www.histoire-genealogie.com


Bonne Année 2019

----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Entraide - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Éditions Thisa


Accueil » Vient de paraître » Au Sein de Paris

Au Sein de Paris

Roman historique


mercredi 6 avril 2016, par Christian De la Hubaudière

Répondre à cet article

Le sujet : L’histoire de Marguerite, nourrice représentative de toutes celles du XVIIIe siècle, demeurant jusqu’à 2 ou 300 km autour de Paris. Habitant aux confins des diocèses du Mans et de Sées, elle élève d’abord les enfants des bourgeois de proximité, puis accomplit régulièrement le voyage à la capitale pour en rapporter un nourrisson légitime, plus rémunérateur. Par l’intermédiaire du meneur et munie du certificat de bonne vie de son curé, elle voyage en groupe jusqu’aux bureaux des recommanderesses parisiennes. Elle y rencontre celles venues de Champagne, de Picardie, de Bourgogne, des pays de Loire... Combien de temps dure le périple, où se font les étapes, combien coûte-t-il, comment ramène-t-on les bébés et leurs linges, comment se règle l’intendance ? Combien de morts en route, combien à l’arrivée ? Peu à peu, l’organisation se structure, les autorités règlementent, la police légifère.

Sur fond d’un village intéressant dont on comprend l’évolution, sous la houlette de son seigneur et de son curé, dans un contexte qui amène doucement vers la Révolution, on suit cette nourrice qui complète ses « clients » par les enfants abandonnés de l’hospice proche. Puis ceux de l’hospice des Enfants Trouvés de Paris, complètement débordé par un afflux croissant, sont distribués sans ménagement de plus en plus loin de leur base et constituent un appoint pour ces provinciales qui n’ont pas besoin d’effectuer le déplacement. Grâce à l’idée nouvelle de l’allaitement artificiel, même les veuves et les nourrices âgées peuvent en recevoir, même s’ils sont moins rémunérateurs que les légitimes.

Appartenant à la classe la plus pauvre, ces nourrices s’émancipent grâce à leurs voyages et au transfert d’argent qui s’effectue de la capitale vers la province, jouant un grand rôle dans l’élévation de son niveau de vie et sans doute, des idées. A l’approche de la Révolution, le pragmatisme l’emporte sur les interdits moraux et religieux : preuve en est, on ne se déclare plus fille-mère, on abandonne son nouveau-né, provoquant une pénurie de nourrices, métier qui peut aussi être considéré comme le plus vieux du monde.

L’auteur : Christian De la Hubaudière, retraité de l’Education Nationale, est chercheur et écrivain, auteur de la saga des faïenciers de Quimper (éditions Coop-Breizh), dont un tome fut récompensé pour le style et la précision historique. A publié également « L’art de la fayence des Caussy », manuscrit de ses ancêtres (2e quart du XVIIIe siècle), dans sa version scientifique, illustré de la biographie et de la production de ces faïenciers de Rouen et Quimper. Prépare un site participatif gratuit pour recueillir et consulter les données sur les familles parisiennes collectées au cours de ses recherches et de celles des généalogistes (tousauparadis.com).

En souscription :
Au Sein de Paris (roman historique), 288 p, éditions Lilou.
Souscription au prix de 15 € port inclus, puis 19 € + port après le 31 mai 2016.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

5 Messages

  • Au Sein de Paris 9 avril 2016 12:30, par Domi

    Quel travail et quelle bonne idée ! Merci d’y avoir songé ; l’une de mes ancêtres était notée nourrice sur l’un de ses actes.
    Par contre, pouvez vous me préciser quelle période couvre votre roman-recherche historique ? uniquement le XVIII° siècle ?
    Bravo encore !

    Répondre à ce message

    • Au Sein de Paris 27 avril 2016 00:50, par Christian De la Hubaudière

      Merci pour votre commentaire. Mon étude va environ de 1670 à 1910, mais mon livre relate uniquement la période pré-révolutionnaire et s’étend de 1743 à 1791.
      Ensuite, les lois changent, ainsi que les transports et les modes d’élevage des enfants. Ce sera donc une autre histoire.

      Répondre à ce message

  • Au Sein de Paris 22 avril 2016 10:09, par Hélène

    Bonjour,
    Je vous signale l’ouverture du Musée des Enfants de L’Assistance Publique et des Nourrices à Alligny en Morvan.
    Votre livre pourrait intéresser les visiteurs ...
    Bien cordialement.

    Répondre à ce message

    • Au Sein de Paris 27 avril 2016 00:58, par Christian De la Hubaudière

      Bonjour et merci pour l’info. En général, le Morvan est surtout célèbre pour ses nourrices au XIXe siècle, mais beaucoup allaient « sur lieu » à Paris.
      Des études ont été menées, surtout sur les Enfants Trouvés et le XIXe siècle, plus faciles à appréhender car très documentés. Ma recherche porte plus sur les enfants légitimes, 3 à 4 fois plus nombreux que les exposés, et mon livre plus sur le XVIIIe, tout cela grâce aux registres paroissiaux mis en ligne... Mais tout m’intéresse. Je vais contacter le musée, encore merci.

      Répondre à ce message

  • Au Sein de Paris 5 décembre 2016 10:11, par Bouquet

    Comment se procurer ce livre ? Je ne l’ai pas trouvé en vente ni à la fnac, ni amazon, etc.
    Bien cordialement.

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2019 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP