www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Documents » Témoignages » Les Morinays, feuilleton historique et généalogique » Les secrets d’écriture de « Laboureurs d’espoirs » - Acte 2 Scène (...)

Les secrets d’écriture de « Laboureurs d’espoirs » - Acte 2 Scène 1

Acte 2 – Quels personnages pour quels rôles ?


mardi 2 décembre 2008, par Alain Morinais

Répondre à cet article

Avec « Laboureurs d’espoir », les Morinays mettent en scène l’histoire des laboureurs bretons vivant leur Révolution, au jour le jour, telle qu’elle put être perçue et vécue dans la campagne rennaise, à Vezin (aujourd’hui Vezin-le-Coquet 35132) quand l’espoir s’y invite en 1789.

Jan, Simon et Joseph nous font vivre les labours, les fenaisons, les métiers d’antan, la vie des simples gens, perturbés par les événements, mais, attendant tout des changements annoncés. Nous partageons avec eux les coutumes, les véritables croyances et les superstitions, les pratiques amoureuses, les jeux et les fêtes du peuple des campagnes.

Acte 2 – Quels personnages pour quels rôles ?

Scène 1 - Il y a bien sûr, les Morinays :

Gilles : « Gilles est le « coq de village ». Il règne sur le Grand Caradeuc,… », mais, « Tous les neuf ans, de la Baluchère peut résilier la baillée. Il n’aurait pas besoin de justifier sa décision, ce serait le congément. Gilles, avec femme, enfants, bestiaux, domestiques, outils et meubles, devrait alors quitter les lieux, après avoir reçu en argent, par « mesurage et prisage », la valeur des biens existants sur les terres concédées. » Gilles est le « patriarche », syndic de la paroisse, puis procureur de la commune. Il est le lettré du village, le « sage » auquel j’aurai la faiblesse de m’identifier pour transmettre des messages interprétables au présent. L’Histoire d’hier permet souvent de mieux comprendre ce jour d’hui.

Anne : « Anne est l’aînée du premier mariage de son Père. Elle vit à Pontchâteau avec ses deux frères qu’elle apprit à élever alors qu’elle avait tout juste dix ans… Mon frère lui a confié l’exploitation de la métairie dite « de Pontchâteau »… La métairie peine à nourrir la fratrie… une femme, la seule, la Morinays de Pontchâteau, tolérée à partager le privilège masculin… dont chaque homme fait le rêve secret d’être l’époux de sa beauté courageuse, tout en craignant que sa liberté naturelle relève d’un pacte avec le diable. » Anne, fille de Gilles, est certainement le personnage auquel je me suis le plus attaché au fil de l’écriture. Elle me permet de dépeindre la réelle condition féminine de l’époque.

Jan : « Gilles m’a recueilli à Caradeuc à la mort de ma Mère, j’avais juste quinze ans. Notre Père, Joseph Morinays, nous avait quitté dix années plus tôt. Nous étions donc, Gilles et moi, deux frères orphelins, mais pas de la même Mère… Je n’en serais que le manouvrier s’il ne m’avait hébergé au Petit Caradeuc. » Jan est le premier narrateur, le « rebelle », toujours prêt à en découdre avec des mots, comme le qualifie Gilles. Et j’ai toujours un frère si proche de Jan…

Joseph : « Quand, moi, Joseph Morinays, petit laboureur, porteur des nouvelles du jour, je quitte la place pour rejoindre Vezin, j’ai vraiment la sensation d’être, personnellement, au cœur de l’histoire de France et de Bretagne. Bien que se jouant très loin de nos petits villages des bords de l’Ille et la Vilaine, dans un monde qui nous est totalement inconnu, avec des gens que nous ne connaissons pas, je sens que cette grande histoire se fait à cause de nous, grâce à nous, et peut-être pour nous, je l’espère, avec l’aide du Roi. » Joseph, chargé par son père, Gilles, d’aller régulièrement chercher les nouvelles de Versailles, à la place aux Arbres. Le conteur de l’Histoire.

Simon : « Simon a souhaité Marie ; moi, l’aîné, je voulais Marie ; Marie n’a pas voulu ; Marie voulait Simon ; Simon aura Marie. Et Marie d’obéir à Simon. Il sera le maître des labours et des gros travaux, mais, jamais il ne devra aider sa femme à préparer la soupe, à tirer l’eau du puits, à chercher les fagots, à faire toutes ces besognes du ménage qu’il convient à un homme de laisser faire aux femmes. » Simon, le frère de Joseph, épousera Marie, l’un des tout premiers mariages amoureux.

Pierre : « La Mauvoisin » s’affaire autour de Pierre, couché emmailloté sur son coffre bas, immobilisé, corseté, boudiné par le maillot… Rose s’est approchée pour ne rien perdre de l’événement : le démaillotage du garçon de la maison. Les grands froids de l’hiver tardif n’ont pas permis de libérer Pierre plus tôt. » Le dernier né des Morinays devient un personnage à part entière.

Le Jeu des questions du grand Jacques :

Question de l’acte 2 scène 1 : Qu’est-ce qu’un "coq de village"  ?

Vous trouverez la réponse la semaine prochaine dans l’acte 2 scène 2 à suivre.

Réponse à la question de l’acte 1 : Que peut-être ce groupe de « passifs » attablés au lion d’Or ?

Revoir l’acte 1

"Mais, qui croire ?… quand la Constituante déclare les droits de l’homme, proclame la fin des privilèges, et s’empresse d’en restaurer un, réservant aux plus riches le droit d’être citoyens « actifs ». Un impôt direct au moins égal à trois journées de travail permet de voter, et il faut payer dix journées au minimum pour être éligible. Les pauvres, environ la moitié des communautés rurales, sont considérés comme citoyens « passifs » : ils n’ont donc toujours pas le droit de vote et ne peuvent entrer dans les rangs des gardes nationales." "Laboureurs d’espoirs", page 186

Voir les conditions du suffrage : Centre historique des archives nationales

À suivre… Acte 2 – Quels personnages pour quels rôles
Scène 2 Les Morinays... et les Autres ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2019 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP