www.histoire-genealogie.com

----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil » Album photo » Entraide photographique » Où a été prise cette photo en Alsace ou dans le Vosges ?

Où a été prise cette photo en Alsace ou dans le Vosges ?

Le vendredi 10 mai 2024, par Jean-Claude Monin

J’ai ce cliché dans un album photo des environs de 1900 qui appartenait à Amand GEORGE, un ecclésiastique de la banlieue de Nancy.

JPEG - 370.7 kio

Elle n’a aucun lien avec les autres qui sont pour la plupart des personnes seules.

Elle est collée sur un carton rigide dimensions externes 16,5 x 11 cm, la photo 14,5 x10 cm.

La région probable pourrait être les Vosges vers l’Alsace, vu la forme de la baratte et de la brouette.

JPEG - 443.2 kio

Je n’ai aucune idée du nom des personnes, mais je trouve cette scène paysanne touchante qui réunit trois générations. Chacun occupé à ses travaux quotidiens.

Peut-être aurez-vous des informations sur ces personnages, le lieu de la prise de vue et cette photo en général...

Merci à tous pour vos remarques...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

21 Messages

  • Aucune info à vous transmettre, mais mon remerciement pour ce partage d’une vue. Un détail attire une question : l’homme a ôté ses sabots, ou ne les a pas remis pour la photo, qui est posée. se ressentait-il "trop grand" ? On ne le saura pas...

    Répondre à ce message

  • Pour moi cette photo a sans doute été prise en Franche-Comté, les femmes semblent porter la Cale à Diairi ou DAIRI la coiffe à chignon traditionnelle du Pays de Montbéliard

    Répondre à ce message

  • Peut-être connaître l’identité et les origines de l’ecclésiastique aiderait à situer la photo

    Répondre à ce message

  • Je pense que la forme de la porte (et du portail) est un indice. Les portails avec une arche "aplatie" se trouvent assez fréquemment sur les vieilles fermes dans la zone autour des frontières entre Meurthe-et-Moselle / Moselle / Bas-Rhin. Pour la porte dans le portail il faudrait creuser les deux pans coupés ne sont pas communs me semble-t-il.

    Répondre à ce message

  • et pourquoi pas la lorraine puisque le Curé exerce son ministère prés de Nancy:le porche et l’ensemble du logis me fait penser à cette région

    Répondre à ce message

  • Le bonnet de l’homme pourrait être celui d’un marcaire (fermier des Hautes-Vosges)

    Répondre à ce message

  • Où a été prise cette photo en Alsace ou dans le Vosges ? 10 mai 12:28, par Agnes Béné-Colnet

    Je reconnais une baratte à beurre de petit format tenu par la femme qui est assise. On retrouve ce type de baratte en Bourgogne, mais la forme de la brouette m’interpelle.Ne serait-ce pas un indice pour déterminer la région ?

    Répondre à ce message

  • Bonjour
    Je ne pense pas qu’il s’agisse de l’Alsace car à cette époque les femmes portaient la coiffe. Le bonnet du fermier me fait penser à l’Auvergne, voir des pays ibériques (portugal) ou de l’Est (Arménie, Serbie). Il serait intéressant de connaître d’où vient l’ecclésiastique, peut-être s’agit de membres de sa famille, auquel cas, s’il était originaire de la Lorraine cela pourrait être ça car le porche pourrait correspondre tout comme les Vosqes ou le Jura en France Comté. Bonnes recherches.

    Répondre à ce message

  • Cela fait très "carte postale" également. A vérifier sur le site Delmcampe en cherchant en entrée les différents lieux geographiques cités.

    Répondre à ce message

  • La roue que l’on aperçoit, ne fait pas partie de la brouette.
    Il s’agit d’une brouette "portante", à bras, que l’on trouvait dans les Hautes-Vosges ; voir :
    https://www.ebay.fr/itm/233643229704

    Jacques

    Répondre à ce message

  • Bonjour à tous,

    En plus de ce qui a déjà été décrit, je vois que la dame assise, qui présente sa baratte à beurre, arbore une médaille accrochée à son chemisier blanc.
    J’ai donc cherché dans la presse, sur la région de Nancy, autour des années 1900.

    Ci-après ce ne sont que des suppositions...

    Elle pourrait représenter une médaille de comice agricole

    Je n’ai trouvé qu’une seule femme gagnante lors d’un comice agricole pour du beurre.
    Regardez l’article du 14/09/1909 du Journal L’Est républicain

    La veuve GALLAND résidant à Avrainville (54) remporte la médaille d’argent dans la catégorie du beurre !

    Dans les recensements de 1906/1911, 2 familles résident dans le village et seule l’une est veuve. Elle réside dans la Grand’rue de Avrainville avec ses enfants.
    Il pourrait donc s’agir de Mme Marie Joséphine SAUTOT veuve de Félix GALLAND. Elle est née le 07/04/1868 à Raze (70).

    Donc, si la photo a été prise en 1909, et qu’il s’agit de Marie Joséphine, elle aurait 41 ans.
    Le petit garçon à gauche, pourrait être soit Xavier (né en 1900) soit Pierre (né en 1903)

    Je n’ai aucune idée pour les 2 adultes à droite... et pourquoi une petite marmite placée au sol devant l’homme ?

    Pour info, sur Geneanet, consultez l’arbre de Lucette Galland. Vous y verrez une photo de sa grand-mère Marie Joséphine !

    Peut-être que Jean-Claude MONNIN pourrait contacter Lucette et lui présenter sa photo ? Elle saura lui dire s’il s’agit de sa grand-mère ou non.

    Autre demande, pourrions-nous avoir connaissance du nom de cet ecclésiastique ? Il est sans doute de la famille de la personne assise...

    Que pensez-vous de mon interprétation ? Je reconnais que c’est hautement improbable...mais sait-on jamais...

    Bonne soirée,

    Corinne

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Il n’est pas forcément simple de rebondir après le commentaire de Corinne, qui parait assez séduisant. Je vous fais part de mes remarques, toutefois.
    Première chose : à cette époque et aujourd’hui encore, un ecclésiastique entrait au séminaire de son diocèse et faisait sa carrière dans ce même diocèse (ce n’était pas le cas des évêques, toutefois), ce qui laisse supposer que cet ecclésiastique était de la région (Diocèse de Toul ou département de la Meurthe-et-Moselle en 1900) et qu’il y a exercé son ministère. Ceci laisserait entendre que la photo a été prise dans le même département. Retracer le parcours de cet ecclésiastique (lieu de naissance, affectations,... serait certainement utile).

    Il ne s’agit évidemment pas de l’Alsace, rien n’y correspond , ni l’habillement, ni l’habitat, il n’y pas de couleurs non plus sur les murs ni sur la grange. De plus, l’Alsace était en Allemagne, les ponts avaient été coupés avec la "France de l’intérieur", la gouvernance prussienne l’avait planifié avec un certain zèle.

    Deuxièmement, la fermette parait pouvoir s’inscrire dans un village-rue, "à la lorraine" (avec la vie sociale devant la maison, comme la photo le laisse entendre) plutôt que dans une ferme massive "à la franc-comtoise", qui est généralement à l’écart de la rue. Je suis quand même surpris par l’épaisseur des murs (en gros le double de ce que l’observe habituellement dans l’habitat lorrain), laquelle laisse entendre que la région était plutôt froide, le sud-est du département qui est déjà dans le massif des Vosges pourrait y correspondre.

    La brouette, la marmite, les gens avec leurs outils laissent penser que la photo a été prise "sur le vif" (si on peut dire), en tout cas, pas à la demande des figurants qui se seraient endimanchés et auraient "scénarisé" leur pose en vue de délivrer leur message. Elle l’a donc été plus à l’initiative du photographe, peut-être "en mission"...

    Notons aussi, les barreaux à la fenêtre, comme souvent à cette époque, le moyen de se garder des brigands....

    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Une fois de plus, il serait judicieux que le demandeur (en l’occurrence Jean-Claude), participe à la discussion, en répondant aux questions posées, notamment sur l’identité de l’ecclésiastique.
    Sinon, comment voulez-vous avancer ?

    Jacques

    Répondre à ce message

    • Bonsoir
      En effet je n’ai pas encore participé à la discussion ,ayant été absent . Le prêtre à qui appartenait cet album est né à Bauzemont 54 en1853 dcd en 1919 à Saint Max 54 ,il est inhumé dans l’église Saint Livier qu’il a fait en grande partie construire, il était Chanoine. Ses ancêtres sont lorrains depuis de nombreuses générations. Ses parents sont Amand George X Marie Jeanne Colson .Il n’y a que des personnes de sa famille et de ses relations dans l’album. Malheureusement les photos ne sont pas légendées, celle que je propose sort’’du lot’’ c’est pourquoi je l’ai proposée à votre sagacité ! Merci pour vos interventions
      Jean-Claude

      Répondre à ce message

  • le recensement de 1906 à Bauzemont me semble permettre d’identifier les personnages de la photo :on y trouve la famille george avec Charles le frère du curé et sa femme ,la mère de Charles et d’ Amand née Colson qui est veuve vit avec eux ,il y a également plusieurs enfants

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2024 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP