www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Entraide généalogique ou historique » Qui était le peintre Anne Baptiste NIVELON en activité de 1750 à 1764 (...)

Qui était le peintre Anne Baptiste NIVELON en activité de 1750 à 1764 ?


jeudi 14 février 2019, par Rémi Dedours

Répondre à cet article

Merci d’avance à qui pourra m’aider à replacer Anne Baptiste Nivelon (peintre, en activité de 1750 à 1764) dans la famille Nivelon qui compte déjà de nombreux artistes : peintres, musiciens, danseurs...

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, des portraits attribués à Anne Baptiste Nivelon sont conservés ou exposés au musée national du château de Versailles, mais sa biographie reste étrangement mystérieuse. Il est toutefois vraisemblable que son nom trouvera un jour la place qui lui revient dans ma chronique familiale, parmi la lignée de peintres qui l’ont précédé. Les recherches se poursuivent...

Première interrogation : un peintre ou une peintre ? Sous l’ancien régime et notamment dans l’aristocratie, Anne est également un prénom masculin. L’historien Eugène Thoison, en parle au masculin, en doutant qu’il pût être le fils de Claude Nivelon, contrairement à ce qu’avançait Philippe de Chennevières en 1854. Claude était né en 1648, soit plus de cent ans avant la période d’activité d’Anne Baptiste, et il n’y a aucune trace de descendance : testament, succession, ou autre. À l’inverse, plusieurs documents d’époque mentionnent Madame ou Mademoiselle Nivelon.

Nous avons laissé une deuxième question sans réponse : qui étaient ses parents ? Nous verrons plus loin qu’Anne Baptiste Nivelon a exercé son activité à Versailles : peut-être est-ce sa ville de naissance, où s’est marié un des fils de Michel Nivelon et de Virginie Friscal : Michel, avec Marie Anne Souscatel le 8 juin 1702. C’est une piste à explorer.

Et enfin, nous ne savons rien de sa durée de vie, hormis la période d’activité que lui attribuent les sites dédiés à la peinture, avec cette formule lapidaire : « Anne Baptiste Nivelon, peintre français, actif de 1750 à 1764 ».

Un ouvrage sur Marie-Josèphe de Saxe, sous forme d’inventaire, nous fournit les deux indications suivantes :

Les tableaux que possédait la princesse étaient principalement des copies de tableaux religieux qu’elle faisait faire elle-même. Dans ses lettres on trouve souvent le désir qu’elle exprime de posséder la reproduction de tel ou tel tableau auquel se rattachait un souvenir ou une dévotion quelconque.

A côté de ces toiles religieuses se trouvaient les portraits de famille de Carmontelle, de Roslin, de Nivelon [1] et de (Maurice-Quentin) la Tour et un certain nombre de tableaux qui lui avaient été légués par le testament de sa mère...

(...)

A Mme Nivelon, peintre, la somme de 192 livres pour deux petites copies de portraits qu’elle a faites pour feüe Madame la Dauphine.

À propos d’une autre copie du portrait du roi d’après van Loo, des échanges de correspondance éclairent un point de la biographie d’Anne Baptiste Nivelon. Le 22 mars 1758, le duc d’Aumont demande au marquis de Marigny « de permettre que Mlle Nivelon copie le portrait du Roy d’après Vanloo ». Le marquis de Marigny transmet la demande à M. Portail, en dictant presque la réponse : « Vous serez agréable de faire sentir à cette demoiselle l’extrême difficulté de lui accorder cette permission, vu la quantité de copies ordonnées par Sa Majesté d’après ce même portrait original, auxquelles vous faites travailler... ».

Le 8 août 1766, M. Jeaurat, informe le marquis de Marigny que Mlle Nivelon avait été chargée par Madame Adélaïde « … de m’ordonner de sa part, de faire ôter des grands appartemens le portrait du Roy, original fait par M. Michel Van Loo pour le faire transporter chés la De Nivelon qui doit lui faire une copie et la Princesse désire qu’elle soit faite à son retour de Compiègne. Comme vous m’avés ordonné expressément, Monsieur, il y a deux ans, de ne point déplacer ce tableau, et que vous ne voulûtes pas même que je le fisse apporter à la surintendance pour y être copié, j’ay jugé à propos de ne rien prendre sur moy avant que vous ne m’aiés donné sur cela un ordre particulier, que vous aurés la bonté s’il vous plait de m’adresser et que je suivray avec la dernière exactitude... »

Ce à quoi le marquis de Marigny répond le 24 août : « … Ce n’est qu’avec la plus grande répugnance que je verrais déplacer ce tableau pour être emporté chez un particulier. Mais il y a un tout semblable chez M. Michel Vanloo d’après lequel la De Nivelon peut faire sa copie que vous lui demanderez pour remplir les intentions de Madame Adélaïde. Quant à celui qui est dans les grands appartemens, vous vous excuserez de le déplacer, à cause du danger qu’il courroit d’être gâté dans le transport... ».

JPEG - 133.4 ko
Louis de France, dauphin (1764) par Anne Baptiste NIVELON

En dehors du "portrait de Louis de France, dauphin, fils de Louis XV (1729-1765) représenté tenant des plans militaires par Anne Baptiste Nivelon – 1764", ses autres œuvres connues sont les portraits de Marie Josèphe de Saxe, dauphine de France (1764), de Marie Louise Thérèse Victoire de France (fille de Louis XV), dite Madame Victoire, jouant du clavecin, de Louise-Marie de France (fille de Louis XV), Prieure du Carmel de Saint-Denis, dite Madame Louise, et de Charles Louis Auguste Fouquet de Belle-Isle, duc de Belle-Isle, maréchal de France.

Notes

[1Mlle Anne-Baptiste Nivelon, qui demeurait rue de Satory, à Versailles, copiait les portraits des princes de la famille royale. En 1755, elle copia pour Saint-Cyr le portrait du Roi, d’après Wanloo. Il paye lui-même 1000 livres.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

8 Messages

  • Bonjour,
    Dans notre généalogie nous avons deux peintres , le père et fils vivant à Versailles au 18e siècle tous deux élèves
    de l’Académie Royale - portraitistes - Jean Martial et Jean-Victor Fredou de la Bretonnière -ils ont peint de nombreux
    portraits de la famille Royale - je possèdes un grand nombre de photocopies de leur tableaux - Leurs tableaux sont visibles
    dans différents musées, expositions, édifices religieux, au Louvres, à Versailles etc .... parfois un tableau est vendu aux enchères à Drouot -
    Parmi les peintres dans mes dossiers concernant nos ancêtres
    je n’ai pas eu connaissance de Anne Baptiste NIVELON, (je vais encore visualiser et vous tiendrai au courant) : je regrette par contre ce serait bien que l’on se contacte ?
    car j’ai un dossier assez complet sur ces deux peintres,

    Bien cordialement,
    N. Frédou

    Répondre à ce message

  • Bonjour , on trouve né à Versailles les nombreux enfants du couple Michel Nivelon et Marie-Anne Souscatel mais pas de trace d’Anne Baptiste .Un autre couple Nivelon Jean /Dardelle Geneviève originaire de Sceaux a vécu à Versailles ou plusieurs enfants se sont mariés entre 1753 -1762.Parmi leurs enfants une Marie-Anne Nivelon née à Sceaux le 5 janvier 1737 ,sans autre renseignement .Peut-être une piste ?
    Bien cordialement,
    Martine

    Répondre à ce message

  • Bonjour Rémi,

    Je ne sais pas si cette information va faire avancer l’enquête mais « Mademoiselle Nivelon » habite à Versailles, rue de Satory, en 1761.
    Elle est en charge de reproduire, pour le compte de Mr le Duc d’Aumont, les portrait de Mgr le Dauphin et de Me la Dauphine.

    voir : https://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bpt6k63051262/f93.image

    Cordialement
    Franck

    EDIT : Une autre référence à la rue de Satory ici : https://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bpt6k64389596/f215.image

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    A cette époque, le prénom Baptiste était généralement toujours associé au prénom Jean. Et dans sa version féminine, il devenait « Jeanne Baptiste », prénom très fréquent en Franche-Comté. Pourquoi ne pas chercher la naissance d’une Jeanne Baptiste Nivelon ?

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Sur geneanet, dans les dépouillements d’archives, on trouve trois lignes concernant Anne-Baptiste Nivelon à Versailles entre 1725 et 1750. Vous avez un compte premium, vous devriez obtenir les renseignements si vous ne les avez déjà.

    Bien cordialement,
    Serge

    Répondre à ce message

  • bonjour à tous
    j’apporte ma pierre .... à la construction !
    ..... Je viens de trouver entr’autre dans l’état civil de Fontainebleau archives de Seine et Marne référencé (2 05 1714 ref 1000 E 21) un acte - que je tiens à votre disposition - du 2 Mai 1714 ou il est question :
    le mariage de François Garreau, fils du Sieur Paul Garreau, Concierge de Monseigneur le Mareschal de Villeroy,

    et de demoiselle Nicole Blondeau ...
    fille de Charles Blondeau et de Charlotte Romain ....
    ... Marie Nivelon, ses père et mère
    D’autre part, en bas des pages 22 à 25 dans le livre « Vie de Charles Le Brun et description détaillée de ses ouvrages » de Claude Nivelon mais revu et complété par Lorenzo Pericolo (2004) vous trouvez des infos sur la famille Nivelon ... Fontainebleau p.e. le berceau de la famille ... ?
    A vos écrans

    Répondre à ce message

  • Et en réfléchissant bien, si c’était Il au lieu de elle ? à la manière du Chevalier Déon ?

    C. C.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    D’après les témoignages du duc d’Aumont et du marquis de Marigny, il est clair que c’est une femme. D’ailleurs, à l’époque les femmes pouvaient faire carrière, si elles avaient du talent. Ces dernières années ont paru plusieurs ouvrages sur les femmes artistes et un colloque a eu lieu au Louvre. La plupart apprenaient dans leur famille, cela a été certainement son cas entre Gobert et les dessinateurs de jardins, c’était un milieu favorable.

    Biblio : Pierre Sanchez,dictionnaire des artistes exposant dans les Salons des XVIIe et XVIIIe à Paris et en province 1673-1800.

    cf. Documentation des peintures du musée du Louvre si vous avez la possibilité d’y aller.
    Cordialement.
    M-M D

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2019 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP