www.histoire-genealogie.com


----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Vient de paraître » Crimes et châtiments en Ariège : La justice à Pamiers à la fin du XVe (...)

Crimes et châtiments en Ariège : La justice à Pamiers à la fin du XVe siècle

par Sophie Brouquet


mardi 4 octobre 2016

Répondre à cet article

Résumé : Pamiers est à la fin du Moyen Âge, une cité riche de son agriculture, surtout viticole, et de son artisanat. Elle attire lors de ses foires et de ses marchés bien des habitants des environs. Centre de sa petite région, elle n’en est pas pour autant isolée, mais largement ouverte, grâce à l’Ariège, vers le nord, le Toulousain, et au-delà, l’ensemble du royaume.

C’est au coeur même de la vie des habitants de la cité occitane que ce livre se propose de nous transporter avec ses réseaux de solidarités, ses amitiés, ses amours et ses haines, ses notables et ses marginaux. Tous passent tous devant le tribunal des consuls pour décliner une infinité de délits, du meurtre à la gifle, de l’adultère au viol, du modeste larcin au brigandage. À l’occasion, ils nous amènent sur les chemins, dans les vignobles qui entourent la ville, ou dans ses boutiques. Nous pénétrons dans l’atmosphère enfiévrée de la taverne de Pierre Sicre ou nous allons jouer aux quilles près des portes de la ville. La rigueur du langage juridique laisse la place aux cris, aux blasphèmes et aux plaintes des agresseurs et de leurs victimes.

L’auteur : Sophie Brouquet enseigne l’histoire médiévale à l’Université Toulouse Jean-Jaurès. Agrégée et docteure en histoire et en histoire de l’art, elle a consacré sa thèse à la violence des étudiants à Toulouse à la fin du Moyen Âge, sous la direction de Jacques Le Goff. Ses recherches portent actuellement sur l’histoire de la violence, de la marginalité, des femmes et du genre.

  • Un avis : en préparation...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 Message

  • J’aimerai avoir des renseignements sur mes Ancêtres en arriège et plus particulièrement Famille Lauze ou Loze du village de Pailhes.
    Transcription d’un acte de Mariage àPailhès 1830

    Acte N° 9
    Loze Jean
    X Mascaraing
    Anne Hélène

    L’AN mil huit cent trente et le vingt un du mois de Novembre,après midi,par-devant nous Michel Verge,Maire officier de l’Etat civil de la commune de Pailhès,Canton du Fossat,département de l’Ariège,sont comparu Jean Loze Jeandre,âgé de trente un ans,né à Pamiers le quinze Vendémaire AN sept,majeur,fils légitime de défunt Alexis Loze,décédé à Pailhès le dix neuf avril mil huit cent seize,et de Jeanne Marie Moder,morte sur la même commune le dix huit octobre mil huit cent vingt huit,Cultivateur habitant au dit Pailhès,et Anne Hélène Mascaraing,âgée de vingt huit ans,née sur la commune du Carla le Peuple,le dix neuf Germinal de l’AN onze,majeure,fille légitime de Jean Mascaraing,décédé à Pailhès le dix février mil huit cent vingt sept,cultivateur,et D’Anne Roumangout,morte sur la même commune le quatre Août de la même année.La dite Mascaraing habitante au dit Pailhès.Lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du dit Mariage projeté entre eux et dont les publications ont été faites devant la porte principale de notre maison commune les jours de Dimanche sept et quatorze du présent mois à dix heures du Matin.Aucune opposition au dit mariage ne nous ayant été signifiée faisant droit à leur réquisition,après avoir donné lecture de tous les actes et pièces mentionnées,et du chapitre VI du code civil intitulé du mariage,avons demandé au futur époux et à la future épouse s’ils veulent se prendre pour mari et pour femme,chacun d’eux ayant répondu séparément et affirmativement,nous avons déclaré au nom de la Loi que Jean Loze et Anne Hélène Mascaraing sont unis par le mariage,dequoi avons dressé le présent acte en présence du Sieur Bernard Loze,âgé de soixante dix huit ans,Cabaretier,Pierre Sentenac (ou sintenac),âgé de quarante cinq ans,Forgeron,Basile Darbau (ou Darbo),âgé de quarante cinq ans,aussi Forgeron,et Jacques Darbau (ou Darban),âgé de quarante huit ans,marchand de Fer,tous habitent au dit Pailhès.Lesquels,après qu’il a été fait lecture,ont signé avec nous,non les parties de ce requises ont déclaré ne le savoir.

    Signatures : Sentenac Darbo

    Bernard Loze Darbar

    M.Verge : Maire
    Cordialement . Pierre Crucy

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2019 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP