www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Articles > Entraide généalogique ou historique > Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ?

Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ?

Le jeudi 28 avril 2016, par Claude Galley

J’habite un quartier de Chelles (77) qui s’appelle Chantereine. Ce quartier a été conçu en 1913 par des employés de la ville de Paris et de la préfecture de la Seine qui ont acheté un terrain de 33 ha qu’ils se sont partagés et qu’ils ont entrepris de lotir. Le président de cette association syndicale nommée Chacun son toit s’appelait Léon Jules HENRION. Il habitait alors à Vitry sur Seine et était employé à l’enseignement rue Lobau à Paris. Il meurt le 15 mai 1915 au cours de son service militaire. Une rue et une place portent son nom dans ce quartier dont il a été le premier responsable.

Je n’ai aucun renseignement pour mieux le connaître :
D’où est-il originaire ? Où est-il né ? Où est-il mort ? Où est-il inhumé ? Quel était le travail d’un employé à l’enseignement ? Avait-il des frères et sœurs, de la famille à contacter ?

Mes recherches ont toutes été sans aucun résultat :

  • Il n’est pas sur le site ‘’Mémoire des hommes’’ guerre 14-18.
  • Son décès n’est pas transcrit à Vitry sur Seine où il habitait.
  • Il n’est pas né à Paris, j’ai cherché dans les 20 arrondissements.
  • Son registre matricule n’est pas dans les bureaux parisiens.
  • Les Archives du personnel de la ville de Paris n’ont pas de dossier sur lui.
  • A Vitry en 1911, il ne figure pas sur les archives de recensement à son adresse rue Ferrier.
  • Il n’est pas sur les listes électorales de Vitry.
  • Son lot de lotissement a été revendu sans qu’il soit fait mention de son nom car ces lots étaient payables sur 3 ans et son lot était donc redevenu propriété de l’association.

Réflexions :

Il part au service militaire en avril 1915, meurt au cours de ce service en mai, il n’est pas mentionné ‘’Mort pour la France’’. A-t-il 20 ans en 1915 ? (né en 1895) ou bien est-il mobilisé comme réformé rappelé à l’activité ? (âge incertain), ou bien comme territorial ? (moins de 48 ans).

S’il a 20 ans en 1915, 18 ans en 1913 ça signifierait qu’il était le président d’une association regroupant près de 300 membres : ça me semble trop jeune ?
Il semble qu’il était célibataire, sinon son épouse aurait pu continuer à payer son terrain.

Qui pourrait m’aider ?

Merci à tous pour votre aide,

Suite à cette demande d’entraide, voici désormais :

L’histoire de Léon (Jules) Henrion

L’histoire de Léon (Jules) HENRION

Ce personnage avec d’autres employés de la ville de Paris et de la préfecture de la Seine, est un des principaux responsables de la création en 1913, d’un lotissement de 540 lots à Chantereine, commune de Chelles. Président de l’association ’’Chacun son Toit’’, il meurt au cours de son service militaire le 15 mai 1915. Dans les archives du lotissement, très peu de renseignements sur lui, pas d’âge ni de lieu de naissance, pas de lieu de décès, une adresse à Vitry-sur-Seine et comme métier, employé à l’enseignement rue Lobau à Paris. Ce lotissement privé, après des débuts difficiles à cause de la guerre, s’est bien développé et aux employés parisiens d’origine se sont ajoutés bien d’autres gens. Ce quartier excentré de Chelles a été un peu indépendant jusqu’en 1950, date de dissolution de l’association syndicale ’’Chacun son Toit’’. Toute son histoire a déjà été écrite et publiée dans le bulletin n° 16 (1998) de la Société d’Histoire de Chelles (toujours disponible à la SAHC).

Malgré toutes mes recherches, je n’avais trouvé aucun élément sur notre premier Président. La Gazette Web, bulletin gratuit d’informations historiques et généalogiques de Thierry Sabot, publiée chaque vendredi sur internet, m’a donné la possibilité de recourir à une demande d’entraide.

Mon article présentant le sujet est paru jeudi 28 avril et dès 11 heures, Franck trouve dans l’historique du 35e RIT, un soldat nommé Léon Henrion, décédé à l’hôpital auxiliaire de Villeneuve-Saint-Georges le 15 mai 1915. Est-ce bien notre homme ? A 11h 40, Martine trouve sur ’’mémoire des hommes’’ une fiche à son nom indiquant un décès pour maladie non imputable au service, sa date et son lieu de naissance à Courtenay en 1870. Dans l’après-midi, le registre matricule de 1890, fiche 1359, est pris en compte sur les archives en ligne du Loiret (Montargis).

En cette fin de jeudi 28, des faits concordent, mais des doutes subsistent : le 2 prénom Jules n’apparaît pas sur les archives consultées, les adresses à Montrouge ou rue de St Louis en l’Ile, je ne les connais pas et mon adresse de Vitry ne figure nulle part. Et puis Léon Henrion préside un conseil d’administration de la société fin mars 1915 alors que sa fiche matricule indique qu’il arrive à son service militaire le 11 janvier 1915 et qu’il est affecté au 35e Régiment d’Infanterie Territorial (R I T), il a 45 ans.

Le vendredi 29, un doute apparaît, mais Franck trouve le sens de son affectation militaire comme GVC (d’abord lu par erreur LVC) il est garde de voies de chemin de fer, donc près de son domicile. Et puis Corinne apporte une info capitale, son mariage à Paris 4e en 1896, mais la signature au bas de l’acte ne correspond pas aux multiples signatures que je peux voir dans les registres du lotissement où il signe toujours ’’LHenrion’’ avec un paraphe sous la signature. Sommes-nous donc sur une fausse piste ?

Samedi 30, nous sommes tous perplexes. Michel trouve alors un article de presse de l’époque parlant du président Henrion qui vient de fonder une société en vue d’édifier à proximité de la capitale, une cité-jardin. Ça va bien avec mes sources. Henrion y est présenté comme ’’délégué du personnel’’. Toutes ces sources sont sur le site de Gallica … Mais tout cela n’est pas décisif.

Samedi 30 à 17h 30, c’est encore Corinne qui intervient : à Montrouge, domicile d’Henrion et son épouse en 1901, Corinne trouve un acte de reconnaissance d’enfant par Léon Jules Henrion, 31 ans, épicier-fruitier. Voici mon 2e prénom qui apparaît pour la première fois. Ce fils Charles Raoul se marie à Montrouge en 1911 et là, son père qui a 41 ans, est devenu employé à la préfecture de la Seine et il signe … comme sur les registres du lotissement.

Léon et Léon Jules avec 2 signatures, sont une seule et même personne. Il est né à Courtenay où il a 3 sœurs et un frère. Son père, journalier ne signe pas dans les actes. Léon exerce plusieurs emplois avant d’être employé à l’enseignement à Paris. Cheveux et sourcils blonds, il mesure 1,66 mètre. Son fils reconnu en 1901 a eu deux enfants, Georges Charles HENRION né à Montrouge en 1912, marié en 1945 à Château-Thierry et Noëlle Pierrette Thérèse HENRION née en 1917 à Montrouge.

Pour Léon HENRION, les archives hospitalières de l’armée à Limoges m’ont communiqué la page du registre des décès, qui indique une hémorragie cérébrale. Sa tombe est dans le cimetière ancien de Villeneuve-Saint-Georges, dans la partie haute, 5e Division.

Le Souvenir Français a mis un macaron sur les tombes regroupées des morts victimes de la guerre 14-18 et pour Léon Henrion, la stèle a été érigée par ce même Souvenir Français (il y a 2 erreurs sur sa plaque : date 1916 au lieu de 1915, il n’a pas été reconnu ’’Mort pour la France’’).

L’entraide a merveilleusement fonctionné et j’en remercie les chercheurs-trouveurs-contributeurs, Franck, Martine, 2 Jacqueline, Corinne, Ph(ilippe ?), Joëlle, Michel, Alain, Marie, Françoise, Thierry … et les autres … Cette recherche donne des pistes de sites à consulter.

Il reste à trouver peut-être des descendants des 2 enfants de Charles Raoul (1887-1968), Georges Charles et Noëlle Pierrette. La recherche n’est pas terminée …

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

51 Messages

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 28 avril 2016 10:09, par Serge Bouvart

    Bonjour,
    Avez vous pensé aux archives de Chelles ? Il doit sans doute y avoir trace de la décision du conseil municipal de donner le nom de Jules Léon Henrion à une place et peut-être plus ?

    cordialement
    Serge

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 28 avril 2016 11:06, par Franck Boulinguez

    Bonjour Claude...
    Votre histoire est passionnante.
    J’ai cherché et trouvé ceci :

    Dans l’ Historique du 35e Régiment d’Infanterie territoriale
    http://tableaudhonneur.free.fr/35eRIT.pdf ( en page 13) , il existe un Soldat de 2éme classe nommé Léon HENRION décédé le 15 mai 1915 à l’Hôpital Auxiliaire de Villeneuve-Saint-Georges.

    Sur le site MémorialGenWeb, ce soldat du 35e RIT semble inhumé dans le Carré militaire de cette commune.

    Sans doute une piste à suivre.
    Cordialement
    Franck

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 28 avril 2016 11:43, par martine hautot

    Bonjour,
    On trouve maintenant sur mémoire des hommes la fiche d’un Léon Henrion ,qui correspond à celui indiqué par Franck,décédé le 15 Mai 1915,d’une maladie non imputable au service. né le 22 janvier 1870 à Courtenay dans le Loiret ,
    recrutement de Montargis. Voici,ce me semble une partie du mystère élucidé et des pistes pour en savoir plus.
    Bien cordialemnt ,
    Martine

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 28 avril 2016 14:48, par Franck Boulinguez

      Bravo Martine,

      Il ne reste plus qu’une bonne âme à trouver pour aller consulter la fiche matricule de ce Léon afin de confirmer que c’est bien celui que nous cherchons...

      Ce qui m’inquiète c’est qu’il n’y a dans aucun des éléments que nous avons avancé, trace de son 2éme prénom (Jules)

      Répondre à ce message

      • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 28 avril 2016 17:00, par martine hautot

        Les fiches matricules comme l’état-civil du Loiret sont en ligne : Léon Henrion a la fiche 1359 .Il a longtemps habité à Montrouge .Il était garçon de salle au moment de son service .Il n’est pas noté de second prénom .De même sur son acte de naissance.
        Martine

        Répondre à ce message

        • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 28 avril 2016 17:57, par Galley Claude

          Bravo et merci pour votre aide. Je suis un peu inquiet pour les 2 prénoms et pour la profession. Je sais que le 28 mars 1915,le président Henrion dirige encore le conseil d’administration et signe L Henrion. Dans sa séance du 26 avril il est dit que le président mobilisé est remplacé par le vice-président. C’est dans la séance du 25 mai qu’il est écrit que le décès d’Henrion, regretté président du C. A., est survenu le 15 mai 1915, au cours de son service militaire. (J’ai chez moi les archives de ce lotissement.) Les dates sont concordantes ... Dans les textes que j’ai, les prénoms ne sont presque jamais indiqués

          Répondre à ce message

          • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 29 avril 2016 09:56, par Franck Boulinguez

            Claude,

            Une petite incohérence me fait douter... Sur la fiche matricule de Léon Henrion, il est indiqué que suite à la mobilisation générale, il rejoint les rangs le 11 janvier 1915. Date confirmée par la mention « Campagne contre l’Allemagne du 11 janvier 1915 au 15 mai 1915 ».
            Quid de ce document du 28 mars signé par lui ( ou un autre L.Henrion) ? Est ce possible ?

            Répondre à ce message

            • Bien que mobilisé,il est bien possible que Léon n’ait pas été sur le front ,mais utilisé à d’autres tâches ,comme garder les ponts...et soit resté en région parisienne. Il avait quand même 44 ans au début de la guerre .Une indication que je n’ai pu comprendre sur sa fiche matricule indique :arrivé au LVC section A .Si quelqu’un pouvait la déchiffrer ,ça aiderait ...

              Répondre à ce message

              • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 29 avril 2016 11:21, par Franck Boulinguez

                Bonjour

                Je pense qu’il s’agit de Arrivé au « GVC » Section A. Le GVC signifiant : Garde des Voies de Communication.
                lire : http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr/

                Répondre à ce message

                • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 29 avril 2016 11:27, par Franck Boulinguez

                  Je complète mon message précédent. Il s’agit du GVC Secteur A Section T
                  Reste à déterminer quel lieu cela désigne...

                  Répondre à ce message

                  • Le secteur A semble bien être la région parisienne d’après d’autres parcours de GVC .De plus le principe était d’affecter les GVC à une garde proche de leur domicile(une journée de marche maximum).D’après sa fiche matricule au 2 Août 14 Léon Henrion habitait Paris,51 Rue Saint Louis en l’Ile .Il avait peut-être assez de temps libre pour présider une AG .Sans doute Claude connaît-elle le lieu de l’AG ?
                    Pour ma part je suis persuadée qu’on tient le bon !

                    Répondre à ce message

                    • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 16:12, par Michel Guironnet

                      Bonjour,

                      Que ce soit le bon ou pas, rien d’étonnant à ce que ce G.V.C soit hospitalisé « à l’hôpital auxiliaire de Villeneuve Saint Georges »
                      En effet, je pense qu’il s’agit de « l’hôpital N°42 » installé dans les locaux de la Compagnie de Chemin de Fer P.L.M
                      La Société française de secours aux blessés militaires installe en août 1914 un hôpital auxiliaire de 40 lits dans le réfectoire de la Compagnie P-L-M à Villeneuve-Triage.
                      L’hôpital est dirigé par l’infirmière-major soeur Marie-Joseph,et le chef des ateliers des voitures, M. Mortureux.

                      Cordialement.
                      Michel Guironnet

                      Répondre à ce message

        • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 28 avril 2016 18:21, par Franck Boulinguez

          Claude, Martine,

          Dans l’administration, le « garçon de salle » s’occupe des « travaux de duplication, d’expédition et d’affranchissement du courrier »... Ce n’est pas forcément un serveur ( garçon de café ).
          Ca pourrait donc cadrer avec son emploi futur d’ « employé à l’enseignement »...

          Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 29 avril 2016 15:47, par LAGREZE Jacqueline

    Bonjour,
    Peut-être aucun rapport : ayant passé mon enfance à Brou sur Chantereine, jouxtant Chantereine et Chelles, il existait dans les années 1955-1960 une famille Henrion à Brou sur Chantereine. De la famille peut-être ?
    Cordialement,
    Jacqueline

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 29 avril 2016 16:57, par Ph CAILLOUX

    Bonjour,

    Sur Geneanet , il y a un Leon Jules HENRION né à Namur 1872 , marié à Namur en 1897.

    http://www.geneanet.org/archives/actes/view/?idacte=1458804
    http://www.geneanet.org/archives/actes/search.php?name=henrion&lang=fr&p=17

    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 29 avril 2016 16:58, par Eynaud Jacqueline

    Bonjour à tous,
    Toujours intéressée par les thèmes divers des recherches proposées, je suis admirative devant la rapidité des réponses et j’en félicite chaudement les auteurs.
    Il manque une chose à mon bonheur : le résultat final de tout cela. On n’a jamais la solution.
    Comment y remédier ?
    Bonnes recherches et merci à tous.

    J. Eynaud

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 29 avril 2016 19:43, par Corinne Decabane

    Bonsoir,
    Je viens apporter quelques infos complémentaires concernant ce Léon né en 1870 à Courtenay. En 1896, il réside toujours à Montrouge au 51 avenue de la République. (Page 98/250). Il est fruitier (27 ans)et vit avec sa femme Marie(46 ans) et son beau-fils Charles Bidault(8 ans). J’ai trouvé leur mariage à Paris 4e arrondissement le 25/02/1896. (acte n°180 page 4/31)
    Avez-vous des documents comportant la signature de votre Léon ? Si oui, vous pouvez la comparer avec celle de l’acte de mariage... Y-a-t-il des similitudes ? Est-ce votre Léon ?
    Bonne continuation dans votre recherche.
    Corinne

    Répondre à ce message

    • Je viens de voir l’acte de mariage que vous signalez et là, aucun doute, ce n’est pas la même signature. Sur les registres, il signe toujours LHenrion tout attaché avec un paraphe qui souligne puis revient avec une boucle.
      Je crois donc qu’il faut abandonner cette solution ...
      affaire à suivre ...

      Répondre à ce message

      • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 29 avril 2016 21:26, par Franck Boulinguez

        Claude,

        Nous avons donc dû partir sur une fausse piste...

        Pouvez-vous nous indiquer (et mieux, nous donner un lien pour le visualiser) le document assurant que le Président Henrion s’appelait « Léon Jules » ?

        Répondre à ce message

        • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 29 avril 2016 22:55, par Galley Claude

          Je ne sais pas comment je peux vous faire parvenir une pièce jointe qui est un pouvoir donné par Henrion à un collègue parce qu’il est absent à l’Assemblée Générale constitutive de l’association le 1° septembre 1913 . Sur ce pouvoir , son identité complète, son métier, son adresse, sa signature. Par le biais de « la gazette », est-il possible d’échanger nos adresses mail ??? Je ne suis pas habitué à ces échanges.

          Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Il a pu naître sous un autre nom... Henrion est peut-être celui de l’époux de sa mère épousé après la naissance d’Henri...

    On n’est pas recensé SYSTEMATIQUEMENT là où l’on est né... mais là où l’on demeure à ses 20 ans.... certains hommes ne sont pas recensés car exempté d’office ( voir les cas précis)

    Mourir entre 1014 et 1918 ne signifie pas forcément sur le Front et en tant que soldat... d’où absence du site Mémoires des Hommes
    Voir à Limoges aux archives hospitalières de l’Armée

    Une transcription de décès peut avoir lieu.... des années après

    Voilà simplement quelques remarques pour rebondir dans vos recherches

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 09:16, par martine hautot

    Petit renseignement sur son lieu de travail .La rue Lobau est une rue qui longe l’hôtel de Ville de Paris.Normal pour un employé de la ville . Par ailleurs j’ai dû mal à concevoir qu’il y ait eu deux Léon Henrion,ayant précisément la même date de décés .Pour la signature au cours d’une vie ,entre celle du jeune homme et celle de l’homme mûr ,elle peut sans doute évoluer .Une autre hypothèse serait que Léon Henrion né à Courtenay ait eu un fils prénommé Léon Jules mais cela n’explique pas la coïncidence des dates de décès.
    Je reste perplexe.
    Martine

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 09:32, par CATHELOUX Alain

    Bonjour,

    Pour info et si ça peut vous aider, il y a une famille « HENRION » originaire de Saint Martin Sainte Catherine (23430).
    Salutations.

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 10:46, par Michel Guironnet

    Bonjour,

    Peut être connaissez vous déjà cet article de presse :
    "Nous disions dans un précédent article qu’une société nouvelle venait d’être fondée par les employés de la ville de Paris en vue d’édifier, à proximité de la capitale, une cité-jardins.
    Et nous indiquons la joie de ces modestes travailleurs de pouvoir s’évader des taudis seuls abordables aujourd’hui à leurs faibles salaires.
    Et d’ailleurs n’est elle pas d’une haute portée sociale l’œuvre qui tend à placer le foyer familial dans des conditions hygiéniques et morales meilleures ? La nouvelle société se constitua sous le titre « chacun son toit » dont le siège social fut fixé provisoirement, 2, rue Lobau, avec comme président M. Henrion, le militant dont le dévouement est connu et très apprécié de ses collègues…/..une acquisition avantageuse vient de permettre cette réalisation et la société « Chacun son Toit » est devenue propriétaire d’un domaine de quarante hectares environ en pleine culture située entre Chelles et Vayres à 35 minutes de Paris par la gare de l’Est. Cette propriété est constituée par un vaste plateau légèrement incliné, à l’abri des inondations et formant un charmant paysage encadré par la route de Chelles à Vayres d’un côté, la petite rivière « Chantereine » d’autre part.
    Le lotissement vient d’être entrepris et nous aurons encore l’occasion de parler de la société naissante. — F. LAVIGNON"

    Le Rappel du 8 mars 1914

    Cordialement.
    Michel Guironnet

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 11:44, par Galley Claude

      Je ne connaissais pas cet article mais il correspond bien aux explications données dans les registres de délibération que j’ai à ma disposition. Le signataire fait partie du Conseil d’Administration.
      La vendeuse de « la Grande Pièce de Chantereine » est la Marquise de St Paul, née Feydeau de Brou, famille importante dans l’histoire locale et dans l’histoire nationale.

      Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 11:49, par martine hautot

    Michel a trouvé une mine avec ce journal du Rappel :dans le numéro du 1914/03/03 on trouve Henrion délégué du personnel des services de la préfecture de la Seine et dans le numéro de 1915/06/06 il est cité parmi les morts pour la patrie de ces services.Plus tôt en 1911 on signale qu’il porte les revendications du personnel de service à la préfecture de La Seine .Toutefois il n’y a pas de prénoms mentionnés Il ne semble pas s’être manifesté avant 1911,mais cela reste à vérifier.

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 12:16, par Michel Guironnet

      Bonjour Martine,

      C’est Gallica qui est une mine !
      En faisant une recherche sur « Chacun son toit » on trouve aussi le « Bulletin municipal officiel de la Ville de Paris » avec plein de numéros où cette association est mentionnée.

      Certes, ce sont surtout des convocations aux assemblées générales mais en 1915, elle doit élire des nouveaux administrateurs.
      Bizarrement L. Henrion est encore signataire de ces avis en juin 1915 !

      Cordialement.
      Michel Guironnet

      Répondre à ce message

      • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 12:45, par Galley Claude

        En 1915, l’assemblée générale a lieu le 28 mars et 5 administrateurs sortant dont Henrion, sont réélus. Au Conseil d’administration qui suit immédiatement l’A G, Henrion est réélu président à l’unanimité. Les C A suivant ont lieu le 26 avril, puis le 25 mai, puis le 29 juillet (rien en juin)

        Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 13:04, par mouchet marie

    Henrion-Henriot -Hanriot -Anriot : sont les noms de personnes originaires de Haute_Saône ,territoire de Belfort .Ce sont en général des lorrains ,mais aussi il y en avait à Reims ,au Creuzot etc... bref au Nord Est de la France ,peut-e^tre as t-il fait partit de ces français devenus allemands par obligation.

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 14:07, par martine hautot

    Si en 1896 Léon Henrion né à Courtenay est fruitier ,sur le recensement,c’est qu’il vient d’ épouser une fruitière !(cf acte de mariage ) Il est sans doute arrivé à Paris après son service militaire ,d’aprés sa fiche matricule ,il est de niveau III ,sait lire ,écrire ,compter,ce qui lui permet sans doute à l’époque de postuler à un emploi administratif.Peut-être aurez -vous la réponse dans l’acte de décès qui devrait mentionner sa profession ,à moins qu’il ne soit indiqué comme simple soldat ou alors dans un recensement ultérieur à Montrouge .Merci de nous communiquer le résultat de ces recherches :j’aimerais bien connaître le fin mot de l’histoire

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 17:28, par Corinne Decabane

    C’est tout de même surprenant que 2 Léon Henrion décèdent le même jour...
    En approfondissant du côté de Montrouge, j’ai trouvé un acte de naissance qui est en fait un acte de reconnaissance en date du 13/02/1901 (acte n°55 page 17/92) d’un enfant Charles Raoul Bidault né 14/10/1887 à Montrouge (acte 213 - page 52/64) comme fils de Marie Madeleine Bidault et de père non dénommé.
    et Bingo ! Léon Jules Henrion, 31 ans, épicier fruitier, 51 avenue de la république à Montrouge, reconnait Charles Raoul pour son fils.

    C’est la 1re fois que le prénom Jules est mentionné.

    Sur l’acte de naissance, on apprend qu’il s’est marié à Montrouge le 26/10/1911 (acte n°178 page 139/170) avec Edmée Gabrielle Delaitre. Dans l’acte de mariage, Charles est dit « fils majeur reconnu de Henrion Léon Jules, agé de 41 ans, employé à la Préfecture de la Seine »
    Nous trouvons même un architecte et un entrepreneur dans les témoins !

    Concernant votre question sur des éventuels héritiers :
    Charles est décédé le 30/01/1968 à Jouarre (Seine-et-Marne - 77)
    Il a eu un fils Georges Charles né à Montrouge le 12/09/1912 (acte n°215 page 56/81) et une fille Noelle Pierrette Thérèse née le 16/03/1917 à Montrouge également. L’acte de naissance de Noelle n’est pas en ligne.

    J’espère que vous parviendrez à retrouver des descendants.

    Bon week-end.
    Corinne

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 18:37, par Galley Claude

      Bravo, bravo, bravissimo,
      Je suis admiratif face à la suite des événements depuis jeudi : en 3 jours je suis passé par toutes les situations possible. C’est trouvé, c’est pas bon, mais si, mais non, et grâce à la gentillesse et la ténacité de tous, l’énigme compliquée, il faut le dire, trouve sa solution. Seul, je ne pouvais pas trouver. Merci à tous les contributeurs, merci à « la Gazette » de Thierry qui permet cette performance.
      Mes amitiés à tous.
      Claude Galley

      Répondre à ce message

    • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 18:45, par martine hautot

      Formidable Corinne ! très efficace recherche ,
      Cette fois ,il n’y a plus de problème .Tout s’éclaire :
      Léon et Léon Jules Henrion sont une seule et même personne. Et Léon Henrion né à Courtenay a été succesivement garçon de salle à 20ans dans son pays natal, fruitier à Montrouge avec son épouse dont il a reconnu l’enfant ,puis employé à la préfecture où il a été délégué du personnel ,a défendu les droits de ses collégues et a fondé « chacun son toit » avant de mourir en 1915 à Villeneuve Saint georges .
      Comme quoi il ne faut désespérer de rien en matière de Généalogie et ne pas hésiter à emprunter des chemins détournés !Claude doit être ravie .
      Cordialement à tous les chercheurs,
      Martine

      Répondre à ce message

      • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 19:23, par Galley Claude

        J’ajoute que la signature de NOTRE Léon Jules HENRION est la même sur l’acte de mariage que je viens de voir (Montrouge 26/10/1911) et les nombreuses signatures des registres de délibérations que j’ai à la maison.
        Encore merci à tous.
        Claude Galley (instituteur à la retraite, historien local et passionné de généalogie)

        Répondre à ce message

        • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 21:59, par Franck Boulinguez

          Il ne reste plus, Claude, à écrire un bel article résumant toute la vie de Léon Jules et en faire part à la Gazette ! 😉

          Répondre à ce message

          • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 1er mai 2016 10:13, par Galley Claude

            Merci à vous Franck d’avoir été le premier au départ de cette véritable enquête. Il reste des petits points à compléter. Je pense à de la famille actuelle.
            J’avais déjà écrit une histoire de mon lotissement entre 1913 et 1950, je vais maintenant ajouter l’histoire du premier responsable du lotissement dans lequel j’habite aujourd’hui. Je proposerai ça à "la Gazette.
            Peut-être que je pourrai obtenir la cause de son décès auprès des archives hospitalières de l’armée à Limoges.
            Merci Franck, merci à tous.

            Répondre à ce message

    • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 21:52, par Franck Boulinguez

      Waouh Corinne ! Beau boulot !

      Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 21:51, par Franck Boulinguez

    La piste du départ était donc la bonne...
    Bravo à toutes et tous et à Corinne d’avoir boucler la boucle !!!

    Que vive la Gazette !

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 30 avril 2016 22:59, par HUGUET Françoise

      Bonsoir,

      Je viens de regarder son acte de naissance et je remarque que sa mère se nomme BIDAULT comme sa femme...? une cousine peut-être ?
      Il serait intéressant de chercher s’il a eu d’autres enfants avec cette épouse.

      Je viens de compléter sa fiche de soldat au cimetière militaire de Villeneuve St Georges sur le site www.memorialgenweb.org. Ce qui est surprenant est que quelqu’un y avait écrit « famille de souche villeneuvoise, cf étude notariale Henrion » ..??...à creuser peut-être...
      Cordialement
      Françoise HUGUET

      Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 1er mai 2016 10:44, par Thierry Sabot

    Bonjour

    et merci à tous pour la résolution aussi rapidement de cette demande d’entraide généalogique, pourtant pas facile. Pour moi, c’est une belle source de motivation pour continuer à vous proposer chaque semaine des sujets d’entraide... c’est aussi un superbe exemple du bel usage que l’on peut faire en commun de l’internet.

    Bon dimanche,

    Bien amicalement,

    Thierry

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 5 mai 2016 18:12, par Christiane HENRION

    Bonjour Monsieur,

    Je suis l’épouse de Serge Henrion, dont les ancêtres ont pour certain habités Paris dans le 15 sème arrondissement , mais la famille Henrion de mon époux a ses origines dans l ’Est en Moselle ; entre autres à BERIG et SAVERNE et probablement aussi dans d ’autres villes ou villages de cette région.
    La fille de mon époux qui habite l’Amérique fait des recherches généalogiques et peut-être vous donner des renseignements si elle en possède : ci-joint e mail :

    corinne.whitney@gmail ;com

    ça peut être une piste mais je ne peux être formelle

    Bonne recherche Ch henrion

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 9 mai 2016 10:55, par Galley Claude

      Merci pour votre proposition. Notre famille Henrion est dans le Loiret à Courtenay au XIX° siècle. L’Est de la France est la région la plus représentée pour ce patronyme. Avant ma demande d’aide j’y avais fait de nombreuses recherches, mais en vain.
      Bien cordialement. Claude Galley

      Répondre à ce message

      • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 11 mai 2016 14:55, par brégéras andré

        Bonjour à toutes et tous,

        Pour une enquête rondement menée, on ne fait pas mieux !

        C’est un plaisir de voir cette participation très positive puisque, enfin , le résultat final est là !

        Peut-être auront nous une suite après avoir consulté les archives militaires de LIMOGES ?

        Bravo à tous et bien sur : grand merci à la Gazette ;ab.

        Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 8 juin 2016 10:00, par Thierry Sabot

    Bonjour à tous,

    Suite à l’entraide diffusée le 28 avril et qui a connu un vrai succès, Claude Galley a rédigé l’histoire de Léon (Jules) Henrion. La voici à la suite de l’article...

    Bonne lecture,

    Bien amicalement,

    Thierry

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à retrouver Léon Jules Henrion ? 28 août 2020 18:01, par Foucal Alain

    Bonjour Monsieur Galley,

    vous êtes un passionné de l’histoire de Chelles et comme vous je suis membre de la SAHC. Je me souviens bien de vous, j’étais dans la classe de CM1 vers 1972 dont vous étiez l’instituteur,j’ai gardé un très bon souvenir de cette classe et de vous,et aussi d’un voyage à Paris, j’ai toujours le cahier de rédaction annoté par vos soins. Je fais quelques recherches sur un personnage passionnant,un horticulteur de Chelles qui avait une petite exploitation au lieu-dit le chemin du Sempin (vers la route de Montfermeil). Il a reçu la médaille du mérite agricole vers 1890 : son nom est Albert Lesouds. La propriété existe toujours,mais délabrée.

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP