www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Chroniques familiales et aventures généalogiques » Un pataquès dans l’Etat-Civil

Un pataquès dans l’Etat-Civil


jeudi 19 octobre 2017, par Roland Mongaï

Répondre à cet article

Dans le cadre de la préparation d’un prochain article (Les CLARETON – Médaillés de Sainte-Hélène), je suis tombé sur un fait peu ordinaire qui mérite ces quelques lignes…

CLARETON André Benoît Barthélémy nait à Cavaillon le 4 février 1804 [1]. Il est le 4e enfant d’une fratrie de 8.

L’extrait de cet acte ne laisse aucun doute sur l’identité de ses parents. L’architecture familiale qui s’en suit représente cette cellule.

Il est le fils (comme ses frères et sœurs) selon cet acte de naissance, de

  • CLARETON Barthélémy et de
  • BON Marie Thérèse.

Lequel couple s’est uni à Cavaillon le 6 janvier 1796 [2].
Jusque-là, rien à dire.

De son côté, CLARETON André Benoît Barthélémy s’unit aussi à Cavaillon le 11 novembre 1840 avec Mlle CONSTANTIN Rose Agathe [3]. Les parents du marié sont présents.
Toujours rien à dire.

Notre CLARETON André Benoît Barthélémy meurt à Narbonne, le 8 août 1864 [4].

Il était bien :

  • Natif de Carpentras
  • Agé de 58 ans (mais 60 en réalité)
  • Marié à CONSTANTIN Rose Agathe
  • Fils de CLARETON Barthélémy et de...
  • Marie PAGÉS ! Et là, ça ne va plus. La maman n’est plus la même. Et le père est dit marié à cette dame !

Que s’est-il passé ?

La maman, BON Marie Thérèse, décède à Cavaillon le 23 mars 1841, elle a 63 ans. Et elle n’est pas veuve. Elle décède chez son mari, au Quartier du Grès.

L’examen des tables décennales (de 1843 à 1872) de Cavaillon ne révèle pas le décès du père, ni son éventuel remariage pour les mêmes années.

Le couple CLARETON & PAGES reste aussi introuvable sur Généanet et sur Hérédis on line.

Que dire de cette situation ?

Le père n’est pas mort à Cavaillon. Même si sa femme est morte chez lui, il avait peut-être délaissé le foyer familial avant. Etait-il parti avec Marie PAGÉS ?

CLARETON & PAGÉS ne sont jamais mariés. Il faut remarquer qu’en 1841 [5], il a déjà 68 ans. Ce n’est pas bien l’âge pour convoler.

Père et mère présents !

En novembre 1840, les parents d’André Benoît Barthélémy, sont présents au mariage de leur fils [6].

Père présent !

En avril 1841, au mariage de son fils Napoléon Baptiste avec GAUTHIER Marie Thérèse Cécile [7], il est seul présent ; son épouse est morte. Mais pas de PAGÉS Marie officiellement !

Mort du Père

Il décède à Orgon (13) le 25 février 1852. Il est veuf de Marie Thérèse BON [8]. Il habite très probablement chez sa fille, Charlotte Marie Honorine (Epouse LIEUTAUD Joseph Bruno).
Pas de trace, dans cet acte, de Marie PAGÉS.

Mais alors ?

  • Comment l’Officier de l’Etat-Civil de Narbonne, peut-il savoir et inscrire que Marie PAGÉS est la mère d’André Benoît Barthélémy ?
  • Qui a pu le lui dire ?

Marie PAGÉS

Sur Narbonne, Généanet fournit 123 Marie PAGÉS, dont beaucoup de doublons ! Mais aucune n’est liée avec un CLARETON.

La suite pour une fin

Selon moi, elle consisterait à retrouver cette Marie PAGÉS et le lien qui la relie à CLARETON Barthélémy.

Merci pour vos pistes de recherche ou vos suggestions...

Notes

[1Acte de naissance N° 71 – Vue 60/70 – Cote 23800 – (AD 84 – Cavaillon)

[2Acte de mariage N° 18 - Vue 32/55 – Cote 23481 - (AD 84 – Cavaillon)

[3Acte de mariage N° 57 – Vue 59/89 – Cote 23961 - (AD 84 – Cavaillon)

[4Acte de décès N° 238 – Vue 101/157 – Cote 100NOM/5E262/251 – (AD 11 – Narbonne)

[5Acte de décès N° 48 _ Vues 17 et 18/75 – Cote 23975 - (AD 84 – Cavaillon)

[6Acte de mariage N° 67 – Vue 56/69 – Cote 23961 - (AD 84 – Cavaillon)

[7Acte de mariage N° 3 – Cote 25901 – (AD 84 – Oppède)

[8Acte de décès N° 14 – Vue 5/26 – (AD 13 – Orgon).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

31 Messages

  • Un pataquès dans l’Etat-Civil 19 octobre 09:53, par JBE

    Bonjour
    Je pense que la cause de cette erreur pourrait être l’ignorance des personnes qui ont déclaré le décès d’André Benoît Barthélemy. Si ceux-ci sont des voisins ou amis, ils ne connaissaient pas forcément le nom de sa mère, et l’officier de l’Etat civil a recherché une épouse d’un autre Barthélémy Clareton.
    Vous dites qu’il y a 123 Marie Pagès ; Ce doit être pareil pour les B. Clareton.
    D’autre part, les prénoms changent :dans l’acte de décès, André Benoit Barthélémy se transforme en Barthélémy André, d’où le flou.
    Il y a des erreurs sur les actes d’état civil :sur l’acte de naissance de ma G.M. Marie Alexandrine Duvivier apparaissent en marge 2 mariages alors qu’elle ne s’est mariée qu’une seule fois.
    Il a été rajouté le mariage de sa cousine Maria Alexandrine avec un Monsieur Duvivier, une double méprise en sorte.
    Cordialement
    JBE

    Répondre à ce message

    • Un pataquès dans l’Etat-Civil 21 octobre 02:10, par Roland MONGAÏ

      A l’attention de JBE,

      Oui, ce n’est pas la première erreur que je rencontre dans les registres de l’E-C.
      En ce qui concerne les CLARETON, c’est un nom qui est vauclusien. J’ai une souche parti de Robion vers 1540. Ce n’est pas un nom rare, mais un nom local, pas très courant en dehors de ce département.
      Quant aux Barthélémi, j’en compte 12/plus de 2000 dans ma base. Donc l’association n’est pas courante.

      Répondre à ce message

  • Un pataquès dans l’Etat-Civil 19 octobre 10:05, par Leconte

    Bonjour,
    Peut-être (avec beaucoup de patience !) voir les recensements : Cavaillon, Narbonne , Orgon ...?
    Bon courage
    J.L.

    Répondre à ce message

  • Un pataquès dans l’Etat-Civil 19 octobre 11:02, par hautotmartine@gmail.com

    Bonjour, Roland
    L’acte de décès est le moins fiable des actes d’état-civil ,il dépend de la mémoire des déclarants et il y a beaucoup d’approximation notamment dans les âges .Pensez que le livret de famille n’ a été créé en France qu’en 1877 !
    Dans le cas qui nous intéresse ici ,un des déclarants du décès est Gabriel Gadas ,le mari de la fille d’ André Clareton,Marguerite . Elle n’a jamais connu sa grand mère Bon ,décédée lorqu’elle naît en 1844. Si lorsque Marguerite était enfant ,son grand père Barthélémy vivait avec une femme appelée Marie Pages , Marguerite a pu la considérer comme sa grand-mère ,d’où la confusion dans l’acte de décès .
    Pour retrouver la trace de Marie Pages ,tournez vous plutôt vers les recensements d’Orgon ,lieu de décés de Barthélémy , il ne semble pas être resté à Cavaillon après le décès de son épouse et Narbonne ,c’est plutôt pour la génération suivante
    Reste qu’entre Cavaillon et Orgon ,il a pu vivre en tout autre lieu.
    Marie risque de garder longtemps son mystère ...
    Bon courage dans vos recherches ,
    Martine

    Répondre à ce message

    • Un pataquès dans l’Etat-Civil 21 octobre 02:20, par Roland MONGAÏ

      Bonjour Martine HAUTOT,

      Comme je l’ai dit plus haut, j’ai fouillé les tables d’ici et d’ailleurs (Narbonne) pour retrouver cette Marie PAGES. et comme vous le dites si bien quelqu’un a fourvoyé l’Officier en pensant bien faire, en croyant à cette union...
      Je serai très étonné que cette Marie PAGES soit retrouvée en association avec Barthélémi CLARETON.

      Répondre à ce message

  • Un pataquès dans l’Etat-Civil 19 octobre 17:27, par Balthazar

    Bonjour,

    Ce type d’erreur sur un acte de décès est assez fréquent, j’en ai moi-même plusieurs dans mon arbre. Mais en remontant la branche, on peut souvent en trouver l’origine.
    J’en ai moi⁻même plusieurs sur mon arbre. Pour l’une d’entre elle, la mère du défunt est déclarée sous le nom de son premier mari. Et pour une autre, elle est déclarée sous le nom de son beau-père.
    Dans votre cas, il est probable que Marie Thérèse Bon soit liée de près ou de loin à une famille Pagès.

    Répondre à ce message

  • Un pataquès dans l’Etat-Civil 20 octobre 11:35, par MARTINET Henri-Claude

    Bonjour,
    Je serais assez d’accord avec la remarque de Balthazar.
    Dans ma généalogie, j’ai pendant longtemps recherché une épouse disparue (alors qu’elle n’était pas décédée), le mari ayant une autre Marie comme épouse.
    La solution : l’officier d’état civil avait purement et simplement repris le patronyme de naissance de la mère : BECU. Je suppose, comme c’était un petit village, que, pour lui, elle restait la « gamine de la fille Becu » !
    Cordialement
    H-Cl. Martinet

    Répondre à ce message

    • Un pataquès dans l’Etat-Civil 20 octobre 13:04, par C. Parrot

      Tout à fait d’accord pour cette remarque. Dans le village d’origine de ma mère, où elle n’habitait plus, j’ai souvent été appelée du prénom de ma mère et il pouvait en être de même du patronyme de mon père qui n’était pas du village !

      Répondre à ce message

      • Un pataquès dans l’Etat-Civil 21 octobre 02:32, par Roland MONGAÏ

        A l’attention de MM MARTINET et PARROT,

        je suis d’accord avec vous lorsqu’il s’agit d’un village, voire d’une petite ville. Là, tout le monde connait tout le monde. Et la familiarité est la norme.
        Mais NARBONNE, n’entre pas dans ce genre de catégorie. Et les CLARETON n’y sont pas originaires.

        D’ores et déjà MERCI à toutes et à tous d’avoir réagi à cette petite énigme dont vous, tout comme moi, espérons un dénouement prochain.

        Bien à vous.
        Roland -

        Répondre à ce message

  • Un pataquès dans l’Etat-Civil 21 octobre 09:08, par guy

    bonjour,

    vous pouvez rechercher sur les « recencements » de ces années.
    il y a aussi les recherches chez les notaires lors des successions.

    Répondre à ce message

    • Un pataquès dans l’Etat-Civil 21 octobre 09:23, par Roland MONGAÏ

      Bonjour Guy,
      J’ai pensé à suivre ces pistes, mais l’ampleur de la tâche m’a découragé.Bien que, en ce qui concerne les recensements, j’ai tourné pas mal de pages en vain.

      Merci à vous.
      Roland -

      Répondre à ce message

  • Un pataquès dans l’Etat-Civil 21 octobre 11:20, par maryse noguera

    bonjour Roland (une revenante)
    je pense comme d’autres personnes ,que la personne qui à enregistrer l’acte connaissait pas cette personne, sa m’est arrivé aussi avec mes « ROBERTS »
    sur l’ace de + il avait pas mis le bon nom de la mère et en plus il disait O Cheval blanc alors que s’était à cavaillon
    bon courage pour tes Claretons (qui sont un peut les miens sur Robion Amitiés Maryse

    Répondre à ce message

    • Un pataquès dans l’Etat-Civil 21 octobre 15:46, par Roland MONGAÏ

      Bonjour Maryse,

      Ce que tu dis là est parfaitement possible. Le déclarant est ignorant de la famille. Il a donné un nom « au hasard » et bien entendu l’Officier a consigné ses dires.
      Cette possibilité me plait bien car elle couronne toutes mes recherches infructueuses sur cette Marie PAGES.
      Voyons maintenant ce qu’en pensent les autres intervenants de cette petite histoire....
      Roland -

      Répondre à ce message

  • Un pataquès dans l’Etat-Civil 21 octobre 19:33, par martine hautot

    Bonjour ,Roland

    Je n’ai pas retrouvé Marie Pages mais j’en sais un peu plus sur la vie de Barthélémy après le décès de son épouse née Bon. Je l’ai retrouvé dans le recensement de 1845 d’ Orgon :il vivait chez son fils Jean Baptiste Véran ,qui y était aubergiste à la Pierre Plantade ( c’est le lieu qui est indiqué sur son certificat de décès ). son âge ,selon le recensement , 71 ans .L’auberge devait être assez importante.Il y avait plusieurs domestiques et une servante mais pas ,à cette époque de Marie Pagés. Mais qui sait ?J’ai remarqué qu’il y avait de nombreuses auberges dans ce bourg
    Bon week-end.
    Martine

    Répondre à ce message

    • Un pataquès dans l’Etat-Civil 22 octobre 07:20, par Roland MONGAÏ

      Bonjour Martine,
      Vous venez de marcher sur mes traces, mais vous avez continué le chemin.
      Je le pensais chez sa fille.
      Je reprends mon ouvrage ...
      Roland -

      Répondre à ce message

    • Un pataquès dans l’Etat-Civil 22 octobre 10:20, par Roland MONGAÏ

      Re-bonjour Martine,
      Impossible d’accéder, pour l’instant, sur le site des recensements d’Orgon 1846 (et non 1845).
      Auriez-vous la copie de cette page ?
      Quant à son âge, son acte de décès le donne pour 8O ans, ce qui fait qu’en 1846, année du recensement, il aurait 74 ans. Et non pas 71 !
      C’est donc un détail à suivre ...
      Roland -

      Répondre à ce message

      • Bonjour,Roland
        Si vous avez du mal pour les recensements d’ Orgon ,c’est sans doute une question de moteur de recherche .J’ai aussi bricolé .
        Vous avez raison, le recensement est de 1846, c’est le mariage du frère de Véran qui est en 1845 à Oppède . Je ne peux copier la page mais je vous donne la référence et les informations :
        page 73 du recensement d’ Orgon 1846
        Clareton Véran,chef de famille aubergiste 45 ans
        Gay Marie 46 ans
        Clareton marie 19 ans
        Clareton Pauline 17 ans
        Clareton Thérèse 15 ans
        clareton louis 9 ans
        clareton barthélémy père du chef 71 ans
        Gayon Sylvain domestique 21 ans
        Gayon jean Jacques domestique 25 ans
        Lignée Antoinette Domestique 26 ans,
        tout cela dans la même maison .

        On retrouve la famille au même endroit au recensement suivant.
        Pour les âges ,au recensement ,c’est du déclaratif et comme on n’a pas de papiers ,c’est approximatif !
        Bon dimanche
        Martine

        Répondre à ce message

        • Un pataquès dans l’Etat-Civil 22 octobre 22:29, par Roland MONGAÏ

          Bonne nouvelle, j’avais tout ce petit monde dans ma base des CLARETON.
          Donc là toujours pas de Marie PAGES
          BON Marie Thérèse est morte en 1841. Il est normal de ne pas la voir dans ce document.
          Je pensais le père chez sa fille, il est chez son fils ; mais cela ne change pas grand chose !

          Répondre à ce message

  • Un pataquès dans l’Etat-Civil 22 octobre 16:54, par Fabienne

    Bonjour,

    Effectivement sur les actes de décès il y a souvent des erreurs sur les noms des parents. J’ai parfois rencontré le nom de la grand-mère donné pour celui de la mère !!! Marie PAGES ne serait-elle pas la grand-mère maternelle ?

    Cordialement,
    Fabienne

    Répondre à ce message

    • Un pataquès dans l’Etat-Civil 22 octobre 22:34, par Roland MONGAÏ

      Vous avez bien raison Fabienne.
      Cela doit nous inciter à bien lire les actes. a bien noter qui est qui...
      La GMM de Jean Baptiste Véran CLARETON est PAUL Elisabeth.
      Et sa GMP est une CLARETON. Anne Marie sont ses prénoms.

      Répondre à ce message

  • Un pataquès dans l’Etat-Civil 23 octobre 11:51, par Joëlle Sigal

    Bonjour,
    j’ai envie de mettre mon grain de sel, il m’est arrivé, en dépouillant des actes d’état civil, que le copieur se trompe, et donne le nom du personnage d’avant sur le document, ou d’après, et du coup, on ne sait plus ce qu’on doit recopier.Donc, regardez tout la page des actes de l’état civil et comparez les actes avant et après celui qui vous concerne.
    Cordialement
    J.Sigal

    Répondre à ce message

    • Un pataquès dans l’Etat-Civil 24 octobre 10:26, par Roland MONGAÏ

      Bonjour J. SIGAL,
      Très très bonne piste. Je regarde cela avec attention et je reviens.
      Cordialement.
      Roland -

      Répondre à ce message

      • Un pataquès dans l’Etat-Civil 24 octobre 10:41, par Roland MONGAÏ

        Je viens de regarder le nom des mères des défunts avant et après le 8 Août 1864.
        Résultats :

        • Le 6 = Marie Elisabeth SAGNE
        • le 9 = Marie EMBRY et
        • le 10 = Marie Anne SAVOURNY
          Pas de Marie PAGES dans tout ça. Mais je trouve votre idée astucieuse, elle est à retenir.
          Cordiales salutations.

        Répondre à ce message

  • Un pataquès dans l’Etat-Civil 30 octobre 09:30, par MH Blonde

    Avez-vous consulté les recensements ?

    J’ai un cas voisin avec un arrière-grand-oncle Jean Claude HUILLARD.
    Le recensement où sa compagne était indiquée comme Mme Huillard m’a permis de retrouver la naissance de celle-ci.

    Répondre à ce message

    • Un pataquès dans l’Etat-Civil 31 octobre 10:28, par Roland MONGAÏ

      Bonjour MH Blonde

      Oui, mais seulement ORGON 1846. Recensement qui ne nous apprend rien.

      Répondre à ce message

    • Un pataquès dans l’Etat-Civil 4 novembre 06:40, par Roland MONGAÏ

      Bonjour,
      Ayant un peu de temps, je suis allé consulter les feuilles du recensement de Cavaillon (1841). J’ai retrouvé Barthélémy. Il vit seul avec 5 de ses enfants au Quartier du Grand Grès.
      Sa femme BON Marie Thérèse est morte le même année, donc absente de cette liste = normal.
      Et bien entendu : pas de Marie PAGES.

      Répondre à ce message

      • Un pataquès dans l’Etat-Civil 4 novembre 08:56, par Roland MONGAÏ

        Je viens de pousser la consultation des recensements de Cavaillon pour l’année 1836. J’ai facilement retrouvé Barthélémy et son épouse Marie BON et leurs enfants : famille 1444.
        On n’y apprend rien sur Marie PAGES !

        Répondre à ce message

  • Un pataquès dans l’Etat-Civil 4 novembre 15:43, par Jennifer

    Bonjour,

    à mon avis Marie PAGÉS n’a jamais existé. J’ai plusieurs fois eu le cas d’identités de parents « erronés » sur des actes de décès et notamment pour la mère. Souvent les déclarants étaient des personnes qui n’avaient pas connu les parents, je suppose que ce doit être le cas ici.

    Répondre à ce message

    • Un pataquès dans l’Etat-Civil 4 novembre 17:47, par Roland MONGAÏ

      Bonsoir Jennifer,
      C’est bien sûr ce que je crois aussi, mais soumettre ce sujet à la perspicacité générale pouvait apporter une idée, une connaissance, une ouverture nouvelle et lumineuse sur l’identité de cette Marie PAGES !

      Merci à vous et merci également à tous les « chasseurs » de Marie PAGES.

      Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2017 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP