www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Christophe lance une bouteille à la mer

A la recherche de l’identité de ces conscrits de 1908


vendredi 12 mars 2021, par Christophe Ripoche, Michel Guironnet

Répondre à cet article

Mon ami et vieux complice Christophe, pour l’association des St Léger de France et d’ailleurs, lance une « bouteille à la mer » pour redonner une identité à ces conscrits.

JPEG - 173.5 ko
Les conscrits de Saint Léger des Vignes (1908)

Quelqu’un aurait-il des noms ou des infos à proposer pour cette carte postale du conseil de révision de 1908 à Saint Léger des Vignes (Nièvre) ?

Vous verrez que notre ami Franck, le Génétective, s’est déjà bien impliqué dans ce travail de mémoire. Mais nous voilà bloqués dans nos recherches.

Voici où nous en sommes :
https://www.stleger.info/les72StLeger/region5/58b.conscrits.htm.

Le forum en bas de l’article est prêt à recevoir vos commentaires.
Vous pouvez aussi contacter Christophe via https://www.facebook.com/assostleger ou par mail assostleger chez orange.fr

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

11 Messages

  • Christophe lance une bouteille à la mer 12 mars 08:36, par martine hautot

    Félicitations aux chercheurs !
    Seul renseignement que je puis vous donner pour compléter le tableau de Franck : Claude Lazare Clerc n’était pas sur la photo ,il a pas mal voyagé, il était sur le recensement de la population en 1906 à Montluçon et est recensé pour le service militaire en Meurthe et Moselle,habitant à Cirey sur Vezouze .Il meurt à Nancy le 4 Mai 1841
    (Grand Memorial Clerc Claude lazare matricule 597)

    Répondre à ce message

  • Christophe lance une bouteille à la mer 12 mars 11:43, par Sophie Pugin

    Bonjour,

    Je viens de découvrir votre site et cette bouteille à la mer.
    Il existe sur Charrin aux Archives départementales de Nevers les « Tableaux de recensement des jeunes gens » classe par classe où sont indiqués les noms des conscrits de la commune avec leur description physique.
    Je pense qu’il doit exister la même chose pour la commune de Saint-Léger soit à la mairie, soit aux AD.
    Bonnes recherches
    Sophie

    Répondre à ce message

  • Christophe lance une bouteille à la mer 12 mars 17:54, par Suzanne

    Bonjour,
    Etes-vous bien certains qu’il s’agisse d’une photo de conscrits ?
    Celles que je connais sont plus festives (chapeaux, rubans...)
    Même si on aperçoit bouteilles et verres.
    De plus la présence d’une femme et d’un enfant me fait douter.

    Et Martrine Hautot voulait ceretainement " meurt à Nancy le 4 mai 1941)

    Répondre à ce message

    • Christophe lance une bouteille à la mer 12 mars 18:25, par ADAM

      Bonjour Suzanne,

      je suis l’arrière petit fils de Louis Joseph LABAT,l’un des conscrits, je suis certain que c’est une photographie des conscrits de Saint Léger des Vignes, car il a été trouvé une carte photo, écrite par mon arrière grand père à son oncle qui le prouve.

      Répondre à ce message

  • Christophe lance une bouteille à la mer 12 mars 19:14, par Corinne Decabane

    Bonjour,

    Belle recherche...
    Voici un petit complément.
    Si l’on retire la femme, l’enfant et « M. Le Maire », nous avons 16 jeunes gens.
    Le Conseil de révision liste les hommes résidant dans le département à leurs 20 ans… pas seulement ceux qui y sont nés.
    Le site du Grand Mémorial permet d’effectuer une recherche avec des filtres :
    Voici la liste des 16 jeunes gens nés en 1908 et résidant à Saint-Léger-des-Vignes (58) :

    • BOUILLE Raoul, né le 24/07/1888 à Tours (37)
    • CHAUMIER Jacques, né le 30/04/1888 à Cossaye (58)
    • CLOIX Léonard, OK
    • DESMARETS Paul, né le 01/04/1888 à Paris (75)
    • DOLLET Jacques, né le 20/10/1888 à Chevagnes (03)
    • GRANDJEAN Gaspard, OK
    • JAUMOT Etienne, OK
    • LABAT Louis Joseph, OK
    • LAUMAIN Gustave, OK
    • MAURICE Georges, né le 15/11/1888 à Paris (75)
    • MERLAND Laurent, OK
    • MONTAGNE Jean-Marie, né le 21/02/1888 à Charrin (58)
    • RIAT Alexandre, OK
    • ROSETTE Gilbert, OK
    • TARDIVON Antoine, OK
    • VERNIERE Jean, OK

    Il reste à rechercher les descriptions physiques indiquées dans chaque fiche.
    Cependant, comme les AD 58 n’ont pas encore fait la mise à jour du fonctionnement par Flash Player (des AD 58) je ne peux plus lire les fiches sur mon PC…
    Peut-être que quelqu’un en aura la possibilité ?

    Bien cordialement,
    Corinne

    Répondre à ce message

    • Christophe lance une bouteille à la mer 12 mars 20:37, par ADAM

      Bonsoir Corinne,

      vous avez raison j’ai la même conclusion que vous sur cette liste de conscrits, par contre vous faite une petite erreur, c’était le lieu d’habitation de leurs parents et non pas le leur exemple si un des conscrits était parti travailler dans une autre région il avait l’obligation de passer le conseil de révision dans le département et le canton où habitaient leurs parents.Pour ceux cherchant un anciens conscrits, et qui ne le trouve pas dans le département du lieu d’habitation des parents pensez à regarder les départements limitrophe exemple certains conscrits du département du Cher se trouvent dans les registres matricule du département de la Nièvre.

      Répondre à ce message

      • Christophe lance une bouteille à la mer 13 mars 07:32, par suzanne

        Recensé militairement dans son lieu de naissance....
        sauf s’il était domicilié « ailleurs » depuis plus de 6 mois ou s’il y était déjà marié.. et cela arrivait quand même.
        Différence entre « domicilié » et « residant »

        Répondre à ce message

        • Christophe lance une bouteille à la mer 13 mars 08:47, par Michel Guironnet

          Bonjour,

          C’est vrai qu’il faut faire la différence entre « domicilié » et « résident ».La loi de 1905 sur le recrutement dit :

          article 13. Sont considérés comme légalement domiciliés dans le canton
          1° Les jeunes gens, même émancipés, engagés, établis au dehors,expatriés, absents ou en état d’emprisonnement, si d’ailleurs leur père ou, en cas de décès ou de déchéance de la puissance paternelle du père, leur mère ou leur tuteur est domicilié dans une des communes du canton, ou si leur père, expatrié, avait-son domicile dans une desdites communes ;
          Les jeunes gens mariés dont le père, ou la mère à défaut du père, sont domiciliés dans le canton, à moins qu’ils ne justifient de leur domicile réel dans un autre canton ;
          Les jeunes gens mariés et domiciliés dans le canton, alors même que leur père et leur mère n’y seraient pas domiciliés ;
          Les jeunes gens nés et résidant dans le canton, qui n’auraient ni leur père, ni leur mère, ni un tuteur ;
          5° Les jeunes gens résidant dans le canton, qui ne seraient dans aucun des cas précédents et qui ne justifieraient pas de leur inscription dans un autre canton.

          J’avais fait le même genre de recherches avec une carte postale de conscrits des Roches de Condrieu en 1905.
          Celui qui l’écrit, Philippe Duchez, est né à Lyon, vit à Paris mais passe son conseil de révision aux Roches parce que ses parents y habitent !

          https://www.histoire-genealogie.com/Faire-de-l-histoire-locale-grace-a-une-carte-photo-de-1905-2738

          Cordialement.
          Michel Guironnet

          Répondre à ce message

  • Christophe lance une bouteille à la mer 15 mars 16:56, par Richard Gillon

    Bonjour,
    Etonnant de lire que des conscrits réformés pour cause physique sont quand même rappelés en service actif ultérieurement. Nouvel examen médical ? Ou manque d’effectifs ?
    Richard.

    Répondre à ce message

    • Christophe lance une bouteille à la mer 15 mars 17:28, par Michel Guironnet

      Bonjour,

      Les ajournés pour raison de santé étaient reconvoqués l’année suivante et passaient de nouveau le conseil de révision.
      Et effectivement, le besoin d’hommes durant la guerre a fait mobiliser des réformés des années précédentes...même si leur état de santé ne s’était pas amélioré !

      Cordialement.
      Michel Guironnet

      Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP