www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Album photo > Entraide photographique > Où est passé le buste du « Clairon de Sidi Brahim » ?

Où est passé le buste du « Clairon de Sidi Brahim » ?

Le dimanche 30 septembre 2007, par Jacques Mouly
JPEG - 37.8 ko
Le clairon Roland
Buste du sculpteur Granet.
D’après la revue Le Magasin pittoresque, 1907.

Tout commence en 1845 ou plutôt en août 1900 ; la ville de Libourne (33) organise alors de grandes fêtes ponctuées par l’inauguration de la statue (œuvre d’un artiste local Pierre GRANET) d’un glorieux enfant de la région, le capitaine Oscar de GEREAUX, mort courageusement au combat en 1845 en Algérie ; le président du comité de ces fêtes, Hector ROBIN invite pour l’occasion l’unique survivant valide de cette bataille, le « clairon ROLLAND ». Guillaume ROLLAND (1821-1915), né et mort à Lacalm (Aveyron), sera le dernier survivant -le héros, le symbole- de la bataille de Sidi Brahim (23-25 septembre 1845) ; Pour son comportement exemplaire, il a été fait chevalier de la Légion d’Honneur en août 1846, puis, alors qu’il atteindra l’âge de 92 ans, sera élevé à la dignité d’officier de la Légion d’Honneur.

En 1904, sur semble-t-il, sollicitation du député CHASTENET ou de ce ROBIN, le sculpteur Pierre GRANET entreprend le buste de ce vieux brave « Clairon ROLLAND ». Pierre GRANET vit à l’époque à Neuilly-sur-Seine. Il aurait reçu des assurances que le Ministère des Beaux Arts achèterait son travail. A priori, il n’en fut rien. Après avoir été exposé au salon d’automne de 1905 (il figure bien au catalogue de cette exposition), on perd la trace de l’œuvre.

Sur la base d’une ancienne revue, « Le Magasin Pittoresque », j’avais cru comprendre que le buste avait plus tard été exposé à Versailles ; le conservateur du musée de Versailles m’a fait répondre qu’il ne s’y trouvait pas, et que je ferais bien de m’adresser au Musée d’Orsay ; très gentiment la responsable de la section sculpture de ce musée m’a fourni fiche manuscrite et photo, mais a déclaré ne savoir où se trouvait de nos jours ce bronze.

Il me restait 3 pistes à explorer :

  • l’armée (ROLLAND a été « chasseur à pied » pendant son service de 7 ans),
  • la ville de Libourne (la fiche ci-dessus y fait référence),
  • et la famille du député CHASTENET DE CASTAING (député en 1900 de la circonscription de Libourne ; son nom est mentionné dans cette même fiche).

Les services de la ville de Libourne -à laquelle M. ROBIN a légué une maison bourgeoise transformée en musée- m’ont répondu ne pas en avoir connaissance (ils ont bien un buste en marbre, mais celui de M. ROBIN lui-même, exécuté par ledit GRANET).

Quant à la FNAC (fédération nationale des anciens chasseurs), elle possède bien un buste de ROLLAND (il est visible au fort de Vincennes) mais dû à un autre artiste et d’une tout autre facture.

La famille du député, quant à elle, indique n’avoir entendu parler ni de l’œuvre ni du personnage.

Note : On peut en outre voir un buste en pierre de ROLLAND qui se dresse aujourd’hui dans son village natal de l’Aveyron, mais il s’agit d’un travail exécuté en 1947 par un troisième artiste.

Alors, où se trouve le bronze de GRANET ? Fait-il partie d’une collection particulière a-t-il été détruit ? a-t-il, comme on me l’a dit sans rire au Ministère de la Culture, décoré le salon d’une préfecture puis été emporté par un préfet lors d’un changement de gouvernement ? Mystère...

Merci par avance à toutes les personnes qui pourront nous apporter des informations complémentaires, nous donner des conseils et des pistes de recherche... et peut-être nous aider à trouver la solution de cette énigme...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

6 Messages

  • Où est passé le buste du « Clairon de Sidi Brahim » ? 2 décembre 2007 18:12, par Jean Gabriel VAURS mon pseudo ;jangab et cousin de l’hotel Regis à Laguiolle (...)

    Ce clairon est detenu dans l’église de Lacalm Aveyron,ou j’ai ete baptisé le 8 décembre 1939 et si mes souvenirs sont bons le buste doit y etre mais j’étais à jeune cette époque (3 jours certificat dans mon coffre)
    JE CROIS QU IL ETAIT ROUERGAT COMME MOI ET APRS AVOIR SONNE PEUT ETRE EST IL MORT EN 15 dans le village de Sidi Braim « et non pas d’en avoir trop bu avec le couscous » puisque il ne restait que Hector Robin mais il faut interroger le curé de maintenant ou le maire de lacalm ou demander à l’auteur RHUTELOIS qui à écrit « La montagne sacrée » ou tous les aveyronnais se reconnaissent ;
    Quant à la photo mystère c’est sans doute la Roche de Solutré biensouvent gravie en été pa TONTON et Navarro

    Répondre à ce message

  • Où est passé le buste du « Clairon de Sidi Brahim » ? 28 décembre 2007 13:52, par Secrétaire S.B. Lozère-Aveyron

    Il y a à Lacan Aveyron deux bustes du Clairon Rolland . L’un en pierre de granit à la sortie du village dans un jardin public à droite en allant vers Chaudesaigues. L’autre actuellement exposé dans la chapelle du cimetière, placé là il y a quelques mois. il est en bronze et provient de la salle d’honneur du 8e bataillon de chasseurs, stationné autrefois en Allemagne et aujourd’hui dissout. Ce buste a été mis en dépôt par le musée de l’armée : service historique de Vincennes.
    il y a quelques erreurs sur les inforlations relatives à la naissance et à la mort deu clairon Rolland. il est bien né sur la commune de Lacan et décédé au meme lieu en 1915 il repose au cimetière de cce village, 2e tombe à droite en entrant par l’ancien portail

    Répondre à ce message

  • Où est passé le buste du « Clairon de Sidi Brahim » ? 14 avril 2008 16:02, par Yvick herniou

    Bonjour,
    Je voudrais profiter de cet article fort intéressant pour faire une annonce dont le sujet implique directement le clairon Rolland.
    Cordialement,
    Yvick Herniou

    Après la publication le « Tome 2 : Chasseurs à pied, alpins et cyclistes » dans la collection du Répertoire des Corps de Troupe de l’Armée Française pendant la Grande Guerre (référencée par le Service Historique de la Défense et les passionnés de 1914-1918) sortie au cours du second semestre 2007, je tenais à vous annoncer ma prochaine parution sur les combats de Sidi-Brahim (septembre 1845).

    Voici deux siècles naissait l’émir Abd-el-Kader. Cet anniversaire fait ressurgir du passé des noms et des événements associés à la conquête de l’Algérie.

    Si les figures du duc d’Aumale et du maréchal Bugeaud sont les plus connues, elles ne sauraient faire oublier celles de tous les acteurs de cette épopée tragique, des plus humbles aux plus héroïques. Parmi eux figurent les chasseurs d’Orléans du 8e Bataillon et les cavaliers du 2e escadron du 2e Hussards, dont le souvenir reste attaché à celui des combats de Sidi-Brahim, sans oublier les fameux cavaliers de l’émir et Abd-el-Kader lui-même.

    Pour la première fois, un ouvrage exhaustif est en préparation sur cet épisode fondamental de l’histoire des chasseurs à pied, de l’armée française et de l’Algérie. Cette étude inédite d’Yvick Herniou s’appuie sur :

    • des archives privées et publiques inédites,
    • une étude précise du théâtre des opérations : le secteur de Sidi-Brahim, entre le marabout et la ville de Nemours (Ghazaouet), à laquelle des amis algériens de l’auteur l’ont aidé à préciser un peu plus les aspects du terrain des combats, la garnison puis la ville actuelle de Ghazaouet, les traditions et le patrimoine conservés,
    • la confrontation des connaissances sur le sujet, anciennes ou récentes, avec les témoignages des participants,
    • l’étude de la personnalité des différents acteurs, à l’aide notamment d’informations provenant de l’un des petits-fils de l’émir Abd-El-Kader,
    • une iconographie inédite (photos, croquis et dessins) complétée par des cartes,
    • une étude de la place des combats de Sidi-Brahim dans l’élaboration de la symbolique et de l’esprit des chasseurs à pied.

    Et cette somme contient bien d’autres informations encore…

    Si un tel ouvrage vous intéresse et si vous souhaitez être informé de sa publication, retournez le bon ci-dessous aux éditions C. Bonnaud. Vous pouvez également nous faire part de votre intérêt par téléphone ou par e-mail.

    Nom 😊................................................................ Prénom ...................................................
    Adresse 😊..........................................................................................
    Code Postal 😊..............
    Ville 😊.........................................................

    Editions C. Bonnaud
    66 Grande Rue
    02400 Château-Thierry
    Tél. 03 23 69 39 45
    Messagerie Internet : librairiebonnaud chez wanadoo.fr

    Voir en ligne : http://diables-bleus-du-30e.actiffo...

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Inspirateur du projet concernant la rénovation et le déplacement du MT du sergent Jean Lavayssiere héros du combat de la Sidi-Brahim en 1845 en Algérie Française, j’ai participé en 2013, au festival 2013 dédié au Clairon Guillaume Rolland, (son cénotaphe dans son village est bien surmonté de son buste). Cette année je suis allé en février 2015 au Chateau de Vincennes, au Mémorial des Chasseurs le Tombeau des Braves, au centre historique de la défense, ou il y a aussi le buste de G. Rolland. Je me souviens bien d’un 2° buste à Lacalm dans cette petite chapelle. Sur les photos que j’ai pris lors de cette journée,j’ai bien un buste en bronze de G. Rolland. Je peux vous la faire parvenir, j’ai aussi le clairon et ses décorations en photos. Je devrais pouvoir la rajouter sur :

    http://www.culture.gouv.fr/documentation/leonore/recherche.htm

    Merci de votre aperçu Bien cordialement

    hervé thiebaut

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP