www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Album photo > Entraide photographique > Interrogation autour de la comparaison de deux photos

Interrogation autour de la comparaison de deux photos

Celle de mon père et celle d’une femme en coiffe avec un enfant

Le jeudi 13 octobre 2016, par Jean Vigouroux

Je lance cette bouteille à la mer avec une petite lueur d’espoir, sait-on jamais ! Les lecteurs de cette rubrique sont tellement pleins de ressources que, peut-être … Voila ce qu’il en est.

1/La photo d’une femme en coiffe et d’un enfant

Cette photo d’une femme et d’un enfant, je l’ai trouvée par hasard en feuilletant un fond de photos que présentent les Archives départementales de la Haute-Loire sur leur site (Fonds du photographe Chanal – Côte 30 Fi) avec comme simple référence le nom « BOUDON » écrit sur la plaque.

Les AD43 contactées n’ont pu m’en dire plus. Le fonds a été vendu par les héritiers du photographe aux archives départementales. Aucun carnet n’accompagne le fonds.

Ce photographe exerçait dans un studio installé au Puy-en-Velay mais aussi il exerçait aussi de façon itinérante dans les campagnes environnantes (c’est le cas de la photo présentée) entre 1881 et 1914.

Pourquoi suis-je tombé sur cette photo, au milieu de milliers d’autres ? Un signe du destin ? Je ne peux le dire mais cette photo, depuis des années, m’obsède. Mes sœurs, à qui je l’ai présentée, reconnaissent certains faits troublants.

Tout d’abord, il ne s’agit pas, comme on pourrait le croire d’une mère et de son fils. Le photographe a dissimulé le vêtement de la femme sous un drap noir (genre drap de photographe), posé sans grand soin, certainement pour « mettre en valeur » le jeune enfant habillé de clair qu’elle tient sur les genoux. Manifestement, le personnage important c’est l’enfant.

Autre signe, plus troublant : cet enfant, entre un et deux ans, a le visage et le regard de mon père (paupières lourdes et yeux très clairs) tel que je l’ai toujours connu (je pense que la photo de mon père vers 25 ans explicitera ma description).

Enfin autre symbole troublant et non le moindre : la référence de la photo « BOUDON » qui est le nom de jeune fille de ma grand-mère, bien que ce nom soit assez courant en Velay.

2/ Mon père

Il s’appelle Joseph VIGOUROUX. Il est né en 1910 à Lissac, petite commune proche du Puy. A l’âge d’un mois, il perd sa mère. Son père déjà âgé (il a 50 ans) élève seul le frère aîné, âgé de 7 ans. Il perdra son père quand il atteint l’âge de 10 ans.

Mon père se souvenait (après 2001) qu’à l’âge de 5 ou 6 ans une tante, une sœur de sa mère (née Boudon) qui habitait Loudes (Coubladour) l’accueillit quelques années avant que son tuteur (un frère célibataire de son père) le « place » de droite à gauche comme domestique au château de Bornette (Espaly), chez les frères Maristes à St Chamond…) à partir de 12 ans.

Oui mais avant ? Sur les recensements de 1911, il n’apparait nulle part, ni dans sa commune natale (Lissac) ni dans les communes où habitaient des sœurs de sa mère (famille Chautard à Chaspuzac ou famille Simon à Loudes (Coubladour). Mon père semblait avoir tout oublié de cette période comme les recenseurs semblent l’avoir oublié, eux aussi !

Ma question : où fut-il placé de sa naissance à l’âge de 6 ans date où il se souvenait être allé à l’école de Coubladour chez un instituteur « qui réparait surtout les horloges pendant la classe ». La réponse est peut-être sur cette photo, tirée, peut-être à l’attention de son père, par ce photographe ambulant.

Merci de votre aide et de vos suggestions.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

46 Messages

  • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 14 octobre 2016 08:46, par Jacques

    Bonjour Jean,

    Il est écrit autre chose sur la plaque à la suite de Boudon ; je lis Ema...

    Pouvez-vous nous préciser ?

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

  • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 14 octobre 2016 09:05, par Jacques

    Avez-vous consulté sa fiche matricule (AD 43, classe 1930, n° matricule 1837) ?
    Cette fiche ne vous donnera pas son adresse à lâge de 1 ans,
    Mais peut-être y-a-t-il des indications intéressantes.
    Il ne faut rien négliger....

    Jacques

    Répondre à ce message

    • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 14 octobre 2016 13:10, par vigouroux Jean

      Je possède le registre matricule de mon père qui ne m’apprend rien de plus. Il m’a eu confié qu’il aurait souhaité être élevé par une tante soeur de son père, prénommée Amélie et mariée sans enfant et mariée à un certain Bonnet, cheminot à Sembadel 43. Malheureusement, il n’y a aucun recensement disponible sur cette commune pour 1911.
      Merci
      Jean

      Répondre à ce message

  • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 14 octobre 2016 09:16, par jean-claude

    Bonjour
    Sur la plaque avant le nom on dirait qu’il y a une date de prise de la photo

    Amicalement

    Jean claude

    Répondre à ce message

  • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 14 octobre 2016 09:28, par marie christine

    Pour ce qui est du drap noir je pense que le photographe a dû penser recadrer la photo au tirage. La photo a peut-être été prise en studio au Puy, j’imagine que les photographes itinérants photographiaient en extérieur (mais je peux me tromper). Dans votre genealogie y-a-t-il une demoiselle Boudon pas encore mariée en 1911, ou une épouse Boudon succeptible de l’héberger à cette date ? Car pourquoi noter le nom de jeune fille de la « nourrice ».

    Répondre à ce message

    • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 14 octobre 2016 13:17, par vigouroux Jean

      L’idée est bonne, je l’ai exploitée. J’ai passdé en revue tous les recensements « 1911 » des villages dans lesquels vivaient des familles de mon père : pas de Vigouroux Joseph.
      Sauf une commune cependant : Sembadel(43) . Mon père avait une tante soeur de son père Amélie,épouse Bonnet sans enfant. Il aurait aimé qu’elle le garde m’avait-il dit.
      Malheureusement les recensements de Sembadel n’existent pas.
      Merci de votre aide
      Jean

      Répondre à ce message

      • Bonjour
        Je viens de tenter de déchiffrer le nom inscrit au haut de la photo, et je lis :
        BOUDON Amail : Le A majuscule est coupé en 2 par une tâche, le
        « l » de la fin est presque effacé, suivent certainement « ie », mais invisibles.
        Donc je pense qu’il s’agit bien de la tante Amélie de votre père, mais avec un mauvais orthographe.
        Cordialement
        JBE

        Répondre à ce message

  • Cette photo peut peut-être vous en dire plus, moyennant quelques recherches :
    Concernant cette femme : Elle porte une coiffe… typique de quelle région ? (voir les fédérations de Folklore qui vous en diront plus)
    Cette photo fait partie d’un fonds de photographe. Quelles sont les photos qui encadrent ?
    Cette femme apparaît-elle sur d’autres photos avec d’autres enfants ? Elle serait alors soit la femme du photographe, soit une employée d’une institution publique qui s’occupe d’enfants (école ? hospice ?)
    Cette photo est-elle encadrée d’autres portraits ? Si oui, la dame pourrait-elle être la nourrice ? quant aux personnes dont le portrait suit ou précède, des personnes de la famille, venues, comme très souvent, se faire photographier en même temps ? (N.B. : il serait étonnant qu’on se soit déplacé juste pour faire photographier un enfant. Figure-t-il sur d’autres photos ?)
    Le tout, bien évidemment... si vous avez la chance que les photos prises par ce photographe aient été conservées et archivées dans le bon ordre… Je vous le souhaite.
    Cordialement
    Alain

    Répondre à ce message

    • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 14 octobre 2016 17:33, par vigouroux Jean

      Le N° de la photo est celui donné par le photographe. Les AD43 n’ont pas classé les photos en fonction de ces numéros mais suivant des critères que j’ignore. De plus, sans le carnet du photographe qui contenait certainement l’adresse du client, que faire ?
      En allant sur le site des AD43 et en tapant « Boudon », on a 2 autres photos mais qui n’ont aucun rapport avec ce bébé et qui ne m’évoquent rien.
      Merci pour vos suggestions
      Jean

      Répondre à ce message

  • avez-vous remarqué que l’enfant a un pied déformé ? votre père présentait-il cette particularité ?

    Répondre à ce message

  • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 14 octobre 2016 16:22, par cauvin

    Le bonnet peut être une indication, il semble être de deux teintes, broderie en relief sur fine étamine, volant brodé.
    La pose de la femme est effacée, la robe est masquée par le tissu sombre, néanmoins la toile de la jupe semble assez rustique -tissage ou fibre grossière comme on les faisait à la campagne à l’époque. On distingue une boucle à l’oreille droite.
    Le plus frappant pour moi, c’est le pouce du pied droit qui est plutôt gros et je ne compte pas les 4 orteils. Mauvaise perception de la photographie ou anomalie physique. Bonne chance Aline

    Répondre à ce message

    • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 14 octobre 2016 17:15, par vigouroux Jean

      Question pied, si on grossit la photo, on aperçoit qu’il y a bien 5 orteils, le 4è étant un peu en retrait dans l’ombre. Je pense que le pouce est baissé vers l’avant d’où cette impression d’anomalie.
      Côté vêture, c’est l’habit classique d’une petite paysanne du Velay au début du 20è siècle.
      Ce qui me frappe, c’est l’impression d’indifférence donnée par l’attitude ou le regard de cette femme.
      Pourquoi est-ce que je pense que c’est une tante de l’enfant ? par une ressemblance du visage cette personne avec une de mes soeurs ! Alors !!!
      Merci
      Jean

      Répondre à ce message

      • Bonjour Jean
        Deux petites remarques :

        • vous parlez de l’impression d’indifférence de cette femme ; je trouve personnellement qu’elle le couve d’un regard bienveillant.
        • vous attribuez à cet enfant l’age d’un à deux ans : je pense qu’il a moins d’un an par sa taille, et par le fait qu’on ne lui ait pas encore mis de chaussures. Bien sûr c’est peut-être simplement parce qu’il faisait très chaud ce jour là.
          Mais à cette époque, on ne laissait pas les enfants en âge de marcher sans des chaussures qui montaient jusqu’à la cheville .
          En fait, ma remarque ne change rien quant à son absence dans le recensement de 1911. mais c’est pour faire avancer le schmilblick ... 🙂
          Bon week end
          JBE

        Répondre à ce message

  • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 14 octobre 2016 16:24, par marie christine

    Cependant la tante Amélie s’appelait Vigouroux et non Boudon. Avez-vous listé toutes les tantes et cousines côté Boudon ?

    Répondre à ce message

    • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 14 octobre 2016 17:24, par vigouroux Jean

      Votre remarque est juste. Cependant, à l’époque on ne plaçait pas les enfants très loin. La famille (oncles, tantes) était dans les communes environnantes. J’ai fait les recensements des lieux à une lieue à la ronde et n’ai rien trouvé.
      Je me suis posé la question de savoir si le recenseur ne pouvait pas tout simplement avoir oublié le jeune enfant. Les recensements et même l’état-civil renferment bien des erreurs puisque par exemple mon grand-père Jean VIGOUROUX (le père de Joseph) ne fut pas déclaré à sa naissance en 1860 mais quand il se maria, en 1903 !!
      Cordialement
      Jean Vigouroux

      Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Dans les recensements, souvent les enfants n’apparaissent que sous leur(s) prénom(s) et leur âge, plus rarement le lieu de naissance.

    Joseph ne figurerait-il pas sous son seul prénom dans sa famille d’accueil comme un autre enfant de la dite famille ?

    Lors du décès de sa mère, un conseil de famille n’a-t-il pas eu lieu, un acte de succession établi… ?

    La recherche par les numéros des plaques photos me semble également une bonne idée, même déclassées ce ne doit pas être trop long.

    BàV MB 14/10/2016

    Répondre à ce message

    • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 14 octobre 2016 23:37, par vigouroux Jean

      Bonne remarque.
      Quand sa mère est décédée, son père était bien incapable de l’élever d’où le choix par le conseil de famille de le confier à une tante, soeur de sa mère : les SIMON de Coubladour, commune de Loudes 43. Il y est allé mais plus tard. De toute façon, il ne figure pas sur le recensement de 1911 de cette commune alors qu’y figurent son oncle, sa tante et leurs deux grands enfants. Il n’y a pas de Joseph « Simon »
      Merci
      Jean

      Répondre à ce message

  • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 14 octobre 2016 20:13, par Jocelyne Cathelineau

    Bonjour
    Je trouve la ressemblance entre le bébé sur les genoux de la femme en coiffe et le jeune homme frappante. Même carnation, même pli sous les yeux, yeux très clairs... et cheveux implantés de la même façon. Les personnes qui vous ont répondu vous donnent plein de pistes. Ne vous découragez pas, vous trouverez... ce que votre père avait oublié. Les souvenirs avant cinq ou six ans sont souvent « perdus » s’ils n’ont pas été réactivés. Et c’est le cas lorsque la personne change d’environnement, vit avec de nouvelles personnes qui ne connaissent pas son histoire passée. Qui, lorsque votre père est entré à l’école dans un nouveau village, pouvait lui raconter sa vie d’avant ? Personne sans doute.
    Je vous souhaite bon courage.
    Jocelyne

    Répondre à ce message

  • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 15 octobre 2016 05:22, par gonthier

    bonjour,
    peut-être a-t-il été placé chez cette dame « allaitante » en attendant son sevrage alors qu’il serait devenu orphelin.
    cordialement.

    Répondre à ce message

  • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 15 octobre 2016 06:41, par Toussaint

    Bonjour, il m’apparait que l’écriture est à l’envers. Il me semble que la date est 1826. Cela vous aide t’il ?
    Continuez à chercher. Moi j’ai mis 20 ans pour trouver une naissance, et j’ai trouvé sur les recensements.
    Courage.
    Cordialement
    Christine

    Répondre à ce message

    • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 15 octobre 2016 10:52, par Anne des Désert

      Bonjour,

      Quelques remarques qui n’apporteront pas grand chose !!!
      Cet enfant ressemble étonnement au jeune homme Joseph Vigouroux.

      Boudon est donc le nom de jeune fille de la grand-mère maternelle. N’a t’elle pas pu donner son nom de jeune fille au photographe en passant commande de cette photo, afin d’avoir un souvenir de cet enfant.
      Dans certaines régions, la femme est couramment désignée par son nom de jeune fille tout au long de sa vie et même mariée.

      Il y avait peut-être des tensions entre les deux familles maternelle et paternelle au sujet de cet enfant.

      Est-ce vraiment un prénom qui suit le mot Boudon ? Pourquoi pas une commune ? Une autre référence ?

      Je ne trouve pas que la femme qui maintient l’enfant pour l’empêcher de gigoter (et cependant sa petite main bouge), ait l’air indifférent, je lui trouve une certaine tendresse dans son visage mais elle doit s’effacer derrière l’enfant.

      Bonne poursuite dans vos recherches.

      Anne

      Répondre à ce message

      • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 15 octobre 2016 21:37, par anne des Déserts

        Bonsoir,

        Une correction à mon message. Boudon est le nom de jeune fille des tantes maternelles de cet enfant et le nom d’épouse de la grand-mère maternelle.
        Cordialement
        Anne

        Répondre à ce message

      • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 16 octobre 2016 00:24, par vigouroux Jean

        La mère de Joseph Vigouroux s’appelait Marie-Sylvie Boudon. A sa mort, en juillet 1910 les quatre grands-parents (VIGOUROUX et BOUDON) sont décédés. Restent deux soeurs et un frère BOUDON, tous 3 mariés , qui ont des enfants dont aucun n’est prénommé Joseph dans le recensement de 1911. Le père de Joseph Vigouroux se retrouve seul avec un autre fils Pierre dans la commune de Lissac. Le petit nouveau-né n’est pas dans le recensement 1911 de cette commune non plus.Et pourtant cette photo m’interpelle.
        Un tuteur pour Joseph n’a été nommé qu’en 1920, à la mort du père mais de cette partie de sa vie, mon père se souvenait.
        Merci encore
        Jean

        Répondre à ce message

        • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 16 octobre 2016 11:43, par Anne des Déserts

          Bonjour,

          A propos des recensements où cet enfant n’apparaît pas.

          Il est si petit, on n’est pas encore familiarisé avec sa présence que tout simplement on oublie de le mentionner à l’agent du recensement.

          Autre hypothèse, il a changé de lieu et s’est trouvé à contre-sens de la tournée de l’agent, pas encore arrivé dans un lieu et déjà parti dans l’autre, lorsque l’agent passe.

          Cordialement.

          Anne

          Répondre à ce message

      • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 16 octobre 2016 00:52, par vigouroux Jean

        Bonsoir,
        Je pense que 2826 est un N° propre au classement du phtographe. Boudon est la famille qui a commandé la photo. Les lettres qui suivent sont énigmatiques : E mail et cocasses.A la lecture des nombreuses propositions que l’on m’a faites, en admettant que cette photo d’enfant soit bien celle de mon père, ce que je crois, je pense qu’à la mort de sa mère, il a fallu trouver une nourrice d’urgence, donc séparer l’enfant de sa famille. Celle-ci (les sœurs de la défunte) ont certainement commandé cette photo à l’occasion de cette séparation qui a pu durer un ou deux ans. Après, on connaît l’histoire.
        Merci de vos suggestions
        Jean Vigouroux

        Répondre à ce message

  • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 15 octobre 2016 13:29, par Marie-Christine Claes

    Bonjour,
    Le fait que la dame ne regarde pas l’objectif et que ses mains ne sont pas visibles prouvent que la photo était destinée à être recadrée, ce qui indiquerait qu’il n’y a pas de lien familial entre la dame et l’enfant.
    Si la dame était sa tante, pourquoi recadrer ? Si cette tante était d’une certaine condition sociale, elle aurait porté un chapeau et sa meilleure robe foncée, pour un bon contraste avec le bébé.
    Si le père veuf ne pose pas lui-même avec son fils, cela indiquerait qu’il était-il absent au moment de la prise de vue.
    Cordialement.
    Marie-Christine Claes

    Répondre à ce message

    • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 15 octobre 2016 21:57, par anne des Déserts

      Bonsoir,

      Je possède chez moi, à peu près de la même époque, la photo d’un bébé d’environ 6 mois assis sur les genoux de sa mère. Celle-ci est totalement enveloppée d’un linceul noir y compris le visage. Manifestement, la mère qui n’était pas en deuil, voulait qu’on prenne seulement l’enfant et comme cette enfant ne tenait pas encore assise sans appui, il fallait bien la maintenir.

      Le châle noir doit être une astuce de photographe.

      Cordialement.

      Anne

      Répondre à ce message

  • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 15 octobre 2016 16:48, par VERMOREL Marie-France

    Bonjour,
    Il a pu être placé en nourrice pour être allaité. Voir le « registre des expositions » de votre département, ou placé dans un orphelinat.
    bon courage.
    Marie-France

    Répondre à ce message

  • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 15 octobre 2016 16:52, par Franck Boulinguez

    Bonjour Jean,

    Sur la photo que vous nous présentez de votre Papa, on croit deviner en haut du front, coté gauche, une tache de naissance ou un grain de beauté...
    Avez vous souvenir d’une telle marque ?

    Car si oui, je vous propose de regarder cette image issue de la photo des archives que j’ai nettoyée et remise à l’endroit ainsi que l’agrandissement de la zone concernée...

    Hasard des défauts de ces 2 tirages photographique ou élément de preuve ?

    Cordialement
    Franck

    Répondre à ce message

  • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 16 octobre 2016 14:17, par Martine Hautot

    bonjour, Jean
    Sur ce même site,le 8 Janvier 2014 est présenté le numéro spécial de l’histoire sociale de la Haute-Loire sur les enfants abandonnés ou placés en nourrice .Peut-être pourrez-vous y trouver quelque renseignement.

    http://www.histoire-genealogie.com/spip.php?article2497

    Bon courage à vous
    Martine

    Répondre à ce message

    • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 16 octobre 2016 18:04, par Vigouroux

      Merci Martine de votre conseil. Je vais le suivre.
      Mais gtrace à l’ensemble des correspondants, j’ai déja obtenu plus que je n’espérais.
      Merci à tous
      Jean

      Répondre à ce message

      • Interrogation autour de la comparaison de deux photos 29 octobre 2016 11:08, par Philippe Lafon

        Bonjour,

        Je reviens simplement sur le contexte de la photo.
        Il s’agit à l’évidence d’une photo de studio. Vous pouvez d’ailleurs apercevoir le fond blanc déroulant à l’arrière avec le rouleau baissé jusqu’à la hauteur du siège.
        La femme porte un bonnet blanc en fine dentelle, ce qui est courant. Ce bonnet est un cache-cheveux et non vraiment une coiffe. Il se porte toute la journée, à l’intérieur comme à l’extérieur. Une femme, jusqu’à la dernière guerre, ne sort pas « en cheveux ».
        Cette femme portant une robe plutôt modeste baisse la tête et les cheveux. Elle veille à ce que le gamin soit bien cadré et regarde l’objectif, comme aujourd’hui !
        Le tissu noir qu’elle porte sur elle est destiné à créer un fond noir derrière le gamin, sinon il ne se détacherait pas de la robe blanche de la femme.
        La photo doit être ensuite recadrée sur le gamin seul, la femme disparaissant alors.
        Le n° en haut de l’image est le n° d’ordre du cliché pour le photographe afin d’en faire des tirages papier cadrés.
        Quant au nom, il s’agit sans aucun doute, de Boudon, mais ce qui semble être le prénom, Email.. j’ai de la peine à en déduire qu’il s’agit d’Emilie ?...
        Et pour le signe intermédiaire, pas de réponse.
        Je vous ai fait une photo recadrée et retouchée du gamin, mais je ne sais comment vous l’envoyer...

        Bien cordialement,
        Philippe Lafon

        Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP