www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » L’expérience de la mer » Le Saint-Louis - Un navire négrier

Le Saint-Louis - Un navire négrier


jeudi 1er février 2007, par Jean-Yves Le Lan , Yves Banallec

Répondre à cet article

Le XVIII° siècle voit l’apogée de la traite des Noirs. Selon l’historien Patrick Villiers [1] « La plupart des Européens y sont favorables, essentiellement pour des raisons économiques ».

Dès 1712, avec la fin de l’Asiento [2], les armateurs français expriment le souhait d’armer librement des navires à la traite.

Entre 1716 et 1721, les ports de Rouen, Saint-Malo, Nantes, La Rochelle, Bordeaux, Honfleur, Le Havre, Marseille et Dunkerque obtiennent le privilège royal de la traite. Nantes, avec 12 armements par an, est alors le premier port voué à ce trafic.

A partir de 1723, la Compagnie des Indes, basée à Lorient, s’engage à livrer elle-même au moins 3000 esclaves par an aux Antilles françaises. Mais les coûts sont élevés et les résultats médiocres.

Rédigé entre 1729 et 1731, le rapport du Capitaine du navire négrier le Saint-Louis nous rend compte de ce commerce des esclaves.

Le Saint-Louis est un navire de la Compagnie des Indes jaugeant 250 tonneaux avec un équipage de 52 hommes. Il est commandé par le sieur Breban et quitte Lorient le 10 juillet 1729 à destination du Sénégal, qu’il atteint le 8 août, pour charger des hommes qui vont devenir des esclaves.

Pendant plusieurs mois, il reste dans la région - île de Gorée, Gambie - en attendant une cargaison d’hommes. Des difficultés d’approvisionnement au Galam ont lieu à la fin de l’année 1729 et aucun "noir" n’est disponible. Comble de malchance quand des "noirs" sont prêts à être chargés, c’est La Diane qui prend la cargaison destinée au Saint-Louis.

Ce n’est que le 14 septembre 1730 qu’il quitte Gorée, soit plus d’une année après son arrivée au Sénégal. Il a à son bord 279 nègres et 71 négresses et fait route sur le Mississipi. Le 24 du même mois, il subit une avarie qui l’oblige à relâcher en Martinique. Le 20 octobre, le médecin et le chirurgien du lieu, montent à bord et constatent que 81 nègres et 21 négresses sont scorbutiques. La décision est prise de les débarquer et de repartir sur la Cayes Saint-Louis à Saint-Domingue.

Là une nouvelle fois, il débarque 46 nègres et 2 négresses scorbutiques. Le 12 décembre pour compléter sa cargaison, il reçoit de La Néréide : 74 nègres, 24 négresses, 17 négrillonnes, 8 négrillons et 8 nègres de la Cayes Saint-Louis.

Il repart le 15 décembre et arrive à l’entrée du Mississipi le 15 janvier. Le 28 de ce mois, 291 noirs sont débarqués par pirogue à la Nouvelle-Orléans et le navire attend à l’entrée du Mississipi pour passer la barre. Il mouille à la Nouvelle-Orléans le 26 février. Le 3 avril, il repart pour la France et arrive à Lorient le 5 juillet 1731 après 2 ans de navigation et 6 morts dans l’équipage.

Le capitaine dans son rapport [3] fait le décompte macabre des noirs morts pendant le voyage et c’est ainsi qu’il indique par le détail qu’il y a eu 41 décès se répartissant comme suit :

  • « Depuis Gorée jusqu’à la Martinique : nègre, 16 ; Négresse, 4.
  • Depuis la Martinique à La Caye St Louis : 5.
  • Depuis La Caye St Louis à la Nouvelle-Orléans : nègre, 15 ; Négresse, 1. »

Ensuite, il explique pour quelle raison il a débarqué des noirs et a été obligé d’en acquérir d’autres pour compléter sa cargaison. Puis, il demande d’être indemnisé pour les dépenses qu’il a réalisées pendant les deux ans passés en mer en ces termes : « [...] j’espère Monseigneur que vous ne me blâmasse aucunement, ayant fait le tout pour le mieux. Vous assurant que je n’ay fait aucun commerce et j’espère qu’il n’y aura aucune plainte de qui ce soit contre moy et pensant que vous voudrez bien m’accorder une gratification des dépenses considérable que j’ay fait depuis deux ans que je suis à la mer [...] ».

Nous donnons ci-après une transcription du rapport du Capitaine du Saint-Louis identifié grâce aux décès du 27 novembre et 19 novembre 1729 - voir inventaires de hardes - Archives départementales du Morbihan : liasse 9 B 106. Il y a quelques manques dans cette transcription dus à la difficulté de lecture et nous nous en excusons.

Les cartes ci-dessus n’étant pas très lisibles à l’écran, nous donnons pour les lecteurs intéressés des cartes à une définition supérieure en document joint, ci-dessous :

JPEG - 192.7 ko
Les routes de la Traite
JPEG - 41.3 ko
Carte de la Louisiane
JPEG - 59.9 ko
Carte de Saint-Domingue

Deux ouvrages intéressants sur la traite :

  • Pétré-Grenouilleau (Olivier) - Les traites négrières - Essai d’histoire globale - Editions Gallimard - 2004.
  • Boudriot (Jean) - Traite-Négrier - L’Aurore - Navire de 280 tx - 1784 - Editions ANCRE.
AD 56 – 9 B 99 – Journal du St Louis – 1729 – 1730 -1731.

(Identifié grâce aux décès du 27 novembre et 19 novembre 1729 –

voir inventaires de hardes – liasse : 9 B 106)

Page 1

Monsieur
Duplicata

Apres Vous A Voir Marqué Mon Arivé Au Sénégal Le 8°
Aoust Jorez Lhonneur de Vous dire que Je Nay peu Achevé
de Mestre Ma Cargueson au Senegal quapres Le despart de
Mr de Verra qui est partis par Le duc dorleant Le 4° septembre Et Le 24°
du Mesme Mois Mr Laruselier est Mort ayant a Sa plasse
Le Sr du bourg, Le 7° octobre Jay partis pour Merendre
A Lille de gorez pour I mestre Le Reste de Ma Carguesons
Mais Les Calmes que Jay trouvé ma obligé de mouiller
dix fois a la Coste ayant perdü Une petite Ancre de
tonez de 532 H Le grelin ayant quiassé a douze brasses de
Létalingürre, Le Jeudy 13° octobre Jay Mouillé a Lille
de gorë, Le 22° octobre Jay recu Une Lettre de Monsieur
Le begüe Commandant au Sénégal a labsence de Monsieur
Le Verra ou il Me Marque que plussieurs bateaux descendant
de galamme Navoit aporté Aucun Captif Et quil Nestoit
pas Necessaire de Me rendre Au dit Senegal Mr Pleümet
Commandant au dit galamme A Voit brullé Un Vilage Et leur
Noriture a causse que Les personnes avoit A Jesté Un
partis de boeufs que Mr pleumet vouloit a Voire a
Meilleur Marché il Ont déclaré La guere Cequi
Causse Mon retardement a la Coste, Le Mardy per novembre
Est partis Un bateau de goré Venant du Senegal pour se
Rendre a gamby I traitter des Captifs et Les aporter
A goré pour Ma Cargueson, Le Vendredy 4° jay recu
Un Ordres de Mr Le Begue pour Me preparer a faire Voile

Page 2

pour Me rendre a portendic sitüé par La Latitude
de 18 degres six Minute pour Enpecher Une Interlope
Anglois de 14 Canons Sortis de gamby pour faire la
Traitte de gomme, Le Samedy 7° novembre jay a
pareillé a sept heure du Matin Nayant que Mon per
Rend remplis deau doüce Jay fait remplir le second deau
de Mer peu de Vent de Nord au NE et calme Le 17°
gros Vent de NE portant au NNO La Mer Agitté me
Mestant Au Large de La Coste. Le 18° mestimant
par La Latitude de 18 degrés 30 M, toujours bon frais
de NE Jay vire de bord gouvernant A ESE, Le 19°,
Est Mort Le Sr du bourg Le 24° Jay heu Connoissance
de La Coste Continuant ma bordés Le Vent toujours
Contraire Le 2° de decembre Jay Mouillé a La Coste
A Sept Heure du Soir par 13 brasses par La Latitude 18 degrés 20 m
Le 3° au Lever du Soleil Jay apareillé Estant
tropt Nord Veü Un Navire Mouillé a La Coste peu de
temps apres A Mis a La Voille faisant Laroutte
du NNO et Moy le SSE A Neuf heure Jay fait Les Signaux
de reconnaissance Reconnaissant que cestoit Le Courier
dorleant A deux heures apres Midy a Vont Mouillé
une lieu au Vent de portandic par huit brasses sans
Voir Aucün Vaisseau a la Coste Mon Ordre est dy
rester jusquaü 15 du Mois, Le Mercredy 8° Lon A
heu Connaissance dun Vaisseau au Coucher du Soleil
qui marestoit au NO/N trois lieu Le Lendemain 9°
au Lever du Soleil Le dit Vaisseau aparü au N/NO cinq
lieux bon frais de NNE Venant sur Noüs après Les
Signaux fait Lon a scü que cestoit Mr tantrely

Page 3

Commandant Le Vaisseau. La Nereyde a huit heure a Mouillé A
Costé de Nous Venant de france estant destiné pour La Coste
Le Vendredy 9°, il a esté dessidé que Mr tantrely et Mr taffü
Irois dix lieux plus Nord pour Visiter la coste de püie
Les bancs darquin Jüsquau Senegal ce quil ont fait
Le Jeudy 15° ont Apareillé et Mouillé Sous le Vent de portendic Le Vendredy
16° Jay apareillé au Lever du Soleil Cotoyant La Coste de
Une Lieu de distance La Néreyde restant au Mouillage
estant cest ordres de france de rester dix Jours a La Coste
Le dimanche18° peu de Vent trouvant Une grosse Lamme venant
du NO a dix heure Jay fait Les Signaux de reconnaissance
A Laforteresse du Senegal Mayant repondu et Voyant que
Je fessoit routte pour Me Rendre a Lentrée de La Rivière Me
prenant pour Le Vaisseau La Nereyde matiré Un Coup de
Canon Continuant ma routte man a tiré Un Second Jay
Mis En panne et envoiez Le canot Mais Labarres
Estant Sy agitté que Le Nègre na pas passer La 3° lames
Et a retourné a terre Le Canot de retour a bord Jay mouillé
A quatre heure ½ a Une bonne Lieu de lentré de La Rivière
par huit brasses ½, Le Lundy 19° Le Courier dorléant A
Mouillé a Costé de Nous et A Cinq heure du Soir Le
Vaisseau La Néreyde A Mouillé au ONO de nous La Lamme
du NO estant Sy agitté que les bateaux du bares ne poüvüe
passer Jay recu huit jours apres Une letre de M Lebegüe
qui Ma Marque d’atendre pour prandre Cinq bateaux
de bois a brüler pour remettre a Lille de gorez Ayant la
guerre a Vec Leroy braque qui sestant Le Long de Larivière
et aussy avec Leroy Damelle qui sestant plus Sud que
Lille de goré lon a donl recour a gamby qui est Un peule
Roy, Lariviere du Senegal Cest estendu Une Lieu plus Sud
Ventant toujours bon frais du Nord Et Une grosse Lamme du NO.

Page 4

Jay esté obbligé de donner de l’eau aux deux Vaisseaux
Les bateaux Ne pouvant passer La bares par Lagitation
de La Lamme de NO, Le Vendredy 6°, du mois de décembre
Ventant bon frais de Nord Le Cable a Cassé et Mouillé
Un Autre Ancre dans Cette Interval Mayant Un peu
Aproché de La Coste Et En braqué Le Cable Cassé Lon
Cest apercü quil a esté Coupé dune patte d’ancre du
fonc qui a esté perdü Comme Sy Lon Lavoit coupé a Vec
Un crohe a Vingt brasses de lancre Le Mauvais temps
Et Un grosses Lamme du NO continuant toujours ayant
En voiez trois fois pour sauver la ditte ancre Mais
Inutilement par raport A Lagitation de la Mer
Le Mercredy 11° Voulant apareiller pour Me Mestre
Au Large Le Cable apique ayant 14 hommes de
Renfort de La Néreyde par raport Aux Malades
Marguaritte frapé Sur Le Cable pouilly de retour
Letoute A Cassé Et Le piton de La pouilly de retour
Les bosses Sur Le Cable Letout Cassé le Cabestan
desmonté En ayant frappé Une autre seisy des
deux Sabords La force quil a esté fait Le Cable a
Cassé de 13 pouces estant Nouve Layant change de
bout Jay esté obligé dapareiller et de remercier le
Monde A bord de Lanereyde Et de Courire ma bordé
Au Large pour Me lever de La Coste trouvant
bon frais du Nord Me restant Une Ancre Et Lautre
dans La Cale Jay pris Lepartie de Me rendre A
goré Jay resté 24 jours a La Rade du Senegal au
quelle Les bateaux Nont pü passer La barre que deux
fois Le Lendemain 12° Jay mouillé a Lille de goré
Et Enjollé lancre qui étoit dans La Cale Et a

Page 5

fourché Le Lendemain Ce que Je Norois pas faire a la
Rade du Senegal Et pour combe de mailleur Je trouve
Ladianne Commandé par Mr tourtesse qui en barque
Les Captifs qui estois destiné pour moy qui Me retarde
A La Coste pour Le Moins de trois Mois. Le dit Vaisseau
A Mouillé au Senegal. Le 20°, Novembre a resté 36 jours
A goré il est parti Le 15°, janvier 1730 A Vec deux cens
quatre Vingt Seize tant Negres que Negresses et six enfancs
A La Mamelle Et Arebuté un 20 taine de negresses, Le
23° Le Courier dorléant a Mouillé estant Chargé de Chaüx
Et destiné pour Se rendre a gamby sur Le Soir Un bateau
du Senegal a Mouillé Commandé par Mr bririal destiné
pour aller au buisseaü qui Nous a aporté Une ancre
Sauvé En Rade du Senegal de 1300 H Et M Billy a passé
Aussy Sur Le dit bateau Le per Lieutenant du vaisseau La Nereyde
pour faire La Campagne sur Le St Louis en Cette qualité
Le Mardy
deux de février Est Arivé a 11 heure du Matin
Le Vaisseau La Jünon Commandé par M grason Armé
A Marseille de trois Cens tonneaux 60 hommes desquipage
24 Canons pour se rendre A Juda Charger de Negres
pour les Illes, Le Vendredy 3° Le Courier dorléans est
partis a trois heure Apres Midy pour se rendre A gamby
Mr Billy Le per pilot Le Mtre charpentier
Le Mtre galfat Et Voillier Et huit Matelots pour aussy

Page 6

tost Son arivé a gamby de Commander La galiot et de
faire toute La diligence possible pour Lamares a goré
A Vec Les douze hommes que Je luy est donné Ne restant
que six Matelots le reste a bord de la galiotte Morts Le bateau A partis aussy
A Vec Le Courier dorleant Commandé par Mr Mahé pour
Lebuisseau I traiter des Captifs et de Les aporter a goré
pour Ma Cargueson et Le Courier dorleant Et La galiotte
Le dimanche 5 février est Arivé Un Vaisseau Armé a
Nantes Commandé par Mr turion le St Jean baptiste
pour faire sa traitte a Juda, Le Vaisseau de Mr grason
Est partis Le Mardy 7°, et Mr breval cest rendu au
Senegal dans le bateau que Mr Mahé a fait deux Voiage
A gamby, Le Vaisseau de Mr Turion est partis Le Vendredy
dix°, Le Mardy 14° Jay recu Une Lettre de Mr Lebegue
En datte du 7°, fevrier ou il Me Marque que Le Vaisseau
La Vierge de grace est Armé a la rade du Senegal A Vec
Les Ordres de la Compagnie de le préféré a toute autre
Negrier et de me rendre au Senegal pour Charger de gomme au
quelle il faut soufrire ce que Lon Ne peu enpecher Lon
Ne peu AVoir plus de Contretempt que Jan Essuie Et le
tout par Lafaute de Mr plemet il est Vray que tou
Mon Esquipages a tombé Malades au depart de portendic
par le grand frais de lescorbutte et fievre Mais En trois
Semainne ils se sonc tous bien portez a Goré Mais Je
suis Les Ordres de Mr Lebegue depuis Le despart de Mr
de Vens, Lapaix a esté faite A Vec le roy bracq Et
le roy damel au Commancement du Mois de février
Mais Celle de galamme Ne se fait pas a moins que
Mr pleümel Ne quitte Landroit qui Causse par anné
Six a huit cens captifs de perte qui est très Considérable

Page 7

Le Vendredy 24 février La Vierge de grace amouillé
A Lille de goré Le Jeudy 16° Mars Le Vaisseau La
Nereyde A mouillé a Lille de goré Aportant de la Chaux
Et des briques que Jay pris pour remettre au Senegal Le
Jeudy 30°, est Arivé Le bateau Commandé par Mr Mahé Venant
de buisseau A Vec soixante Et huit tant Negres que Negresses.
Le Samedy per davril La galiotte a fait Les Signaux
A 9 heure du Soir estant mouillé au SSE de Nouce
trois lieux Le 6° Jay envoiez La Chaloupe a Vec
Les deux grelins pour La Mestre au bon mouillage
Ayant aporter 118 beaux Negres et Mort trois durant
La traversée de 17 Jours Le Lundy 10° avril La Vierge de
grace a partis a six heure du Soir a Vec trois cenc quatre
tant Negres que Negresses.

Page 8

Mr Jay heu Lhonneur de Vous Marques le tempt [que Jay]
Resté à La Coste du Senegal, Jay partis le 14° septembre [1730]
de Lille de gorée A Vec 279 Negres et 71 Negresses Continuant
Ma routte pour Misisipy. Le 24° du dit Mois Ma Chodias A
Manqué par son fonc nan Ayant point dautre Et point
D’armurier Jay esté obligé de relacher à La Martignique
Et Mouillé Le 20° octobre Le Medecin Et Chirurgien du Lieu
Son rendu a bord ayant trouvé 81 Negres Et 21 Negresse
Escorbutique il a esté ordonné par Mr Lintandant de les
Mestre a Mr bouquet pour En A Voir soin La visite faite
par le domaine Et du Commissaire En Les Mestant a terre Un quart
de Lieue Esloigné de La Ville il est Mort Un Nègre En
desbarquant Le 2° Novembre La Seconde visite a esté faite
par le Medecin Et Chirurgien. Et du domaine ayant fait mes
Representation a Mr Lintandant pour Embarquer Les Negres
et Negresse qui pouvoit estre en Estat danbarquer Mais le
Medecin ayant fait Son Raport Mr Lintandant a dessidé
par Une Requeste quil marquis quil ny en a Voit aucun
En Estat de Sanbarquer Après Midy Jay fait mestre Sous
Voille En attandant Mon Ridedision Mais il a fallu
Recourir au Mouillage La ditte Requeste Nestant pas Signé
de Mr de Champigny Jay esté oblige de lordre jusqu’au 4°
Le Retour de Mr Bouquet du fort royal Apres Midy Jay
Apareillé continuant Ma route Le 19 Novembre Ma
Chodias a Manqué Jay Voulu Me Servire de celle que Mr
bouquet a Voit Agesté de Mr buclaire Irlandoit de St Malo
A voit embarqué La Veille de Mon départ Ne pouvant
Man servir Jai esté obligé de relacher a La Caye St Louis
Et Mouillé Le 30° novembre La baleine et La Néreyde I
Estant mouillé Mr Chalon Malade Le 5 décembre Mr
Marlot Cest rendu a bord qui a Choissy 27 nègres de la part

Page 9

[de Mr] Chalon qui est Mort Le Lendemain qui a [retarde]
[Mon] despart Le 12 Jay recu du bord de La Néreyde
74 Negres 24 Negresse 17 negrites 8 Negrions et 8 Negres
de La Caye St Louis pour la Nlle Orléans Jay laissé a La
ditte Caye St Louis 19 Negres 2 Negresse Escorbutiques Le 15°
decembre Jay partis Le 27 estant par Le travers du Cape
Antoine Jay recu trois coupts de vent du NO au NNO
Le 8 janvier 1731 La Chodias que Javoit du Vaisseau La Néréyde
A Manqué Mr Marlot Man ayant fait aComodes Une des
Mienne Jay fournis Le Crisnoc qui a cousté par son memoire
200 H que je Nay peu Me Scervir Le 15° Jay Mouillé à Lille
dhaufinne Le 20° à lentré de la balise Le pilote tiré Matenü
19 Jours pour passer La barre Le 28° Janvier Les pirogues
ont porté Ma Cargueson à la Nlle Orléan Se Montant à 291
testes Le 26 fevrier Jay mouillé à la Nouvelle Orléan ou
Jay trouvé le Vau du Roy La Somme commande par Mr Pierre
de Saluen Mr Laubry Le prince de Conty Mr pichonLorore
Mr Canivet La Venus Comme le doublage du Voilier estoit fort
piqué par les vareis Jay donné la bande Le 2° Mars Jay
donné à Mr Canivet 129 pièces de doux, 14 pièces de treze ensuitte
Jay chargé de terre Le 6° Mr pichon a descendu Le fleuve pour
Se rendre a La Caye St Louis Le 17° La Venus pour Se rendre
Au Cape francois porter des sauvages Le 26° Le Navire du
Roy a dessendu. Le 3° avril Jay partis Et Mouillé Le 9°
A Lentré de la barre ou Jay trouvé Le Navire du Roy ayant
Apris La Nouvelle de La perte du prince de Conty qui A
retardé Mon despart dun Mois Le 20° Le Vaiseau du Roy
A passé La barre Le 22° est partis pour france Le 26° Jai
passé la barre Le 27° Jay Enbarqué Lebré Castores Et
peaux de Chevreuil Et Mis a La Voille Le 4° du Mois
de May pour france.

Page 10

Estat des Negres et Negresse pris à Lille de Goré

Scavoir

Negres : 279
Negresse : 71
Total : 350

Ce quil est Mort de Negres et Negresse
depuis Lille de Gorée jusqua La balise

depuis gorée Jusqua La Martignique Negre : 16
Negresse : 4
depuis La Martignique a La Caye St Louis : 5
depuis La Caye St Louis a la Nlle Orléan Negre : 15
Negresse : 1
fait 36 Negres et cinq Negresse : 41

Jay laissé Malade a La Martignique : 101
A La Caye St Louis Malade : 21
Laissé a La Caye St Louis Choissy : 27
Mort dans La traversé : 41
Remis à la Nouvelle Orléan : 291
Total : 481

Jay recu à goré : 350
A La Caye St Louis : 131
Total : 481

Mr Sy Jay relaché Contre Vos Ordres il Ny a, Aucunement
de Ma faute Jay pris Le partis Le Meilleur pour Conserver
La Cargueson Il Ny a Voit que deux partis a prendre qui
Estoit Celle de Relacher ou deposser tous Les Negres
A mourire defin jesper Mr que Vous Ne Me blamaré
Aucunement ayant fait Le tout pour Le Mieu Vous
Assurant que Je Nay fait aucun Commerce Et jesper
quil Ny aura aucunne plainte de qui Se sest contre
moy et pensant que Vous Voudré bien Macorder Une
gratification des dépenses Considérable que Jay fait
depuis deux an que Je Suis A La Mer Jay lhonneur de
Vous Envoier La Lettre de Mr parier Comme Jai esté
obligé dobmanter Les Vivres pour neuf pallonge de table
du prince de Conty que je Ne Recoit aucun bénéfis sur

Notes

[1Patrick Villiers et Jean-Pierre Duteil, L’Europe, la mer et les colonies XVII°-XVIII° siècle, Hachette Supérieur, 1997, chapitre 7.

[2Privilège d’introduire les esclaves dans l’empire espagnol.

[3Archives Départementales du Morbihan - Amirauté de Vannes - Rapport du Saint-Louis de 1729 à 1731 - 9 B 99.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

5 Messages

  • Le Saint-Louis - Un navire négrier 27 septembre 2007 01:20, par Nivon

    Monsieur,

    Fidèle lecteur de vos articles, j’ai remarqué, durant la lecture de votre article sur le navire Le Prince de Conty, au dessus des cartes (apparemment très intéressantes) du commerce triangulaire la phrase suivante :
    La carte ci-dessous n’étant pas très lisible à l’écran, nous donnons pour les lecteurs intéressés une carte à une définition supérieure en document joint.

    Malheureusement, je n’ai pas trouvé ces documents sur la page internet.
    Pouvez-vous m’éclairer ?

    Merci beaucoup à l’avance, avec mes sincères salutations.

    Montréal, Canada

    Voir en ligne : Le Prince de Conty

    Répondre à ce message

    • Le Saint-Louis - Un navire négrier 27 septembre 2007 21:51

      Bonsoir,

      Oui, je ne comprends pas, il me semble qu’avant il y avait en ligne des fichiers que j’avais joins au texte qui permmettaient d’avoir des cartes à une meilleure définition.

      J’examine avec l’administrateur du site ce qui se passe.

      Bien cordialement

      Jean-Yves Le Lan

      Répondre à ce message

  • Le Saint-Louis - Un navire négrier 13 septembre 14:13, par Le Chevalier Guillaume

    Bonjour, et grand merci pour cet article fort intéressant ! J’ai un doute, et je fais peut-être un amalgame entre le Saint-Louis et la Diane, mais j’ai cru comprendre ailleurs que le Saint-Louis avait fait naufrage en Novembre 1729 entre les côtes vendéennes et l’île d’Yeu ... Et j’aurais aimé avoir QQ renseignements sur ce naufrage ...?

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2017 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP