www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Articles > Entraide généalogique ou historique > L’escadrille de Chasse « Athènes »

L’escadrille de Chasse « Athènes »

Un jour, un vieil album, des photos... et parmi ces dernières, celle-là...

Le jeudi 24 septembre 2015, par Roland Mongaï

C’est en feuilletant un vieil album-photos que je découvre, à l’intérieur, une grande photo... C’est un groupe de militaires qui pose. Au dos une inscription manuscrite : L’escadrille de Chasse - ? - Athènes. Il ne m’en fallait pas plus pour préparer un article à soumettre à la perspicacité des lecteurs de « La Gazette du Vendredi ».

1 - La photo

Donc dans cet album, une grande photo (Format 11 x 16 cm) de militaires en tenues diverses. Au dos une inscription manuscrite : L’escadrille de Chasse - ? - Athènes.

JPEG - 266.5 ko
La photo recto...
Collection Roland MONGAÏ.

En observant cette photo, on remarque (Le 1 étant à gauche) :

1.1 - Généralités

  • Tous sont sur un pied. Le gauche est devant le pied droit, sauf pour le 7,
  • Le 7 se distingue encore car il a les deux mains dans ses poches,
  • 1, 2, 3, 5 et 7 sont moustachus,

1.2 - Coiffures

  • Ils ont des coiffures différentes :
    1.2a - képis pour 1, 5, 6 et 7,

1.2b - un calots pour 2 et 4,

1.2c - et enfin une casquette pour le N°3.

1.3 - Vestes

  • 3 et 4 ont une veste similaire,
  • De même, semble-t-il, que 2 et 5,
  • 2, 3, 4, 5 et 6 portent des vestes semblables : grand revers, pochettes en haut et poches soufflet en bas. C’est une tenue qui habillait plutôt l’Infanterie en 1940.

1.4 - Insignes

  • 1, 3, 5 et 7 portent un insigne, à droite, qui n’est pas celui du Brevet de Parachutiste français, ni anglais, ni américains, ni canadiens.

  • 1, 5 et 7 ont une grenade au revers de leur veston,

1.5 - Grade

  • Seul le 7 laisse voir, sur sa manche gauche un V renversé correspondant à quel grade ? à quelle arme ?

1.6 - Décorations

  • Tous ont une (ou des) décorations. Un gros plan de celles-ci n’apporterait rien.

1.7 - L’Inconnu N° 7

  • Il me fait penser à un cavalier plutôt qu’à un aviateur !
    1.7a - Sa veste à 9 boutons et au col serré sont davantage l’apanage d’un écuyer du « Cadre Noir » [1]

1.7b - De même que son pantalon à mollet serré est pratique pour enfiler des bottes de cavalier mais pas pour sauter dans un avion...

On peut également se demander :

  • Qui est le photographe ?
  • Où est faite cette photo ?
JPEG - 72.4 ko
Le verso de cette photo

Si « L’Escadrille de chasse » se lit facilement, de même « Athènes », il en est autrement de la marque cabalistique placée entre ces deux mots :

2 - Les personnages

  • Qui sont ces 7 militaires ?
  • Le photographe fait-il aussi parti de l’Escadrille ? Dans l’affirmative, qui peut-il être ?

3 - Internet

  • Une simple recherche sur Internet nous renseigne. L’Escadrille de Chasse N° 1 a été décorée de l’Ordre des Compagnons de la Libération.
  • Cette escadrille a été formée en Angleterre, à la demande du Général De GAULLE.
  • Peut-on affirmer que ces aviateurs font partis de l’Escadrille décorée de la médaille des Compagnons de la Libération ? Il faut attendre pour cela une identification certaine des photographiés.
  • Qui sont les membres de cette escadrille qui ont été décorés ? Le tableau annexé ci-dessous tente de répondre à cette question.
JPEG - 303.9 ko
Liste des personnes ayant appartenues à cette formation : escadrille de chasse n°1 Athènes

4 - Sites

Trois sites principaux abordent ce sujet :

Ces trois sites ont comme point commun la chancellerie de l’Ordre de la Libération. Mais il y en a d’autres ; beaucoup d’autres, qui abordent ce même sujet « sur la toile »

A noter, qu’en tout premier lieu, j’ai contacté cette Chancellerie que ce sujet n’a pas passionné.

5 - Avions

Cette escadrille était équipée d’avions HURRICANE très probablement fabriqués, sous licence, au Canada.

JPEG - 67 ko
Hurricane en approche... le cockpit est ouvert.

6 - Insigne

Il faut encore remarquer que nos 7 pilotes ne portent aucun insigne, ni celui-ci, ni celui au losange bleu à croix de Lorraine.

Les porteurs de cet insigne l’avaient surnommé « Le cercueil » !
Cette double réflexion me laisse à penser que l’escadrille « ATHÈNES » vient juste d’être formée et que la photo est prise en Angleterre et non en Grèce. Cela expliquerait aussi les tenues encore disparates des pilotes.

7 - Compagnons de la Libération

7.1 - Être Compagnon de la Libération

Un Compagnon de la Libération est un membre de l’ordre de la Libération, créé le 16 novembre 19401 par le général De GAULLE en tant que « Chef des Français libres ».

7.2 - Qui sont les Compagnons ?

Le titre de « Compagnon de la Libération » fut décerné pour « récompenser les personnes, les unités militaires et les collectivités civiles qui se seront signalées dans l’œuvre de libération de la France et de son empire » [2].

Dans l’ordre du port des médailles, en France, celle-ci vient juste après la Légion d’Honneur. La médaille des Compagnons de la Libération occupe donc la seconde place.

8 - Photo des Compagnons

Les fiches et les photos qui suivent sont extraites des dossiers de la Chancellerie de l’Ordre de la Libération. Elle sont là pour faciliter le rapprochement et la reconnaissance de chacun de cette illustres aviateurs :

- Louis Ferrant

9 - Le problème

Il est tout simple : Mettre un nom sous les 7 inconnus.

Informations complémentaires

Cette suite est là surtout pour résumer et grouper les apports des uns et des autres à propos de cette photo.

10 – Date de la photo

Tout laisse à penser que nous sommes entre les deux guerres. Donc pas du tout après 1940 comme je le pensais de prime abord, car :

  • L’album qui contenait la photo est d’Août 1923.
  • L’unanimité des lecteurs penche pour des uniformes 14-18. Je m’y rallie.
  • La disparité de ces uniformes conforte cette idée puisque l’Armée de l’Air n’est pas encore formée. Elle ne le sera qu’en 1933.

11 – Lieu de la photo

La Grèce colle assez bien, surtout par l’annotation du verso et la végétation environnante qui semble être très méditerranéenne.

12 – Les militaires

Ils sont rieurs. Ils ébauchent une danse grecque : le hasapikos - le Sirtaki en découle -.
Une autre possibilité est évoquée : celle de militaires en goguette chassant la péripatéticienne. Ne sommes-nous pas en Grèce ?

15 – Quelle escadrille ?

Il s’agit d’une escadrille qui est basée à Athènes et non pas de l’Escadrille « Athènes ».

14 - Le signe cabalistique

Il peut s’agir de la griffe du possesseur de la photo car sténographiquement, cela ne veut rien dire.

Cette marque est au verso de la photo, ligne 2.
Mais on peut y voir aussi : 1918 !

15 – La mission de l’Escadrille

Elle est rassemblée sur le front d’Orient, vers 1917, pour contenir l’avance Allemande.

16 – Formation de l’Escadrille

David MÉCHIN détaille par le menu ce groupement qui prend le nom de : Escadrille 531 [3].
Il en cite les membres dont les noms suivent  [4] :

Personnels de l’escadrille 531 :

Pilotes :
Cne Perrin de Brichambault
Ltt Thiroin
Slt Pierre de Romanet
Slt Maurice Ripoche
Slt Alexandros Zannas
Adc Dieudonné Costes
Adj Basile Sauné
Adj Roger Barillet
Adj Henri Davost
Sgt Claude Murigneux
Sgt Paul Andrillon
Mdl Pierre Delaye
Mdl Robert Lambert
Mdl Gabriel Hebert
Mdl Maurice Lashermes

17 – Devenir de l’escadrille

En 1918, elle a pris le nom d’Escadrille 534 bis. Puis elle est passée sous contrôle grec. Ses traditions n’ont pas été reprises. La composition devient :

  • COSTES Dieudonné, Adjudant-chef, pilote [5].
  • BRUNINGHAUS Émile, Sous-Lieutenant, premier commandant de l’Escadrille.
  • SAUNÉ Basile, Adjudant [6].
  • ZANNAS Alexandros, Sous-lieutenant (Officier grec) [7].
  • ROBERT, Capitaine, a succédé au Slt BRUNINGHAUS.
  • RUBY, Capitaine.

18 – Base de l’Escadrille

Selon la même source, le terrain d’aviation, qui est retenu, est situé à Paleo Faliro (Région du Pirée). Une autre possibilité serait Gorgop.

19 – Slt BRININGHAUS

Plusieurs JO parlent de lui. Ci après les détails de ce parutions :

JO 1918/07/05 (Année 50, N° 182) - Page 5828 :

Armée territoriale :
(A dater du 31 Octobre 1916)
M. BRUNINGHAUS (Emile, Robert) du 26e régiment de dragons (détaché aviation).

JO 1918/03/07 (Année 50, N° 65) - Page 2148 & 2149 :

Citations à l’ordre de l’armée :
BRUNINGHAUS (Emile, Albert), matricule 742, Maréchal des Logis de cavalerie , escadrille 383 : pilote énergique, adroit et brave, possède à son actif de nombreux bombardements de jour et de nuit, des réglages et plusieurs combats aériens soutenus dans des conditions difficiles.
Le 17 septembre (1917) ayant rencontré une escadrille ennemie au cours d’une reconnaissance à l’intérieur des lignes adverses, a livré un combat à plusieurs avions et obligé l’un d’eux à atterrir dans ses lignes, a eu son appareil criblé de balles et son observateur blessé. Grâce à son sang-froid est rentré en vol plané avec plusieurs commandes coupées ou cisaillées.

JO 1919/02/02 (Année 51, N° 32) - Page 1213 :

Cavalerie :
BRUNINGHAUS (Emile, Robert), Lieutenant (territorial), du 26e régiment de dragons (détaché à l’aéronautique de l’armée d’Orient).

20 – Ressemblance
L’inconnu N° 7 fait penser à André CHAINAT [8]

21 – Remerciements et contributeurs
Je tiens à citer et à remercier ceux qui m’ont aidé, ceux qui ont cherché, ceux qui ont fouillé, ceux qui ont questionné, ceux qui se sont approprié cette petite enquête pour aboutir à cet article. Merci pour le temps que vous avez consacré à cette recherche et pour vos connaissances que vous mettez au service de tous : Anne, CATHELINEAU Jocelyne, MATHIEU Françoise, CAPRAIS Jean, DENIS Albin, DESHAUTESRIVIÈRES, GROUESY, Jacques, LEVY Raymond, MARTIN Lionel, MÉCHIN David, METTEY René, Michel (MPDL), MONNIER Pierre...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

50 Messages

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 25 juin 2015 19:14, par francoise Mathieu

    Voilà de quoi piquer notre curiosité ! Merci Roland pour ce beau sujet, dommage que je manque de temps pour chercher ...

    Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 26 juin 2015 08:58, par Jacques

    Bonjour Roland,

    L’insigne (rubrique 1.4) est l’insigne de brevet de pilote.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

    • L’escadrille de Chasse « Athènes » 26 juin 2015 10:28, par Roland MONGAÏ

      Merci pour cette précision mais cependant je la trouve insuffisante :

      • Pilote français ?
      • Pilote Anglais ?
      • autre nationalité ?
        Si vous pouviez répondre à cela, nous avancerions un peu.
        Quoiqu’il en soit, Merci jacques.
        Roland -

      Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 26 juin 2015 10:46, par Jacques

    Pour moi, il s’agirait plutôt d’uniformes de 14-18.
    Le n° 7 (qui a bien la jambe gauche placée comme les autres - l’effet d’optique fait croire l’inverse) a le galon de manche (V renversé) de sous-lieutenant.

    Le n° 1 ressemble étrangement à André CHAINAT.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

    • L’escadrille de Chasse « Athènes » 26 juin 2015 18:58, par Roland MONGAÏ

      La position de la Jambe de l’inconnu 7 n’est pas très importante. Et surtout elle ne fait pas avancer la résolution de l’énigme.
      Je suis d’accord, le galon visible semble être celui de Sous-lieutenant.Ou celui d’Aspirant.
      J’ai la photo d’André CHAINAT sous les yeux. je remarque qu’il est bien plus médaillé que l’Inconnu 1 et qu’il est moins rieur. De plus, André CHAINAT ne porte pas l’insigne de Pilote bien qu’il soit un As de l’Aviation.
      Cordialement.
      Roland -

      Répondre à ce message

      • La position des jambes n’est pas importante ? c’est tout de même votre 1re remarque (Généralités 1.1). Ils sont simplement en train d’esquisser un pas de danse.
        André CHAINAT n’est pas rieur ? Je trouve cette remarque inutile : il devait avoir des moments de détente ; on voit que les 7 hommes s’amusent...
        André CHAINAT a plus de décorations ? Regardez la barrette de décorations de l’inconnu n° 1. Elle est assez imposante... Mais, effectivement, ce n’est pas lui à coup sûr.

        Vous restez persuadé qu’il s’agit d’une escadrille de la 2e guerre mondiale. Tant pis pour vous.
        Nous sommes plusieurs à vous dire qu’il s’agit d’une photo datant de 1916 à 1919.
        Je possède les 5 volumes de la « guerre aérienne illustrée » de 1916 à 1919. Je peux vous certifier qu’il y a des personnages en uniforme absolument identique à celui du n° 7.

        Je crois que pour moi, la recherche va s’arrêter là.

        Jacques

        Répondre à ce message

        • L’escadrille de Chasse « Athènes » 27 juin 2015 03:43, par MONGAÏ Roland

          Il est vrai que j’ai commencé par décrire la position des jambes de ces militaires. Mais j’aurai pu, convenez-en, débuter par un autre détail.
          La barrette de l’inconnu 1 compte 3 médailles, 4 au plus.
          Je n’écarte nullement que cette photo ait un rapport avec 14-18 plutôt qu’avec 39-45. Mais alors POURQUOI cette annotation au dos de la photo ?
          Si l’on place la photo dans le premier conflit mondial, cela fera-t-il découvrir l’identité de nos « danseurs » ?
          Quoiqu’il en soit, je suis désolé que vous quittiez l’escadrille de chasse que ce forum forme. Roland -

          Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 26 juin 2015 12:38, par LEVY Raymond

    Le 3 n’est pas en casquette, mais porte un képi de forme assez basse.

    Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 26 juin 2015 13:01, par Lionel MARTIN

    Je ne vois pas pourquoi vous vous interrogez sur l’insigne, à droite, qui n’est pas celui du Brevet de Parachutiste français, ni anglais, ni américains, ni ....

    Manifestement cette photo date de la 1re guerre mondiale.
    Les militaires portent des uniformes de l’armée de TERRE
    car l’Armée de l’AIR naît d’un décret du 1er avril 1933, et n’existe en tant qu’arme indépendante que depuis le 2 juillet 1934.

    Les insignes sont représentés en suivant le lien ci dessous

    https://www.google.fr/search?q=insigne+brevet+pilote+arm%C3%A9e+de+l’air&biw=1024&bih=699&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=sSiNVaqZLoG6UdTcvKAI&ved=0CCwQ7Ak

    et sont cités dans le JO du 20/05/1914 dont vous trouverez des extraits en suivant le lien ci dessous
    http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/Brevets_metal.htm

    Répondre à ce message

    • L’escadrille de Chasse « Athènes » 26 juin 2015 15:03, par brégéras andré

      Bonjour,
      Le n° 7 , vue unitaire , est effectivement un cavalier,en plus du pantalon : on distingue sa « badine » tressée,sous le bras gauche et dépassant légèrement de l’épaule, avec l’aide d’une loupe.
      Cordialement,ab.

      Répondre à ce message

      • L’escadrille de Chasse « Athènes » 26 juin 2015 19:13, par Roland MONGAÏ

        J’examine à la loupe la photo originale. Oui, le 7 a une badine tressée sous le bras gauche.
        J’avais remarqué que le « Cadre Noir » avait la même tunique que lui (9 boutons).
        Nous serions devant un Cavalier-Pilote.Bizarre non ?
        Cordialement.
        Roland -

        Répondre à ce message

    • L’escadrille de Chasse « Athènes » 26 juin 2015 19:05, par Roland MONGAÏ

      Il me semble normal et naturel de s’interroger sur les insignes que portent ces militaires. C’est un élément d’identification certain. Tout comme les uniformes que vous dites être de l’Armée de Terre. Pourquoi pas. Mais alors quelle relation avec l’inscription au dos de la photo ?
      Merci pour les précisions que vous apportez à propos de la constitution de l’Armée de l’Air.
      Cordialement.
      Roland -

      Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 26 juin 2015 14:55, par Jacques

    Une explication quant à la position des jambes de ces aviateurs :
    Puisque nous sommes à Athènes, cette bande de joyeux drilles se tenant par la taille, a esquissé un pas de la fameuse danse grecque le Sirtaki.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 26 juin 2015 17:05, par MPDL

    Bonjour,
    Ce doit être une photo de l’Escadrille de Chasse N°1 prise en 1941 lors de sa constitution.
    En N°7 peut être le sergent chef Xaxier de Scitivaux.
    http://www.ordredelaliberation.fr/fr_compagnon/913.html
    http://www.ordredelaliberation.fr/fr_unite/efc1.html

    Cordialement
    Michel

    Répondre à ce message

    • L’escadrille de Chasse « Athènes » 26 juin 2015 19:21, par Roland MONGAÏ

      Je pense comme vous, la littérature « Internet » va dans ce sens. C’est l’EFC 1 formée par le Général De GAULLE.
      Ensuite, est-ce que le 7 est Xavier de SCITIVAUX ?
      Seuls ses descendants éventuels, ou la famille pourraient le reconnaître formellement.
      Voilà une autre bouteille à la mer.....
      Cordialement.
      Roland -

      Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 26 juin 2015 17:41, par mathieu Francoise

    Bonjour,
    Pour les signes cela ne pourrait-il être de la sténo ? Cela ressemble à la méthode Prévost Delannay le 2e mot pourrait peut-être être « revanche » mais n’ayant pas fait de sténo.....faisons appel à des spécialistes ?

    Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 26 juin 2015 19:09, par René Mettey

    Dans quel contexte avez-vous retrouvé cette photo ? Essayez de voir une orientation pour la date en fonction de la page où elle a été retrouvée.(y a-t-il des avions ?)
    En effet, et confirmé par beaucoup des intervenants ici, TOUT est en faveur d’une photo de 14-18, ou, si elle est après cette guerre, au moins avant 1934. L’aviation militaire fut au début une branche de l’armée de terre, d’où la coéxistence des grenades de l’armée de terre et de l’insigne de pilote sur les uniformes, et les képis comme couvre-chef. Si vous regardez une photo de Guynemer, il avait un uniforme semblable au sujet n°7. Que les uniformes soient différents est la conséquence de ce qu’on ne savait pas trop comment habiller les aviateurs, qui étaient formés dans des régiments divers...
    Le galon, un « chevron », soit une ligne brisée, est plutôt celui du grade de sergent. Les officiers avaient des galons droits. On trouve parfois des officiers-pilotes avec des petits chevrons, mais sur le haut de la manche...
    Si on regarde la photo en général, elle montre une campagne et un arbre pouvant évoquer la Grèce, ou un pays chaud.
    L’inconnu n°2 a un uniforme, et surtout un calot, que je crois n’avoir jamais identifié dans l’armée française (les boutons sur le devant). Un camarade grec ? En ce cas ce serait une photo des combats en Orient en 1919, ou dans les Dardanelles en 1918.
    Enfin le grossissement des médailles pourrait apporter la solution, en montrant le ruban de la croix de guerre 14-18.
    P.S. qu’est-ce qui vous orienté vers les FFL ?

    Répondre à ce message

    • L’escadrille de Chasse « Athènes » 27 juin 2015 04:17, par MONGAÏ Roland

      Bonjour René,
      Je voulais débuter cet article par l’album dans lequel cette photo se trouvait.
      L’album contient le voyage en Italie, de 4/5 personnes, en voiture (une FIAT 505 de 1921 que je reconnais formellement).
      Toutes les légendes sont datées d’Août 1923.
      Les Dames portent de belles toilettes et les Messieurs sont souvent en costume. Plusieurs photos les montrent jouant au tennis. De plus, ils retrouvent de la famille au cours de ce périple italien.
      Toutes sont, ou ont été collées, sauf celle-ci !
      J’ai renoncé à grossir les décorations des uns et des autres car très rapidement on perd la netteté qui pourrait nous conduire à une lecture aisée de ces barrettes.
      L’orientation FFL découle naturellement de l’inscription du verso.
      Oui, la photo peut faire penser à la Grèce... mais pas à un camp d’aviation !
      Pour conclure cette réponse, il est évident que si l’on rapproche la photo de l’album, nous sommes entre les 2 guerres et loin des Compagnons de la Libération.
      Cordialement.
      Roland -

      Répondre à ce message

      • Bonjour,

        L’un de ces « chasseurs » ne serait-il pas un des participants à ce voyage en Italie ?

        Cette photo a t’elle été classée par hasard ou à dessein dans cet album ?

        Cordialement.

        Anne

        Répondre à ce message

        • L’escadrille de Chasse « Athènes » 27 juin 2015 19:33, par Roland MONGAÏ

          Bonjour Anne,
          Oui, c’est possible. Mais je ne vois aucune ressemblance frappante entre les hommes de l’album et l’un de ces militaires.
          La photo était glissée dans l’album mais pas collée. Aucune trace au verso de celle-ci n’est visible. Ce qui n’est pas le cas des autres.
          Quant à savoir si c’est par hasard ou à dessein qu’elle se trouvait là ???
          Mais sachez que votre idée fut l’une de mes premières pensées.
          Il existe des logiciels de reconnaissances faciales... si un lecteur de la Gazette le possède je veux bien prêter mon bien pour pratiquer cette analyse.
          Bien cordialement.
          Roland -

          Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 26 juin 2015 19:14, par René Mettey

    je complète : l’escadrille de chasse « Athènes » fut l’escadrille de chasse n°1 des FFL.
    Mais tout simplement, la carte postale indiquait :« escadrille de chasse », suivie du sigle, mais on indiqua que la photo fut prise à ... Athènes !

    Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 26 juin 2015 22:58, par Jocelyne Cathelineau

    Bonjour
    Ancienne sténo, j’ai essayé de déchiffrer les deux mystérieux signes avant « Athènes ».
    Le 1er signe évoque très vaguement la méthode Prévost-Delaunay, mais la boucle placée entre les deux premiers signes n’a pas sa place. Si c’est de la sténo il y a une erreur et ce mot est illisible. En sténo, on ne marque pas les voyelles à l’intérieur des mots. Je lis à la rigueur : nepe-de, nebe-de...
    Le second mot pourrait effectivement être « revanche » mal écrit. On peut lire aussi : revenge... Si c’est de la sténo, comme il n’y a pas de barre, c’est un nom propre.
    Voilà qui vous avance peu !
    Je ne suis pas une spécialiste des deux guerres, mais de toute évidence, cette photo n’a pas été prise entre 39 et 45.Rien que la qualité de la photo le dit. Ou alors à Athènes on avait de vieux appareils.
    Bon courage pour la suite de votre recherche, vraiment très intéressante
    Jocelyne

    Répondre à ce message

    • L’escadrille de Chasse « Athènes » 27 juin 2015 04:42, par MONGAÏ Roland

      Bonjour Jocelyne,
      Je me doutais bien qu’avec ces signes nous serions devant une autre énigme.Ce que vous confirmez.
      N’est-ce pas alors la signature de l’« écrivain ».
      Dans ce cas, nous pouvons dire :

      • C’est une Escadrille de Chasse.
      • La photo appartient à un des Inconnus dont la signature est la ligne 2.
      • La photo est prise dans la campagne athénienne = ligne 3.
        Ainsi l’esquisse du pas de danse grec prend sa place naturellement dans ce contexte ; ce qui rend rieurs les 7 militaires.
        Août 1923 que l’on trouve dans l’album corrobore l’entre deux guerres...
        Ces 7 joyeux drilles se préparaient-ils pour une offensive en Orient comme le suggère René METTEY ? Possible.
        En tout cas, vous avez apporté le déclic révélateur (?)
        Merci.
        Respectueusement.
        Roland -

      Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 27 juin 2015 00:27, par Pierre MONNIER

    Il me semble que l’Inconnu n° 4 a tout simplement mis son calot à l’envers. On n’en voit que l’arrière (histoire de rigoler, puisqu’ils ont l’air de bien s’amuser).

    Cordialement, Pierre Monnier

    Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 27 juin 2015 23:07, par René Mettey

    Bon, finalement, en nous y mettant tous , passionnés d’histoire ou d’aviation ou amateurs, on avance !
    D’après mes recherches sur internet et mes connaissances, on peut trouver :

    • que la France et la Grande Bretagne ont envoyé un corps expéditionnaire en Grèce dès 1915 pour aider la Serbie, attaquée par la Bulgarie et l’empire austro-hongrois. Curieusement, la Grèce était neutre mais a permis à ce corps franco-britanique de baser ses troupes sur son territoire...
      Ainsi le 2e groupe aérien français a basé ses escadrilles de chasse 506 (apppellée aussi V90S) et 507 (N91S)à Salonique, d’où elles ont opéré jusqu’en 1916 voire plus.
      Les photos et commentaires que vous trouverez en demandant « escadrille 506 et 507 » confirment :
    • les uniformes, qui sont à la fois les mêmes et tout aussi disparâtres que sur votre photo !
    • l’origine : On trouve dans les équipages : des sergents et des maréchauds des logis (pour les novices : sergents dans la cavalerie et d’autres armes) ! Et leurs curiculums montrent que ces sous-officiers venaient autant de la cavalerie que de l’infanterie ! (d’où la remarque sur la badine ! Il y a un maréchal des logis venant d’un régiment de hussards !). Pour les off, on ne peut distinguer, tous ayant les mêmes appellations. On trouve aussi... deux matelots ! (ils servaient comme canonnier à bord des avions, sachant se servir de canons de faible diamètre comme on en trouve dans la marine)
    • le sujet n°2 pourrait être un serbe (mécanicien ?)vu son calot et son uniforme et que nous combattions pour eux.
      Alors il pourrait s’agir d’une perm’ à Athènes de joyeux drilles dont certains ont abattu des Allemands et d’autres par la suite y ont laissé leur vie...
      Je n’ai pas reconnu sur les photos du net des ressemblances avec vos propres photos.

    Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 28 juin 2015 14:46, par grouesy

    Personnellement dans le « gribouillis » je lis : 1918.
    Bonne recherche

    Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 28 juin 2015 20:12, par grouesy

    Pas de doute il s’agit de la guerre de 14.
    Peut être l’armée d’Orient.

    Voir les escadrilles 531 ou 532 basées en Grèce à Gorgop.
    http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/escadrille531.htm

    A noter que les inconnus 3 et 4 portent le même uniforme sauf le couvre chef. Seraient ils du même pays ? (grecs)

    L’inconnu 7 est peut être le plus gradé.

    J’ai pris beaucoup de plaisir à cette petite recherche et je vais suivre cette énigme jusqu’à son dénouement.
    Merci pour ces quelques moments de détente.

    Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 28 juin 2015 23:28, par Henri Cartray

    Bonsoir Roland,
    j’allais envisager que le signe cabaliste pouvait être le paraphe de l’auteur de l’inscription mais il semble que l’hypothèse ait été envisagée.
    S’agissant de« l’escadrille de chasse », pourquoi ne pas imaginer que cette équipe de joyeux lurons se soit baptisée ainsi parce qu’ils ont l’intention (ou l’habitude) de chasser .... l’âme soeur ? (peut-être sont-ils en goguette après un repas bien arrosé ?)

    Bien amicalement
    Henri

    Répondre à ce message

    • L’escadrille de Chasse « Athènes » 29 juin 2015 14:42, par MONGAÏ Roland

      Bonjour Henri,
      Votre remarque n’est pas à exclure, et dans ce cas l’identité des fêtards devient sans importance. Ils peuvent être n’importe qui.
      Et l’enquête est terminée.

      Cependant je prépare une suite qui j’espère trouvera sa place dans les colonnes de la Gazette. Elle synthétisera les différents apports de ce forum.
      Amicalement.
      Roland -

      Répondre à ce message

      • Bonjour,

        Cette photo pourrait-elle avoir été prise après l’armistice ? Si oui, on pourrait penser que les aviateurs de cette escadrille tout joyeux rentrent chez eux.

        Pour ajouter au dossier :

        Je crois distinguer sur l’inconnu, numéro 6, une chevalière au petit doigt et des galons sur ses épaulettes.

        Amicalement.

        Anne

        Répondre à ce message

      • bonsoir,

        Pour ajouter au dossier :
        Le numéro 6 semble porter une chevalière au petit doigt.
        Il semble aussi que sur ses épaulettes on distingue des galons.

        Amicalement.

        Anne

        Répondre à ce message

    • Ben, disons que les « chasseurs d’âmes sœurs » ne se faisaient pas décerner l’insigne de pilote... (insigne qui existe encore aujourd’hui sans changement).

      Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 29 juin 2015 18:56, par MAZZONI

    Bonjour,
    Je ne connais pas l’histoire de cette escadrille « Athènes » mais je crois qu’il s’agit de pilotes de la guerre de 14/18 ou tout de suite après. Ils ont l’insigne de pilote sur la poitrine droite. Ils ont des uniformes différents car à l’époque l’armée de l’air n’existait pas encore et les pilotes conservaient l’uniforme de leur arme d’origine avec leurs grades et leurs insignes. Les missions dans les pays voisins n’étaient pas rares, j’ai moi-même un oncle qui a participé a une action française dans les Dolomites en Italie pendant la guerre de 14/18. Je pense qu’il faudrait chercher s’il n’y a pas eu de mission d’aviation dans les Balkans. J’ai le sentiment que certains militaires ne portent ne portent pas l’uniforme français.
    Voilà mon approche.
    MAZZO

    Répondre à ce message

    • L’escadrille de Chasse « Athènes » 1er juillet 2015 16:14, par monique simon

      A tout hasard, je vous livre une réflexion de plus :

      Mon père a « fait » la guerre des Dardanelles en tant que marin. Le jour de l’armistice 1918, après un repas assez arrosé, il a pris son baptême de l’air, en compagnie d’autres marins et d’autres aviateurs.....la photo d’amateur prise à cette occasion est devenue invisible.
      Il me semble que c’était à Corfou, mais je ne suis sûre de rien, si ce n’est que c’est la ville où ils passaient leurs
      permissions et où était l’hôpital.

      Monique

      Répondre à ce message

      • L’escadrille de Chasse « Athènes » 19 septembre 2015 14:11, par Roland MONGAÏ

        Bonjour Anne ainsi qu’aux autres contributeurs,
        J’avais préparé une suite à cette recherche qui synthétisait les remarques des uns et des autres, mais notre ami Thierry ne l’a pas publié.
        Alors je tiens à vous remercier tous pour vos compétences et votre sens de l’observation.

        J’espère vous retrouver bientôt pour d’autres énigmes.
        Chaleureusement.
        Roland -

        Répondre à ce message

        • L’escadrille de Chasse « Athènes » 27 septembre 2015 01:16, par Henri Cartray

          Bonsoir Roland
          Toutes mes félicitations pour votre travail et pour le résultat obtenu. Je relève dans la listes des pilotes de l’escadrille 534 le nom de Dieudonné Costes. Or , Dieudonné Costes, né le 14/11/1892, est célèbre pour avoir réalisé avec Bellonte le Ier trajet Paris-New-York sans escale en 37 heures 18minutes le 1er novembre 1930, après avoir battu plusieurs records du monde entre 1926 et 1929. L’article qui lui est consacré dans wikipedia, illustré de nombreuses photos, précise qu’il a été pendant la guerre pilote affecté à l’armée d’Orient. Il peut donc faire partie du groupe figurant sur la photo, mais je n’ai pas eu le temps de faire des rapprochements de portraits.
          Bien amicalement et bon courage
          Henri .

          Répondre à ce message

          • L’escadrille de Chasse « Athènes » 30 septembre 2015 06:33, par MONGAÏ Roland

            Je vais entreprendre la démarche que vous proposez :

            • Comparer « mes » portraits à ceux de COSTES et BELLONTE.
              Je vous informerai du résultat.
              Merci Henri.
              Roland -

            Répondre à ce message

          • L’escadrille de Chasse « Athènes » 30 septembre 2015 15:22, par MONGAÏ Roland

            Maurice BELLONTE...
            Je viens de lire le parcours de cet aviateur. il ne peut pas avoir fait partie de cette escadrille.
            Par contre D. COSTES et M. RIPOCHE, oui.
            Pour le premier je viens d’obtenir le droit de publier sa photo et j’attends la réponse pour le second.
            Peu à peu, nous avançons.
            Merci Henri.
            Roland -

            Répondre à ce message

        • L’escadrille de Chasse « Athènes » 28 septembre 2015 19:02, par Henri Cartray

          Parmi les pilotes de l’escadrille 531, un autre nom m’interpelle.Celui de Maurice Ripoche, né en 1895, qui fut pilote pendant la guerre de 14-18 et a repris du service,malgré son âge, comme capitaine aviateur, en 1939.
          Résistant dès 1940, il est le fondateur du mouvement « Ceux de la libération » qui a recruté particulièrement dans le milieu de l’aéronautique.
          Il a été arrêté en décembre 1942 et exécuté à Derendorf en juillet 1944. (cf wikipedia)
          Simple hypothèse concernant la photo : En 1918, l’escadrille 531 est devenue l’escadrille 534bis avec un effectif réduit. Peut-être les pilotes ont-ils fêté ça ?
          Amicalement

          Répondre à ce message

          • L’escadrille de Chasse « Athènes » 30 septembre 2015 07:58, par MONGAÏ Roland

            A la démarche décrite dans ma réponse précédente j’ajoute Maurice RIPOCHE puisque vous le soupçonnez aussi d’avoir fait partie de cette escadrille.
            Et par le même couloir, vous aurez le fruit de ces nouvelles recherches.

            Oui, il est bien possible que les « drilles » fêtent une nouvelle appellation de leur esca« drille » ...
            Roland -

            Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 24 mars 2017 11:02, par MAILLOT

    Bonjour,
    la photo ci-dessus me remet en mémoire le type de tenue de mon pére (avant 1941 à Madagascar sur le terrain d’aviation d’Ivato). La tenue avec les grandes poches (dite tenue saharienne), Il est a savoir que l’armée de l’Air de l’époque était issus de l’armée de terre, d’ou la flamme sur le col de la vareuse, d’ou l’utilisation des bande moltiéres. Mon pére avait en certaine circonstance des bandes moletiéres (il m’arrivé parfois à les lui mettre) c’est tres speciale le tressage (ni trop serré ni trop lache,pour ne pas les perdres en marchent. Les insignes sont celles des pilotes de l’armée de l’air
    . J’ai encore une insigne en ma possession. Les vétements des personnages cités peuvent étre issus du même escadron (bonnet de pilote en cuir,képi(avec ou sans galon), calot et plus tard casquette).Le kepi est issus de l’armée de terre.La casquette avec la bache bleu (Hiver) et blance (été et parade). A Bientot sur la Gazette

    Répondre à ce message

  • L’escadrille de Chasse « Athènes » 9 novembre 2017 02:20, par Frédéric de Scitivaux

    Je tombe par hasard sur votre article en cherchant des informations sur ma famille et peux vous certifier qu’aucun de ces aviateurs n’est Xavier de Scitivaux, mon grand-oncle.

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP