouchain. Le 23 mars 1716, naît à Valenciennes, après Pierre-Antoine, son deuxième fils : Antoine-Joseph Macartanne issu du mariage à Valenciennes avec Marie Catherine Hayez.

Anthony est ensuite nommé lieutenant au régiment de Lyonnais puis en 1734, capitaine. En tant qu’Officier de suite, en 1735, il arrive à Montreuil-sur-Mer en garnison et épouse à Lille en 1736 une jeune aristocrate d’origine irlandaise Suzanne de Coetlogon (Suzanne Colognon) qui résidait au couvent des Ursulines d’Arras. Ils finissent leur vie à Montreuil-sur-Mer où ils sont enterrés, elle en 1748, lui en 1753.

Antoine-Joseph Macartanne, devenu médecin, après avoir soigné les blessés, en 1745, à la bataille de Fontenoy, épouse à Valenciennes, en 1753, Anne Piette avec laquelle il a plusieurs enfants dont Andronic, né en 1764, médecin lui aussi, qui émigra à Londres, pendant la Révolution Française, avec les frères du Roi Louis XVI, les Comtes de Provence et d’Artois. Ami du docteur Jenner, il expérimenta la première vaccination contre la variole. Il épouse Frances-Ann Fleming, originaire de Bridgeton en Écosse, qui se convertit pour lui au catholicisme. Le couple s’installe ensuite à Lille. Ils ont quatre enfants dont Marie- Angélique Mac Carthan, née à Londres en 1798, qui se marie à l’avocat Henry Delannoy en 1829 et qui fut l’arrière-grand-mère maternelle de Charles de Gaulle.

Quand le Président de la République se démet de ses fonctions le 28 avril 1969 : « Je cesse d’exercer mes fonctions de Président de la République. Cette décision prend effet aujourd’hui à minuit… », le monde politique et les journalistes se demandent pendant quelque temps ce qu’il devient et où il est passé. Il avait prévenu sa famille qu’il se désintéressait des affaires publiques et qu’il partait en Irlande. Ce qu’il fit du 10 mai au 19 juin 1969 où il sillonne avec son épouse et son aide de camp les vastes étendues sauvages de l’Île.

D’ailleurs le 30 mai 1969, il écrit à son cousin Jules Maillot, alors Maire de Lambersart, « Nous voici, Yvonne et moi, pour quelques semaines, au pays de nos ancêtres Mac-Cartan… »

Charles de Gaulle connaissait, depuis son adolescence, l’ouvrage que sa grand-mère paternelle, Joséphine de Gaulle, née Maillot, avait consacré, en 1851, à Daniel O’Connel, brillant avocat qui obtint en 1829 les premiers droits politiques pour les catholiques irlandais.

Il connaissait aussi les documents que son père avait réunis sur la généalogie de sa famille. Lui-même ayant complété ceux-ci par un contact régulier, depuis les années trente, avec une cousine qui lui avait écrit parce qu’elle avait entendu parler de son illustre cousin français, Madame Philomena Mary O’Hare née Mac Cartan, qui d’ailleurs ressemblait très fort à sa cousine germaine. Hospitalisée à cette époque à l’hôpital de Dublin, Charles et Yvonne de Gaulle, les illustres cousins, redevenus simples touristes se sont rendus à son chevet.

Au terme de son séjour, le 19 juin 1969, à Dublin, à la Présidence de la République d’Irlande, le couple recevait une bonne trentaine de membres de la famille Mac Cartan. Ces derniers désiraient le recevoir en Ulster mais, pour ne pas contrarier les autorités britanniques, il déclina l’offre. Et ce même 19 juin 1969, fidèle à lui-même, quoiqu’en voyage privé, le Résistant de toujours porte un toast à « l’Irlande tout entière ! »

JPEG - 93.6 ko
La plaque au pied du beffroi de Boulogne-sur-Mer

Seize mois plus tard, le matin même de son décès, le 9 novembre 1970, il écrivait à son cousin germain Jules Maillot dans une lettre dont la reproduction est visible au musée ouvert dans sa maison natale à Lille : « Je viens justement de recevoir de Louis une très intéressante et complète généalogie de la famille Maillot, suivie de notes que ton cher père avait rédigées à ce sujet et qui m’ont beaucoup intéressé. »

Tout ceci montre et démontre que le plus haut personnage de l’État c’est en permanence, et jusqu’au bout, intéressé au passé de sa famille.

Ainsi le passage à Montreuil-sur-Mer, en 1959, a-t-il pu être guidé par le souvenir d’un aïeul enterré sur place ou par le salut au Maire d’Attin, comme le voyage en Irlande, dix ans plus tard, a été commandé par le désir de connaître la terre de ses ancêtres. N’était-il pas le descendant à la trente quatrième génération de Rudricus le Grand, 87e Roi d’Irlande et 10e Roi élu de L’Ulster ?

Sources :

  • Ch. de Gaulle, Le fil de l’épée, 1932.
  • Ernest Mignon, Les Mots du Général, Arthème Fayard, 1962.
  • J. Raymond Tournoux, Jamais dit, Plon, 1971.
  • Jacques Vendroux, Cette chance que j’ai eue, Plon, 1974.
  • André Frossard, La vie et les actes de Charles de Gaulle, Plon, 1975.
  • Pierre Lefranc, Avec Qui Vous Savez, Plon, 1979.
  • Olivier Guichard, Mon Général, Grasset,1980.
  • Gal de Boissieu, Pour servir le Général, Plon, 1981.
  • Jean Lacouture, De Gaulle, Le rebelle, Seuil, 1984.
  • Arthur Conte, Les Présidents de la Ve République, Le Pré aux clercs, 1986.
  • Robert Lassus, Le mari de madame de Gaulle, Jean-Claude Lattes, 1990.
  • M. Marcq, De Gaulle, Homme du Nord, V.d.N. 11.11, 29.12.1971.
  • A. Farine, De Gaulle, Fils du Nord, Nord-Eclair, H.S., 1986.
  • Louis Watrigant, Généalogie famille Maillot, manuscrit, 1970.
  • Gilles Henry, L’intermédiaire des Généalogistes, art.n°151, 1971.
  • Charles Cuvelier, secrétaire du Groupement Généalogique Région Nord.
  • Antoine Delloye, Micheline Robette, généalogistes.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

14 Messages

  • Il y a à Lille une rue Henri Kolb où j’ai habité. Je ne sais pas qui était Henri Kolb et j’aimerais bien le savoir, mais je suppose qu’il était donc de parenté avec de Gaulle.
    Par ailleurs « Coetlogon » est un nom breton et non irlandais, il y a eu également un personnage illustre de ce nom.

    Répondre à ce message

    • De Gaulle et ses ancêtres enterrés à Montreuil-sur-Mer 8 août 2010 12:53, par Olivier Maillot

      Henri Kolb était ingénieur des Ponts et Chaussées, avec pour charge le département du Nord et plus spécifiquement le développement urbain de la métropole lilloise au milieu du XIXe siècle. Sa sœur Louise était la grand-mère de la mère du général de Gaulle, née Maillot. Son frère Charles Kolb-Bernard, industriel du sucre, fut sénateur inamovible du parti légitimiste dans les années 1870, s’étant notamment confronté à Victor Hugo...
      Olivier Maillot

      Répondre à ce message

      • De Gaulle et ses ancêtres enterrés à Montreuil-sur-Mer 10 novembre 2012 16:17, par evelyne duvert

        En mémoire de ma grand mère qui à servie en temps que domestique dans la famille Maillot Watriguant,ceci pendant Huit années .Dans l’hotel particulier qu quai de la Basse Deûle ,dans le Vieux Lille .Peu de temps aprés son mariage ,elle fut logée avec mon grand père ,son époux ,dans la maison de la Rue Princesse,au dernier étage du bâtiment et le 1 er Octobre 189O ,y donna le jour à son fils aîné.Quelques semaines plus tard,Charles venait au monde ,au même endroit mais dans la jolie chambre du 1er étage.Je possède un médaillon (or et onix)offert par Madame Maillot en cadeau de noce ,en septembre 1896.

        Répondre à ce message

        • De Gaulle et ses ancêtres enterrés à Montreuil-sur-Mer 11 novembre 2012 22:31, par Gérard Robette

          Merci de votre passage sur le site et d’ avoir laissé votre message , les chercheurs en Histoire Régionale sont toujours à l’ affût d’ anecdotes et votre histoire méritait bien d’ y apparaître . Novembre est un mois important désormais pour se souvenir des de Gaulle ! Gérard ROBETTE-PAPET

          Répondre à ce message

      • De Gaulle et ses ancêtres enterrés à Montreuil-sur-Mer 11 novembre 2012 22:38, par Gérard Robette

        Conférencier depuis 4 années sur Victor Hugo et membre fondateur de la Route Européenne Victor Hugo ( sans pour autant oublier la famille de Gaulle ), toute anecdote est bonne à récolter et je remercie Monsieur Maillot d’ avoir répondu à la question posée . Gérard ROBETTE-PAPET

        Répondre à ce message

  • De Gaulle et ses ancêtres enterrés à Montreuil-sur-Mer 9 février 2015 22:41, par MAILLOT JEAN PAUL

    bonjour,

    je suis le petit fils de Jules Maillot ,maire de Lambersart,de 1968 à 1973 , fils de Maurice Maillot .

    J’ai lu que le Général de Gaule et Jules Maillot étaient cousins germain ....
    Pouvez vous me donner de plus amples renseignements.

    Merci,bonne journée

    Répondre à ce message

  • miniature représentant un médecin de l’armée française Mc Cartan 26 janvier 2019 23:27, par Maillot catherine

    Caroline sophie Mc Cartan (soeur de Marie Angélique) était mon arrière arrière grand mère ; ma mère m’a laissé une miniature représentant un médecin dans l’armée de Louis XVIII nommé MC Cartan d’après ce qu’il est écrit sur le dos de cette miniature J’aimerais la transmettre à quelqu’un qui en prendrait soin car mes enfants, neveux et nièces y sont complètement indifférents Je ne voudrais pas que cela parte en salle des ventes anonymement !
    je précise que mon nom de femme mariée MAILLOT n’a rien à voir avec les Maillot de Gaulle

    Répondre à ce message

    • miniature représentant un médecin de l’armée française Mc Cartan 27 janvier 2019 14:33, par Gérard ROBETTE-PAPET

      Madame , je serais heureux de pouvoir m’entretenir avec vous compte tenu de l’ intérêt que représente pour moi cette pièce , vous pouvez me contacter. Je repars sur un cycle de conférences dans les mois prochains sur le même sujet ( et sur d’autres ). GRP

      Répondre à ce message

    • Bonjour Madame,
      je m’intéresse de près à l’ascendance irlandaise de Gal de Gaulle, je crois savoir que le médecin qui figure sur votre médaillon n ´est autre qu’Andronic Isidore Mac Cartan( 1764-1842) médecin à Valenciennes
      bien à vous,
      christian Chandon

      Répondre à ce message

      • Bonjour Monsieur Chandon, je suis une descendante d’Andronic (par les Jaspar). Je possède une reproduction du portrait de son père Antoine Joseph, médecin militaire de Valenciennes exécuté" par Andronic ainsi qu’un portrait de son frère Louis, lui aussi médecin et une médaille en bronze de l’académie de médecine attribuée à louis. Savez vous où se trouve actuellement la miniature ? J’aimerais a minima en obternir une photo.
        Bien cordialement
        D.Marchand
        dominiquemarchand chez free.fr

        Répondre à ce message

    • Bonjour, petit neveu du général, je serais très intéressé

      A vous lire : watrigant.bruno[arobase]wanadoo.fr

      Répondre à ce message

    • Bonjour, Je me permets de vous contacter bien que je ne découvre votre message que maintenant pour savoir ce qu’est devenue votre miniature. Je suis moi même desc endante de Caroline Julia mac Cartan par les Jaspar. Je possède une reproduction du portrait d’Antoine Joseph Mac cartan, père d’Andronic et de Louis qui étaient tous trois médecins ainsi qu’une médaille de médecine au nom de Louis. Avez vous toujours cette miniature sinon qui la conserve maintenant. J’aimerais beaucoup avoir une photo. Je travaille depuis longtemps sur la généalogie des mac cartan en lien avec Sean McCartan. Je vous remercie par avance de votre réponse. Très cordialement. D.Marchand

      Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP