www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Album photo > Entraide photographique > Qui pourrait m’aider à identifier ces officiers ?

Qui pourrait m’aider à identifier ces officiers ?

Le jeudi 17 mars 2016, par Colette Deguin, Michel Guironnet

Mon grand-père, Pierre Robineau, demeurant à Andard (49) à proximité d’Angers, est le conducteur des véhicules sur les photos ci-dessous.

Il était né le 14 avril 1897 à Angers dans le Maine et Loire.
Il était donc de la classe 1917, recrutement d’Angers, matricule N° 1025.
C’est donc un jeune homme de 21 à 22 ans à l’époque des photos.

Après avoir été blessé à la guerre, il avait été maintenu sous les drapeaux comme chauffeur d’officier et notamment de généraux.

On le voit ici au volant d’une Panhard & Levassor modèle X26 :

JPEG - 157.9 ko
Une Panhard & Levassor Modèle X26 immatriculée 220 505.

Le même véhicule est utilisé en juin 1919 au service d’officiers français :

Sur la photo ci-dessus, datée du 28 et 29 juin 1919, mon grand-père écrit alors à sa mère pour lui dire que son régiment est à Metz.

A cette date, il est incorporé dans le 14e Escadron du Train des Équipages, justement avec une section automobiles en plus des trains, camions et autres moyens de transport.

Sur ce document, un Général est assis à gauche d’un Maréchal à l’arrière de la voiture 220 505.

Devant eux, à gauche du chauffeur Pierre Robineau, un gradé du 111e Régiment d’Infanterie décoré de la Croix de Guerre à une étoile.

Cela veut dire qu’il a eu une citation, selon le métal de l’étoile :

  • une étoile de bronze matérialisant une citation à l’ordre du régiment ou de la brigade.
  • une étoile d’argent représente une citation à l’ordre de la division
  • une étoile en vermeil une citation à l’ordre du corps d’armée.

A noter qu’une griffe du photographe, en bas à droite sur la photo, confirme la prise de vue à Metz :

Par ailleurs, grâce à l’indication du régiment de Pierre Robineau à Metz, et en cherchant dans la presse de l’époque, et après quelques recoupements, Michel Guironnet a pu identifier les deux officiers à l’arrière du véhicule.

Ainsi, les deux officiers sont le maréchal Foch et le général Maud’huy.

Mais il reste toutefois à identifier l’officier qui se trouve à l’avant du véhicule, à côté du chauffeur.

Qui pourra nous aider à découvrir son identité ? Merci par avance pour votre aide...

Sur cette autre photo, mon grand-père, Pierre Robineau est encore chauffeur d’officiers.

JPEG - 312.1 ko
En arrière plan, on devine un porche d’église avec ses piliers et une grille. Cette photo est-elle prise le même jour que l’autre ? Les tenues sont estivales et l’évènement est festif.

En comparant les voitures des photos (phares, pare-brise avec le drapeau, volant, klaxon) nous voyons qu’il ne s’agit pas du même véhicule. En plus, sur celle de juin 1919, le numéro se retrouve à l’avant, devant le pare-brise.... alors que sur l’autre, il n’y a rien.

Au dos de cette photo, nous pouvons lire cette mention manuscrite qui, dans un premier temps, avait fait croire à une prise de vue le 19 avril 1918 alors qu’il suffit simplement de lire : Papa 1914-1918... ce qui ne nous aide guère !

Sur ce cliché, Pierre Robineau est incorporé au 3e Génie.

Il est possible que les deux officiers à l’arrière de la voiture (qui accompagnent peut être le maréchal Foch à Metz) soient les généraux Louis Ernest de Maud’Huy (Gouverneur militaire de Metz) et Charles de Lardemelle (successeur de Maud’Huy), mais sans certitude.

Ces photos ont probablement été réalisées le 29 juin 1919 à Metz lorsque Foch est venu au banquet annuel des anciens élèves du collège St-Clément, comme le relate cet article :

Qui pourrait nous aider à identifier les trois officiers de cette photo ainsi que le lieu et la date de la prise de vue ?

Merci à tous pour votre aide...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

21 Messages

  • Bonjour,

    En ce qui concerne la 1re photo avec Foch et Maud’huy, vous dites qu’il y a à côté du chauffeur, un gradé du 111e régiment d’infanterie.
    Impossible, car le 111e RI a été dissous en 1916.
    Il s’agit plutôt du 111e RIT (infanterie territoriale), et le personnage est certainement l’officier d’ordonnance soit de Foch, soit de Maud’huy.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Merci Jacques pour cette précision et cet indice.
      J’ai bien trouvé René Michel Marie LHOPITAL « choisi en 1919 comme officier d’ordonnance par le Maréchal Foch »
      Mais dans ses « états de services » sur le site de la Légion d’Honneur ; il n’a jamais été au 111e RIT.
      Je vais donc chercher du côté de Maud’Huy.

      Cordialement.
      Michel Guironnet

      Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à identifier ces officiers ? 18 mars 2016 10:41, par Vigouroux

    Dans la photo où l’on voit le chauffeur, le personnage à ses côtés n’est certainement pas un général. Les galons, visibles sur son képi indiquent que l’on a à faire à un capitaine ( 3 galons) ou un commandant (4 galons).
    Bonne recherche
    JV

    Répondre à ce message

  • Le deux rangs de broderies aux képis des généraux, excepté Foch qui en a trois comme maréchal, sont des généraux de division.

    Répondre à ce message

  • Sur la dernière photo, le personnage en képi me paraît bien porter quatre galons, et le bandeau de son képi est bleu clair, ce qui nous indique un officier de cavalerie légère (chasseurs ou hussards) ou d’Afrique du Nord (tirailleurs, spahis,etc). Il faudrait que son insigne de col soit plus net.

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait m’aider à identifier ces officiers ? 24 mars 2016 17:25, par brégéras andré

      Bonjour ,

      Pourquoi pas dragon ? Arme qui fait partie de la cavalerie !
      Auquel cas , un commandant est un : Chef d’escadron.
      Et je suis d’accord avec vous sur le képi de couleur clair et quatre galons. ab.

      Répondre à ce message

      • Certes, les dragons font partie de la cavalerie.
        Mais l’unification en bleu clair des coiffures de la cavalerie est largement postérieure à la seconde guerre mondiale. Les dragons et les cuirasssers à l’époque concernée portent un képi à bandeau noir, turban rouge galonné d’argent, calot (= le fond du képi) rouge à noeud hongrois argent.

        Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à identifier ces officiers ? 18 mars 2016 13:14, par Véronique DENIS

    Bonjour ! Il ne m’est possible d’identifier les officiers, mais je peux vous affirmer à 99 % que les deux photos ont été prises le même jour et qu’il s’agit de la même voiture. Si les chiffres et lettres ne sont pas visibles sur l’avant du capot, c’est parce que la photo est très pâle et comme les signes sont blancs, ils semblent ne pas apparaître à cause sans doute aussi de l’effet du soleil. Le chauffeur, à l’aller, a transporté Foch et Maud’huy et au retour il a transporté deux autres officiers...
    Bien à vous,
    Véronique Denis

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à identifier ces officiers ? 18 mars 2016 15:07, par Michel Guironnet

    Bonjour,

    Merci pour vos messages.
    Je viens de découvrir cette carte-photo intitulée :
    « Réception du Maréchal Foch au Collège Jésuite St Clément le 28 juin 1919 »

    http://www.delcampe.net/page/item/id,342654940,var,METZ-57—Reception-du-Marechal-Foch-au-College-Jesuite-St-Clement-le-28-juin-1919—Carte-photo-signee-Prillot,language,G.html

    Elle est prise à la sortie de la messe. Le Maréchal Foch discute avec le Chanoine Muller ; le Général Maud’Huy est bien reconnaissable à droite de la photo.

    Cordialement.
    Michel Guironnet

    Répondre à ce message

  • Qui pourrait m’aider à identifier ces officiers ? 18 mars 2016 17:46, par René Mettey

    Pourquoi dîtes-vous que le personnage à gauche de votre gd-père sur la première photo est « un gradé » ? Je ne distingue aucun insigne de grade sur la vareuse, ni même des pattes d’épaulette (« attentes d’épaulettes » dans la marine)sur les épaules. Sur la dernière photo votre gd-père a la même vareuse claire.

    Répondre à ce message

  • Bonsoir Michel,

    Je ne pense pas que les 2 photos en automobile aient été prises le même jour. Pourquoi ?

    1. La tenue du chauffeur n’est pas la même sur les deux photos.

    2. Est-ce vraiment la même voiture ? Pas sûr. Vous en avez indiqué les variantes.

    3. Sur la 2e photo, on aperçoit un brassard noir au bras gauche du général de Maud’huy, - brassard qu’il porte en mémoire de son fils Simon Pierre Marie Edgard tué en 1915 -, alors qu’il ne l’a pas sur la 1re photo.
    On voit très bien ce brassard sur une photo de la couverture du journal « le Miroir » du 06.04.1919 :

    http://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bpt6k6566230r/f1.item.zoom

    Par conséquent, la deuxième photo - à mon avis - est antérieure à la 1re.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait m’aider à identifier ces officiers ? 20 mars 2016 05:59, par Michel Guironnet

      Bonjour Jacques,

      Merci pour vos très fines observations. Cela confirme ma 1re impression : les deux photos ne sont pas du même jour.
      Mais dites moi pourquoi vous placez celle ci avant l’autre et non l’inverse ?

      En tous cas, je pense que nous sommes bien à Metz (à cause de la présence du Gal Maud’Huy qui accueille cet hôte de marque), vers une église et la rue est bordée de mâts d’éclairage (à gauche et au centre de la photo)

      Un nouveau lien vers la couverture du journal « Le Miroir » :
      http://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bpt6k6566230r/f1.highres

      Cordialement.
      Michel Guironnet

      Répondre à ce message

      • Qui pourrait m’aider à identifier ces officiers ? 20 mars 2016 07:05, par Michel Guironnet

        C’est encore moi !

        Je ne voudrais pas le parier mais, sur la 2e photo, la voiture est en train d’arriver sur la Place d’Armes de Metz : elle tourne au pied de la cathédrale Saint Etienne, devant le grand portail, pour aller à l’Hôtel de Ville.

        Sur les anciennes cartes postales de cet endroit de Metz, tous les indices de la photo (lampadaire, grille et colonnes du portail) sont réunis.

        Mais qui est accueilli ce jour là ?

        A suivre.
        Michel

        Répondre à ce message

  • Bonjour Michel,

    Je pense que la 2e photo en voiture est antérieure à la 1re par simple déduction (mais peut-être erronée).
    Le général de Maud’huy a dû porter le deuil de son fils en mettant ce brassard un certain temps (2e photo), puis le temps du deuil étant passé, il l’a retiré.
    Mais ce n’est qu’une hypothèse, bien évidemment.

    Pour cette deuxième photo, on voit qu’il fait très beau, probablement chaud, et que l’événement est d’importance au vu de la foule en canotier (pour les hommes) et tenue lègère (pour les femmes).
    Il pourrait s’agir de la visite à Metz du Président Millerand en date du 22 mai 1919, jour où il a fait très chaud, visite ayant donné lieu à une liesse générale.

    Mais ceci ne nous indique toujours pas le nom du passager de la voiture.....

    Jacques

    Répondre à ce message

    • Qui pourrait m’aider à identifier ces officiers ? 20 mars 2016 14:57, par Michel Guironnet

      Belle déduction Jacques !

      Un extrait d’un article du journal « La Presse » du 23 mai 1919 :

      "A 16 heures, M. Millerand est arrivé ensuite place de la République, où eut lieu une revue des troupes de la garnison. Frénétiquement acclamé, M. Millerand, accompagné du général de Maud’huy, a passé devant le front des troupes.../...
      A 17 h. 30, M. Millerand est arrivé devant le grand portail de la cathédrale. Il a été reçu sur le seuil par Mgr Petit, vicaire général.../... Au milieu des acclamations d’une foule considérable, M. Millerand est arrivé à l’hôtel de ville où il a été reçu par M. Prevel, maire, qui, dans un très beau discours, a affirmé les sentiments patriotiques des populations lorraines"

      C’est peut être le bon jour...mais qui est dans la voiture ?

      Cordialement.
      Mchel Guironnet

      Répondre à ce message

  • Bonjour à tous,
    il semblerait que le militaire assis à côté du chauffeur ne soit pas un officier. Son uniforme correspondrait plus à un soldat du 11e régiment d’artillerie de campagne. Le Général LARDEMELLE était en juillet 1914 chef d’état major de la 5e Armée en tant que lieutenant-colonel. Le 11e Rac (5e Armée) étant passé 211e Rac vers la fin de la guerre.
    L’uniforme du passager ressemble fort à celui d’un maréchal des logis chef du 11e Rac en garnison à Rouen.
    Cordialement

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP