www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Documents » Témoignages » Les Morinays, feuilleton historique et généalogique » « Les Morinays » ou "Histoire naturelle et sociale d’une famille bretonne sous (...)

« Les Morinays » ou "Histoire naturelle et sociale d’une famille bretonne sous l’Ancien Régime"


samedi 15 décembre 2007, par Alain Morinais

Répondre à cet article

« De juin 2006 à octobre 2007, nous avons publié, dans cette rubrique, un feuilleton historique et généalogique intitulé « Les MORINAYS » ou "Histoire naturelle et sociale d’une famille bretonne sous l’Ancien Régime".

  • 01. Ah ! ça ira...2 juin 2006,
  • 02. Le domaine de Caradeuc 1er juillet 2006
  • 03. Les habitants de Vezin désirent... 1er septembre 2006
  • 04. Le Tiers dans tous ses états 1er décembre 2006
  • 05. Qui serions-nous sans indulgences ? 1er janvier 2007
  • 06. À chacun sa Bastille (1re époque) 1er avril 2007
  • 07. À chacun sa Bastille (2e époque) 1er juin 2007
  • 08. Les remords de la peur 1er septembre 2007
  • 09. L’honorable Gilles Morinays 1er octobre 2007

Avec le 9è épisode s’est achevée la publication de ce qui est devenu le premier volume complet du premier roman historique écrit par Alain MORINAIS :

« Est-ce une raison pour douter de nous ? » ou « Les MORINAYS » Histoire d’une famille bretonne au cœur de la Révolution.

L’ouvrage étant à présent en cours d’édition par CHEMINEMENTS-Éditions, nous cessons la publication dans notre magazine-web et vous tiendrons informés dès sa parution en librairie.

« … Le curé Ruault appelle à présent ses ouailles, comme à l’accoutumée les jours de général, au son de la cloche dont on fêtera les trente ans la semaine prochaine.

Pour l’heure, en ce premier dimanche d’avril, le parvis est rapidement envahi par une foule bruyante et agitée comme celle des grands pardons. Il y a très longtemps que les gens du Guenzen n’avaient pas connu une telle effervescence…

Alors que le brouhaha ne cessait de s’amplifier avec l’arrivée continuelle de nouveaux inscrits à la capitation, les hommes se figent sur place, dans un silence qui s’établit d’un groupe à l’autre avant de s’imposer à tous, sauf à laisser le vent mugir dans le lointain.

Tous les regards se tournent vers ma nièce, Anne, qui apparaît au détour du chemin d’en bas : une femme, la seule, la Morinays de Pontchâteau, tolérée à partager le privilège masculin.

J’en suis fier, tout en admettant que cela reste délicat à accepter ; en témoigne le silence qui accueille celle dont chaque homme fait le rêve secret d’être l’époux de sa beauté courageuse, tout en craignant que sa liberté naturelle relève d’un pacte avec le diable… »

« Les MORINAYS » nous conte l’histoire d’une famille bretonne confrontée dans son quotidien aux événements locaux et nationaux de son époque.

« Est-ce une raison pour douter de nous ? » place « les MORINAYS » et les laboureurs bretons au cœur de la Révolution de 1789, telle qu’elle a pu être perçue et vécue dans la campagne rennaise.

Tous les personnages du petit village de Vezin vivent des situations réelles ou vraisemblables, avec des rôles qui furent les leurs ou supposés, à partir de données connues ou quasiment certaines. Les personnalités décrites, bien évidemment imaginaires, et les situations romanesques, viennent combler les lacunes de la mémoire du réel. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 Message

    • Bonjour Monsieur,
      Vous avez réussi à mettre en forme le projet (le rêve) de nombreux passionnés de généalogie… redonner vie à vos ancêtres… y compris au moyen d’un récit fictif qui s’appuie sur des données réelles… Chapeau bas ! car l’exercice n’est pas des plus faciles… J’espère que votre démarche inspirera d’autres chercheurs…
      Thierry SABOT
    • À Alain Morinais,
      Je suis admiratif devant le premier épisode de votre feuilleton. Vos connaissances sont très étendues et le style est parfait et fort agréable. J’ai hâte de connaître la suite et j’espère que vous le publierez un jour. Lorsque je serai en retraite, j’ambitionne aussi d’écrire sur mes ancêtres. Je prendrai exemple sur vous.
      Pierre CHUTO
    • Bien le bonjour Alain,
      … Nous n’avons pas résisté à une lecture immédiate qui nous a « emballés ». Il y a l’histoire de la famille, résultat de recherches certainement nombreuses et précises, il y a aussi le contexte de l’époque, mais également et surtout le côté romanesque qui donne vie à l’ensemble, et quelle vie ! Récupérer des informations, rechercher les détails historiques est déjà une lourde tâche, mais ce n’est rien (tout est relatif) par rapport à l’imagination nécessaire pour vivre le moment, et c’est ce qui fait la différence entre un narrateur et un écrivain. Alain, je connaissais ta « facilité » d’écriture, mais là, indéniablement, tu as un don pour ce genre d’ouvrage…
      Claudine et Jean-Claude HENRY
    • Mon cher Alain,
      Décidément, je ne sais pas où tu puises ton inspiration et tout ce vocabulaire si délicieusement désuet et poétique ! En tout cas, tes images sont parfaitement réussies. Elles ont la précision de l’œil d’une caméra. On est en plein dedans !
      …Le style est toujours parfait, ce qui n’est pas facile dans ce genre de récit. C’est tellement bien fait que je n’ose plus écrire après cela ! On imagine tout le travail de recherche que cela a nécessité.
      Mais j’arrête ici mes éloges car je risque de te mettre trop de pression pour la suite des aventures de Gilles et Jan, Pierre et Augustin, que naturellement j’attends avec impatience !
      Jan Claude MORINAIS
    • Merci de nous avoir envoyé le manuscrit…
      Ce texte est riche, vivant, sobre mais efficace, très documenté. J’ai aimé les dialogues qui tiennent à la page (et ce n’est pas facile !). J’ai aimé les bas de pages qui nous entraînent en d’autres lieux, d’autres univers…
      Christine GANDRILLE
    • Quel feuilleton ! j’ai hâte d’en connaître la suite…
      Sébastien MORINAIS
    • C’est avec attention que j’ai découvert tes écrits sur internet. C’est de grande qualité, très intéressant et extraordinairement documenté. Mes félicitations, c’est un plaisir à la lecture.
      Jean-Claude GANDRILLE
    • Je te connais bon écrivain depuis quelques années, grâce à « Félianix » et aux nombreux textes admirablement émouvants, je m’attendais donc à ce que « Les MORINAYS » soit une petite merveille.
      Elsa MORINAIS

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2019 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP