www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Entraide généalogique ou historique » Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu

Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu


jeudi 13 septembre 2018, par Guy Fiquemont

Répondre à cet article

Je lance un S.O.S.

Voila 5 ans que je bute sur ce problème.
Je cherche à retracer la vie d’un de mes ancêtres FIQUÉMONT Henri qui est allé mourir le 04 décembre 1778 à l’hôpital militaire de Basse Terre en Guadeloupe (Source ANOM).

Il était alors sous les ordres de Jouglas de MONTAIGU comme il est précisé dans l’un des documents joints.

Mais où ? Quand ? comment s’est-il engagé dans l’armée ?
Sur quel bateau est-il parti en Guadeloupe ?

Sa fiche de décès est étrange.
Sur l’un des documents, on lit, Natif de Bretagne ( mais, dans ce cas, quel serait son lieu d’embarquement ?).

JPEG - 302.9 ko
1778-12-04 - FIQUÉMONT Henri (1-2) Basse Terre Guadeloupe
JPEG - 410.2 ko
1778-12-04 - FIQUÉMONT Henri (2-2) Basse Terre Guadeloupe

Sur l’autre, on lit, difficilement, natif de Vaux les Mouzon, canton de Stenay, ce qui conviendrait mieux à la localisation des FIQUÉMONT à cette époque, autour de BOUILLON. De plus, une compagnie de BOUILLON fait partie du régiment de la Guadeloupe.

Merci par avance pour votre aide...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

41 Messages

  • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 13 septembre 11:25, par Anne DANGUY DES DESERTS

    Bonjour,

    Sur le registe en ligne sur l’Anom, je lis juridiction de Reims et non Rennes, d’où peut-être le natif de Bretagne sur la fiche manuscrite.

    http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/caomec2/osd.php?territoire=GUADELOUPE&commune=BASSE-TERRE%20(HOPITAL%20MILITAIRE)&annee=1778

    Répondre à ce message

    • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 13 septembre 14:16, par Franck Boulinguez

      Bonjour Guy, Bonjour Anne,

      Sur le même document (en page 9) , j’aurai tendance à penser également à Vaux-lès-MouRon plutôt que Vaux-lès-MouZon : les 2 villages ne sont seulement séparés que d’une 60aine de Kms, à plus ou moins égale distance pour l’époque de Stenay.

      Cordialement,
      Franck

      Répondre à ce message

  • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 13 septembre 14:17, par martine hautot

    Bonjour,Sur la fiche de l’hôpital ,il me semble qu’il faut lire natif de Vaux-les-mourons dans les Ardennes où existe des Fiquemont
    Cordialement,
    Martine

    Répondre à ce message

  • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 13 septembre 14:19, par Franck Boulinguez

    Bonjour Guy,

    Concernant votre question : Mais où ? Quand ? comment s’est-il engagé dans l’armée ?

    Voici quelques réponses d’ordre générique si vous ne connaissez pas ce document :

    Lesueur Boris, « Les troupes coloniales aux Antilles sous l’Ancien Régime », Histoire, économie & société, 2009/4 (28e année), p. 3-19. DOI : 10.3917/hes.094.0003. URL : https://www.cairn.info/revue-histoire-economie-et-societe-2009-4-page-3.htm

    Dont voici quelques extraits :

    …C’est sous le secrétaire d’État à la Marine Bourgeois de Boynes que furent enfin recréées des véritables troupes coloniales sous les ordres du secrétariat d’État à la Marine, par l’ordonnance du Roi du 18 août 1772… (page 23)

    …La Marine entretint à partir de ce moment-là 4 régiments d’infanterie coloniale aux Antilles ; nommés régiments de la Guadeloupe, de la Martinique, de Port-au-Prince et du Cap-Français, ainsi qu’un bataillon à la Guyane… (idem)

    …Les soldats étaient recrutés par un entrepreneur de recrues au service des colonies depuis 1766, nommé Agobert. Un imprimé d’octobre 1787, intitulé Instructions pour les conducteurs des recrues des troupes des colonies, montre que le fonctionnement du recrutement était devenu totalement normalisé : on était logé par les commissaires des guerres, la maréchaussée recherchait les déserteurs et on disposait de « routes » jusqu’à Lorient   . En 1783, l’âge moyen de la recrue pour les colonies était de 21,5 ans. Il était originaire à 65,6 % du nord-est de la France, comme pour le reste de l’armée. Le gouvernement de l’Île-de-France comptait à lui seul pour 24 %. La principale différence s’opérait au niveau de la taille puisque seulement 38 % des recrues mesuraient 5 pieds 1 pouce (1,67 m) comme l’exigeait la réglementation. La petite taille était manifestement la principale caractéristique des recrues pour les colonies : on acceptait en effet les hommes qui étaient refusés pour cette raison par l’armée de terre. Le service colonial, organisé avec son dépôt, touchait un grand nombre d’individus. De 1777 à 1789, environ 5 000 hommes servirent dans le régiment de la Guadeloupe. Il demeure des lacunes, mais au moins 1728 soldats moururent, 442 désertèrent et 919 furent congédiés. De juin 1777 à juin 1789, la mortalité moyenne s’établit à 78 pour mille. Le minimum de 32 pour mille de l’année 1782-1783 correspondait à une période d’effectifs bas, sans renforts importants   Le service colonial demeurait donc mortifère, particulièrement pour les nouveaux arrivants. (page 25)

    Cordialement
    Franck

    Répondre à ce message

    • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 13 septembre 16:08, par Guy Fiquemont

      Un grand merci pour ces renseignements, je ne connaissais pas ce document qui en dit beaucoup sur l’engagement des troupes, jai beaucoup cherché sur Jouglas de Montaigu, ou Montaigu de Jouglas suivant les écrits, mais n’avais rien trouvé sur le transport des troupes, je sais que Henri n’était qu’un simple soldat, mais, est-il possible de trouver sur quel bateau il a traversé l’atlantique ?

      Répondre à ce message

  • Je fait suite à la reponse de Anne

    Sur le lien correspondant aux deces survenus à l’hopital militaire de la Guadeloupe on lis bien :

    henry fiquemont de veaulemouron J.on ( = juridiction) de Reims.

    Il y à bien le point sur le « i » de Reims .Par contre il existe Vaux les Mouron mais qui se trouve dans le departement des Ardennes ; donc bien loin de la Bretagne !

    Par contre sur votre document ci dessus , on crois lire « juridiction de Rennes »

    Il doit y avoir une erreur du souscripteur.

    Je vous souhaite de reussir

    HV

    Répondre à ce message

  • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 13 septembre 15:57, par Michel Guironnet

    Bonjour,

    Sur les régiments pour « les colonies d’Amérique » voir sur Gallica :
    « Ordonnance du roi, portant création de quatre régimens pour le service des colonies de l’Amérique . Du 18 août 1772 »
    par le Roi Louis XV

    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96161779?rk=21459;2

    Cordialement.
    Michel Guironnet

    Répondre à ce message

    • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 13 septembre 20:12, par Guy Fiquemont

      Bonsoir,

      Merci bien pour cet article, qui comme souvent, diffère entre la version officielle et la réalité constatée dans l’article de Franck Boulinguez, les vêtements, la nourriture dont la qualité étaient loin de se qui était prévu,
      Où peut-on trouver une photo de leur tenue militaire ? pour, à défaut d’avoir son portrait, l’inserrer dans ma généalogie

      Répondre à ce message

    • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 13 septembre 20:29, par Guy Fiquemont

      Bonsoir à vous tous,

      je suis allé par deux fois voir aux Archives de Vincennes, mais, j’étais complètement perdu, et j’ai demandé à Ancestamil, Jean Paul STILL, si l’on pouvait trouver quelque chose dans les départ de bateau, mais rien de concret, peut être s’il avait été gradé aurait-on pu avoir une réponse, mais un simple soldat ...
      J’aurai bien aimé, pourtant, pouvoir mettre une image sur son bateau, savoir combien de personnes vivaient à bord, Peut-être suis-je en train de rêver, mais après tout ...

      Cordialement

      Guy Fiquémont

      Répondre à ce message

    • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 13 septembre 20:41, par Guy Fiquemont

      Bonsoir,
      J’ai fait des recherches sur GALLICA, sur les bateaux en partance pour la Guadeloupe dans les années 1770/1780, mais comment savoir lequel est le bon ? où trouver les listes de passagers, en plus, j’ai l’impression qu’il est fait surtout mention des bateaux marchand
      J’ai fait, aussi, des recherches sur Jouglas de Montaigu sur lequel on trouve de nombreux articles sur ces différents aller retour entre la France et la Guadeloupe, mais il ne parle pas de ses troupes
      A suivre

      Cordialement

      Guy Fiquémont

      Répondre à ce message

  • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 13 septembre 17:25, par martine hautot

    Bonjour à tous,
    La référence à la Bretagne s’explique peut-être tout simplement par l’embarquement à Lorient. Par ailleurs des migrations entre Ardennes et Bretagne existaient ,puisque j’ai trouvé un Louis Fiquemont né à Sedan le 3 Août 1747 et décédé à Rennes le 20 mai 1823.
    A voir….
    Martine

    Répondre à ce message

    • Bonsoir,

      A t’on une idée de la date à laquelle la fiche manuscrite a été établie ?

      anne

      Répondre à ce message

    • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 13 septembre 20:17, par Guy Fiquemont

      Bonsoir Martine,
      eh oui, c’est bien cela qui me pose problème, quelle fiche est la bonne ? Est-il natif de Bretagne ? ou de Vaux les Mourons ?
      Perso, je pencherai pour les Ardennes, mais ...

      Répondre à ce message

      • bonsoir,

        Je viens de faire une incursion dans la série E aux ANOM pour comprendre leur méthode de classement.

        Je pense qu’il ne faut tenir aucun compte de la fiche manuscrite qui a dû être établie, bien longtemps après l’événement et peut être seulement il y a quelques années et qui sert à établir un enregistrement propre dans les registres du personnel colonial de la série E.
        Les certificats de décès sont précédés du même modèle de fiche avec la même écriture. Si la personne qui a écrit ces fiches en avaient beaucoup à faire, elle n’a pas du s’attarder beaucoup sur logique. L’aumônier a écrit Rennes pour Reims sur la fiche d’Henry Fiquemont, erreur transposée en « natif de Bretagne » !!!

        Répondre à ce message

        • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 13 septembre 21:31, par Michel Guironnet

          Bonsoir,

          Le lien avec la Bretagne tient peut être au lieu d’embarquement vers les Colonies.
          C’est ce que je me suis dit en découvrant ce texte :

          « Dépôt des Recrues des Colonies établi à Brest. Le Roi fait des Réglemens en trente-cinq articles pour la nouvelle formation du Dépôt des Recrues des Colonies établi à l’isle de Ré. Ces Recrues font divisées en quatre Compagnies qui doivent être portées chacune à cent hommes.
          Chaque Compagnie a sa destination fixe : l’une est destinée pour fournir successivement des Recrues au Régiment du Port-au-Prince ; l’autre au Régiment du Cap ; la troisième au Régiment de la Martinique, & la quatrième au Régiment de la Guadeloupe.

          Au fur à mesure qu’il sera embarqué de ces Recrues pour aller completer, chacune, leur Régiment, des Bas-Officiers engageront des hommes pour les recruter elles-mêmes.
          On leur apprendra, dans ce dépôt, à manier les armes & tout ce qui est du service militaire ; on leur fera observer la plus exacte discipline ; en sorte que quand les Recrues iront aux Isles joindre leurs Régimens respectifs, elles seront toutes dressées.

          Voyez tous les Réglemens faits pour parvenir à cet but. Ordonnance du Roi du 12 Septembre 1776.

          Extrait de "Recueil par ordre de dates des édits, déclarations, lettres patentes du Roi, arrêts de son Conseil, & du Parlement, Chambre des comptes, Cour des aydes, Grand Conseil, &c. Concernant le clergé, les finances, le commerce, les règlements généraux, les établissements publics, emprunts royaux, rentes et remboursements"

          Les recrues, quelle que soit leur province d’origine, étaient rassemblées à Brest pour y acquérir une formation militaire de base avant de rejoindre les Colonies. Il devait y avoir aussi un "dépôt" à l’Ile de Ré.

          Une précision sur "la Compagnie de Montaigu" : ces compagnies militaires s’achetaient et se vendaient sous l’Ancien Régime comme les offices royaux de justice ou autres. Posséder ces charges donnait la noblesse et celle-ci était assortie "d’exemptions fiscales" et de divers avantages.

          Ne surtout pas croire que le Montaigu en question ait vraiment été à la tête de ses troupes. Souvent, la personne fortunée qui acquiert cette compagnie en conserve le nom ancestral.

          J’ai vu quelque part que cette compagnie avait plus de 150 ans à l’époque du décès d’Henri Fiquemont, vendue à plusieurs reprises. Certains acquéreurs ne la conservaient que deux à trois ans !

          Cordialement.
          Michel Guironnet

          Répondre à ce message

    • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 16 septembre 13:05, par Guy Fiquemont

      Bonjour Martine,
      Je connais ce Louis Fiquémont, c’est un des frères de mon sosa N°64, mais je n’ai pas trouvé de trace de naissance d’un enfant prénommé Henri à Rennes
      Cordialement
      Guy

      Répondre à ce message

  • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 14 septembre 07:45, par Patricia PILLORGER

    Bonjour,

    Avez vous consulter les registres de contrôles de troupe au SHD à Vincennes ?

    Amicalement,
    Patricia PILLORGER

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Quelques précisions :
    Dans le Contrôle des troupes de Corvisier, on trouve :
    1776 : régiment de la Guadeloupe, 2e bataillon, compagnie de chasseurs de MONTAIGU.

    Jean Barnabé JOUGLAS de MONTAIGU, né en 1737, capitaine de chasseurs au régiment de la Guadeloupe, tué le 16.10.1779 au siège de Savannah.
    Il était donc bien à la tête de ses troupes.

    Le régiment de la Guadeloupe a été formé avec des détachements des régiments de BOUILLON, PÉRIGORD, MÉDOC, LIMOUSIN, ROYAL-VAISSEAUX, et VEXIN.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

    • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 14 septembre 21:41, par Guy Fiquemont

      Bonsoir Jacques,
      Merci pour cette nouvelle piste, qui me plait bien, voila ce que j’ai trouvé :
      Histoire du Régiment de Bouillon

      Le 18.1.1757 le duc de Bouillon, leva le Régiment de Bouillon, à deux bataillons de 680 hommes et une prévôté, à titre allemand, pour la guerre de Sept ans. Ce corps se recruta dans le duché et dans les cantons voisins des Ardennes, pour servir la France sur le pied étranger et pour rester dans la maison de Bouillon. Pendant les deux campagnes du Rhin il avait ses quartiers à Dusseldorf. Le 1.8.1759, il combattit à Minden. En 1760, il faisait partie de la deuxième brigade du comte de Stainville avec les régiments liégeois de Horion et de Vierset.
      En octobre 1759, par ordonnance enregistrée par la Cour souveraine de Bouillon, le Duc de Bouillon, charge le gouverneur de la ville et duché de Bouillon de tenir un registre mentionnant les noms, surnoms, âge et demeure des engagés dans le régiment, ainsi que la date de leur engagement et le terme pour lequel il sera fait. Les gouverneurs de Bouillon sont : M. de Larzac en 1757, Jean Louis Bodson en 1773 et Pierre Louis de Saint Germain de 1773 à 1794. (source a)

      Jacques Léopold Charles Godefroy de la Tour d’Auvergne est colonel jusqu’en 1760. Le 16 mai 1760, Louis Herman, comte de Waldner est nommé colonel. Il sera suivi de Pierre Joseph du Chambge, baron d’Ehlbeck le 23 juin 1767, de Jean François Henri, baron de Flachslanden le 18 avril 1776, de Georges Félix, baron de Wimpffen le 15 avril 1780, de François Louis comte d’Elmstadt le 10 mars 1788, de Jean Alexandre d’Ihler le 21 octobre 1791 et de Théodore François Joseph Leclaire le 12 juillet 1792. (source b)

      Le Régiment de Bouillon fut mis en garnison à Rocroi et Philippeville, d’où il passa à Montmédy en mai 1762, puis à Longwy en novembre 1766, à Bitche en novembre 1767, à Rochefort en mars 1769. Il embarque de ce port le 5 mai 1769 pour se rendre en Martinique. Rentré en France par Dieppe le 10 décembre 1771, il se mit en route immédiatement pour Reims, fut à Rocroi en juillet 1772, à Phalsbourg en octobre 1773 et à Saarlouis en septembre 1774. Ce fut là qu’il fut reporté à deux bataillons en 1775, par l’incorporation du 3e bataillon du Régiment d’Alsace. Par ordonnance du 2.9.1775, le Régiment de Bouillon prend le n°91. Il quitta Saarlouis en avril 1776 pour se rendre à Phalsbourg. Le 31.5.1776 il prend le n°103 suite au dédoublement à quatre bataillons. Il est à Fort Louis du Rhin en novembre 1776, à Landau, dans le Palatinat en mai 1777, à Briançon en novembre 1778 et à Grenoble en mars 1781. Il fut l’un des quatre régiments qui passèrent cette année avec le duc de Crillon dans l’île de Minorque. Après la prise de Mahon, il suivit le même chef au camp de Saint Roch sous Gibraltar. A sa rentrée en France en juin 1783, il fut mis en garnison à Montpellier, à Besançon en novembre 1785, au Quesnoy et à Condé en mai 1788, à Lamballe en juillet 1788 et il revint à Condé en novembre 1788. Il est appelé à Versailles en juillet 1789, et fut envoyé à Verdun après la prise de la Bastille. L’année suivante il occupa successivement Saarlouis, Longwy et Montmédy. En 1791 il devient le 98e RI et le général Bouillé lui fit quitter Montmédy pour Sedan au moment de la fuite du roi Louis XVI en juin 1791.
      Le premier bataillon fut réuni à l’Armée du Centre et se trouva à la bataille de Valmy en septembre 1792. Il suivit ensuite Dumouriez aux Pays-Bas. Le deuxième bataillon sortit de Sedan en 1793 et fit partie de l’Armée des Ardennes puis de celle du Nord. (sources b et c)

      CIII BOUILLON, à Phalsbourg en 1776,

      Habit, veste bleu céleste foncé ; Parements, revers et collet blancs ; Bouton jaune avec n°103 ; Doublure blanche ; Retroussis blanc, collet montant : sept petits boutons sur chaque revers placé à distance égale, 4 au dessous du côté droit, 2 à chaque parement, 1 à chaque épaulette ; Poches en travers, liserés blancs ; Culotte blanche ; Guêtres blanches.
      Sources :
      a. Les Communes Luxembourgeoises, Vol. VIA, Bouillon, par E. Tandel, Arlon 1893
      b. Histoire de l’ancienne infanterie française par le général Louis Susanne,
      tome 7, Paris 1853
      c. Les Régiments du Duché de Bouillon, par F. Nicolas, Bruxelles 1980
      d. Etat militaire de France par MM de Roussel et de Montandre,
      Paris 1774, 1775, 1779, 1786 et 1789
      LES CONTROLES DE TROUPES
      DE L’ANCIEN RÉGIME
      par A. CORVISIER
      TOME 3 642 pages
      CONTROLES DE TROUPES DIVERSES
      TROUPES A CHEVAL, ARTILLERIE, MILICES,
      GARDES FRANÇAISES, TROUPES SUISSES,
      COMPAGNIES D’INVALIDES,
      TROUPES DES COLONIES ET DE LA MARINE
      OUVRAGE PUBLIE AVEC LE CONCOURS DU C.N.R.S.
      1970

      ********************

      Archives du port de LORIENT contiennent de nombreux renseignements sur les soldats embarqués
      Voir 4333
      Répertoire alphabétique
      Voir 4252
      92 compagnie à la Guadeloupe
      Voir 4244 page 598/642
      Montaigu voir 4213 & 4214 page 591/642

      RÉGIMENT DE LA GUADELOUPE
      Formé des mêmes éléments que le régiment de la Martinique,
      et d’un détachement du régiment de Vexin.
      1773
      4 212 - D2c 85 - RÉGIMENT DE LA GUADELOUPE. Basse-Terre,
      1e r novembre 1773. Signé : Desnoyers, major.
      Cies de grenadiers de Mollerat Fougeol, Montaran
      Duroullin Retz
      Michon Pontevès
      Montaigu d’Ey.
      Grandval
      Compagnie Duroullin : 1765-1775 ; 69 hommes ; A, Ln, D.
      LES CONTROLES DES TROUPES
      Page 591/642
      1776
      4 213 - 4 214 - D2c 83 - RÉGIMENT DE LA GUADELOUPE. Basse-
      Terre, 1e r mars 1776. Signé : Desnoyers.
      1er bataillon.
      Cies de grenadiers de Mollerat, Michon Costard
      chasseur de Michon, Retz, Pontevès, des Innocens
      Vaudremont Falquière
      Montaigu, Rouquès Poiney, chev. d’Hazeur
      Retz, Le Goux de Vaux Cie vacante, Desprez.
      Montaran, Des Mallets
      2e bataillon.
      Cies de grenadiers de Duroullin, Retz Vaudremont, Pauzerie
      chasseurs de Soisy, Montaigu, Pon- Petit, Hazeur
      tevès, Montaran, Le Roy de Vau- Dessale, Chevannes, Toussaint, Dudremont,
      Roger breuil, Mollerat
      Grandval, Badiffe Desforges, Roger, Dubreuil
      Pontevès, Certain Cie vacante, chev. de Pontevez.
      chev. de Bourgon, Mussard
      Compagnie Grandval : 1755-1784 ; 385 hommes ; A, Ln, Npm, Rengt, Avanct, D.

      Page 517/642
      8e compagnie
      1764-1771 - Manque.
      3 855 - 12Yc 28 - 2e partie
      1780-an II - Garnison : château de Bouillon.
      Capitaines : Truffaut, Sanson (1786), Modiquet (1792).
      Deux pièces.

      Page 465/642
      FORMATION DU 13 AVRIL 1690
      1re compagnie
      3557 - 12Yc 1
      Garnisons : Saint - Martin - de - Ré (22 octobre 1732), Fort - Médoc
      (6 juin 1739), Saint-Malo (1er septembre 1743), Le Hâvre (28 septembre
      1747), Château de Bouillon (17 août 1749).
      Capitaines : Patel (1738), Vallermet (1740), Chatillon (1742), Viollet

      Page 401/642
      3 196 - 13Yc 107 - Bataillon de PARIS. [1768 ?].
      Ci e s de grenadiers de [ ? ] Montaigu
      grenadiers provinciaux de [ ? ] Lavarde
      Melianne Beauregard
      Boisroger Chanlay.
      Compagnie Melianne : 1762-1772 ; 177 hommes ; A, Ln, Prof. s., « Nom, demeure et
      qualité des Pères et Mères et des plus proches parents », date des engagements.
      Inscription suivante : « Je, soussigné, Capitaine du Bataillon de Milice de Paris et
      cy-devant chargé du détail du recrutt dudit ba[taill]on, certifie avoir remis pour effectifs
      la quatité des six cens quatre vingt cinq hommes inscrit dans le présent Registre
      jusqu’à la date du premier juin de la présente année exclusivement, desquels il y en a
      trente huit qui doivent avoir leur congé absolu au mois de mars prochain entre les
      mains de M. de Chanlay aussi cap[itai]ne audt Bataillon qui me remplace dans la
      gestion du susdit détail. Fait et arrêté en présence de M. Merlet, Brigadier des Armées
      du Roy, commandt dudt Ba[taill]on et de l’agrement de M. Sartine, lieutt g[énér]al
      de Police ayant l’administration supérieure de ce corps. A Paris, ce 1er juin 1768.
      Lavarde ».

      Répondre à ce message

      • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 15 septembre 21:02, par Guy Fiquemont

        Je reviens sur mon message d’hier,
        Dans l’euphorie , j’ai tout de suite voulu en informer les généreux généalogistes que je remercie et qui se penchent sur mon histoire,j’ai mis tout ce que j’avais trouvé (sans avoir cherché à l"exploiter)sur le site, à la réflexion, j’avoue que c’est un peu brouillon, et il faut que je fouille dans cet imbroglio, trouver le bon renseignement, bref, quelques bonnes soirées en perspectives.

        et encore une merci

        Coerdialement

        Répondre à ce message

  • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 15 septembre 18:56, par Terri Mitchell

    Bonjour, j’ai aussi un ancêtre qui était dans l’armée envoyé dans les colonies à cette époque. Une grande partie est allée en Amérique pour assister à la guerre d’indépendance. Les registres de l’armée sont sur microfilms aux archives de Paris et les originaux se trouvent à Aix-en-province. Les registres des colonies sont mis de côté dans la salle des microfilms et faciles à trouver. Les enregistrements sont indexés. Lorsque vous trouvez le registre individuel de votre ancêtre, il affiche les noms de ses parents, son lieu de naissance, une description de lui et les années où il a été dans l’armée. Bonjour, j’ai aussi un ancêtre qui était dans l’armée envoyé dans les colonies à cette époque. Une grande partie est allée en Amérique pour assister à la guerre d’indépendance. Les registres de l’armée sont sur microfilms aux archives de Paris et les originaux se trouvent à Aix-en-province. Les registres des colonies sont mis de côté dans la salle des microfilms et faciles à trouver. Les enregistrements sont indexés. Lorsque vous trouvez le registre individuel de votre ancêtre, il affiche les noms de ses parents, son lieu de naissance, une description de lui et les années où il a été dans l’armée.
    Il y aura aussi un dossier complet de l’endroit où l’armée était à.

    Bonne chance !

    Répondre à ce message

  • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 17 septembre 18:53, par Corinne Decabane

    Bonjour,

    Pour vous donner une « idée » de la situation géographique de l’époque voici une carte de la Basse-Terre de 1779.
    http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/ulysse/osd?q=&coverage=Guadeloupe%2C+%C3%8Ele+de+la+%28Antilles%29&date=&from=1770&to=1780&type=Carte+ou+plan&mode=list&page=3&hpp=10&id=FR_ANOM_08DFC351A
    Vous y verrez inscrit tout en bas, le fort Saint-Charles et légèrement sur sa gauche l’hôpital militaire.

    et ce lien également :
    http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/ulysse/osd?q=&coverage=Guadeloupe%2C+%C3%8Ele+de+la+%28Antilles%29&date=&from=1770&to=1780&type=Carte+ou+plan&mode=list&page=3&hpp=10&id=FR_ANOM_08DFC309A

    Quant au Capitaine Jouglas de Montaigu, il n’y a pas de doute... il commandait bien la « Compagnie Montaigu » Ici vous trouverez une correspondance le concernant :
    http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/osd/?dossier=/collection/INVENTAIRES/Ministeres/SEM/E/&first=241_349D/FRCAOM06_COLE_241349D_0230&last=241_349D/FRCAOM06_COLE_241349D_0284&title=Montaigu+de+Jougla+,+Jean+Barnabé,+capitaine+au+régiment+de+la+Guadeloupe+1772/1782

    Enfin, je ne sais pas si cela pourra vous aider dans votre recherche, mais il apparait suivant le document joint, que le dépôt du Régiment de la Guadeloupe était à l’île de Ré (en 1777) page 217
    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57754046/f223.item.r=%22r%C3%A9giment%20de%20la%20guadeloupe%22

    Votre ancêtre serait donc parti de l’île de Ré...

    Vous en souhaitant une bonne lecture,
    Corinne

    Répondre à ce message

    • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 17 septembre 19:45, par Michel Guironnet

      Merci Corinne pour ces superbes documents !
      Voilà qui enrichit largement mon peu de connaissance de cette armée d’Ancien Régime.
      Cordialement.
      Michel

      Répondre à ce message

    • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 17 septembre 21:04, par Guy Fiquemont

      Bonsoir Corinne

      Merci pour ces carte et ces renseignements ; que je vais étudier, en essayant de remettre de l’ordre dans tous ces messages qui arrivent, tous ces sites à éplucher, pour en tirer ce petit plus qui me donnera (peut-être)la réponse ou en tout cas l’approcher et m’aura permis de comprendre un peu mieux cet épisode de notre histoire.

      Merci, merci à vous tous

      Cordialement

      Guy

      Répondre à ce message

    • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 17 septembre 21:20, par Guy Fiquemont

      Bonsoir Corinne,
      Je vois, dans les courriers concernant jouglas de Montaigu,
      qu’il est tombé malade, suite aux rigueurs de ce pays, je suppose que les soldats étaient logés à la même enseigne. Ceux qui rentraient à l’hôpital étaient-ils victimes de faits de guerre ou succombaient-ils de maladie ?
      je pousse peut-être le bouchon un peu loin ...

      Cordialement

      Guy

      Répondre à ce message

      • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 18 septembre 09:21, par Corinne Decabane

        Bonjour,

        Oui effectivement, j’ai vu (dans un document sur Gallica il me semble) que beaucoup de soldats tombaient malades (eau et nourritures impropres). Concernant les faits de guerre, à l’époque du décès de votre ancêtre, il y a eu la prise de l’île de la Dominique, en septembre (de mémoire). Cependant, je ne pense pas que Henri y ait participé car la compagnie de Montaigu n’y est pas mentionnée.
        Je recherche ces documents et vous les envoie...

        Bonne journée,
        Corinne

        Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Il sera difficile de savoir quand Henri FIQUÉMONT a embarqué.
    Le régiment de la Guadeloupe est un régiment qui était en garnison à Basse-Terre.
    Si on regarde sur le site des ANOM, les décès à l’hôpital militaire de Basse-Terre, on constate qu’en 1776, on y trouve déjà des décès de soldats appartenant à la compagnie MONTAIGU.

    Ce qui signifie que cette compagnie était déjà sur place en 1776.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

    • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 19 septembre 19:23, par Anne des Déserts

      Bonsoir,

      Je ne vois qu’une piste longue et aléatoire, c’est d’examiner les rôles d’équipage du port de Rochefort antérieurs à 1790 et qui sont conservés aux Archives nationales, sous les cotes MARINE C6 1051-1095.
      Il doit exister un inventaire dactylographié.
      Si l’on ne trouve rien on pourra passer à Lorient !
      Anne

      Répondre à ce message

  • Bonjour,

    On trouve également un soldat de la compagnie de MONTAIGU, mort à l’hôpital militaire de Fort-Louis à Pointe-à-Pitre en janvier 1774.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

  • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 22 septembre 17:19, par Corinne Decabane

    Bonjour Guy, Bonjour à tous,

    J’ai fait le point sur les différents documents que j’ai trouvés pouvant vous aider.

    Dans la liste des frégates construites à Lorient, il y en a une intéressante :
    « La Pourvoyeuse » construite en 1772, mise à l’eau le 13/03/1775 et partie pour l’Amérique le 16/03/1775 – Capitaine de Vaisseau M. de Courcy
    https://recherche.archives.morbihan.fr/ark:/15049/vta3a2feff17ed5a4ef/daogrp/0/idsearch:RECH_f35a90281ff732a559f8bb389216822c#id:80359759?gallery=true&brightness=100.00&contrast=100.00¢er=2993.325,-521.572&zoom=11&rotation=0.000

    J’ai cherché un éventuel évènement militaire au cours duquel votre ancêtre aurait pu être blessé.

    Votre ancêtre, Henri Fiquémont a pu participer à la prise de la Dominique.
    Ce n’est qu’une hypothèse car les documents ne précisent pas les compagnies qui y étaient présentes.

    Vous en saurez un peu plus sur l’histoire de la Guadeloupe en lisant la correspondance du Marquis de Bouillé qui a été le Gouverneur des Isles du vent… en particulier voir sa lettre page 464 :
    http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/osd/?dossier=/collection/INVENTAIRES/Ministeres/SEM/E/&first=241_050A/FRCAOM06_COLE_241050A_0438&last=241_050A/FRCAOM06_COLE_241050A_0625&title=Bouillé,+Claude+François+Amour+de,+marquis,+gouverneur+de+la+Martinique+1771/1791

    Dans ce dossier, juste pour satisfaire notre curiosité généalogique… (je savais que cela existait, mais je n’en avais encore jamais rencontré !)
    voici une impressionnante lettre, écrite en novembre 1779, dont on ne comprend pas un mot ! et pour cause….
    Qui osera la décoder ? à partir de la page 497 - Les lettres suivantes comprennent également un paragraphe codé…
    http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/osd/?dossier=/collection/INVENTAIRES/Ministeres/SEM/E/&first=241_050A/FRCAOM06_COLE_241050A_0438&last=241_050A/FRCAOM06_COLE_241050A_0625&title=Bouillé,+Claude+François+Amour+de,+marquis,+gouverneur+de+la+Martinique+1771/1791
    Nous sommes en temps de guerre franco-anglaise, où, je suppose que l’objectif est de connaître le nombre de navires et la position de l’ennemi…

    Et, pour mémoire, un résumé des liens déjà évoqués :

    L’ordonnance du Roi du 18 août 1772 concernant la création des 4 Régiments pour le service des colonies d’Amérique :
    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k97265687/f1.image.r=%22r%C3%A9giment%20de%20la%20guadeloupe%22

    L’Ordonnance du Roi du 01 mai 1775 qui modifie et complète celle de 1772 toujours concernant uniquement les « régiments affectés au service des Colonies de l’Amérique » :
    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9677069c/f1.image.r=%22r%C3%A9giment%20de%20la%20guadeloupe%22
    Elle donne de nouvelles directives concernant le fonctionnement des régiments (les grades, les soldes, l’habillement, etc…)

    Et enfin, l’Ordonnance du 22 mai 1775 qui concerne le « Dépôt des Recrues des Colonies, à l’Isle de Ré »
    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96770664/f1.image.r=%22isles%20du%20vent%22
    Dans ce document, on voit qu’il y a un lien entre l’île de Ré et le port de Rochefort…

    Procédure pour consulter les rôles d’équipage des navires dépendant de Rochefort
    https://francearchives.fr/findingaid/0968137fe7a88ad50b6cb11b779dd703b526cfad

    J’espère que vous trouverez une piste pour retracer la présence de votre ancêtre en Guadeloupe.

    Bon week-end.
    Corinne

    Répondre à ce message

    • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 22 septembre 20:49, par Guy Fiquemont

      Bonsoir à vous tous, Bonsoir Corinne,

      Wouah
      Que répondre d’autre à cette avalanche de renseignements
      Je pense que je vais avoir du pain sur la planche à étudier tout cela,
      J’ai relevé, dans un premier temps, dans le livre « Martinique- Guadeloupe et Dépendances », en page84,85,86
      1772 - Création de 4 régiments coloniaux
      Je continue ,

      Bonne soirée et merci à vous tous
      Cordialement
      Guy

      Répondre à ce message

    • Enquête sur un soldat sous les ordres de Jouglas de Montaigu 27 septembre 20:38, par Guy Fiquemont

      Bonsoir et merci à toutes les personnes qui ont tentées de retrouver la trace de mon ancêtre, Henri Fiquémont, Un jour, peut-être, d’autres documents sortiront de l’ombre.
      J’aurais, néanmoins ,à la lecture de ces archives appris beaucoup sur la vie de ces hommes de troupe. sur les bateaux, l’histoire de la Guadeloupe
      Guy

      Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2018 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP