www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Vient de paraître > La croisade des voleurs

La croisade des voleurs

par Jean-Michel Thibaux

Le vendredi 5 juin 2015, par Thierry Sabot

De Toulon jusqu’à Jérusalem via Antioche, les aventures d’Anne, fille d’un voleur hors pair, partie sur les routes de la première croisade, au XIe siècle, pour s’emparer d’un inestimable trésor...

Résumé : Toulon, 1096. Mains-d’Or, voleur hors pair, entraîne à sa suite ses enfants, Anne et Marcus, pour détrousser les fidèles le long du trajet de la croisade dite « des pauvres ». Des trente-cinq mille pèlerins partis, ne restent que quelque centaines de survivants, parmi lesquels Mains-d’Or et sa fille. Ils ont un projet : s’emparer du trésor de l’église Saint-Pierre d’Antioche. Dans la cité turque, ils retrouvent la riche armée des croisés conduite par Godefroy de Bouillon, qui veut faire le siège de Jérusalem. Commence pour la jeune Anne, devenue femme-soldat et objet de convoitise d’hommes très différents, une aventure humaine hors du commun.

Inspiré de faits réels, La Croisade des voleurs relate la formidable épopée de la croisade des pauvres et de la première croisade.

L’auteur : Né en 1949, à Toulon, Jean-Michel Thibaux entre dans la Marine nationale à l’âge de 14 ans. Il y restera près de vingt ans. Puis la découverte de Paris fut déterminante pour cet enfant du Midi. « Je me suis senti dans la peau d’un héros balzacien. Je me suis dit : ’Tu dois absolument faire quelque chose dans cette ville sinon elle t’écrasera.’ » Il envoie son manuscrit comme on lance une bouteille à la mer, et le miracle s’accomplit : Les Ames brûlantes est publié en 1983 (Olivier Orban). Depuis, Jean-Michel Thibaux a enchanté de très nombreux lecteurs grâce à ses romans qui vantent les beautés et les singularités de sa région, la Provence, chère à son cœur. Parmi ces romans citons La Gasparine, La Bastide blanche, L’Or du forgeron, ou L’Enfant du mistral. Mais Jean-Michel était aussi un passionné d’Histoire et un aventurier épris d’horizons nouveaux dont les voyages de par le monde, sur tous les continents, lui ont inspiré quelques superbes évasions romanesques (La Fille de Panamá, La Pyramide perdue, La Danseuse sacrée...).
Traduit en treize langues, Jean-Michel avait été consacré en 2010 pour l’ensemble de son œuvre (qui compte une cinquantaine d’ouvrages) en recevant le grand prix international de la ville de Saragosse en Espagne. Il est décédé en mars 2015.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP