www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Mystérieuse Adèle


vendredi 31 janvier 2020, par Valérie Chalange

Répondre à cet article

Lors de mes recherches, j’ai rencontré un cas très concret qui illustre parfaitement l’homonymie et qui reste à ce jour, quelque peu mystérieux. Peut-être que certains d’entre vous pourront m’aider...

Voici l’histoire d’Adèle Lardé (que je nommerai Adèle n°1) :

Adèle n°1 voit le jour à Vauchelles dans l’Oise le 21 février 1830 [1]. Elle est la fille de François et de Marie Anne Bera (frère de mon trisaîeul maternel). Jusqu’à ses 21 ans, en 1851, elle est recensée chez ses parents avec pour profession « domestique » et en marge l’observation « aliéné à domicile ».

Que veut dire cette mention ? Elle est folle mais pas assez pour être hospitalisée ? A-t-elle simplement un problème physique (différence entre un être sain et aliéné) Bref, peu d’éléments pour l’instant. Dans le recensement de Vauchelles de 1856, elle n’apparaît plus, ni chez ses parents ni à une autre adresse. Est-elle décédée ? Partie travailler ailleurs ? Rien non plus dans les tables décennales… Je décide donc de consulter, malgré tout, les actes de décès de Vauchelles pour m’assurer qu’aucune erreur ne se soit glissée dans les TD (comme cela peut arriver parfois) mais là, impossible d’y accéder : les archives départementales de Vauchelles ont des lacunes entre l’an VIII et 1879. Rien non plus dans les petits villages voisins.

Décidément la chance n’est vraiment pas au rendez-vous !! Il me reste encore un peu d’espoir et je lance une recherche au travers du site Généanet et là, bingo ! je retrouve Adèle n°1 dans un extrait de la revue n°22 de l’association Genea 60 : [2] Elle avait accouchée d’une petite fille le 18 janvier 1859 à la maison d’arrêt et de correction de Clermont. Aucune indication quant au motif de sa détention mais j’avais au moins une piste.

Dans les archives de Clermont, impossible de trouver quoi que ce soit de concret sur cette prison hormis qu’elle avait été détruite dans les années 1960. En cherchant dans les tables décennales, je la trouve dans les décès mais en 1853 ????. Dans son acte, il est précisé qu’elle est décédée à la maison de santé de Clermont, qu’elle a 22 ans, célibataire, domestique et née à Vauchelles ; mais chose surprenante ses parents sont inconnus.

JPEG - 45.8 ko
Décès Adèle Lardé 2 (source « archives de l’Oise »)

Incompréhensible !!! Comment cela pouvait-il être possible ? Elle ne pouvait pas être morte en 1853 et accoucher en 1859 !! C’était forcément un homonyme et même plus que cela étant donné la similitude des informations.
En poursuivant mes recherches sur Clermont, j’ai fini par trouver un second acte de décès d’une Adèle Lardé, dans lequel, outre son second prénom, était précisé ses parents, bien identifiés cette fois-ci. Ce qui me confirma que c’était bien l’Adèle que je recherchais. Elle était décédée à Clermont aussi... mais le 27 mai 1860.

JPEG - 39.9 ko
Acte de décès Adèle Céline Lardé 1 (source « archives de l’Oise »)

Pour résumer, si l’on compare leurs actes de décès, outre le fait qu’elles soient homonymes, les similitudes sont incroyables, elles sont toutes deux :
Célibataires ; domestiques ; nées à Vauchelles entre 1830 et 1831 et décédées à Clermont. Par contre une seule naissance dans les TD [3].

Si je n’avais pas trouvé en premier lieu l’extrait de la revue Genea 60 me précisant qu’elle avait accouché en 1860 à la prison de Clermont, j’en aurai forcément déduit que mon Adèle était décédée en 1853 à la maison de santé de Clermont à 22 ans et sans enfant, ce qui pouvait être d’autant plus convaincant au vue de sa maladie.

Fort heureusement,si j’ai déjoué le piège de l’homonymie, cette Adèle n°2 n’en reste pas moins mystérieuse et intrigante. Qui peut-elle bien être ? Qui sont ses parents ? Quelle est la cause de son hospitalisation ? A-t-elle un lien de parenté avec Adèle n°1 ? Autant de questions sans réponses mais qui, aujourd’hui, pique ma curiosité et pour lesquelles je compte bien en obtenir quelques unes.

Quant à mon Adèle n°1, il me reste encore beaucoup de points à éclaircir :
Quels sont les motifs de sa détention ? Quel est son degré d’aliénation ? Quelles sont les circonstances de sa grossesse ? Qui est le père de sa fille Joséphine ? Qu’est devenu l’enfant après le décès de sa mère ? A-t-elle été placée dans une famille ? (après vérification elle n’a pas été confiée aux grands-parents, aucune trace dans les recensements de Vauchelles) Est-elle décédée ? ... Encore des questions pour lesquelles je ne suis pas certaine d’obtenir toutes les réponses...

Dans le recensement de Clermont sont déclarés en 1856 :

  • Un hospice
  • Une maison des aliénés
  • Une maison de correction
  • Une maison centrale de force et de correction (femmes uniquement).

Mais pour ces établissements, ce n’est qu’un récapitulatif du nombre d’individus. Pas de recensement des internés. Pour les années précédentes seuls les employés sont recensés.

Je pense que l’accès aux archives de ces institutions pourraient répondre à pas mal de mes questionnements mais je n’ai rien trouvé à ce jour et n’ai aucune idée de l’endroit où je pourrais m’adresser.
Peut-être et j’espère que vous pourrez m’orienter vers des adresses possibles ou me donner d’autres idées de recherches.

Notes

[1Archives Départementale de l’Oise : Tables Décennales de Vauchelles page 18 1823-1833. Une seule Adèle Lardé pour cette période.

[2Détenues incarcérées de 1850 à 1860 – Naissances à Clermont dans l’Oise.

[3Archives Départementale de l’Oise : tables Décennales de Vauchelles page 18 1823-1833. Une seule Adèle Lardé pour cette période.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

11 Messages

  • Mystérieuse Adèle 31 janvier 08:23, par REVELLI

    Bonjour,
    Je pense que le terme « aliénée à domicile » veut dire recluse à domicile par la loi.
    Qui a déclaré le décès d’Adèle n° 1 ? Est-elle décédée en prison ?
    Avez-vous l’acte de naissance de sa fille Joséphine ?
    Se sont peut-être quelques pistes supplémentaires...
    En tous les cas, vous voilà devant une énigme bien intéressante ! Bonnes recherches.

    Répondre à ce message

  • Mystérieuse Adèle 31 janvier 09:32, par HENNUY Claude

    Je pense qu’il y a bien eu deux Adèle, nées de mêmes parents ; le cas d’enfants portant le même prénom issus d’un même couple est rare, mais pas unique ; le cas se présente parfois lorsque les deux homonymes sont baptisés dans deux paroisses différentes. On aurait donc :
    Adèle née en 1830, décédée en 1853, et
    Adèle Céline, née en 1831, décédée en 1860, fille-mère de Joséphine, née en 1859

    Répondre à ce message

  • Mystérieuse Adèle 31 janvier 11:55, par Olivia Nicolas

    Bonjour Valérie,

    L’histoire de ces 2 Adèle est intrigante.
    Je remarque que la naissance de Joséphine Octavie ainsi que le décès de sa mère ont été déclarés par les mêmes personnes. Ce sont peut-être des personnes de son entourage, peut-être une piste à explorer ?
    Avez-vous recherché l’enfant avec son 2e prénom seul ? Pareil pour Adèle Céline, vous la trouverez peut-être en 1856 sous le seul nom de « Céline » Lardé...
    Dans la même optique, il se peut que pour l’Adèle n°2 décédée en 1853, ce ne soit pas son 1er prénom, essayez de voir toutes les fillettes Lardé nées vers 1830 à Vauchelles ?
    Les recensements et les actes de décès ne sont pas fiables pour avoir l’état-civil exact des personnes. Idem pour les TD.

    Bonnes recherches !

    Répondre à ce message

  • Mystérieuse Adèle 31 janvier 12:11, par JOCELYN ODIAU

    Bonjour ,
    Vérifier que les parents d’Adèle 1 et Adèle 2 ne soit pas soit du même père et de mère différente ( il faut en vérifier le décès de la mère ) ou , ce qui est aussi courant c’est une fille de même prénom de deux frères ou deux cousin !
    Maintenant pour ce qui est des documents concernant la prison , je sais que les archives et la bibliothéque de Clermont possède des archives (dont des lettres de cachet ) , il faudrait vous rapprocher de l’adjoint à la culture qui est aussi membre de la société historique de Clermont . Sinon au AD de l’oise . bonne recherche

    Répondre à ce message

  • Mystérieuse Adèle 31 janvier 12:59, par LHERMITTE

    Bonjour Valérie,
    Troublant ces faits ...... L’hôpital de Clermont est situé sur deux communes : Clermont & Fitz James.
    La grand mère de mon épouse a été interné à l’unité psychiatrique de Clermont et y est décédée en 1937. Dans les archives de l’hôpital il est indiquée qu’elle est décédée à Clermont, mais son acte de décès a été enregistré à Fitz James.
    En espérant que cette information puisse vous aider à résoudre cette problématique.
    Cordialement.
    Dominique Lhermitte

    Répondre à ce message

  • Mystérieuse Adèle 31 janvier 14:09, par martine hautot

    Bonjour, l’ Adéle décédée en 1853 est décédée dans une maison de santé Rue Saint André à Clermont ,l’autre Adéle qui a eu une enfant en 1859 semble détenue dans la maison centrale de femmes :il faudrait supposer qu’elle y est arrivée enceinte. Par contre dans la maison d’ aliénés ,il y avait des hommes et des femmes. Il faut tenter de tirer cela au clair.
    Martine

    Répondre à ce message

  • Mystérieuse Adèle 31 janvier 14:56, par Caroline Lafont

    Bonjour, votre énigme m’inspire une question, et une hypothèse :

    • vous parlez de vos recherches aux archives departementales, mais ne dites rien de l’exemplaire communal de l’état-civil de Vauchelles ;il serait étonnant qu’il ait disparu lui aussi ; avez-vous cherché à la mairie ?
    • les parents donnaient fréquemment le prénom de leur enfant mort en bas âge à l’enfant suivant ; il arrivait aussi qu’ils attribuent le même prénom à plusieurs de leurs enfants, tous vivants, sans que l’on puisse nécessairement en comprendre la raison maintenant (par exemple, hommage à un aïeul ou à un saint, surtout si ce dernier est supposé avoir exaucé une prière des parents) ; ne pourrait-on supposer que les parents des 2 Adèle, constatant dès sa première année que la 1re souffrait d’un handicap mental, aient voulu en quelque sorte la « remplacer » par la suivante (d’autant que les abandons d’enfants - à plus forte raison handicapés - étaient monnaie courante) ?
      Quoi qu’il en soit, bonne chance pour votre enquête !

    Répondre à ce message

  • Mystérieuse Adèle 31 janvier 16:35, par Valérie Chalange

    Bonjour à tous,

    Et un grand merci pour vos conseils, vos pistes et idées ainsi que vos encouragements !!! Je me remets sans plus attendre dans les recherches et espère très bientôt vous faire partager la clé de l’énigme.
    Valérie

    Répondre à ce message

  • Mystérieuse Adèle 31 janvier 17:43, par martine hautot

    Bonsoir

    La famille était certainement modeste et avec de très nombreux enfants .Les filles étaient généralement domestiques,il y avait certainement aussi d’ importants problèmes de santé ::une autre soeur Marie Louise Anastasie est aussi décédée à 38 ans,le 15 Août 1856 , à la maison de Santé rue Saint André à Clermont, également domestique.
    Il y a eu aussi avant vos deux Angèle une Adelaide Landé née à Vauchelles dont on ne retrouve pas la trace d’où peut-être une confusion.
    Bon courage
    Martine

    Répondre à ce message

  • Mystérieuse Adèle 31 janvier 18:24, par martine hautot

    Quelques précisions,la maison de santé de Clermont ,c’est l’ancêtre de l’hôpital psychiatrique,
    La maison centrale de femmes est elle installée dans le donjon de Clermont
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Donjon_de_Clermont

    J’émets l’hypothèse que Adéle 1 est aussi passée par la maison de santé comme sa ou ses sœurs et qu’étant enceinte, elle a été transférée à la prison -maison de correction des femmes:j’ai lu que souvent les femmes qui étaient enfermées l’étaient pour infanticide ou avortement.
    Peut-être voir les archives judiciaires.

    Répondre à ce message

  • Mystérieuse Adèle 1er février 09:28, par majubama

    Bonjour,
    A cette époque il y a beaucoup d’erreur dans les actes d’état-civil. Pour l’acte de décès de 1853, ses parents sont inconnus mais si le seul couple Lardé a avoir eu des enfants à Vauchelles à cette période est le votre alors c’est surement une fille de ce couple. Pour le prénom et l’âge c’est pas du tout fiable.
    Dans une famille que j’étudie, si je devais croire les actes, j’aurais un enfant mort en bas-age qui se marie 20 ans plus tard (en fait c’est surement son frère qui se marie au vu des prénoms) et une fille bigame (même prénom, même parent, même date de naissance) car elle se marie 2 fois et à des enfants avec ses 2 maris en parallèle... ce qui est techniquement impossible au vu des écarts entre les naissances et des distances kilométriques. ;-) J’en ai évidemment conclu qu’il s’agissait de 2 sœurs mais laquelle est qui... ça je ne le saurais jamais avec certitude.

    Il vous faut rechercher donc tous les enfants du couple, chercher le plus d’information pour tracer chaque enfant puis en tirer vos conclusions.

    Je vous conseille aussi de regarder les enregistrements des décès, souvent plus fiables que les actes de décès (les prénoms et l’âge diffèrent parfois entre l’acte et l’enregistrement).

    Bonnes recherches

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2020 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP