www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Articles > Entraide généalogique ou historique > Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ?

Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ?

Le jeudi 14 avril 2016, par Gérard Corbière

Provenant d’une succession familiale et plus précisément de l’héritage d’une grand-mère domiciliée de son vivant au Pouliguen (Loire-Atlantique), j’ai en ma possession depuis des années un ouvrage très particulier et probablement unique.

Il s’agit d’un livre relié de dimensions 36x24 cm et d’un poids de 2,6 kg, intitulé « Recueil - Devoirs géographiques et cartographiques - Résumés administratifs, historiques, commerciaux, industriels des Provinces, Départements, Colonies »

Entièrement manuscrit et calligraphié sur 369 pages, il est à maintes reprises illustré de cartes dessinées à la main ou de vignettes colorées collées avec soin.


Cet ouvrage daté de 1896 a été rédigé par la jeune Marie GRUYERE alors âgée d’environ 14 à 16 ans et offert à sa mère à l’occasion de sa fête.

JPEG - 191.3 ko
Un clic sur la vignette pour lire l’hommage à sa maman

Il a sans aucun doute demandé beaucoup de travail et nécessité patience et application, constituant ainsi une étonnante preuve d’amour filial.

Une lettre également manuscrite écrite par Marie à ses parents le dernier jour de l’année 1893, alors qu’elle loin d’eux à Paris, a également été retrouvée dans le livre.

JPEG - 632.6 ko
Un clic sur la vignette pour lire la lettre

J’ignore toutefois qui était Marie GRUYERE qui écrivait alors de Paris à ses parents, quel était son lien de parenté avec ma grand-mère et comment cet ouvrage est parvenu dans le patrimoine de notre famille.

Portrait de Marie Gruyère

Je serais bien sûr ravi d’en apprendre davantage sur l’identité et l’histoire de cette jeune fille.

A noter : Ma grand-mère (en fait celle de mon épouse), détentrice du document, s’appelait Jeanne BIDAN, née le 10 mai 1892 à Le Pouliguen (44), mariée le 5 mai 1920 au Pouliguen à Jules BOUVET lui-même né le 7 mai 1896 à Dol de Bretagne (35).
Mais l’ouvrage de Marie GRUYERE pourrait tout aussi bien remonter à la génération précédente donc aux parents de Jeanne : Joseph BIDAN né le 12/7/1863 à Guérande (44) et Marie Angèle MORAND née le 26/11/1870 à Batz sur Mer (44).

Merci à avance à tous les lecteurs qui voudront bien m’aider dans la résolution de cette passionnante énigme...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

37 Messages

  • Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ? 14 avril 2016 18:20, par Michel Guironnet

    Bonsoir,

    Pour vous aider, il nous faut déjà savoir le nom et prénom de votre grand-mère, ainsi que ses dates et lieu de naissance et de mariage.
    Sinon, autant chercher une épine dans une botte de foin.

    Cordialement.
    Michel Guironnet

    Répondre à ce message

    • Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ? 15 avril 2016 23:22, par Gérard Corbière

      Ma grand-mère (en fait celle de mon épouse) s’appelait Jeanne BIDAN, née le 10 mai 1892 à Le Pouliguen (44), mariée le 5 mai 1920 au Pouliguen à Jules BOUVET lui-même né le 7 mai 1896 à Dol de Bretagne (35).
      Mais l’ouvrage de Marie GRUYERE pourrait tout aussi bien remonter à la génération précédente donc aux parents de Jeanne : Joseph BIDAN né le 12/7/1863 à Guérande (44) et Marie Angèle MORAND née le 26/11/1870 à Batz sur Mer (44).

      Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Votre article m’a interpelée. En effet, le nom : Gruyere et le lieu : le Pouliguen ne me sont pas inconnus.

    Je fais des recherches historiques sur une famille : les Lebreton de Pontneuf au XVII et XVIIIe siècle. Il se trouve que cette famille était alliée avec les LEGRUYER, une famille aussi d’origine croisicaise, de petite noblesse (cf.manoir de Kervaudu). Peut-être que Marie GRUYERE était une de leurs descendantes ?

    Bien cordialement

    Anne Forest

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Sur le site Geneanet, vous avez fait paraître cette même demande il y a quelque temps. Vous y montrez la page de garde signée par le professeur de Géographie de Marie Gruyère.
    « Paris le 1er août 1896 » Signé : FUSSELIN (ou SUSSELIN)

    Ce qui signifie qu’en 1896, Marie Gruyère était collégienne (probablement pensionnaire) à Paris et que son professeur de Géographie se nommait FUSSELIN (ou SUSSELIN). Il devait s’agir à l’époque d’une institution réservée aux filles.

    Il faudrait trouver dans un premier temps, dans quel collège
    exerçait ce professeur.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

    • Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ? 15 avril 2016 16:52, par Christiane Convert

      Ce beau travail me fait penser aux travaux délicats auxquels s’adonnaient les jeunes filles de bonne famille : dessin (les cartes), belle écriture et reliure (y a-t-il indication d’un relieur professionnel ?)
      . Elle n’était pas forcément élève d’un collège, mais plus probablement d’une institution religieuse (plus répandues à l’époque), ou bénéficiait de professeurs particuliers si sa famille en avait les moyens.
      Ma famille a conservé de belles choses faites par ma grand-mère qui était pensionnaire chez les Ursulines dans les années 1890.

      A propos du professeur, le patronyme est probablement : Susselin, patronyme assez rare originaire d’Alsace. Fusselin n’a pas l’air d’exister.

      Quelques recherches généalogiques permettront d’établir la parenté avec Marie Gruyère.

      Christiane Convert

      Répondre à ce message

      • Observations 15 avril 2016 19:24, par mazéas claude

        Bonjour à Tous,
        En effet Susselin parait être le nom du professeur, donc un homme ?
        Si oui, il est peut-être sur les listes électorales parisiennes, sinon serait il présent sur le premier recensement parisiens ?
        Je pense en effet que les seules informations sur l’école ou l’institution viennent de ce professeur, le trouver c’est trouver les bonnes archives, auront-ils la liste des élèves ? Alors là aucune idée, mais bon, il y a du boulot c’est sur, bonne chance.
        Claude

        Répondre à ce message

      • Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ? 15 avril 2016 23:35, par Gérard Corbière

        Merci Christiane d’y avoir pensé mais malheureusement l’ouvrage ne présente aucune référence de relieur ni d’autre information.

        Répondre à ce message

        • Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ? 17 avril 2016 19:17, par Christiane Convert

          Le fait qu’il n’y ait aucune indication de relieur conforte la thèse de la jeune fille réalisant elle-même la reliure du livre (en plus de l’écriture) dans le cadre de ses activités scolaires.
          j’aurais même tendance à penser que l’hommage à la maman était un texte tout fait que toutes les élèves recopiaient de même qu’elles recopiaient leur livre de géographie (ou d’une autre matière selon leur choix ou celui de leur professeur).
          Par ailleurs le professeur a plus de chance d’être une femme qu’un homme à cette époque où les écoles n’étaient pas mixtes.

          Christiane

          Répondre à ce message

    • Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ? 15 avril 2016 23:29, par Gérard Corbière

      Votre piste semble intéressante en effet et demanderait à être creusée. Mais où chercher en ce sens ?

      Répondre à ce message

  • Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ? 15 avril 2016 11:57, par Franck Boulinguez

    Bonjour Gérard

    Il est difficile de lire la date sur la page Hommage.
    Quel est le jour indiqué ? ( 1er, 13, 19 ? ) Août 1896
    Merci d’avance.

    Cordialement
    Franck Boulinguez

    Répondre à ce message

  • Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ? 15 avril 2016 12:05, par Pierrick Chuto

    Bonjour.
    Document intéressant.
    Quelqu’un parviendra-t-il à remplir les trous de ce gruyère ?
    🙂
    Bien cordialement
    Pierrick Chuto

    Répondre à ce message

  • Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ? 15 avril 2016 15:52, par Sylvie Brousse

    Dans les archives départementales de Paris, j’ai trouvé une Marie Louise Gruyère née le 2/7/1882 dans le 18e. Son père est menuisier à sa naissance.
    Il n’y a pas d’autres Marie Gruyère sur Paris dont l’âge peut correspondre...
    Bonne recherche !

    Répondre à ce message

  • Bonjour Gérard,

    Quelle chance de posséder un tel document d’une valeur inestimable.
    Pour progresser et, comme le dit avec beaucoup d’humour Pierrick Chuto, pour boucher les trous du gruyère, je me range tout à fait à l’idée de Michel Guironnet, il faut que nous en sachions un peu plus sur cette grand-mère.

    Sans doute serait-il intéressant de retrouver la déclaration de succession de cette grand-mère, pour voir si une Marie Gruyère y figure.

    En tout cas une recherche passionnante que je suivrai avec intérêt.

    Cordialement

    André VESSOT

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Je n’ai hélas pas la réponse à votre question.
    Seulement, un étrange rapprochement avec le manuscrit de mon aïeule, daté du 31 mars 1810 à Nismes, transmis jusqu’à moi par les femmes de la famille : reliure plein cuir,37 cmx25cm, 327 pp. avec table des matières, 2,05kg.
    Le manuscrit, intitulé « Traité d’arithmétique fait par moi etc. » càd par mon aïeule alors âgée de 14 ans environ, et destiné vraisemblablement à ses parents. Je n’en sais pas plus, sauf que lesdits parents étaient des paysans demeurant dans la périphérie de Nîmes, et que la jeune fille se présente comme l’élève de « Achard, instituteur ci-devant frères des Ecoles Chrétiennes ».
    S’agissait-il d’une tradition consistant pour les filles à offrir à leurs parents un vrai livre de leurs oeuvres manuscrites ?
    Bien à vous,
    Odile Godard

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    je suis aussi curieuse de connaître la suite de vos recherches, c’est passionnant de faire revivre cette personne et son joli travail.
    Bonne recherche
    Régine Vandamme

    Répondre à ce message

  • Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ? 15 avril 2016 21:44, par Michel Guironnet

    Bonsoir,

    Et si la maman de Marie s’appelait Alphonsine ?

    Pourquoi ? Tout simplement parce que le 1er août, c’est la Saint Alphonse...et celle de ses prénoms féminins dérivés !

    Mais il est vrai que cela ne nous avance guère...

    Michel Guironnet

    Répondre à ce message

  • bonjour,

    la piste des ursulines est plausible ... il y a à Paris 17 eme, bd Pereire, une renommée institution des Ursulines. vous pourriez essayer de leur écrire pour voir si elles ont gardé des archives anciennes avec le nom de leurs pensionnaires et professeurs ?
    bonnes recherches 😊

    anne sophie pradeau

    Répondre à ce message

  • Bonjour à tous,

    Dans mon précédent mail, je parle volontairement de collège et non d’institution religieuse, pour la simple et bonne raison que, en lisant l’hommage à sa mère ainsi que la lettre à ses parents, il n’y est fait à aucun moment allusion à Dieu, à la Sainte-Vierge, à la Religion.

    Hors,si elle avait été dans une institution religieuse, nul doute qu’elle aurait terminé sa lettre à ses parents par la formule « Dieu vous bénisse ».

    Nous sommes en 1896, et -pour les croyants-, la présence divine dans les échanges épistolaires est très forte....

    Ceci dit, ce n’est que mon humble avis.

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

  • Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ? 16 avril 2016 09:40, par Monique Bondil

    Bonjour,
    J’ai dans ma bibliothèque un ouvrage similaire. Il s’agit d’un recueil intitulé « Choix de poésies diverses - Année 1867 ». Le nom de l’auteur de ce livret manuscrit n’est pas indiqué mais, contrairement à vous, j’ai la chance de savoir pourquoi j’ai un tel livre dans ma bibliothèque et qui l’a écrit.
    Alors que j’étais adolescente, l’une de mes voisines, vieille fille sans aucune famille, m’a donné plusieurs livres appartenant à ses parents. Ce manuscrit avait été écrit et confectionné par son père ... Vous voyez, il est possible que votre Marie Gruyère soit simplement une amie ou une voisine de la grand-mère de votre épouse et sans lien avec votre famille autre que des liens d’amitiés. Autre possibilité : l’ouvrage est beau et il a été acheté pour sa beauté simplement.
    En tous les cas, il fait parti de ces trésors de nos bibliothèques auxquels nous tenons tant.
    Bonnes recherches.
    Cordialement
    Monique

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    oui, quel bel ouvrage ! Je continuerai à suivre vos recherches..

    Dans les archives départementales de Paris, j’ai trouvé une Marie Louise Gruyère née le 2/7/1882 dans le 18e. Son père est menuisier à sa naissance.
    Il n’y a pas d’autres Marie Gruyère sur Paris dont l’âge peut correspondre...
    Bonne recherche !

    Pardon mais cette « Marie Gruyère » est décédée à l’âge de dix mois, ce n’est malheureusement pas elle !
    Cordialement
    Isabelle Riou

    Répondre à ce message

  • Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ? 16 avril 2016 10:34, par martine hautot

    Bonjour,

    Sur geneanet pas de Gruyère en Loire-Atlantique mais on en trouve plusieurs en Vendée et un en Ile et Vilaine :famille Bouvet possible
    Une autre piste ,peut-être moins aléatoire,
    les recensements du Pouliguen pour cette période .
    Bonne suite dans vos recherches ,
    Cordialement,
    Martine Hautot

    Répondre à ce message

  • Bonjour , je n’ai pas de solution mais je tenais à vous dire étant amoureuse de ces très beaux livres, que vous avez un trésor, c’est un livre en très bon état etrès beau. J’espère qu’avec tous les messages reçus vous arriverez à trouver l’enigme.Bien cordialement Micheline

    Répondre à ce message

  • Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ? 16 avril 2016 21:48, par Bridel Geneviève

    Bonsoir

    Ouh la la. Dans quelle aventure vous lancez vous ! Mais je comprends votre soif de savoir.
    Concrètement cette Marie est née dans les années 1880 et elle doit se trouver dans un pensionnat (puisqu’elle est loin de ses parents) et sans doute à Paris. Il existe à cette époque là des petis pensionnats, quelquefois tenus par des Dames (la preuve mon arrière GM y était), souvent c’était des vieilles filles. Ce qui résoudrait les formules religieuses.
    Ensuite ses parents habitent plus loin de Paris, mais surement pas à Marseille. Dans des départements limitrophes. A ce propos dans son livre tous les départements sont-ils représentés ? est-ce juste un hasard si c’est la Somme et l’Oise qui y sont représentés ? Car sinon on pourrait chercher de ce côté s’il existe des Gruyère. Des parents aisés pour envoyer leu fille dans un pensionnat à l’époque pour parfaire son éducation.

    Comment ce livre est arrivé dans votre famille ?
    Votre GM par alliance habitait au bord de la mer, une station de plaisance. Qui dit que la famille Gruyère ne venait pas à La Baule passer des congés entre les 2 guerres. Est ce que Jeanne Bidan a travaillé pour ces bourgeois qui venait profiter de la station ?
    Que faisait Jeanne Bidan ? et est-elle restée au Pouliguen ? Est-elle partie en Ille et Vilaine après son mariage ?

    Les Gruyère ont-ils fuit le nord au moment de la guerre et sont-ils venus se réfugier par là ?. Peut-être que Marie à ce moment là était mariée et portait un autre nom.

    Il est vrai que le livre avait été offert à la Maman, mais à son décès il a pu revenir à sa fille, qui avait peut-être un pied à terre dans la région.

    Je trouve que le champ de la recherche est très vaste et qu’il faudrait déjà en connaître plus sur votre famille.

    Mais je trouve cela très intéressant et vous pouvez tomber par chance sur un descendant de cette Marie. Ce serait extraordinaire.

    Je vous souhaite de réussir.

    Geneviève

    Répondre à ce message

    • Bonjour,
      Vu la qualité du livre, reliure et impression à la feuille d’or, le coût de ce livre doit être assez important, donc un petit pensionnat je ne pense pas ou alors la pension est importante et les parents de Marie sont aisés.
      Il existe à Paris à cette époque des contrôles des pensionnats de jeunes filles par la Mairie et aussi un suivi des personnels enseignants dans les écoles privées, par contre je ne sais pas si cela couvre cette période, dans tous les cas il va falloir vous rendre aux AD 75 pour consulter les fonds disponibles( voire aux Archives Nationales).
      Bonne chance
      Claude

      Répondre à ce message

    • Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ? 27 avril 2016 20:52, par Gérard Corbière

      Bonsoir Geneviève,
      Tous les départements, du moins ceux existants à l’époque, semblent bien représentés. Ils sont classés par provinces (36 provinces) dans lesquelles sont évoqués les départements. Par exemple, les « 8 provinces du Nord-Ouest » sont la Flandre, l’Artois, la Picardie, l’Ile de France, la Normandie, le Maine, l’Anjou et la Bretagne. Figurent en fin de volume les 3 provinces acquises depuis 1790 : Comtat d’Avignon, Duché de Savoie et Comté de Nice puis les colonies d’Afrique, d’Asie, d’Amérique et d’Océanie.
      Pas de trace toutefois dans l’ouvrage du département ou la région d’origine de Marie.

      Répondre à ce message

  • Qui est Marie Gruyère, auteure d’un ouvrage bien singulier ? 17 avril 2016 02:04, par Patrick de Bondeli

    Le nom patronymique « Gruyère » m’interpelle. A ma connaissance il n’était porté que par la très ancienne (Xe siècle) maison comtale de Gruyère dont le dernier représentant, le comte Michel de Gruyère (? - 1575), s’est éteint il y a plus de 4 siècles.

    Répondre à ce message

  • “Bonjour !

    je suis incapable de lire la lettre, et pourtant, celà pourrait me mettre sur la piste...
    j’ai plusieurs Marie gruyere à paris à cette ^periode...

    Bien cordialement !”

    Répondre à ce message

  • Avez vous effectué une bonne « remontée » dans votre propre genealogie ?

    Peut etre trouveriez vous trace de ce patronyme ?

    cordialement !

    Répondre à ce message

  • Bonjour ,

    Si la grand-mère de votre femme habitait au Pouliguen ,il serait peut-être utile de savoir qui habitait la maison avant elle (à voir dans les archives notariales ou le cadastre ) :parfois les anciens propriétaires « oublient » dans les greniers des objets leur appartenant.A l’époque du recueil ,le Pouliguen était déjà une station balnéaire ,desservie par le chemin de fer.Peut-être les parents de Marie y passaient-ils leurs étés,alors qu’elle restait étudier à Paris ?
    Remarque :Dans cette ville on trouve de nombreux « gruyer » (sans e )mais rarement des « gruyère » et le nom est plutôt habituel dans l’est de la france ,des « gruyère » alsaciens venus en France de l’intérieur après la défaite de 70 ?
    Bien des mystères... Courage et persévérance !
    Martine

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    L’un des derniers messages précise que le nom « Gruyère » serait plutôt un nom venant de l’est de la France. Or le nom du professeur, « Süsselin », est également un nom de l’est. Et si la famille de Marie était originaire d’Alsace, plutôt que de Bretagne ?

    Avez-vous également remarqué que dans sa lettre du 31 décembre, Marie écrit « quel beau jour que ce jour de l’an où nous sommes réunis » ? Sa lettre paraît davantage une lettre où elle présente en quelque sorte ses bonnes résolutions (« je serai sage »), lettre qu’elle pourrait avoir donné en mains propres à ses parents à l’occasion de la nouvelle année, et non une lettre envoyée à des parents éloignés.
    Cela pourrait ainsi signifier que Marie et ses parents se sont retrouvés à Paris pour cette occasion. Marie pourrait être en pension en Alsace et ses parents habiter Paris. Ou inversement.

    Le champ d’investigation est décidément bien vaste.
    Bonnes recherches !
    Aurélie

    PS : Il y a un mariage Süsselin à Paris en 1897, mais il ne s’agit aucunement d’une professeure mais d’une Joséphine Süsselin, femme de ménage.

    Répondre à ce message

  • sujet “intéressant” et sortant de l’ordinaire-une marie Gruyere qui,jusqu’à présent,n’avait pas ouï les trompettes de la renommée, telles les Minou Drouet,,les Tatin et autres Poulard- mais il n’est jamais trop tard

    Répondre à ce message

  • Bonjour. J’enseigne l’informatique à l’école Sainte Marie de Guérande. Avec mes élèves de CM2 nous faisons des recherches sur cette dernière qui était tenue par les sœurs de la sagesse(hospice - asile) puis en septembre 1886 création de l’école Sainte Marie pour les jeunes filles. Dans les documents que vous avez de Marie Gruyère fait-elle allusion à cette école qui était également un petit pensionnat.
    Si dans nos recherches nous trouvons des renseignements sur Marie Gruyère nous vous les communiquerons.
    Dans l’espoir que ce petit message aura une suite. Cordialement
    Marylène

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP