www.histoire-genealogie.com

----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Documents » Au fil des registres paroissiaux et des registres d’état civil » Les mentions insolites » La généalogie est source de rapprochements amusants

La généalogie est source de rapprochements amusants


jeudi 24 avril 2014, par Jean Rémi Plard, Thierry Sabot

Répondre à cet article

Voici un acte de baptême fait à Chalonnes-sur-Loire (Maine-et-Loire), paroisse Saint Maurille, en 1745, qui ne laisse guère de doute sur le caractère adultérin de la naissance de l’enfant et la colère du « père ». L’anecdote devient savoureuse quand on découvre le nom du vicaire qui baptisa l’enfant !

« Le Mercredy vingt et cinquième jour Daoust mille sept et cent
quarante et cinq est né et a ete baptisé sous condition
par nous, vicaire et chaplain de cette eglise soussigné
Louis Gille fils De Madeleine flandrin épouse
de jean Desoys Laboureur lequel n a point comparu
au Bapteme Du dit enfant et a meme declaré devant
anne Marchand ve Martin Blouin sage femme
et Devant perrine guesdon femme de jean cour de Roy et
Devant Renée Grosneau fille quil nentendoit
point qu il fust Baptisé dans son nom, a ete
parain Du dit enfant le dit jean cour De Roy laboureur
et Marainne Renée Grosneau fille tous de cette
paroisse fors ladite anne marchand ve Marin
Blouin sage femme qui est de la paroisse de Mose
Dame De ce lieu et onts tous declare ne savoir
signer + guesdon entre Lignes vault.
Batard Vicaire »

Source : Chalonnes-sur-Loire, paroisse Saint-Maurille, baptêmes, mariages, sépultures 1740 (16 février )-1749, collection communale, vue 206/363.

Mais une question demeure en suspens : qui est le véritable père de cet enfant, un dénommé Gille ? Mystère...

Note : Qu’est-ce qu’un baptême sous condition ?

En cas de nécessité, accouchement difficile, ou de « péril de mort » de l’enfant, la matrone ou sage-femme (ou toute autre personne présente) lors de la délivrance peut remplacer le prêtre et procéder à un ondoiement « sous condition » que l’enfant donne des signes de vie, c’est-à-dire un « baptême de nécessité » (un « petit baptême » comme on dit parfois). Le rite de cette conduite de précaution est simple car la personne qui procède à l’ondoiement se contente de faire le signe de croix sur le corps du nouveau-né, éventuellement elle verse de l’eau sur la tête ou toute autre partie du corps de l’enfant, puis elle récite les paroles consacrées : « Si tu es vivant, je te baptise, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ». Même s’il a pleine valeur de sacrement, cet ondoiement laisse toujours planer quelque doute et il est souvent considéré comme insuffisant. « Aussi, convient-il, si l’enfant survit, de le conduire sans tarder à l’église, parfois non sans imprudence, afin que le curé, sans revenir sur le baptême proprement dit, supplée les cérémonies en présence du parrain et de la marraine qui, alors seulement, donneront son prénom à l’enfant » (François Lebrun, La vie conjugale sous l’Ancien Régime, Paris, Armand Colin, 1993).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

8 Messages

  • La généalogie est source de rapprochements amusants 26 avril 2014 14:39, par Pierrick Chuto

    Le patronyme du père supposé, prénommé Gille ?
    Et si c’était Batard, le nom du vicaire.
    Ho !!!!!

    Mille excuses, mais aujourd’hui, il pleut, il fait froid et il faut bien s’amuser !!!!

    Répondre à ce message

  • La généalogie est source de rapprochements amusants 26 avril 2014 19:31, par Alain DESROCQUES

    Si je ne me trompe pas, il y a une petite confusion dans la note. « Qu’est ce qu’un baptême sous condition ».
    Ce n’est pas au moment du « baptême d’urgence » que l’enfant est baptisé sous condition parce qu’il n’aurait pas été « correctement » baptisé. C’est lors du baptême officiel avec le curé qu’il peut y avoir un baptême sous condition avec la phrase :« Si tu n’es pas baptisé, je te baptise.... » tout simplement parce qu’il n’était pas question de baptiser 2 fois un enfant. c’est donc bien ce 2 ème baptême qui serait un « simulacre » convenu. Mais tellement rassurant parce que, cette fois ci avec le curé comme témoin !

    Répondre à ce message

  • La généalogie est source de rapprochements amusants 27 avril 2014 16:03, par JA Rochard (pseudo jakandre)

    Bonjour, effectivement, lorsqu’on arrive à la signature, c’est plutôt inattendu ... et très drôle !
    Si je puis me permettre, je n’ai pas la même lecture que vous en ce qui concerne le patronyme du parrain : il est écrit « jean Cour de Roy ». Je proposerais plutôt Cœur de Roy, car le « O » n’est pas le même que celui de Blouin par exemple. Mais surtout, il s’agit d’un nom autrefois connu en Anjou, sous différentes orthographes : cœur de roy, coeurderoy etc. On retrouve aux archives départementales Maine et Loire un testament de 13 pages écrit en latin, qui concerne Jean Cœur de Roy, datant de 1328 (Johannes, dictus Cuer de Roy).

    Répondre à ce message

    • La généalogie est source de rapprochements amusants 16 juin 2014 14:52, par Coeurderoy Hubert

      Bonjour jakandre,

      Savez vous ou je peux trouver le testament de 13 pages écrit en latin, qui concerne Jean Cœur de Roy, datant de 1328. Avez vous la reference. Merci

      Hubert Coeurderoy

      Répondre à ce message

      • La généalogie est source de rapprochements amusants 16 juin 2014 20:23, par JAKANDRE

        Bonjour Hubert,
        Avec plaisir. Il s’agit de la cote E 2051, copie du XVe siècle, déposé aux archives départementales de Maine et Loire. Je vous adresse par mail le scan de ce document. La copie qui m’a été adressée est très claire, il sera donc difficile de traduire ce document, mais peut-être qu’en s’y mettant à plusieurs ... J’ai prévu d’adresser ce document prochainement aux 20 descendant de Guillaume Coeurderoy, vigneron à Thouarcé (M&L), décédé en 1672. Si vous avez des éléments à propos de ce patronyme, je suis preneur.
        Bien cordialement - Jacques-André

        Répondre à ce message

        • La généalogie est source de rapprochements amusants 16 juin 2014 22:00, par Coeurderoy Hubert

          Bonsoir Jacques-André,

          Merci pour le document. S’il y a quelqu’un pour rendre lisible la calligraphie, je peux tenter une traduction au français.
          En ce qui concerne le patronyme Coeurderoy, j’ai quelques éléments concernant des personnes qui l’ont portés mais pas sur son origine (Pourquoi coeurderoy ?). Je suis personnellement de la branche du pays de Bray en Normandie. Il y a plusieurs régions ou on en trouve de longue date ; Normandie,Picardie, Bourgogne, Poitou et Anjou. Ma question est de savoir s’il y a une souche commune à toutes ces branches. Personnellement, je penche pour le oui mais sans avoir de certitude. La plus ancienne mention que j’ai trouvé étant un Guillaume Coeur de Roy bourgeois de Bayeux en 1278 et aussi Eustache de Cœur-Roy \ escuyer qui en 1243,
          donna quelques biens à Villiers (abbaye en seine et oise). J’ai pas mal d’éléments de ce genre que j’ai concervé sur ma boite mail. Je peux vous les transférer si vous voulez.
          bien cordialement,

          Hubert Coeurderoy

          Répondre à ce message

  • La généalogie est source de rapprochements amusants 1er mai 2014 00:49, par Liliane Vignau

    Bonjour,
    Il n’y a rien d’amusant dans tout cela car le patronyme Batard existe bien. J’ai une amie qui correspondait avec une dame Batard qui habitait la France.
    Tant qu’au baptême sous condition, j’ai toujours pris pour acquis qu’il s’imposait dès la naissance si l’on prévoyait un danger de mort. Mon petit-fils a été ondoyé, à ma suggestion, quelques jours après sa naissance et il a porté le prénom de Nicolas jusqu’à son décès. Il a vécu six semaines. Survivant, il devait voir un prêtre pour compléter les cérémonies du baptême.

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2017 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP