www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Le patronyme

Histoire, anthroponymie, société


lundi 1er septembre 2003

Répondre à cet article

Les études actuelles sur les « noms de famille », loin de se borner au seul terrain de la généalogie, font désormais pleinement partie du domaine de la recherche. Elles permettent de ce fait un décryptage original des conditions tant historiques qu’anthropologiques qui ont déclenché, en divers points de l’Europe, à différents moments, le processus d’identification des personnes : mouvement progressif dans l’Europe au Moyen Âge ; processus qui peut être coercitif, comme lors de l’attribution de patronymes aux esclaves affranchis, et devenu largement réglementaire après la promulgation de lois sur la transmission des noms.

Étudiant tour à tour les origines et l’histoire des patronymes, leur distribution géographique et les liens entre marqueurs génétiques et patronymiques, les auteurs réunis dans cet ouvrage - anthropologues, historiens de la famille, démographes, spécialistes de la génétique des populations, sociologues - montrent combien une approche pluridisciplinaire est nécessaire à l’explication du phénomène du patronyme. En effet, l’informatisation récente de divers registres de noms de famille a permis le développement de nouvelles méthodes d’analyse, dérivées de la démographie historique et de la génétique des populations. Elles permettent non seulement de décrire l’évolution, au fil des générations, des cercles de mariage, des règles d’alliance et de la consanguinité, mais aussi de quantifier la direction et l’ampleur des migrations entre populations. Fondé sur des exemples concrets, des provinces baltes à la Sardaigne ou l’Atlas marocain, des Flamands de France aux Français du Québec, cet ouvrage offre un état sans équivalent de la question des origines et de l’évolution du patronyme.


Au sommaire (extrait) :
Le nom : origine, fixation, transmission :

  • Nommer au Moyen Age : du surnom au patronyme.
  • Noms patronymiques et noms de terr dans la noblesse.
  • L’emprise du national sur le nominal.
  • Vers un système matrilinéaire : le choix du nom de famille au Québec.

Espace, temps, migration :

  • Les cloisonnements dans les Pyrénées occidentales.
  • Immigraton flamande en France au XIX° siècle.
  • De France en Nouvelle-France : les patronymes québecois hier et aujourd’hui.

Alliance, parenté, structure génétique :

  • Apparentement et ressemblance patronymique en Dauphiné du XV° au XX° siècle.
  • Patronyme, alliance matrimoniale et consanguinuité. Haute-Provence, XVIII° et XIX° siècle.
    Patronymes, lignées et généalogies. Trois méthodes d’estimation de la parenté au Québec ancien (1608-1800).
  • Comparaison de structures patronymiques et génétiques dans la population québécoise.
  • Parenté généalogique et isonymie matrimoniale en Haut-Jura du XVIII° au XX° siècle.


    Les auteurs :
    Guy Brunet, historien et démographe, est professeur de démographie et directeur du Centre d’études démographiques de l’Université Lumière-Lyon II.
    Pierre Darlu, anthropologue et généticien, est directeur de recherche au CNRS dans l’unité INSERM « Épidémiologie génétique et structure des populations humaines ».
    Gianna Zei, généticienne des populations humaines, est directrice de recherche au CNR à l’Istituto di Genetica Biochemica e Evoluzionistica de Pavie (Italie).


    Un avis : Des contributions magistrales pour un ouvrage de haut niveau qui permet enfin de dépasser le seul cadre trop étroit de l’étude de l’origine et de la signification des noms de famille. C’est avec de tels travaux que la généalogie verra enfin ses champs d’investigations s’élargir. Que les généalogistes, amateurs ou professionnels, s’inspirent de ce livre n’est pas un souhait mais une nécessité... avec pour finalité le renouvellement indispensable de la discipline !

Thierry Sabot, septembre 2003

P.-S.

Le patronyme, histoire, anthroponymie, société, ouvrage collectif, Paris, Editions du CRNS, 2002, 422 pages, 28 €.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

5 Messages

  • Le patronyme 21 janvier 2008 13:01, par Georges Haulard La Brière

    Messieurs, ma démarche ne vous paraitra peut pas très cohérente, mais je ne sais de quelle manière procéder. Depuis que j’ai internet je fais des recherches(sans succès) sur ma famille à savoir : Haulard La Brière (au cours des siècles le patronymes a évolué : D’Haulard, D’Aulard, Haulard sieur de La Brière et enfin Haulard La Brière. J’ai toutefois constaté à plusieurs reprises que monsieur Guy Brunet avait trouvé trace de ma famille. Je possède une généalogie de ma famille depuis 1665, mais avant....??. Je sais de source sure qu’un Haulard vivant en 1420 avait pu « faire preuve de 4 degrés ? », ses deux fils vivant en 1469 avaient pu faire preuve également de ce fait. Bien entendu, il y a un trou de deux siècles à combler. Pour autant que je sache ma famille a toujpurs vécu à Caen , paroisse de Vaucelles. Mon arrière grand père Arsène, Auguste, Hippolyte Haulard la Brière(16/11/1830- 07/10/1873) était un organiste assez réputé pour etre mentionner dans certains ouvrages(dont j’ignore le nom, n’ayant qu’une photocopie). S’il métait possible d’entrer en contact avec Monsieur Brunet cela me serait sans doute d’une grande utlité. Merci d’avance, Cordiales salutations, Georges Haulard La Brière.

    Répondre à ce message

    • Le patronyme 27 mars 2008 10:31, par Florence GOGER

      Bonjour Monsieur.
      Je fais actuellement des recherches sur l’histoire de ma famille et plus particulièrement sur mon grand-père maternel, Albert FOURNIER (1907-1999). Il est né à Tours, vivait au Mans et a été embauché en 1930 au journal « La Sarthe ». Toute sa jeunesse est pour nous assez mystérieuse, il ne nous en a jamais parlé. J’ai découvert mention dans des courriers échangés entre le journal « La Sarthe » et mon grand-père, alors qu’il était en stage à Nancy au journal « L’Est Républicain » (2e semestre 1930), de M. et Mme Haulard La Brière. Le correspondant de mon grand-père, sans doute un responsable du journal « La Sarthe », lui envoyait à Nancy le bonjour de M. et Mme Haulard La Brière qu’il avait rencontrés peu de temps auparavant et ceux-ci remerciaient mon grand-père pour la carte postale illustrée qu’il avait envoyée de Nancy à « son cher professeur ». Mon grand-père ne nous a jamais parlé de ces personnes.
      Ce patronyme de Haulard La Brière étant relativement rare, je pense que ces personnes vous étaient apparentées. Auriez-vous quelques informations à me donner ?
      Bien cordialement,
      Florence GOGER

      Répondre à ce message

      • Le patronyme 25 février 2009 18:39, par Georges Haulard La Brière

        Bonjour Madame, vous serez sans doute étonnée de ma réponse tardive !! Je trouve ce jour(25/02/2009) votre réponse, n’ayant été informé d’aucune manière de son existence, je vous prie toutefois de bien vouloir m’excuser.Votre message me fait très plaisir et me laisse très perplexe à la fois. Je n’ai jamais entendu parler de votre grand-père Albert FOURNIER, mais il y a deux possibilités de « rapport » entre votre grand-père et ma famille, aussi plausible l’une que l’autre. Ma famille s’est trouvée « scindée » en deux à la fin du XIXe siècle, début du XXe. Mon arrière grand-père Arsène HLB(16/11/1830-07/10/1873), organiste ayant un petit renom et vivant à Caen a eu cinq enfants, dont trois sont décédés. Ont survécu deux garçons, Jules, Fernand, Gustave(1869-1947), imprimeur à Caen ou Honfleur, mon arrière grand-oncle. Il a eu deux fils, André et Henri. Je pense que seul André nous intéresse. Il a eu trois enfants, deux filles et un garçon Jean né en 1923,dont je viens de retrouver la trace il y a peu de temps et que je n’ai pas encore eu le plaisir de rencontrer. Nous somme cousins au meme degré, il est la seule mémoire vivante qu’il me reste(il vit à coté de Bayeux, moi en banlieue parisienne). Autre fils d’Arsène, Charles, mon grand-père(1856-1924) qui a eu cinq enfants, seuls les deux garçons peuvent nous intérèsser. Mon oncle, Frédéric Samuel que je n’ai jamais connu et mon père, Georges, Jules, Joseph, né à Caen le 25/02/1890(décédé le 14/07/1970). Curieusement mon pére a connu un certain succès dans son métier, les assurances. Il a participé à la « naissance » de La Mutuelle Générale Française ou Mutuelle du Mans(actuellement MMA), il se rendait souvent au Mans dans la Sarthe. A t il rencontré votre grand-père. Autre hypothèse les HLB de Caen mon grand oncle et mon oncle, tout deux imprimeurs(imprimeur catholique pour l’un des deux).J’espère avoir pu vous aider et etre de nouveau en contact avec vous, peut etre pourrons nous avancer ensemble, a tout hasard je suis né le 2/04/1949, j’ai un descendant « male », la famille continuera de mon coté. Du coté de mon cousin, elle s’éteindra à la mort de son fils qui a le meme age que moi. Merci de me dire si ces informations ont pu vous aider. Sincères salutations, Georges Haulard La Brière.

        Répondre à ce message

        • Le patronyme 13 novembre 2012 22:48, par Florence GOGER

          Bonjour Monsieur.
          En faisant une recherche avec mon nom et mon prénom sur Google, je tombe sur votre message d’il y a 3 ans 1/2 ! Quel étonnement ! Je désespérais de retrouver ce forum un jour car mon ancien PC avait rendu l’âme et je ne retrouvais pas le site où je vous avais contacté.
          Pouvez-vous me recontacter directement sur ma messagerie personnelle (prénom.nom@wanadoo.fr) ? Je n’ai pas les documents relatifs à mon grand-père sous la main, j’essaierai de vous les scanner plus tard. Mon grand-père avait suivi une formation de mécanicien-ajusteur à l’Ecole Pratique rue Paul Courboulay au Mans (très réputée dans les années 20). Il est ensuite entré directement au journal « La Sarthe ». Peut-être M. Haulard La Brière qu’il connaissait avait-il enseigné à l’Ecole Pratique ? Ou l’avait-il encadré lors d’un stage ? Apparemment M. Haulard La Brière était en contact avec le journal La Sarthe, je pencherais donc pour l’imprimeur.
          A très bientôt j’espère.
          Cordialement,
          Florence GOGER

          Répondre à ce message

        • Bonjour Georges ! 6 septembre 2016 17:08, par Claudette Wood

          Je n’appartiens pas au côté de la famille sur lequel vous faites des recherches, mais si votre mère s’appelait Henriette, née Thomas, nous sommes cousins.

          Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2017 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Ours | Charte | Logo | Espace privé | Logiciels | édité avec SPIP