www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Entraide généalogique ou historique » De qui Antoinette est elle la fille ?

De qui Antoinette est elle la fille ?


jeudi 18 octobre 2018, par Odette Vostal

Répondre à cet article

Les registres paroissiaux sont la première source de renseignements sur nos ancêtres et la plupart du temps ils nous renseignent exactement, mais il arrive que nous pestions devant un acte lacunaire ou l’absence d’acte et que nous soyons tentés d’attribuer de bonne foi à untel ou unetelle une parenté incertaine.
Les archives notariales sont alors d’un intérêt inestimable pour confirmer ou infirmer nos intuitions.

Exemple avec Antoinette Percherancier :

Si l’on s’en tient aux seuls actes sûrs voici ce que nous savons d’elle :

  • Elle épouse Louis Dufour à Saint-André-le-Désert le 15 février 1746 [1]
  • Elle met au monde quatre enfants à Saint-André-le Désert entre 1748 et 1755 [2]
  • Elle devient veuve le 21 juin 1795 à Saint-André-le Désert [3]
  • Elle meurt le 12 juin 1800 à Saint-André-le Désert, âgée d’environ 75 ans [4].

On ne dispose ni de sa date de baptême ni du nom de ses parents.
Aucune Antoinette Percherancier n’a eu son baptême enregistré à Saint-André-le-Désert vers 1725.

Or cinq « généalogistes » qui l’incluaient dans leur arbre (dont moi-même) en faisaient la fille de Benoit Percherancier et de Jeanne Bonnin, née le 19 avril 1725 à Pressy-sous-Dondin [5].

Cette attribution se justifiait :

1) par la concordance des prénoms
2) par la concordance entre l’âge au décès et la date de naissance
3) par la proximité des deux paroisses dans lesquelles vivent des Percherancier apparentés.

Nous avions tort.

Il y a quelques temps, faisant des recherches dans les minutes de Maitre Hugues Bailly, notaire à Pressy-sous-Dondin, sur les biens de Benoit Percherancier, j’ai trouvé un acte de partage de ses biens entre ses enfants du 18 mars 1752 [6].
Benoit était décédé en 1750 [7]. Il avait fait un testament [8], malheureusement introuvable, mais l’acte de partage précisait le nom des deux héritiers vivants : Denise et Dominique.
Pas d’Antoinette.
Ce qui remettait bien sûr en cause la parenté de l’épouse de Louis Dufour.

Et m’amenait à revoir de plus près les documents dont je disposais :

D’abord à retrouver dans les registres paroissiaux de Pressy-sous-Dondin, l’acte de décès le 30 mars 1740 [9] d’une « Antoinete Percherancier », dont on ne connaît pas les parents et dont l’âge (10 ans environ) ne correspond pas à celui qu’aurait eu l’enfant née en 1725 (15 ans). Pour rendre la recherche encore plus difficile, la tenue des registres avait souffert de l’absence de desservant entre avril 1730 et février 1731, ce qui pouvait expliquer qu’aucun baptême d’une Antoinette Percherancier n’ait été noté pendant cette période.

Néanmoins, un élément la rattache à Benoit Percherancier : le nom de celui qui est présent à son enterrement : Dominique Labrebis, qui est beau frère de Benoit et donc un oncle par alliance de la petite morte.

Je fais donc l’hypothèse qu’Antoinette fille de Benoit est morte en 1740.
De qui Antoinette, épouse de Louis Dufour, est elle donc la fille ?

L’acte de mariage est du genre à vous donner envie de maudire le prêtre curé :
Ce jour là, trois autres mariages sont célébrés en plus de celui de Louis et Antoinette :

  • Girard Dufour, frère aîné de Louis épouse Denise Guyonnet
  • Claude Thévenet épouse Françoise Simonet
  • Catherin Coillet épouse Jeanne Treuillet
    et aucune parenté n’est indiquée.

Ce n’est donc pas de ce côté, semble-t-il que viendra la lumière. Mais si Antoinette était la fille de Benoit n’aurait il pas été plus normal que le mariage soit célébré à Pressy où il demeure ?

Je m’intéresse alors aux enfants nés de cette union, avec la réflexion qu’habituellement les parrains et marraines sont pris dans les deux familles, paternelle et maternelle.

Or aucun des enfants Dufour n’ont de parrain et marraine dans la famille de Benoit, alors qu’en ce qui concerne les autres enfants de Benoit, les parrainages fonctionnent fort bien et jusqu’à la génération suivante ! L’éloignement ne joue pas, les deux villages se touchent.

Le parrain du premier enfant Dufour [10] est Girard Dufour (je sais que c’est son oncle) et la marraine Françoise Simonet, dont je ne sais rien. Mais tiens ! Une Françoise Simonet s’est mariée le même jour qu’Antoinette.

J’ai de plus en plus la conviction qu’Antoinette a un autre père que Benoit et que si le curé n’a pas pris la précaution de noter les origines des conjoints c’est qu’il les savait tous de sa paroisse.

Je remonte donc les registres paroissiaux à la recherche de filles Percherancier nées dans le années 1720 à Saint-André-le-Désert.
Il n’y a pas d’Antoinette Percherancier.
Y a-t-il une fille Percherancier née à Saint-André vers 1725 ?

Une seule : Claudine, fille d’Etienne Percherancier (un demi-frère de Benoit) et de Françoise Simonet, née le 30 janvier 1727 [11]. Elle est, en principe, la seule enfant d’Etienne, qui décède à l’âge de 32 ans en 1732 [12].
Françoise Simonet ? La marraine de Girard Dufour.
Françoise Simonet (ou Monet) a épousé Etienne Percherancier le 7 février 1725 [13]. De quoi avoir un enfant la même année ! Que le curé a oublié de noter…
La parenté d’Antoinette et d’Etienne Percherancier me semble désormais possible, mais pas prouvée. La seule preuve serait le contrat de mariage de Louis Dufour.

C’est aux archives départementales de Saône et Loire, à Mâcon, que je trouve la confirmation que je cherche.
La table alphabétique de contrôle des actes du bureau de Saint-André-le-Désert m’indique l’existence d’un tel contrat.
Il a été passé chez Maitre Philibert le 30/1/1746 [14]. C’est un contrat de 200 livres pour les deux.
Malheureusement les archives ne possèdent pas les minutes de Maitre Philibert pour cette période ! Impasse ?
Non.

Cette même année 1746, le 18 octobre, Françoise Simonet fait un testament [15] chez Maitre Hugues Bailly à Pressy-sous-Dondin et lui, béni soit il, le voilà, bien caché dans l’épaisseur du dossier. Je l’extrais avec précaution et commence à le lire : Françoise Simonet, épouse de Claude Thévenet, est enceinte. Elle est aussi veuve de François Rondot, dont elle a eu un fils qu’elle institue héritier particulier ainsi que le (ou la) posthume, et d’Etienne Percherancier dont elle a eu une fille, Antoinette, dont elle fait son héritière universelle.
Mais c’est à la dernière ligne du testament seulement qu’un renvoi précise : femme de Louis Dufour !
Je peux donc rectifier les parents d’Antoinette, fille d’Etienne Percherancier et de Françoise Simonet.

(Françoise Simonet n’est pas morte en 1746 car Philibert, fils de Claude Thévenet et de Françoise Simonet est baptisé le 5 aout 1749 [16], mais j’ignore quand elle décède).

Notes

[1BMS Saint-André-le-Désert 1733-1747, vue 93

[2BMS Saint-André-le-Désert 1748-1761 , vues 2, 9, 29, 57

[3Saint-André-le-Désert, décès 1792-1802, vue 11

[4Saint-André-le-Désert, décès 1792-1802, vue 43

[5BMS Pressy sous Dondin 1716-1745, vue 43

[6AD 71, 3 E 4188, Étude de Hugues Bailly, reddition de comptes contenant partage…

[7BMS Saint Martin de Salencey 1739-1769, vue 48

[8Table alphabétique du contrôle des actes, C 3959

[9BMS Pressy sous Dondin 1716-1745, vue 137

[10BMS Saint-André-le-Désert 1748-1761, vue 2

[11BMS Saint-André-le-Désert 1716-1732, vue 77

[12BMS Saint-André-le-Désert 1716-1732, vue 50

[13BMS Saint-André-le-Désert 1716-1732, vue 103

[14Table alphabétique du contrôle des actes, C 3949

[15AD 71, 3 E 4186, Étude de Hugues Bailly, testament de Françoise Simonet

[16BMS Saint-André-le-Désert 1748-1761, vue 12

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

8 Messages

  • De qui Antoinette est elle la fille ? 19 octobre 10:49, par André Vessot

    Bonjour Odette,

    Bravo pour votre persévérance et votre ténacité qui vous a permis de trouver qui était les parents d’Antoinette. Comme quoi il ne faut négliger aucune source et notamment celle des minutes de notaires.

    Cordialement.

    André VESSOT

    Répondre à ce message

  • De qui Antoinette est elle la fille ? 19 octobre 11:38, par Lydie RUNGEARD

    Félicitations, très intéressante et éducative recherche.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • De qui Antoinette est elle la fille ? 19 octobre 14:03, par barbier christine

    étonnant comme on peut facilement se tromper ! en toute bonne foi d’ailleurs.
    il faut vraiment fouiller et ne rien prendre pour argent comptant tant que la preuve n’est pas avérée.
    merci d’avoir témoigné de cette belle persévérance.
    cordialement
    Christine Barbier-Malle

    Répondre à ce message

  • De qui Antoinette est elle la fille ? 19 octobre 14:48, par verte

    geniale j’adore votre enquete elle donne un grand espoir dans les archives notariales pour les situations bloquees

    Répondre à ce message

  • De qui Antoinette est elle la fille ? 20 octobre 07:57, par JOURDAIN Isabelle

    Bonjour Odette,

    C’est super, je vais peut-être arriver enfin a trouver le bon nom d’une personne en Dordogne.

    Merci pour votre article

    Cordialement
    Isabelle

    Répondre à ce message

  • De qui Antoinette est elle la fille ? 20 octobre 20:20, par Joëlle Sigal

    Merci pour ce partage, j’en ai aussi qui me demandent de l’obstination, je sens que je vais y arriver....
    Cordialement
    J.Sigal

    Répondre à ce message

  • De qui Antoinette est elle la fille ? 21 octobre 14:29, par maurice taillaumard

    Je passe beaucoup de temps à vérifier les données que je collecte et la recherche de la filiation des individus n’est pas toujours évidente. Il faut absolument « trouver » un document fiable car les suppositions ne sont pas toujours des certitudes. Il faut être obstiné et donc les archives notariales sont aussi une mine de renseignements qu’il faut explorer ( quand on sait les trouver.....)
    Cordialement.

    Répondre à ce message

    • De qui Antoinette est elle la fille ? 21 octobre 17:02, par André Vessot

      Une des difficultés vient, entre autres, des prénoms qui sont assez changeants selon les actes. Ainsi une de mes ancêtres est prénommée tantôt Marie-Josephte, tantôt Claudine Françoise. Pas facile de s’y retrouver dans ce cas. J’ai même trouvé un autre cas où le prénom est devenu patronyme : ainsi Blaise THOMAS est devenu Thomas BLAISE ; et mon arrière-grand-mère s’appelait BLAISE alors que ses ancêtres étaient des THOMAS.
      Cordialement.

      André VESSOT

      Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2018 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP