www.histoire-genealogie.com

----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Documents » Lu pour vous » Le clocher de nos ancêtres

Le clocher de nos ancêtres


jeudi 10 septembre 2009, par Thierry Sabot

Répondre à cet article

Vu de loin, chaque village est d’abord un clocher qui domine la ligne des plaines ou les courbes des monts et des champs. Lorsque j’étais enfant, ma mère m’avait appris à reconnaître les clochers qui pointaient entre les sucs du Velay, symboles hiératiques de l’identité des villages et de la communauté des habitants. Elle me disait aussi que les cloches de chaque paroisse se répondaient de leur voix métallique, ce langage sonore qui rythmait alors la vie rurale.

Les cloches
Un carillon de joyeuses notes dans la campagne

Aujourd’hui, en souvenir de ces moments d’enfance, j’aime beaucoup lire et relire un passage du très beau livre de l’astrophysicien Hubert Reeves intitulé Malicorne, réflexions d’un observateur de la nature. Il s’agit du texte introductif au chapitre 10, page167.

Le voici :

Un clocher au-dessus des hêtres pourpres

Le clocher de Malicorne se laisse voir de très loin dans la campagne. Au-dessus des champs de blé, sa silhouette grise s’encadre bien dans le paysage. Il sonne toutes les heures du jour et de la nuit. Ses appels à la prière nous remettent en mémoire la ferveur religieuse des temps passés. Aujourd’hui la porte presque toujours verrouillée de l’église nous envoie un autre message : le clocher a survécu à la tradition.

L’image de ce clocher désuet nous interroge sur les rapports houleux entre la science et la religion. [...] Quel sens pourrait maintenant prendre ce carillon de joyeuses notes dans la campagne ?

Pour aller plus loin :

- Hubert Reeves, Malicorne, réflexions d’un observateur de la nature, Paris, Éditions du Seuil, 1990.
- Gabriel Le Bras, L’église et le village, Paris, Flammarion, 1976.
- Alain Corbin, Les cloches de la terre, paysage sonore et culture sensible dans les campagnes au XIXe siècle, Paris, Flammarion, Collection Champs, 1994.
- Jean-Pierre Gutton, Bruits et sons dans notre histoire, Paris, PUF, Collection Le nœud gordien, 2000.
- Sur le web : les clochers de France

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

7 Messages

  • Le clocher de nos ancêtres 12 septembre 2009 16:39, par papyrus

    j’ai 89 ans né en normadie, le son joint a cet article a remué en moi des souvenirs tristes et joyeux a paques nous allions sonner le retour des cloches et la vallée résonnait de tous les clochers qui se repondaient que c’est triste maintenant avec toutes ces eglises fermées .
    merçi de tout coeur pour votre travail de mémoire papyrus

    Répondre à ce message

    • Le clocher de nos ancêtres 18 septembre 2009 15:44, par Michèle Riolet

      Bonjour , je viens de lire ce petit texte et les commentaires des lecteurs. A Presles en Brie -77- pour les journées du patrimoine 2009- c’est aussi l’histoire du clocher qui sera le sujet du jour- la présentation se fera dimanche à l’église, de 10h à 12h et 15h 18h , par vidéo-projection- peut-être que d’ici 2 ou 3 ans la municipalité remettra la tour en état d’être visitée à pied (45 m) -en attendant un autre clocher briard est visible samedi et dimanche -celui de Pontault-Combault-77
      ALORS Papyrus, ne vous désolez pas ,trouvez des gens, jeunes !,
      qui veulent faire revivre leur patrimoine....et il y en a !
      merci à tous
      michèle Riolet de la bibliothèque de PRESLES EN BRIE

      Répondre à ce message

    • Le clocher de nos ancêtres 23 septembre 2009 09:36, par André

      Bonjour,
      Hors sujet cloches et clochers, je cherche à remonter l’arbre généalogique de la famille de ma femme, sa mère s’appelais Papyrus Gabrielle, née le 04/09/1911.
      Papyrus est il votre patronyme si oui, il existe peut être un lien de parenté entre vous. Les recherches sur internet avec ce nom sont plus que succinctes.
      Vous pouvez me répondre directement à : gallayand @orange.fr
      cordialement,
      A.G

      Répondre à ce message

  • Le clocher de nos ancêtres 13 septembre 2009 23:42, par Lédeupromeneur

    Merci de nous communiquer ce souvenir cité par Thierry Sabot et ce beau texte d’Hubert Reeves ! Quelle excellente idée d’y joindre le son de ces joyeuses cloches qui éveillent en nous tant de choses !
    C’est aussi pour nous l’occasion de connaître le site « les clochers de France », si intéressant !
    Bravo de remettre nos clochers à l’honneur : ils restentl’âme de nos villages, la mémoire de nos ancêtres, la preuve de leur savoir-faire,les témoins de notre passé et constituent une riche partie de notre patrimoine .
    Quand nous étions enfants, nos parents nous enmenaient au point le plus élevé de notre petite ville ; de là, nous pouvions compter onze clochers que nous étions fiers de savoir reconnaître ; et suivant le vent, l’on pouvait entendre les cloches de l’un ou l’autre.Plus tard, nous aimions y retourner et vérifier que nous savions encore les repérer....Merci à vous ! « lédeupromeneur »

    Répondre à ce message

  • Le clocher de nos ancêtres 14 septembre 2009 15:44, par André Vessot

    Bonjour Thierry,

    Bravo pour cette évocation très poétique mais très vraie des clochers de nos ancêtres. J’ai aussi beaucoup apprécié le texte d’Hubert Reeves (un sacré bonhomme !) mis en citation et que je trouve très profond.

    C’est vrai que la paroisse, le clocher rythmait la vie des paroissiens d’alors ; il a inspiré poètes et peintres, je pense notamment à « L’Angélus » de Millet.

    Bien amicalement.

    André

    Répondre à ce message

  • Le clocher de nos ancêtres 22 octobre 2009 10:00, par André Vessot

    Bonjour Thierry,

    Suite à un voyage en Haute Gruyère cet automne, en voyant l’église du village de mes ancêtres, j’ai repensé à votre article sur « le clocher de nos ancêtres ». En effet les cloches étaient l’objet de tout un rituel. J’ai consulté à Bulle (chef-lieu de la Gruyère) un petit ouvrage sur l’église de Montbovon qui évoque les 7 cloches suspendues à son beffroi. Voici ce qu’il dit : « la sonnerie de l’église compose l’accord parfait de ré majeur, soit ré, fa, la, ré ... ». Il décrit ensuite les différentes cloches , avec les noms de leurs parrains et marraines. Ainsi on apprend que la cloche n° 2 fondue en 1795 qui pèse de 7 à 800 kg donne le dièse et a été donnée par Anne-Marie Grangier ...
    En recherchant dans mes vieilles cartes postales j’en ai aussi trouvé une réalisée à l’occasion de l’inauguration le 20 mai 1928 du clocher de l’église de la Chapelle de Guinchay (Saône et Loire).

    Bien amicalement.

    André

    Répondre à ce message

    • Le clocher de nos ancêtres 22 octobre 2009 11:10, par Thierry Sabot

      Bonjour et merci André pour votre message

      Les cloches constituent un sujet de recherche très intéressant sur lequel il y encore beaucoup à écrire, notamment sur les baptêmes de cloches. Peut-être pour une prochaine Gazette...

      Amicalement,

      TS

      Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2017 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP