www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Articles > La vie militaire > « Nos Poilus » > 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir

1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir

Le jeudi 13 novembre 2008, par Alain Bertin

Malgré les décennies qui passent, la Grande Guerre a laissé dans les familles des traces indélébiles.

La guerre de 14-18, dans de nombreuses familles, a fait des coupes sombres...

Chez les Linotte-Leuillier, gens de peu, lui berger, elle ménagère, la guerre de 1418 a emporté deux jeunes hommes dans la fleur de l’âge : Henri Alfred Linotte, tué le 22 juillet 1915 le jour de ses 21 ans, et Louis Raphaël, son frère, le 16 mars 1917, mort à 25 ans, un mois avant la terrible boucherie du Chemin des Dames.

JPEG - 87.8 ko
Les deux frères
Louis Raphaël LINOTTE à gauche et Henri Alfred LINOTTE à droite.

Marie Amélie Leuillier, épouse Linotte, avait déjà perdu trois autres enfants, en bas âge.

Dure et commune, telle est la condition humaine dans ces petits villages isolés, entre Ourcq et Aisne.

Cette photo d’elle, prise lors du mariage de sa fille Marguerite Raymonde, en janvier 1924, se passe de commentaire.

JPEG - 182.3 ko
Marie Amélie LEUILLIER, épouse LINOTTE porte les médailles de ses deux fils tués au combat

Les douleurs seront toujours vives.

JPEG - 56.7 ko

Deux médailles ne remplaceront jamais les deux vies détruites.

Et quelques années plus tard, d’autres fils, dans d’autres familles, ou dans les mêmes (la faucheuse n’est pas sectaire), subiront le même sort... D’autres tueries viendront, frappes, génocides, hécatombes, épurations... Pour le pouvoir, l’argent, des croyances, une différence... « ça ne finira donc jamais ? ».

Louis Lecoin disait « S’il m’était prouvé qu’en faisant la guerre mon idéal aurait des chances de prendre corps, je dirais quand même NON à la Guerre, car on n’élabore pas une société humaine sur des monceaux de cadavres ».

Et Jacques Prévert de conclure « Quelle connerie la guerre ! »

Alors, chaque 11 novembre, faisons notre miel de ces fortes pensées, et apprenons tous, ensemble, à faire La Paix, seul remède contre les massacres. Et le mot « Humanité » prendra enfin tout son sens...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

25 Messages

  • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 16 novembre 2008 08:54, par Michel Guironnet

    Félicitations pour votre article : l’essentiel est dit en quelques mots.

    Merci pour cette superbe photo de Marie, si émouvante.

    Cordialement. Michel Guironnet

    Répondre à ce message

  • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 17 novembre 2008 18:43, par Lucie augustine

    Que dire de plus ? tout est dit entre le commentaire et le regard de cette femme.
    Superbe article.

    Répondre à ce message

  • Quelle douleur plus atroce que celle de la perte d’un enfant et que dire lorsque ce sont deux de ses fils qui disparaissent dans cette maudite guerre. La douleur de cette mère est peinte sur son visage. Mes deux grand-mères ont perdu leur mari en Champagne respectivement en 1914 et 1915 et ont dû élever seules leurs enfants. Quel gâchis !

    Répondre à ce message

  • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 24 avril 2010 10:57, par nat

    Que ce soit des guerres passées ou actuelles CELA NE DEVRAIT PAS AVOIR EXISTE ET NE PAS EXISTER.
    Cela ne devrait jamais arriver !!
    Tant de morts et de souffrances !! Et pourquoi ? Pour des gens avident de pouvoir, d’argent.... et de conneries !!
    Si nous ne pouvons rien changer au passé (malheureusement !), essayons du mieux que l’on peut que cela ne se reproduise pas.
    Je pense très fortà tous ceux qui ont été confrontés au décès d’un ou des proches.

    Répondre à ce message

  • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 24 avril 2010 11:05, par Petit

    Nous avons payé si cher le droit du sol qu’un prèsent bien sombre hélàs est en train de nous en chasser.
    Petit Anne-Marie

    Répondre à ce message

  • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 24 avril 2010 11:27, par Gérard GUIBON

    Article sobre et émouvant à la fois qui se passe de commentaire. Je souscris pleinement à la citation de J. Prévert : « Quelle connerie la guerre ! »
    Gérard Guibon

    Répondre à ce message

  • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 24 avril 2010 13:56, par Jean-François PERRET

    Tout est dit, félicitations pour ces lignes !...

    Jean-François PERRET

    Répondre à ce message

  • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 24 avril 2010 14:09, par Philippe....................

    {{}}Article fort attachant certes, et victoire trop chèrement acquise puisque l’on en vient à nous contester maintenant le droit du sol, et surtout cette maudite guerre a opéré des coupes sombres dans la population mâle...qu’il a bien fallu remplacer d’une manière ou d’une autre ! (sans parler des noms rares qui ont disparu à cette époque, tous les généanautes le savent bien.)
    Philippe.................................

    Répondre à ce message

  • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 24 avril 2010 14:22, par BASTIDE
    • Cette Mère rappelle par sa tenue,son regard triste exprimant l’abattement, la dureté de la vie à cette époque et l’abandon qui en résulte.On lui a collé ces médailles dont elle doit se moquer éperdument.Cela ne lui rendra pas ses fils.Cette image détaillée est forte et mérite le respect et le souvenir.

    Répondre à ce message

  • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 24 avril 2010 14:46, par Colette

    Ma grand mère a perdu 3 frères en cette maudite guerre .
    Avec un cousin retrouvé grâce à la généalogie, une exposition sera faîte en honneur de tous ceux qui ne sont pas revenus dans notre petit village de famille... 32 au total pour la guerre de 14.18.(pour le centenaire de cette guerre).
    Oui ! Félicitations pour votre article.et je souscris aussi pleinement à la citation de J.Prévert : « Quelle connerie cette guerre ! »

    Répondre à ce message

  • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 24 avril 2010 17:28, par Edgard Grécourt

    Hélas ! dans nos familles de Picardie et Nord, cette hécatombe n’est pas rare. je suis né en 1920, premier né après.., et je porte les prénoms des deux frères tués en 1914. Edgard et René CLIN qui figurent, avec d’autres, sur le monument communal : Grandlup et Fay, Aisne.
    Leur père est mort de chagrin en 1922.

    Pour mémoire : à Saint Quentin,02, il y a une rue des « Quatre fils Paul Doumer », tués à la guerre, leur père Paul Doumer a été Président de la République , assassiné par Gorgulov.

    E G

    Répondre à ce message

  • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 24 avril 2010 19:06, par genea271

    une femme triste usée par la douleur, et la fatigue du travail.Voilà, pourquoi,je compatis avec ces personnes qui ont perdu un ou plusieurs membres de leur famille pendant la grande guerre. Le grand-père matenelle à mon père est dcd le 17/10/1916 lors de la bataille de soissons à Oulchy 02. Il repose à Verdun

    Répondre à ce message

  • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 24 avril 2010 19:14, par Perissat

    j’aime pas le commentaire, qui fait du sensationnelle, sans l’être, un peu pour faire pleurer dans les chaumières.
    je vous invite à lire les JMO des unités, et là vous comprendrez la vie de nos grands-père, grand-oncles et cousins.
    Mais surtout arrêtez de vouloir nous faire pleurer avec ce gendre de commentaire, qui je sais va faire hurler beaucoup de lecteur.
    Mois aussi du coté de mon GPM, 4 fils, 4 soldats, 2 tués, 1 en septembre 14, le second en mai 1916. J’ai même vu sur un commune du pays-basque ( Bassussary) les 5 frères tués en 14-18.
    Adishtaz.

    Répondre à ce message

  • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 24 avril 2010 20:06, par Jean-Luc

    Utopie et démagogie dans l’air du temps ! Dès qu’on prétend interpréter l’Histoire à l’aune de notre époque, on est dans le faux et on ne sait plus la comprendre ! Il y a des gens aussi tristes aujourd’hui pour des raisons exactement opposées à celles qui ont fait le malheur de cette vieille, à savoir qu’ils ont gardé leurs enfants et n’en retirent pourtant ni amour, ni avantages, ni gloire, que des ennuis !
    Ne vous en déplaise, on continuera à faire la guerre, qui comme la paix a des vertus et des travers ! Les jeunes poilus s’y sont sacrifiés avec motivation et vous devriez au moins respecter ça !Mon propos est volontairement outrancier pour mettre en lumière la vanité de vos arguments.

    Répondre à ce message

    • Comment pouvez-vous dire que la guerre a des vertus !!! Elle ne fait que servir l’orgueil et la folie des hommes tels qu’Hitler ! Elle n’apporte que souffrance et mort !
      Elle remet en question la soi-disant humanité de l’homme, qui se prétend « civilisé » !
      Même encore à notre époque avec tous nos livres d’histoire, les médias et les livres sur les guerres au cours des siècles passés et plus récemment, nous n’avons pas retenu les leçons ! La guerre est d’une inutilité flagrante ! Elle n’est que le triste reflet de l’âme humaine, plus proche de l’animal que de l’homme civilisé !
      Ne se fait-on pas la guerre en quelque sorte chaque fois qu’on se dispute avec son voisin, quand on cherche à se venger, quand on se bat dans les stades, quand on tue quelqu’un pour un regard ou le refus d’une cigarette, quand on tue sa compagne sous les coups, etc. ? Que chacun commence déjà par changer son état d’esprit.
      Quoiqu’il en soit, nous devons entretenir le souvenir de ceux qui ont souffert et ceux qui sont morts pour que nous puissions être libres, afin que leur sacrifice ne soit pas inutile et que nous nous remettions en question. Ils n’ont été que les victimes innocentes de la folie des hommes. Certains sont revenus traumatisés à vie, beaucoup sont devenus fous. Et que ceux qui ont provoqué ces guerres soient maudits à jamais et pourrissent en enfer !
      J’ai deux fils et je sais que s’ils devaient mourir à la guerre, même pour défendre notre liberté, j’en mourrais certainement de chagrin.
      Pouvez-vous me citer les vertus de la guerre ?

      Répondre à ce message

  • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 24 avril 2010 20:25, par chalou

    Lorsque j’étais enfant, le 11 novembre on me disait que les noms sur le monument étaient ceux des copains des « papi » présents tout autour, souvent aussi, c’étaient ceux des papa des mamie et papi. Je pensais donc qu’ils s’agissait de personnes très âgées !!! Aujourd’hui, les « copains » ont tous disparus à leur tour, les orphelins suivent uns à uns. Et moi, devenue maman, j’ai pris conscience que les noms sur ces monuments aux morts sont ceux de jeunes gens, de l’âge de mes enfants... Le regard de cette mère est émouvant et nous rappelle que ce sont avant tout des enfants, qui sont partis dans cette boucherie. Nous ne devons pas oublier.
    Chantal.

    Répondre à ce message

  • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 24 avril 2010 20:42, par mimi voirin

    la perte d’un enfant est une douleur atroce qui ne s’efface jamais, quand c’est par maladie ,on se révolte mais on est impuissant ; à la guerre nous pouvons tous dire non à ces marchands de canons qui s’enrichissent avec le malheur des pauvres ,alors soyons vigilants ,n’oublions pas ces boucheries qe 14/18 ou de 39/45 et travaillions tous ensemble pour que ces conneries de guerre ne reviennent jamais

    Répondre à ce message

  • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 25 avril 2010 22:18, par michele55

    Non, la guerre n’est pas le fait d’hommes « bêtes et méchants » mais, hélas, de politiques intelligents et cyniques. Honneur au courage et à la vaillance de ceux qui se sont sentis engagés. Respect au chagrin des familles. Pour ceux d’aujourd’hui, osez croire, malgré tout, en ces valeurs fondamentales que sont le respect (des lois !) et l’amour, inconditionnel, si possible. Osez, malgré tout…

    Répondre à ce message

    • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 26 avril 2010 10:23, par Roger

      Non, des hommes malheureux et bêtes, qui en suivent d’autres d’une intelligence diabolique, ambitieux et pervers.

      La seule loi que connaissent ceux-çi est celle du plus fort et du mépris (du prochain évidemment).

      Triste monde !

      L’humanité est-elle capable de s’améliorer ?...

      Répondre à ce message

      • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 26 avril 2010 19:34, par Taton

        Avec vos schémas de pensée, ça me parait mal parti !

        Répondre à ce message

        • 1914-1918 : Les familles en gardent le souvenir 27 avril 2010 15:11, par Roger

          Hélas, comment pourrions nous être optimistes !

          La photo de cette pauvre femme avec ses pauvres médailles, seules reliques de ses deux fils partis pour la « der des der » évoque trop l’incapacité de l’humanité à chasser ses vieux démons, puique 20 ans plus tard nous assistions à une nouvelle tragédie débouchant sur un nouveau conflit générant un incroyable génocide, et qu’aujourd’hui,nous constatons que le monde n’en a tiré aucune leçon !

          Mais, ces tragédies s’effacent des mémoires... encore hélas !

          Roger

          Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP