www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil > Vient de paraître > Hélène Champanhet, Journal d’une dame du Vivarais

Hélène Champanhet, Journal d’une dame du Vivarais

Le jeudi 1er janvier 2004

Grâce à des documents précieusement conservés par Monsieur Christian Sterckeman, nous avons tenté de retrouver, d’une part l’existence matérielle de Madame Champanhet - Baissac, figure principale et propriétaire du mas Champanhet aux Gras de Naves (actuellement propriété de Monsieur et Madame Sterckeman), mais aussi de découvrir les activités, productions de cette propriété ainsi que les moeurs d’une bourgeoisie provinciale durant la seconde moitié du 19e siècle.

Les grands cahiers, tenus minutieusement par Madame Champanhet, constituent une sorte de livre de raison. Bien que l’on y trouve très rarement des sentiments personnels, son intérêt est important du fait de l’abondance des détails journaliers où, curieusement, des achats insignifiants accompagnent des événements familiaux essentiels.

Un extrait : " Bien que Madame Champanhet soit devenue veuve et ses enfants placés, elle achète des quantités incroyables d’objets les plus divers de ménage, de cuisine, sièges, lampes, pendule, réchaud, meubles, ... Elle doit disposer de nombreuses pièces pour entasser un tel bric à brac. Il est impossible de donner une liste.
Cette frénésie d’achats s’applique aussi pour les cadeaux : 20 F à Amélie, chocolats, pralinés, larges pourboires aux domestiques de la famille Richard, des « petits riens » à Amélie pour 12F. Une croix perlée et fleurs celluloïd pour la tombe d’Urbain Richard, soit 41 F, on lui devait bien cela ! Présent complété par un portrait du cousin donné à l’hospice de Bagnols à titre de bienfaiteur, valeur supposée 108 F tout de même !
Les distractions sont largement au programme : saison à Vals, partie de plaisir (sic) à Neyrac, abonnements aux bains de mer, argent de poche pour Félix : 474 F ... Ce dernier dispose d’un cheval, attelage et cocher : 192 F, ajouter frais divers : harnais, couvertures, ... nourriture du cheval, cocher : 163 F.
On fait voyager le cheval de Marseille aux Vans et retour en chemin de fer, coût 104 F. Loyer de l’écurie et remise : 300 F. La charrette anglaise a été achetée d’occasion 300 F (Félix en paie 1/3, Lucien les 2/3).
Lucien, fatigué par la croissance, doit suspendre ses études. Il en profite pour renouveler sa garde-robe : costume, pardessus d’hiver, costume de chasse, pantalon de laine douce, pantalon cachemire, pantalon coutil, paletot laine. Amateur de chasse, Lucien a un fusil payé 359 F et sa mère lui remet une montre à seconde en or : 270 F ".

L’auteur : Alexandrine Hélène Albine Baissac, dite Hélène, est née aux Vans, rue des Masseguisses, le 31 Octobre 1831. Hélène, fille fortunée d’un notaire vanséen, s’est mariée vers 1850 avec Gustave Champanhet de Sarjas, percepteur aux Vans dès 1852. Sa dot sera de 25 000 Francs. Elle aura 3 enfants : Amélie dite Lily, née en 1855 ou 1856, Félix en 1861, Lucien en 1867. Elle semble avoir perdu 3 enfants suite à de fausses couches car, en Septembre 1866, elle écrit « ... translation des restes de mes 3 enfants du vieux cimetière au caveau. Payé 7 francs au fossoyeur ... ».

Un avis : Source primordiale pour l’historien et le généalogiste, les journaux intimes, récits vécus de personnes célèbres ou inconnues, sont la parole des témoins d’une époque, une manière inédite et originale d’aborder l’Histoire et de compléter une généalogie. Avec la présentation du Journal de Hélène Champanhet, le lecteur découvre la vie campagnarde de la bourgeoisie du Vivarais dans la seconde moitié du dix neuvième siècle. Une foule de petits détails nous plongent dans la vie intime et quotidienne d’une famille de petits propriétaires terriens. Le lecteur apprendra beaucoup sur l’histoire possible de sa propre famille en lisant ce petit livre.


Voir en ligne : Le site de l’éditeur


Texte présenté par Pierre Charrié & Christian Sterckeman, Valence, Editions & Régions, Editions La Bouquinerie, 2003, 100 pages, 15 €.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

2 Messages

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2021 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP