www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Entraide généalogique ou historique » Quelle est la signification de cette curieuse abréviation : CA (...)

Quelle est la signification de cette curieuse abréviation : CA ?


vendredi 3 avril 2020, par Liliane Carrière, Roland Mongaï

Répondre à cet article

Deux actes de naissances avec ce genre de mentions marginales nous interpellent. La connaissance de cette cabalistique fera-t-elle avancer notre généalogie ?

L’abréviation qui figure dans le titre de cette article, figure en fait en annotation marginale sur des actes de naissance. Actes que voici :

Acte 1 – Naissance de Rosa France Emilia FALLET :

L’annotation est en bas à gauche. Rosa France Emilia FALLET est décédée à Montolieu dans l’Aude, le 18 février 1931. Donc rien à voir avec Moulis-en Médoc (33).

Nous ne lui connaissons ni époux, ni enfant, mais il faut savoir qu’elle fut, durant 12 ans, une Fille de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul.

Acte 2 - Naissance d’Yvette Simone FALLETTI :

Tous auront remarqué la variabilité dans l’orthographe de ce nom de famille. C’est qui en fait son charme mais c’est aussi la source de pas mal de tracas [1].

Ici l’annotation est au même endroit mais placée verticalement. Yvette Simone FALLETTI est morte à Sète (34), en 2017. Sète est bien loin d’Alzonne (11).
Elle aussi est morte célibataire et sans enfant. Et son acte de décès ne nous apprend rien sur le sujet qui nous préoccupe.

Trouvaille à Alzonne :

En 1931, le recensement prouve que des FALLETTI y résidaient, dont Yvette Simone. Elle a 4 ans. Dans la maisonnée il y a, outre ses parents, ses grands-parents maternels et leurs trois filles.

Mais cela n’apporte aucun éclaircissement à notre énigme !

Trouvaille à Moulis :

Trouvons-nous une analogie à Moulis (09) / Moulis-en-Médoc (33) ?

Qui sont Rosa & Yvette ?

L’embryon [2] d’arbre ci-dessous montre qu’elles sont parentes car elles possèdent un ancêtre commun : Charles FALLET époux de Victorine MAINGUIT. L’une et l’autre sont des enfants naturels et légitimes. Elles sont repérées ici par un CA dont la signification de cette cabalistique reste à définir.

Site dédiée :

Le site Légibase énumère, semble-t-il, de façon exhaustive les mentions que nous sommes susceptibles de trouver en marge des actes de naissance. Mais CA suivi du nom d’une ville n’y est pas !

Que signifie CA ?

Ce sujet a fait l’objet d’un Forum sur Généanet. Voici le résumé des réponses :

CA = Carte d’Alimentation
CA = Contrôle d’Apposition
CA = Copie d’Acte

CA est aussi une abréviation du latin "circa" signifiant littéralement "environ". Elle est généralement utilisée pour décrire diverses dates de naissance ou de décès qui sont approximativement connues. Le mot est souvent abrégé en « c. », « ca. », « ca » alors qu’ici il semble que ce soit C.A (en majuscules) donc des initiales pour C...A... au sujet d’un lieu et non d’une date.

Un autre site évoque le sujet. Il fournit pour :

CA = Contrôle d’Adoption

Il ne faut pas perdre de vue que dans l’un des cas qui nous préoccupe, une de ces dames est une religieuse !

Le lièvre que nous soulevons ici a certainement été levé par d’autres généalogistes. Alors ouvrons le débat…

• Qui a un exemple similaire ?
• Qui l’a ignoré ?
• Qui l’a interprété ?
• Qui a exploité ces deux lettres ?

De le savoir, à quelle avancée généalogique peut-on s’attendre ?

Oui, c’est en définitive, la bonne question. Quel bien nous apportera la connaissance précise de cette abréviation ? Quelle ouverture engendrera-t-elle ?

Instructions de l’Officier de l’État-Civil :
Pour obtenir le titre d’Officier d’Etat-Civil, il suffit de préparer un concours. Une fois ce concours réussi, l’Officier peut prétendre directement à un emploi.
Mais alors comment se prépare-t-on à ce concours ?
Quel est le programme de préparation à ce concours ?
Quels sont les droits et les devoirs de ces Officiers ?
Ont-ils un degré de liberté ?
Certaines réponses pourraient nous apporter la lumière qui nous manque sur ce sujet.

Conclusion :

Il est clair que les réponses trouvées ne sont pas satisfaisantes. Elles manquent de rigueur, de références indiscutables, d’exemples complets.
Cette bouteille à la mer est pleine d’espoir. Son retour nous comblera-t-il ?
Merci à tous pour votre votre aide et vos avis...

Notes

[2Car terriblement simplifié et allégé.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

60 Messages

  • Bonjour,
    Je penchais pour Copie d’Acte mais on ne trouve rien à Moulis-en-Médoc en 1896 ni dans les TD de 1893-1902.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Cette abréviation ne voudrait-elle pas dire « communication d’acte » puisque la mairie de SÈTE a dû transmettre à la Mairie d’ALZONNE l’information du décès d’Yvette Simone FALLETTI à sa ville de naissance pour transcription ?
    C’est une supposition, j’aimerais bien moi aussi connaître le fin mot de l’histoire. Bonne journée. REVELLI Marylise

    Répondre à ce message

    • Bonjour M.ou Mme. REVELLI,
      Je suis tenté de vous répondre comme à Sophie.
      Nous aussi nous voudrions bien avoir une explication irréfutable, basée sur un texte, un écrit, une consigne ...
      Espérons que nous y verrons plus clair au fil des réactions telle que la vôtre.

      Le soleil est en Comtat Venaissain ... Donc la journée s’annonce belle et bonne et votre voeu semble exaucé. Je vous souhaite la même chose.
      Roland -

      Répondre à ce message

      • Re-bonjour Roland,
        Merci de votre réponse. Je me questionne sur le fait de savoir si une mairie, qui déjà délivre les cartes d’alimentation, prendrait le temps de noter cette mention sur les registres de naissance. Pourtant, Rosa :

        • est née à CASTRES,
        • est décédée à MONTELIEU, ce dernier acte portant la mention « CA MOULIS EN MEDOC ».
          Si nous comparons avec les actes d’Yvette, on pourrait bien penser qu’il s’agit effectivement d’une carte d’alimentation délivrée dans la commune où la personne réside. Donc, Rosa n’a-t-elle pas pu vivre à une période de sa vie à MOULIS EN MEDOC ? Y-a-t-il un recensement disponible en ligne pour cette ville ? Auquel cas… Il se pourrait bien que « C.A. » veuille dire « CARTE ALIMENTAIRE » ! J’ai hâte d’avoir la réponse. Bonne fin de journée. REVELLI Marylise
          PS : dans le Var il fait beau aussi

        Répondre à ce message

        • Oui Marylise je pense comme vous !
          je viens d’envoyer un message aux archives de la communauté pour savoir si elle a résidé là bas.
          Le document que je possède me semble incomplet par rapport à son parcours
          Mais la communauté y est implantée ou tout au moins jusqu’à il ya peu de temps
          Merci pour votre aide

          Liliane

          Répondre à ce message

        • C’était donc Marylise,
          Quelle raison peut avoir l’Officier d’E-C pour avoir besoin de noter CA en marge d’un acte officiel ?

          je soutiens que c’est par peur d’oublier une attribution et d’éviter d’en établir une seconde.
          De plus, je pense aussi que les voyageurs, en ces périodes (déjà) ne devaient pas être nombreux. Donc on marque les « évadés ».
          La bourde est évitée !
          Ma réponse est-elle convaincante ?

          La question qui nous reste sur les bras est pourquoi envoyer la C.A. à Moulis-en-Médoc alors que Soeur Rose n’y a jamais promener sa cornette ???
          Nous cherchons ..

          Bonne fin de journée.
          Roland -

          Répondre à ce message

  • Bonjour,
    CA est une mention qui signifie « Carte Alimentaire », mention inscrite en marge des actes de naissance lors de la Guerre 39-45, ceci afin d’éviter les fraudes, notamment la double attribution. Cette mention était généralement accompagnée de la date de délivrance. Cette attribution devait parfois être renouvelée puisque cette mention apparait, dans certains actes, deux fois. Mais je n’ai jamais noté le délai entre deux attributions. Bonne journée.

    Répondre à ce message

    • Bonjour Gérard,
      Voilà du nouveau !
      Ce que vous avancez signifie qu’il faut consulter l’acte de naissance d’un individu pour connaitre si la Carte Alimentaire lui a été attribuée ou pas.
      Si tel était le cas, ne devrions-nous pas trouver ce CA plus souvent sur les actes d’Etat-Civil ?
      Personnellement, je ne crois pas à cette piste.
      Mais attendons la suite qui verra peut-être des supporter à cette signification.
      Cordialement.
      Roland -

      Répondre à ce message

  • Bonjour, je pense aussi copie d’acte :peut-être référence à l’acte de mariage des parents.A vérifier...

    Répondre à ce message

    • Bonjour Martine,

      Nous pouvons admettre que cette abréviation veut dire Communication d’Acte d’un endroit à un autre à condition qu’il y est un lien entre les deux lieux.
      On peut admettre cela entre Séte et Alzonne. Mais pas entre Montolieu et Moulis !
      On ne peut pas tirer une règle qui fonctionne qu’à 50% des cas !
      Me rejoignez-vous dans mon opinion ?
      Bien amicalement.
      Roland -

      Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Bizarre, bizarre !
    Je viens de consulter le registre de Castres où figure l’acte de naissance de Rosa France Emilia FALLET (1er acte cité n° 125) :
    Aucune mention marginale !
    http://bach.tarn.fr/viewer/series/E_serie/4E/EC000373/4E06512901/
    vue 44/50

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

  • Bonjour
    J’ai sur les actes de naissances de mon père et de son frère (1915 et 1904) la mention « Carte d’alimentation et le nom de la ville » mais écrit en toutes lettres. Je suppose que CA sur le document en question signifie carte d’alimentation.
    Bien à vous
    M. Merlingeas

    Répondre à ce message

    • Bonjour Michel,
      Vous rallier les partisans de CA = Carte Alimentaire.
      Mais ne perdons pas de vue que Rosa était « Fille de la Charité ». Donc elle ne devait pas être concernée par ces dispositions matérialistes.L’institution ecclésiastique devait se charger de la nourriture pas seulement spirituelle et donc ... nul besoin de C.A. pour la congrégation !
      C’est mon opinion.
      Cordialement.
      Roland -

      Répondre à ce message

  • https://wikicollection.fr/?p=48146

    ´Nombreux exemples et dates des renouvellement.sur ce site, par exemple.

    Bonnes recherches à tous !

    Répondre à ce message

  • Quelle est la signification de cette curieuse abréviation : CA ? 3 avril 10:17, par Michel Vanwelkenhuyzen

    Deux exemples me semblent être un peu trop peu pour pouvoir tirer des conclusions valables !
    Il faudrait parcourir les registres et voir s’il n’y a pas de mention CA pour d’autres personnes.
    S’il s’agit de « carte d’alimentation », il faudrait aller voir s’il n’existe pas d’archives du service de rationnement de l’époque, dans les villes citées (Moulis-en-Médoc et Alzonne).
    En tous les cas, un article intéressant !

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Lu dans « Le Petit journal » du 6 octobre 1941 :

    Le contrôle des cartes d ’alimentation
    Paris, 5 octobre (1941). --- Pour éviter toute fraude en matière de cartes d’alimentation, le secrétaire d’Etat au ravitaillement fait procéder à une vaste opération. Il s’agit de l’application, dans chaque mairie, d’un système nouveau de contrôle visant toutes les personnes originaires de la commune, qu’elles y soient encore domiciliées ou non. A la mairie du lieu de naissance, chaque consommateur aura sa fiche, dite modèle 1 bis, portant indication du lieu de domicile et de la carte d’alimentation délivré. Il sera impossible d’obtenir une carte d’alimentation sans inscription préalable sur la fiche modèle 1 bis. Cet important échange de fiches de mairie à mairie est déjà commencé ; il nécessitera quelques semaines encore. Les nouvelles cartes pourront être distribuées en décembre. Mais elles n’entreront en vigueur que le 1er janvier 1942. Le 31 décembre, toutes les cartes actuelles d’alimentation se trouveront annulées.

    Pour en savoir plus sur les textes législatifs, voir ce document page 340 à 342
    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6269949g.r=%28prOx%3A%20%22carte%20d%27alimentation%22%2060%20%22naissance%22%29?rk=21459;2

    Cordialement.
    Michel Guironnet

    Répondre à ce message

    • Bonjour Michel,
      Il me semble que vous apportez un peu de lumière à cette énigme bien que jamais il n’est écrit qu’une mention sera portée sur l’acte de naissance de l’ayant-droit.

      Par contre il est clair que la mairie de naissance fait suivre la carte à la mairie d’"adoption" de l’individu.
      L’annotation marginale devait servir, de façon informelle, d’aide mémoire pour les Services Municipaux.
      J’opte pour ces déductions.
      Un grand merci à vous.
      Roland -

      Répondre à ce message

    • Et toutes ces vérifications faites sans internet ! J’ai de la peine à imaginer la masse de travail que cela engendre. Car la population bougeait déjà beaucoup, ce qui veut dire une masse de document qui voyageait de Mairie en Mairie. A moins que tout cela ait été centralisé ? Et en temps de guerre... Un peu comme maintenant, quoi, mais sans internet !

      Répondre à ce message

  • Sur généatique, CA est une abréviation du latin « circa » signifiant littéralement « environ ».
    Bernard Charon

    J’en profite pour dire à tous : achetez les productions THISA. Chaque THEMA est une pépite.Le CONTEXTE est un outil exceptionnel. Quant au CONTEXTE régional - le Ier de la série - en page de gauche, on trouve de larges citations. Elles correspond aux dates de la page de droite. On y trouve des ressources appréciables. Foncez.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Je propose Carte d’Alimentation avec le nom de la commune où cette carte a été demandée. Sur les registres de Lyon c’est un étoile faite par un tampon.
    Bonne journée
    Roland

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Pour moi CA correspond à un contrôle fait dans les registres lors de la Seconde Guerre Mondiale, avant distribution des cartes alimentaires. On vérifiait sur les actes de naissance si la personne était toujours en vie...
    Bonne journée

    Répondre à ce message

  • Ecrivez aux archives de la congrégation ,vous pourrez sans doute savoir si votre religieuse est passée à Moulis en Médoc et à quelle époque.
    https://fillesdelacharite-province-bfs.fr/archives/

    et puis aux AD de la Gironde demandez s’ils ont des listes de délivrance des cartes d’alimentation par commune pendant la première guerre(jusqu’en 1920)

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    La vérification des actes de naissances avant délivrance de cartes d’alimentations était la règle pendant le seconde guerre mondiale, en raison de très nombreuses fausses cartes d’identité.
    Vérifications des naissance dans la commune, mais aussi demandées à d’autres mairies.
    Dans les grandes villes, surtout à Paris, les initiales du vérificateur, précédées d’un V apparaissent dans certaines tables décennales (plus rapide) ...Voire un tampon (à Lyon)...
    Dans 90 % des cas le CA ou C ou signifie donc cette vérification.
    Mais comme il s’agit de pratique individuelle d’officier d’état civil, il y a eu d’autres significations que nous ne pouvons qu’imaginer ..

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Comme la version de la Carte Alimentaire se confirme, voilà bien un exemple de ce que peut apporter comme supplément d’information ce genre d’annotation :
    • soit cette Rose Fallet n’est pas morte en 1931 et vous avez enregistré le décès d’une homonyme !
    • soit elle est bien morte en 1931 mais quelqu’un de son entourage s’est fait passé pour elle pour obtenir une carte alimentaire supplémentaire ! (cette version me plaît bien)
    • soit cette mention concerne une autre Rose Fallet (l’homonyme) et la mention n’a pas été ajoutée sur l’acte de la bonne Rose Fallet.
    Relevons que contrairement à Yvette Falletti, il n’est pas fait mention de son décès sur l’acte de naissance.
    Et du coup, on comprend mieux à quoi peuvent servir ces annotations qui doivent prendre un temps fou aux officiers en charge de l’état civil...

    Pendant que j’y suis (aux homonymes), j’aimerais relaté le cas d’une pierre tombale située dans la propriété ancestrale de ma famille, protestante. Comme souvent, il y est fait mention de deux dates, celle de la naissance et celle du décès (23.04.1818 - 24.07.1896). Mais curieusement, la date de naissance n’est pas celle de la personne inhumée à cet endroit, mais celle d’une homonyme qui n’a jamais vécu dans cette propriété, née un an plus tôt. D’où vient l’erreur ? La personne décédée avait-elle un jour demandé un extrait de son acte de naissance, et avait reçu celui de son homonyme ? Et du coup, tout le reste de sa vie, elle et ses proches se seraient mépris sur sa date de naissance ? Donc même gravées, méfions-nous des dates !

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Bien intéressante cette CA (Curieuse Abréviation) ! A votre tour vous venez de soulever un CA (Cas Ambigu). Je viens de lire tous les commentaires. Franchement je n’ai pas d’avis bien tranché. Je remarque que ces documents datent souvent du milieu du siècle dernier. Des mairies de villages sont peut-être à même de signaler des anciens maires ou conseillers municipaux toujours en vie et qui connaîtraient la réponse en l’ayant demandé eux-mêmes à leurs prédécesseurs c-à-d ceux- là même qui ont rédigés ces actes.
    Bonne chance
    Bien cordialement

    Répondre à ce message

  • :-) Bonjour, Habituellement, le notaire demandait à son clerc d’envoyer une copie du document qu’il venait d’écrire. Il indiquait alors avoir tenu copie avec la date (et les frais).
    Donc, j’aime bien cette hypothèse.

    Répondre à ce message

  • Ceci est l’abréviation du mot latin « circa » qui signifie « alentour » . Par exemple, ca.1698 voudra dire aux alentours de l’année 1698.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Cette mention marginale C.A. suscite quelques interrogations. A-t-on trouvé cette mention sur d’autres actes de naissances ? la multiplicité des exemples permettrait d’en tirer un point commun qui éclaircirait le débat.
    En effet quel rapport existait-il entre la religieuse Rose Fallet née à Castres de Charles Fallet (étranger en 1892 !) en 1886 et décédée en 1931, et l’autre Yvette Faletti (fille de René, non recensé dans la classe 1922 de l’Aude, donc étranger ?), née à Frontignan en 1926 et décédée en 2017 ? C.A. n’est pas une fantaisie locale de l’officier de l’Etat Civil.La seconde était-elle la nièce de la première ?
    C.A. n’est certainement pas réservé à ce patronyme, le seul point commun qui ressort serait qu’elles sont nées de père non naturalisé. Mais il doit bien y avoir d’autres cas, au moins leurs frères et sœurs si elles en avaient !

    Répondre à ce message

    • Bonjour Maurice,

      Je dis plus haut qu’avec Liliane, nous cherchons à savoir pourquoi « CA Moulis » pour la Religieuse.
      Si vous avez une idée, nous prenons !
      Cordialement.
      Roland -

      Répondre à ce message

      • Aujourd’hui pour mes propres recherches je viens de trouver l’abréviation avec le sigle C.A. et le nom de la commune de Champagné les Marais à côté d’un acte de naissance d’une fille dans une autre commune de Vendée. Je suis convaincu qu’il s’agit de l’abréviation de copie d’acte. La commune destinataire est nommée car elle peut être celle qui a besoin de tenir le dossier de la personne concernée (enseignante ou autre fonctionnaire). La religieuse (ou ex-religieuse a pu faire un dossier pour être autorisée à enseigner dans cette commune.
        J’accepte un avis contradictoire !
        cordialement

        Répondre à ce message

    • Je reviens vers vous, Maurice, pour vous préciser que la GPP d’Yvette était le frère de Rose.
      D’où Yvette est la grand’tante de Rose.

      Bonne journée.
      Roland -

      Répondre à ce message

  • Bonjour,
    https://archives.cd08.fr/ark:/75583/s00590d2f00e3bec/590d2f012a8e6

    L’acte numérisé n’est pas de la même collection que celle de la photocopie que j’ai reçue de la mairie de Mézières

    1) Collignon Roland François né le 12/02/1905 à Mézières (Ardennes) fils légitime et petit-fils d’ardennais
    Mention
    CA Lucquy – C.A. Lucquy – n° 253 du 21/06/46

    Il s’agirait de la carte d’alimentation à rechercher sur le « Registre des cartes d’alimentation » à la date du 21/06/1946 carte n° 253

    Je n’ai pas encore vérifié la véracité de l’info (pas de registre numérisé – Je ne peux pas me déplacer, rien à voir avec le confinement)

    Quand CA + ville rechercher dans le « Registre des cartes d’alimentation » de ladite ville

    2) Capelli Joséphine née le26/05/1910 à Saint Hippolyte (Doubs) fille légitime de père Italien la mère Locatelli Catherine dont je ne n’ai pas encore la nationalité
    Mentions
    CA 16/03/1941
    CA 15/12/1947
    Mariée le 14/08/1930 à Montbéliard (Doubs)
    Divorcée le 12/03/1947 Tribunal civil de Montbéliard
    Mariée le 12/04/1949 à Bordeaux 33

    Je ferais donc les premières recherches à Montbéliard

    Cordialement,

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2020 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP