www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Articles > Entraide généalogique ou historique > Une confusion entre deux cousines et les conséquences sur divers actes

Une confusion entre deux cousines et les conséquences sur divers actes

par l’administration communale de Villers-Saint-Ghislain

Le jeudi 19 mars 2015, par Gérard Tasset

Au cours de mes recherches, j’ai trouvé un cas de bigamie involontaire qui semble due à une erreur de l’officier d’état-civil. Il met en scène deux cousines, Zélie Catherine et Albine Eugénie LONCOL, nées avec 5 mois d’écart.

La descendance de Xavier Joseph LONCOL

Dans le tableau ci-dessous on y voit 2 de ses petites-filles nées avec 5 mois d’écart : Zélie Catherine née le 13 octobre 1850 et Albine Eugénie née le 1 mars 1851.

JPEG - 578.2 ko
Tableau de la descendance de Xavier Joseph LONCOL
Cliquez sur l’image pour l’agrandir...

Ce sont elles que l’administration communale de Villers-Saint-Ghislain (B-7031 Hainaut Belgique) va confondre, ce qui conduira à une bigamie involontaire et sans doute ignorée des intéressées !

Albine Eugénie LONCOL

Les époux Nicolas Joseph LONCOL et Ozée ROUSSEAUX, accompagnés de leurs enfants, ont quitté Villers-Saint-Ghislain (B-7031 Hainaut Belgique) entre 1853 et 1856 pour s’établir à Ozouer-le-Voulgis (F-77390 Marne France) où naîtront 2 enfants supplémentaires. Entre 1860 et 1870, toute la famille part s’installer à Saint-Martin-du-Vivier (F-76160 Seine maritime France).

Leur fille aînée, Albine Eugénie, s’y est mariée le 20 avril 1872 avec Louis Victor MULOT. Dans l’acte de mariage, la date de naissance de la mariée est bien le 1 mars 1851 et ses parents sont bien Nicolas LONCOL et Ozée ROUSSEAUX, présents au mariage et consentants.
Louis Victor MULOT est décédé le 13 avril 1887 à Saint-Martin-du-Vivier, époux de Albine Eugénie LONCOL suivant l’acte de décès (extrait ci-après).

Le couple était donc toujours formé le 23 octobre 1880.

Zélie Catherine LONCOL

Les époux Augustin Joseph dit Auguste LONCOL et Marie Thérèse RAPPEZ, accompagnés de leurs enfants, ont quitté Villers-Saint-Ghislain (B-7031 Hainaut Belgique) après 1850 pour s’établir à Mourmelon-le-grand (F-51400 Marne France).

Leur fille cadette Zélie Catherine LONCOL s’est accouchée le 25 janvier 1875 à Mourmelon-le-grand d’un fils déclaré par l’accoucheuse et par Auguste LONCOL, l’aïeul de l’enfant. Il a été inscrit dans le registre des naissances comme Paul Edmond LONCOL.

Dans la marge de cet acte de naissance, il a été ajouté que :

  • la nommée Zélie LONCOL s’est reconnue le 2 mars 1875 comme la mère de l’enfant.
  • l’enfant a été reconnu par son père Eugène Victorien Théophile BRU lors de son mariage le 23 octobre 1880 à Mourmelon-le-grand. Il s’est ensuite appelé BRU (et plus LONCOL).

Mais dans cet acte de mariage de 23 octobre 1880, la mariée, sur base d’une copie d’acte de naissance délivrée par l’administration communale de Villers-Saint-Ghislain, est identifiée comme Albine Eugénie LONCOL née le 1 mars 1851 à Villers-Saint-Ghislain, et fille de Auguste LONCOL (présent et consentant au mariage) et de Marie Thérèse RAPPEZ (décédée à Mourmelon-le-Grand le 14 février 1875). Mais un tel acte de naissance n’existe pas dans les registres de Villers-Saint-Ghislain. Le couple LONCOL – RAPPEZ avait eu une fille, Zélie Catherine, née le 13 octobre 1850 ; il était donc impossible qu’il en ait une autre née le 1 mars 1851, soit moins de 5 mois après.

Dans les 15 années qui précèdent ou suivent l’an 1850, il n’y a aucune autre naissance d’une Albine LONCOL à Villers-Saint-Ghislain. Donc le couple Auguste Joseph LONCOL et Marie Thérèse RAPPEZ n’a pas eu de fille prénommée Albine née à Villers-Saint-Ghislain. Et la seule Albine Eugénie qui y a été enregistrée s’est mariée à Saint-Martin-du-Vivier et y était toujours mariée en 1880.

Cet acte de mariage contient donc une erreur incroyable : L’IDENTITÉ DE LA MARIÉE EST FAUSSE !
La mariée identifiée ici était déjà mariée depuis le 20 avril 1872 à Saint-Martin-du-Vivier avec Louis Victor MULOT. Elle est donc devenue légalement bigame, assurément à son insu.

Pourquoi n’y a-t-il pas eu de réaction sur cette erreur durant le mariage ?

Tant la mariée que son père Auguste LONCOL ne signent l’acte de mariage, déclarant ne savoir le faire. Il est probable que ni l’un ni l’autre ne savaient lire et écrire et donc n’avaient rien compris au contenu de le copie de l’acte de naissance. Mais comment n’ont-ils pas réagi en entendant les prénoms utilisés par l’officier d’état civil pour la mariée ?

Et seul cet officier d’état civil s’est étonné, sans plus, lors de la reconnaissance de l’enfant, que la mère s’appelait Zélie dans l’acte de naissance et Albine Eugénie dans l’acte de mariage…

Mais cette confusion a entraîné une suite d’erreurs car tous les actes suivants ont été inscrits sur base de la copie d’acte de naissance fournie pour le mariage :

  • Au décès de Eugène Victorien Théophile BRU, il est déclaré époux de Albine Eugénie LONCOL. Mais la déclaration est faite par son beau-frère Oscar Jean-Baptiste LONCOL (frère de Zélie).
  • Au remariage de celle-ci avec Joseph Philippert SCHILLIGER, la mariée n’a pas fourni de nouvel acte de naissance car on a fait référence à celui qui était joint à l’acte de son premier mariage et qui a été réutilisé pour le second. Mais les témoins de la mariée sont ses frères, Félicien Joseph et Oscar Jean-Baptiste LONCOL (qui sont en fait les frères de Zélie).
  • Au mariage de Paul Edmond BRU, celui-ci est déclaré dans l’acte fils de Albine Eugénie LONCOL. Mais son témoin est son oncle Oscar Jean-Baptiste LONCOL (frère de Zélie).

Ultime vérification

Il n’y a malheureusement aucun recensement disponible par Internet pour la commune de Mourmelon-le-grand. Il en est de même pour les annexes aux actes de mariage.

Habitant à plusieurs centaines de kilomètres de la Marne, je n’ai pas l’occasion d’aller consulter ces documents et d’en prendre copie.
Mais j’aimerais en disposer avant d’encoder dans Geneanet ces personnes en adaptant les données comme elles sont reprises dans le tableau qui suit.

Ainsi, seule la date de naissance de Zélie Catherine dite Amélie Eugénie LONCOL ne correspondrait pas à celle qui figure dans son acte de mariage. Toutes les autres données seraient correctes.

Amis lecteur, qu’en pensez-vous ? Albine Eugénie LONCOL semble bien avoir été mariée légalement une seconde fois, mais très probablement à son insu ! Qui pourrait me donner son avis ? Merci pour votre aide...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

12 Messages

  • bonjour
    pour tout vous dire, j’ai le même cas mais entre deux sœurs
    et mon arrière grand mère ne s’est jamais mariée mais sa sœur a été bigame. J’en suis arrivée à la conclusion que les actes de mariage n’étaient pas lus lors de la cérémonie sinon les deux soeurs qui étaient présentes au mariage auraient réagi.
    Les actes sont rédigés avant l’arrivée des futurs mariés seuls restent en blanc les dernier détails : noms des mariés et des témoins
    en revanche le contrat de mariage est bien établi au nom et prénom de mon arriere gd mère

    Répondre à ce message

  • une histoire qui vient de se passer avec 2 sœurs jumelles, une erreur vient d’être faite par l’officier de l’état-civil il a annoté dans la marge les date, lieu et conjoint dans l’acte de naissance mais à la mauvaise sœur, ce qui fait que maintenant la seconde sœur doit attendre la correction afin de pouvoir elle aussi se marier plusieurs mois à un an

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Bravo pour cet écheveau compliqué que vous avez démêlé !
    J’aimerais savoir comment retrouver l’origine d’un ancêtre, Nicolas Mouton, né à Ozouer-le-Voulgis (Seine et Marne) le 10 mars 1682. Il venait peut-être de Belgique, comme votre Nicolas Joseph Loncol ? Comment avez-vous consulté les archives belges ? En ligne ?
    Merci. Bien cordialement.

    Répondre à ce message

    • Archives Belges 20 mars 2015 16:18, par Annick H.

      Les archives de la Belgique sont en ligne, sur le site Belge pour les actes paroissiaux et sur Family Search pour les registres d’état civil. Je viens de passer plusieurs semaines sur les deux sites et ai bien avance mes recherches.

      Répondre à ce message

  • bsr, essayez de consulter le site tres efficace de marne archive. bonne recheche. un ancien marnais

    Répondre à ce message

  • Une confusion entre deux cousines et les conséquences sur divers actes 21 mars 2015 15:59, par ROUGERON Jean-Claude

    ... d’où l’intérêt des recoupement entre les différents types d’actes : naissance ou baptême, mariage et décès ou sépulture....
    J’ai moi-même mis des mois à lever une ambiguité entre deux cousines germaines (au nom de Marguerite PALLIER) que je prenais pour une seule et même personne née(s) vers 1696 et mariée(es) simultanément à Antoine PEYNOT et Philippe ROUGERON jusqu’à ce que je retrouve un détail parental sur l’une d’elles, différent sur l’acte de mariage de 1722 avec Philippe ROUGERON, acte bien caché avec quelques autres dans un registre de 1810 !
    Encore une fois, labourez, prenez de la peine !
    Bon courage !
    Bien cordialement,
    Jean-Claude

    Répondre à ce message

  • Histoire passionnante !
    Le point commun que j’ai trouvé avec mes ancêtres, c’est l’origine belge, une famille s’installant non loin de la Marne, dans la Meuse exactement, à peu près à la même époque. Ce sont des agriculteurs. A quoi est dû cette immigration qui semble assez importante à cette époque ?

    J’ habite moi-même la Marne, alors si vous ne trouvez pas rapidement de réponse au sujet des recensements de Mourmelon, je pourrai m’en occuper...

    Répondre à ce message

    • Bonjour,
      Il semble que plusieurs familles soient parties de Belgique pour la Marne. Les Loncoil étaient terrassiers et la période concernée coïncide avec la construction du camp militaire. Est-ce là le motif de leur déménagement ?
      Je vous remercie de votre proposition d’aide. Serait-il possible pour vous d’aller aux archives à Chalons-sur-Marne reprendre l’acte de naissance transmis par la commune de Villers-Saint-Ghislain pour le mariage de Zélie Loncoil devenue Albine Eugénie. Il doit se trouver dans les annexes des actes de mariage. Merci d’avance.
      Si vous avez besoin d’un acte en Belgique, dites-le.

      Répondre à ce message

  • J’ai rencontré un problème sur une personne née en 1891 décédée en 1903, qui a pu se marier en 1928 et est décédée, une 2e fois ? :), en 1961 mais sous le nom de veuve untel ...mais bien avec l’indication de la date de naissance. Les lecture de vos divers messages me donnent l’idée que c’était peut être une autre enfant de la famille qui était décédée en 1903 ...

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP