www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Articles > Entraide généalogique ou historique > S’agit-il d’une erreur de l’état civil ?

S’agit-il d’une erreur de l’état civil ?

Le jeudi 12 novembre 2015, par Bruno Gabardo

Je creuse depuis environ quatre années l’arbre généalogique de ma famille.
Je suis parvenu à remonter dans l’histoire des GABARDO en Vénétie (Italie) jusqu’en 1370, en revanche je suis bloqué (temporairement, je l’espère) en ce qui concerne ma belle famille.

En effet un ancêtre de mon épouse CHABOUD Hélène, le bien prénommé Frédéric est né à Domène (Isère) le 8 octobre 1791 :

Le huitième octobre 1791 a été baptisé frédéric chaboud né le jour précédent fils naturel de joseph chaboud tisserand et de cécile Mogue ou Rogue (transcription incertaine, voir l’image ci-dessous), son parrain a été sieur joseph jourdan et sa marraine marie joubert femme Barrat, le parrain a signé avec nous et la marraine ne l’a pu ne le sachant. Sont présents benoit barrat et jean « peronard » ??? qui n’ont su signer de ce enquis.
Giraud Prêtre constitutionnel du département de l’Isère en l’absence de Mr le Curé de Domène.

Sur son acte de naissance son père CHABOUD Joseph est tisserand et sa mère se nomme Cécile MOGUE ou ROGUE

Sur l’acte de son premier mariage avec Marguerite GUERIMAND, le 27 octobre 1819, à Domène son père toujours CHABOUD Joseph est peigneur de chanvre et sa mère s’appelle maintenant GENIN Cécile veuve PERRET, dont j’ai retrouvé l’ascendance.

L’an 1819 le 27 du mois d’octobre par devant nous officier de l’état civil de la commune de Domène sont comparus frédéric Chaboud agé de vingt huit ans ouvrier peigneur de chanvre fils majeur et légitime de feu joseph et de vivante cécile genin veuve perret marié d’autre part ici présente et consentante, et Marguerite guerimand ouvriere peigneuse de chanvre native d’uriage et résidant depuis longtemps à Domène fille majeure et légitime de feu nicolas guerimant, et de vivante thérèse Vial mariés d’autre part ici présente et consentante lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage projeté entre eux et dont les publications ont été faites devant la principale porte d’entrée de notre maison commune, ça voir la première, le troisième dimanche du mois d’octobre et la seconde le quatrième dimanche du même moi. Aucune opposition au dit mariage ne nous ayant été signalée, fésant droit à leur réquisition, après avoir donné la lecture de toutes les pièces ci-dessus mentionnées et du chapitre VI intitulé du mariage, avons demandé aux futur époux et future épouse s’ils veulent se prendre pour mari et pour femme, chacun d’eux ayant répondu séparément et affirmativement déclarons au nom de la loi que frédéric chaboud et Marguerite guerimand sont unis par le mariage, dequel avons dressé acte, en présence de jean bernard âgé de cinquante quatre ans profession de cordonnier de joseph Derbier peigneur de chanvre agé de trente deux ansde Joseph Perret âgé de trente cinq ans profession de peigneur de chanvre et frère à l’épouse et de Joseph Guerimand 24 ans frère à l’épouse profession de tisseur de toile , tous résidant à Domène, qui ont signé avec nous sof Joseph guérimand, jean bernard, joseph perret et l’épouse qui nous ont déclaré être illetrés.
Transcription faite en conservant les fautes d’orthographe.

Sur l’acte de son deuxième mariage avec CHAPUY Rose, le 22 juin 1840 à Domène son père toujours CHABOUD Joseph et sa mère s’appelle à nouveau Cécile MOGUE ou ROGUE.

L’an mil huit cent quarante un le vingt deus juin devant nous maire de la commune de Domène arrondissement de Grenoble Isère. Sont comparus Joseph Chaboud ( je pense qu’il y a erreur il s’agit de Frédéric et non de Joseph) cultivateur demeurant la ditte paroisse ou il est né le 7 octobre mil sept cent quatre vingt onze fils majeur et légitime à feu Joseph et à défunte Cécile « Mogue » (illisible)

, veuf en première noces de Marguerite Guérimand décédée à Grenoble le treize juin 1839 d’une part et Marie Rose Chapuy domestique demeurant chez le sieur Gxxx Charpentier à Domène depuis plus d’un ans
fille (???) chabert l quatorze (???) sont
(???) fille légitime de feu Joseph décédé à (???) le vingt neuf décembre mil huit
cent vingt (???) et de défunte (...) décédée le vingt avril mil huit cent trente (???) , d’autre part.
lesquels nous ont requis de procéder à
la célébration et au mariage (???) projeté
et dont les publications ont été faites dans
cette paroisse sans opposition le dimanche treize
et vingt juin courant (???) faisant doit aux
réquisitions des parties après (???)

(ci-dessus cinq lignes illisibles bien que bien écrites
(???) dit (???) se prendre pour
mari et pour femme (???)
répondu séparément et affirmativement déclarons
au nom de la loi que le sieur Chaboud Frédéric
(???) sont unis par le mariage
dont acte , la présence de Joseph Guirimand (???)
agé de quarante six ans ainsi que Joseph Guirimand
fils (???) « Mary » (???) agé de vingt trois ans
de Joseph Perret (???) agé de vingt huit ans
et pierre simon (???) agé de quarante
deux ans (???) a signé (???)
(???) et l’épouse qui a déclaré ne savoir
le faire.

Transcription faite en conservant les fautes d’orthographe.

  • Qui pourrait m’aider à transcrire intégralement cet acte dont la lecture est difficile ?
    L’original est en ligne sur le site des AD de l’Isère : Domène, registre 9NUM/5E151/10, années 1833-1862, vue 71/250)

Sur l’acte de son troisième mariage avec Marguerite DUCRET, le 17 avril 1843, à Domène son père toujours CHABOUD Joseph et sa mère à nouveau GENIN Cécile.

L’an mil huit cent quarante trois le dix sept avril à six heures du soir pardevant nous Maire Officier d’état civil de la commune de Domène arrondissement de Grenoble Isère sont comparus en notre maison commune Chaboud Frédéric, né le sept octobre mil sept cent quatre vingt onze suivant registre sous les yeux marguiller, né et domicilié à Domène, veuf en première noces de marguerite Guerimand en seconde noces de défunte Rose Chapuy toutes deux décédées à Domène la première le treize juin mil huit cent trente neuf, la seconde le six mai mil huit cent quarante deux suivant registre sous nos yeux, fils à feu Joseph Chaboud tisseur de toile décédé (???) et à défunte Cécile Genin d’une part et dame Marguerite Ducret ouvrière peigneuse de chanvre domiciliée à Domène ou elle y est née le vingt neuf germinal , an six de la république ainsi qu’il est (???) par le registre d’état civil sous nos yeux veuve de Jean Clavet ouvrier cordonnier décédé à Domène le vingt quatre mai mil huit cent quarante deux ainsi qu’il ressort de son acte de décès sous nos yeux, fille à défunt Nicolas Ducret peigneur de chanvre à Domène et à feu Marie Cantin toutes les deux décédées en cette commune comme il est dit dans l’acte de mariage à la date du dix octobre mil huit cent vingt cinq d’autre part, lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage projeté entre eux et dont la publication a eu lieu devant la principale porte de notre maison commune les deux et neuf avril de cette année, à huit heures du matin. Aucune opposition au dit mariage ne nous ayant été signifiée, faisant droit à leur réquisition après avoir donné lecture de toutes les pièces ci-dessus mentionnées et du chapitre VI (???) du code civil intitulé du mariage, avons demandé au futur époux et à la future épouse s’ils veulent se prendre pour mari et pour femme, chacun d’eux ayant répondu séparément et affirmativement déclarons au nom de la loi que Chaboud Frédéric et Marguerite Ducret sont unis par les liens du mariage de qui avons dréssé acte en présence de M.Guerimand Joseph père âgé de cinquante ans, cultivateur, GuerimandJoseph fils agé de vingt trois ans ouvrier charron, Ducret Jean Baptiste âgé de trente six ans frère à l’épouse, peigneur
Peigneur de chanvre tous les quatre domiciliés à Domène, témoins qui ont signé avec nous le présent acte après lecture, non l’épouse

Enfin sur son acte de décès en date du 20 mai 1864 on retrouve son père CHABOUD Joseph et sa mère redevient Cécile MOGUE ou ROGUE.

L’an mil huit cent soixante quatre le vingt mai à sept heures du soir, matin par devant nous Louis Joseph Jules (???) Crozet, Maire officier de l’état civil de la commune de Domène département d l’Isère sont comparus Sieur Antoine Tarrajat âgé de soixante quatre ans, tailleur d’habit et Joseph Carret âgé de cinquante un ans, cultivateur, voisins du défunt, domiciliés à Domène,lesquels nous ont déclaré que Frédéric Chaboud âgé de soixante douze ans, ancien, sacristain, né et domicilié à Domène, fils de défunt Joseph Chaboud et Cécile « ROGUE »

veuf en première noces de Marguerite Guirimand, en seconde noces de Marie Chapuis et en troisième noces de Marguerite Ducret, est décédé hier à six heures du soir dans la maison d’habitation située au Bourg. Après nous être personnellement assuré dudit décès, nous avons dressé le présent acte que nous avons signé avec les déclarants, après lecture à eux faite, X rature d’un mot approuvée.

Le problème que je voudrais résoudre est : quelle est la mère de CHABOUD Frédéric ???
S’il s’agit de Cécile GENIN, j’ai son ascendance. Sa mère était Marie DEMOLINE dit « BRACOT » qui a donné sa fille à Joseph GENIQUE.
En revanche je n’ai trouvé aucune trace de son mariage avec un Joseph CHABOUD.

S’il s’agit de Cécile ROGUE ou MOGUE ou HOGUE c’est le mystère complet, aucune trace de cette personne.

Alors, y-a-t-il une erreur de l’état civil ?

Merci par avance à tous qui se pencheront sur de problème et me donneront leur avis...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

10 Messages

  • S’agit-il d’une erreur de l’état civil ? 12 novembre 2015 13:12, par Martine Hautot

    Bonjour,
    Intéressante énigme :avez vous-retrouvé l’acte de mariage de Joseph Chaboud ,le père de Frédéric ? Cela pourrait peut-être vous donner une piste:remariage de la mère de Cécile ,par exemple ,nom composé ...
    Bon courage ,
    Martine

    Répondre à ce message

  • S’agit-il d’une erreur de l’état civil ? 12 novembre 2015 21:27, par Martine Hautot

    En complément à mon précédent message il est à noter que lors de sa naissance ,frédéric est enfant naturel Les parents ne sont donc pas mariés .Dans des actes ultérieurs ,il est fils légitime,donc il a été reconnu au moins par son père.Peut-être un début d’explication.
    Cordialement,
    Martine

    Répondre à ce message

  • S’agit-il d’une erreur de l’état civil ? 12 novembre 2015 22:30, par rlievois

    Bonjour,
    Une certitude : sur l’acte de mariage du 22/06/1840, la première lettre du nom est un R, c’est le même lettrage que le prénom Rose ou le mot « requis » (dans requis de procéder...)
    Cordialement.
    Régis

    Répondre à ce message

  • S’agit-il d’une erreur de l’état civil ? 13 novembre 2015 10:30, par Lucie

    La piste des recensements ne vous apporte rien ?

    Répondre à ce message

  • S’agit-il d’une erreur de l’état civil ? 13 novembre 2015 14:52, par Pierre BOITON

    Bonjour,

    Cette famille est dans une situation un peu hors normes.

    Quand Cécile GENIQUE épouse Alexis PERRET en 1776, elle est bien indiquée comme fille naturelle de feue Marie DESMOULINS dit BRACOT et de Joseph GENIQUE dont on ne sait rien dans cet acte.
    Il est ajouté que sa mère est de Voreppe où ce nom existe sous la forme DEMOLINE BRACOT et où le nom de ROGUE est très répandu sous la forme CELERIER ROGUE (et autres variantes pour le premier nom).


    Baptême de ? Cécile le 02-04-1749 à VOREPPE


    Filiation : fa Joseph x DEMOLINE Marie
    Parrain : HEUSTACHE Jean
    Marraine : ROSSET Antoinette

    Observations :

    Enfant naturel - Joseph GENIQUE soldat du Régiment de Bretagne,
    fils de Jacques BOZARD et Madeleine CROS,en Vivarais - 26 ans.

    *** Source : relevés informatisés du Centre Généalogique du Dauphiné ***
    *** Internet : www.cgdauphine.org

    Le sieur Alexis PERRET décède ou s’en va, je n’ai pas cherché et Cécile, femme seule ou veuve, accouche d’un enfant naturel auquel le père donne son nom sans qu’ils soient mariés (le curé dit bien naturel). Cécile a déjà 42 ans...

    Avec un père soldat de passage, qui s’appelle peut être GENIQUE mais plutôt GENIN et qui est peut être de Bozas en Ardèche, une mère isolée et décédée, l’illetrisme général, les surnoms.
    Il y a à Bozas apparemment un couple Jacques JOANIQUE et Magdeleine CROS. Ça le fait ?

    Pour moi, pas de mariage avec Joseph CHABOUD qui n’est peut être pas de Domène où le nom n’est pas très répandu à cette époque.

    Bonnes recherches

    Pierre BOITON

    Répondre à ce message

  • S’agit-il d’une erreur de l’état civil ? 13 novembre 2015 15:04, par Thérèse Villain

    bonjour.
    voilà ce que je comprends :
    Cécile MOGUE a eu un fils naturel, Frédéric.
    Frédéric est ensuite légitimé par joseph CHABOUD, peut-être au mariage de ses parents.
    Au décès de son père Cécile se remarie avec PERRET dont elle a un fils Joseph, témoin au mariage de son demi-frère Frédéric.
    Au décès de PERRET, troisième mariage de Cécile avec Joseph GENIN.
    Si vous ne pouvez retrouver trace de Cécile c’est qu’elle venait d’un autre village.
    La pièce à retrouver pour déméler le puzzle est l’acte de mariage des parents de Frédéric.
    La seule erreur trouvée est celle qui stipule que Joseph PERRET est frère à l’épouse. C’est le frère de l’époux.
    Cordialement.
    M.T.V.

    Répondre à ce message

  • S’agit-il d’une erreur de l’état civil ? 13 novembre 2015 16:16, par Serge

    L’an mil huit cent quarante un le vingt deus juin devant nous maire de la commune de Domène arrondissement de Grenoble Isère. Sont comparus Joseph Chaboud cultivateur demeurant EN CETTE COMMUNE ou il est né le 7 octobre mil sept cent quatre vingt onze fils majeur et légitime à feu Joseph et à défunte Cécile « Rogue », veuf en première noces de Marguerite Guérimand décédée à Grenoble le treize juin 1839 d’une part et Marie Rose Chapuy domestique demeurant chez le sieur Gaut ? Charpentier,et domiciliée à Domène depuis plus d’un an fille née à XXXXX le quatorze février 1812, fille légitime de feu Joseph décédé à XXXXX le 29 décembre 1829 et de defunte Marie Cochet ? décédée au même lieu le vingt avril 1839 d’autre part lesquels nous ont requis de procéder a la célébration de mariage entre leurs projets dont les publications ont été faites dans cette commune sans opposition les dimanches 13 et 20 juin courants. Donnant droit à la réquisition des partis, après leur avoir donné lecture du chapître N° ?? intitulé du mariage, nous avons demandé au futur époux et à la future épouse s’ils voulaient se prendre pour mari et pour femme.Tous deux nous ayant répondu séparément et affirmativement déclarons au nom de la Loi que le dit CHABOUD FRÉDÉRIQUE et la dite Chapuy Marie Rose sont unis par le mariage dont acte. La présence 1- Joseph Grimaud cuisinier ? âgé de 46 ans 2- Joseph Grimaud fils en première noces âgé de 20 ans et 3 Joseph Perret xxxx 28 ans, Pierre Simon Fouillon 42 ans tous ici requis et signé avec nous et l’époux et l’épouse qui a déclaré ne savoir le faire.

    (Je n’ai pas réussi à déchiffrer le nom de la commune de naissance de l’épouse. Bien que différente en écriture je pense que c’est ma même commune que pour le décès des parents.)

    Cordialement

    Répondre à ce message

  • S’agit-il d’une erreur de l’état civil ? 13 novembre 2015 21:04, par Martine Hautot

    Bonjour ,Si j’essaie de récapituler les différents éléments fournis par les uns et les autres ,je peux tenter de retracer la vie de Cécile Genin (parfois écrit genique )
    née en 1749 à Voreppe ,épouse Perret en 1776 à 27 ans ,aurait eu un enfant naturel Frédéric Chaboud en 1791 ,meurt le 18 Novembre 1820 .Son décès est déclaré par son fils Joseph Perret chez qui elle vivait à Domène . Ce même Joseph Perret est témoin au premier mariage de Frédéric en 1819 ,serait son demi frère ,il est indiqué sur l’acte qu’il a 35 ans ce qui le fait naître en 1784.Est-ce qu’à la naissance de Frédéric,7 ans plus tard ,Cécile était encore mariée au dénommé Perret ,serait-il possible que Joseph Chaboud ait donné un faux nom pour la mère de l’enfant (mais le bon prénom)pour éviter le scandale et qu’ils aient ensuite reconnu l’enfant ,une fois qu’elle était libre ? c’est une hypothèse à vérifier avec l’acte de décès de Perret et l’acte de reconnaissance de l’enfant .
    Cordialement,
    martine Hautot

    Répondre à ce message

  • S’agit-il d’une erreur de l’état civil ? 14 novembre 2015 11:52, par esbé

    Bonjour,
    Trouvé sur geneanet :

    Matricule : 6968
    Nom : CHABOUD
    Prénoms : Frédéric
    Prénoms père : Joseph
    Prénoms mère : Cécile
    Nom mère : GENIN
    Lieu de naissance : Domène
    Département de naissance : Isère
    Date de naissance : 07 octobre 1791
    Cote / Source : SHD/GR 21 YC 96
    Note : 11e régiment d’infanterie de ligne, 14 mars 1808-25 novembre 1811 (matricules 6 001 à 7 800).
    Numéro de page : 166


    Trouvé sur registre paroissial
    23/07/1785 Inh de Alexis Perret, cordier, X Cécile Genique + la veille, 39 ans.
    23/05/1783 naissance Joseph Alexis Perret,d’Alexis cordier, et de Cécile Genin
    20/11/1820 + Cécile Genin 75 ans présence de Joseph Perret.


    Cécile Genin et Cécile Rogue (même prénom en plus)semblent ne faire qu’une.
    Cécile Génin veuve en 1785 a un enfant naturel avec frédéric Chaboud en 1791,il y a peut-être une erreur sur le registre avec le nom « Rogue » mais n’oublions pas non plus qu’à l’époque beaucoup portent des surnoms.(voir marie Demoline dit « Braco »).

    Cordialement
    Serge

    Répondre à ce message

  • S’agit-il d’une erreur de l’état civil ? 13 février 2016 12:24, par monique Manent

    L’an mil huit cent quarante un le vingt deus juin devant nous maire de la commune de Domène arrondissement de Grenoble Isère. Sont comparus Joseph Chaboud ( je pense qu’il y a erreur il s’agit de Frédéric et non de Joseph) cultivateur demeurant la ditte paroisse ou il est né le 7 octobre mil sept cent quatre vingt onze fils majeur et légitime à feu Joseph et à défunte Cécile « Mogue » (illisible) OU ROGER
    , veuf en première noces de Marguerite Guérimand décédée à Grenoble le treize juin 1839 d’une part et Marie Rose Chapuy domestique demeurant chez le sieur Gxxx Charpentier à Domène depuis plus d’un ans
    fille (???) NEE chabert lE quatorze (FEVRIER 1812)
    fille légitime de feu Joseph décédé à (LAVAL) le vingt neuf décembre mil huit CENT VINGT NEUF et de défunte (...) décédée le vingt (ONZE)avril mil huit cent trente (NEUF) , d’autre part.
    lesquels nous ont requis de procéder à
    la célébration et au mariage (ENTRE EUX) projeté
    et dont les publications ont été faites dans
    cette paroisse sans opposition le dimanche treize
    et vingt juin courant faisant doit aux
    réquisitions des parties après (???)
    APRES AVOIR DONNE LECTURE DES CHAPITRES XXXXXX SUR L INSTITUTION DU MARIAGE NOUS AVONS DEMANDE AUX FUTURS EPOUX ET A LA FUTURE EPOUXE S ILS CONSENTAIENT DE SE PRENRE POUR EPOUX ET POUR FEMME
    NOUS AYANT REPONDU AFFIRMATIVEMENT
    (ci-dessus cinq lignes illisibles bien que bien écrites
    (???) dit (???) se prendre pour
    mari et pour femme (???)
    répondu séparément et affirmativement déclarons
    au nom de la loi que le sieur Chaboud Frédéric
    ET CHAPUY MARIE ROSE sont unis par le mariage
    dont acte , la présence de Joseph Guirimand (???)
    agé de quarante six ans ainsi que Joseph Guirimand
    fils (???) « Mary » (???) agé de vingt trois ans
    de Joseph Perret (???) agé de vingt huit ans
    et pierre simon (???) agé de quarante
    deux ans (???) a signé (???)
    (???) et l’épouse qui a déclaré ne savoir
    le faire.

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP