www.histoire-genealogie.com

----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Entraide généalogique ou historique » Qui était Robert Pierre Constitutionnel ?

Qui était Robert Pierre Constitutionnel ?


jeudi 11 mai 2017, par Odette Vostal

Répondre à cet article

Je suis tombée par hasard sur l’acte de baptême ci-dessous dont voici la transcription :

Ce jourd’huy dix huit may mil sept cent quatre vingt onze an deuxième de la liberté française a été baptisé sur les fonds baptismaux de l’église paroissialle St Nizier de Charolles Robert pierre Constitutionnel, né d’hier, fils de légitime mariage de claude marie Reydemorande, inspecteur et receveur principal des droits de l’enregistrement au département de Saône et Loire et de dame Jeanne marie angélique Palate demeurants en cette ville. Il a eu pour Parrain et Marraine la Société des amis de la Constitution de Charolles, Représentée par françois tremeaud, juge du tribunal de district de cette ville président et député de la dite société qui a répondu pour le baptisé et l’a tenu sur les fonds baptismaux ; et par dame antoinette Lagrange épouse de Claude Reydemorande homme de loi résidant en ladte ville,, députée de ladite société, qui a de même répondu pour le baptisé, la tenue avec ledt sieur tremeaud sur les fonds baptismaux et s’est soussignée avec nous, ledit sieur tremeaud, les membres de la société présents, et autres personnes assistantes.
Suivent les signatures des membres de ladite société (environ 50 ?) et celle du curé : Langeron, curé, maire.

Source : AD71 Baptêmes Mariages 1790-1792 Charolles coll. communale vue 42

Ma première intention était simplement de partager avec les lecteurs de la gazette le plaisir que sa lecture m’a procurée : ce n’est pas tout le monde qui se nomme « constitutionnel » et qui bénéficie d’un tel parrainage (qui peut servir de point de départ à une étude sur la société charolaise au début de la Révolution, mais pas aujourd’hui) !

Ma curiosité m’a poussée à en savoir plus sur le héros de la fête et ses parents.

Et c’est là que j’en appelle à la sagacité des fins limiers de la gazette.

1) Rien sur Constitutionnel ni sur ses parents dans les registres de l’état civil de Charolles postérieurs à 1791. Rien non plus avant.
Pourtant on trouve des Reydemorande à Charolles tout au long du XVIIIe siècle, dont l’époux de la marraine, Claude Reydemorande (1744-1828), qui finit sa carrière à Charolles comme juge au tribunal d’instance.

2) Rien non plus sur la famille Palate (une consultation des sites généalogiques montre que ce nom est surtout porté en Belgique et le nord-est de la France, avec une incidence en Poitou, ce qui a peut-être son importance).
Jetant mes filets plus loin, j’ai finalement retrouvé le couple Reydemorande là où je ne les attendais pas, sur Google :
Avec leurs portraits et celui de leur fille par Pierre Paul Prud’hon en prime :

JPEG - 112.6 ko
Source : Neil Jeffares : dictionary of pastellists before 1800, on line edition
http://www.pastellists.com/Articles...

Les portraits sont datés de 1796 et indiquent 44 ans pour lui, 26 ans pour elle, rien pour leur fille.

Et c’est là que l’énigme prend corps :
Si Jeanne Marie Angélique a 26 ans en 1796, elle peut certes avoir donné naissance à Constitutionnel en 1791 mais peut elle être la mère de cette jeune fille qui semble avoir au moins 15 ans ? Elle l’aurait eu à 12 ans au moins.

Explications : l’attribution de ce portrait à une demoiselle Reydemorande est une erreur ?
L’âge de la mère est faux ?
Toujours est il que la notice donne les dates suivantes :

Pour Claude Marie : 1751-1822
Pour Jeanne : 1769-1823
Sans indiquer les sources, bien sûr.
Rien pour la jeune fille.

Je me suis mise à la recherche de ces dates, à Gray (Haute Saône) où Prud’hon aurait rencontré la famille Reydemorande, puis à Dijon où la notice signale une madame Thibaut descendante des Reydemorande, mais sans succès.

Les informations de cette notice proviennent de : « La jeunesse de Pierre Paul Prud’hon (1758-1796) » par Nicole Lévis-Godechot, Paris 1997, auquel je n’ai malheureusement pas accès.

Ma recherche sur Google m’a envoyée sur un site consacré à l’exaltation de Cagliostro dont Claude Marie Reydemorande aurait été le secrétaire.
On y apprend, entre autres, que Claude Marie est né à Lyon en 1751. J’avoue que j’ai reculé devant l’épluchage des paroisses lyonnaises. Il aurait rencontré Cagliostro à Bordeaux en 1784 et aurait été à ses côtés à Paris pendant toute l’affaire du collier de la reine en 1786. Il aurait ensuite pris ses distances avec le fondateur du temple de la sagesse triomphante à Lyon.
On y trouve même le fac-similé de deux lettres de lui à propos du séjour de Cagliostro à Bordeaux (Source : http://www.alexandrecagliostro.fr/c...).

Pour compliquer encore les choses :

Un article sur Wikipédia consacré à Philippe Morande-Forgeot, né à Bordeaux, fils naturel d’un Reydemorande, mais dont il est indiqué que l’auteur confond Reydemorande bourguignons et Reydemorande lyonnais (Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Phili...)

Un Reydemorande de Cadix s’engage en 1777 à livrer des armes aux insurgés américains (Source : http://franklinpapers.org/franklin/...).

Et j’ai aussi trouvé sur Gallica un Antoine Joseph Reydemorande, ancien colon en Amérique, inventeur d’une machine à café et auteur de propositions variées concernant l’agriculture. Vraiment une famille à étudier de près !

Voilà une pelote bien embrouillée, mais qui ne nous en apprend pas plus sur Constitutionnel.
Pourtant, s’il y a bien eu une dame Thibaut à Dijon descendante des Reydemorande dont elle possédait les portraits c’est qu’il y a eu un Reydemorande fils. Robert Pierre Constitutionnel ou un autre, mais né où ?

Qui pourrait m’aider à en savoir plus sur cette famille ?

Merci pour votre aide...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

12 Messages

  • Qui était Robert Pierre Constitutionnel ? 11 mai 10:50, par martine hautot

    Bonjour , Odette

    A défaut de renseignements sur la famille ,voici un lien sur la société des Amis de la Constitution qui avait son siège à Paris mais de nombreuses « succursales » en Province.
    http://data.bnf.fr/13324598/societe...

    On la rendit responsable de la Terreur .
    Cordialement,
    Martine

    Répondre à ce message

  • Qui était Robert Pierre Constitutionnel ? 11 mai 18:18, par Corinne Decabane

    Bonjour Odette,

    Voici quelques éléments pour compléter votre enquête.
    Tout d’abord, au vue de la profession exercée, j’ai recherché dans les fichiers de la Légion d’Honneur.
    Jean-Baptiste Augustin Rey de Morande est né à Charolles fils de Claude et de Antoinette Lagrange. C’est la marraine de Robert Pierre Constitutionnel.
    http://www.culture.gouv.fr/LH/LH188...

    Claude Rey de Morande a épousé Antoinette Lagrange le 15/05/1786 à Charolles.
    Ses parents sont Jacques Rey de Morande et Catherine Janin (je ne suis pas sûre d’avoir bien lu l’acte de mariage)
    De différents actes, j’en ai déduit qu’il avait 2 frères :
    -  Jean-Baptiste Augustin, prieur de Sainte Blaise ( ?) (en 1789)
    -  François d’Assise, Conseiller du Roi résidant à Joncy (71)

    Une recherche sur Filae avec leur nom de famille écrit en 3 parties nous donne un mariage de Claude Marie avec Jeanne Palate à Gray (70)
    Ils se sont mariés le 02/03/1785 (p230/260). On apprend qu’il est né en 1751 et qu’il est contrôleur ambulant des domaines du Roi dans cette province.
    Son épouse se nomme Jeanne Marie Angélique Palate de Missy. Elle est née en 1769.
    Ils auront :
    -  une fille Jeanne Marie Marguerite Emilie née le 03/07/1786 à Gray (70) et
    -  un fils Jean-Marie né et décédé à Gray (° le 06/10/1787 + 28/02/1789)
    Je n’ai pas trouvé de trace d’un éventuel décès de Robert Pierre Constitutionnel sur la commune de Gray, ni d’autres naissances.

    Claude est décédé le 05/11/1822 à Sornay (70) page 160/309. Son principal domicile se situe à Besançon. Le médecin qui déclare son décès se nomme Jean Thiébaut, 50 ans, son gendre.

    Jeanne est décédée le 25/06/1823 à Besançon (25) page 166/352. Elle est native de Nantua.

    Les dates indiquées pour les 2 portraits du couple sont donc exactes.

    Le gendre Jean Tiébaut, se nomme en fait, François Honoré Jean Thiébaud, docteur en médecine. Il a épousé le 18 Floréal an 13, à Besançon (le 08/05/1805) page 134/206 Jeanne Marie Marguerite Emilie Rey née à Gray (70) le 03/07/1786.
    Peut-être est-elle la jeune fille du portrait ?

    Concernant Robert, pour l’instant je n’en ai pas de trace.
    Son père étant « contrôleur ambulant » cela sera difficile de le pister…

    Bonnes recherches,
    Corinne

    Répondre à ce message

    • Merci, Corinne, pour toutes ces vérifications, vous êtes vraiment allée plus loin que moi et tout me semble bien concorder.

      Le petit Robert Pierre est sans doute décédé peu après sa naissance, à Charolles ? Difficile à dire, mais les registres de Charolles pour cette période sont en très mauvais état, et l’état civil pas encore fiable comme après 1792.

      En tout cas, j’avais bien trouvé les décès de tous les Reydemorande charollais dont vous parlez, mais pas le sien.

      en ce qui concerne le portrait de la jeune fille : Prudhon n’est pas revenu à Gray après 1796. J’ai du mal à croire que ce portrait soit celui d’une fille de 10 ans. Il doit y avoir une autre explication ou bien l’attribution est fausse, comme le croit l’auteur de la notice que je vous remercie de me signaler. Cependant, l’ouvrage de Nicole Levis-Godechot est plus récent et c’est sur lui que se base l’attribution. Je vais essayer de me procurer ce livre.

      Répondre à ce message

  • Qui était Robert Pierre Constitutionnel ? 12 mai 12:02, par Corinne Decabane

    Bonjour Odette,

    J’ai un complément d’information concernant le tableau de la jeune fille.

    D’après le document suivant :
    http://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bpt6k9740263t/f304.image.r=%22rey%20de%20morande%22

    Lire les articles 609 et 610.

    On voit que ces 3 tableaux faisaient partie de la même collection ayant appartenu à Rey de Morande / Thibault / Party de Dijon ; Léon Party étant le seul héritier de la Veuve Thibault.
    Ceci nous confirme qu’il s’agit bien de Jeanne Marie Marguerite Emilie épouse de François Thiébaud.

    Ce tableau aurait été réalisé après celui de ses parents. Il y a d’ailleurs un doute sur le nom du peintre.

    Bonne journée,
    Corinne

    Répondre à ce message

  • Qui était Robert Pierre Constitutionnel ? 13 mai 18:11, par martine hautot

    Bonjour ,quelques renseignement sur la famille Rey de Morande de Charolles

    D’après la revue du Charolais (1922-11-1923 10 )c’est une ancienne famille qui a fourni depuis deux siècles à la ville de Charolles des hommes de loi quand éclate la révolution .Claude Rey de Morande y est alors avocat .Il épouse les idées nouvelles ,est député aux fêtes de la fédération en 1790 et il affilie la société patriotique de Charolles dont il est l’un des fondateurs à la société des amis de la constitution .Il est virulent pour défendre ses idées mais lui-même est arrêté comme suspect en 1794.
    Autre personnage de la famille , Louis Rey de Morande
    D’après les recherches historiques sur la persécution religieuse dans le département de Saône et Loire pendant la révolution ,
    Louis Rey de Morande ,prêtre et directeur du collège de la ville prête d’abord serment à la constitution puis se rétracte en 1795 ,il est déporté à Cayenne puis rentre après le 18 Brumaire .
    Il y a aussi le sacristain de la Collégiale,Jean-Baptiste Rey de Morande .

    Quant au curé Langeron,représentant du clergé aux états généraux , il devient maire de la commune prête serment ,renonce à la prêtrise ,se marie , puis la révolution passée ,voudrait bien récupérer une cure...

    Si on ne sait pas ce qu’est devenu Robert , on comprend mieux pourquoi il s’est appelé Constitutionnel !
    Bien cordialement,
    Martine

    Répondre à ce message

  • Qui était Robert Pierre Constitutionnel ? 13 mai 19:53, par Corinne Decabane

    Bonjour,

    Finalement, le petit Robert Pierre Constitutionnel est décédé à l’âge de 3 ans à Besançon le 28 germinal an 2 (Paroisse Saint-Pierre - page 22/82)c’est à dire le 17/04/1794.
    Dans son acte de décès son 3e prénom n’est pas mentionné.

    Corinne

    Répondre à ce message

    • Qui était Robert Pierre Constitutionnel ? 13 mai 20:32, par martine hautot

      Bravo ,Corinne

      C’est sans doute son père qui fut directeur de l’enregistrement dans cette ville sous le Premier Empire.
      Bien cordialement,
      Martine

      Répondre à ce message

      • Qui était Robert Pierre Constitutionnel ? 14 mai 15:14, par Corinne Decabane

        Bonjour Martine,

        Certainement !
        Dans l’acte de décès de son fils, il est indiqué qu’il est « Directeure de la Régie National »... Après une brève recherche sur Gallica, on obtient le titre exact : Directeur de la Régie Nationale du droit d’enregistrement et des domaines.
        Bon dimanche,

        Corinne

        Répondre à ce message

  • Qui était Robert Pierre Constitutionnel ? 22 mai 22:09, par Jean Michel TROUVÉ

    Très intéressé par cette notice, car lié à cette famille PALATE de MISSI, j’ai fait quelques recherches et ai pu reconstituer une partie de l’arbre, publié sur geneanet.
    J’ai constaté que la révolution avait complètement cassé cette famille anobli avant et vivant chichement après.
    Continuez vos recherches.
    Cordialement.

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2017 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP